À 26 ans, dans une de ses lettres, ma mère m’avait mentionné que ma grand-mère paternelle était en vie. Et je me suis empressée d’obtenir ses coordonnées.

Et c’est ainsi, que ma mère me donna la clé pour découvrir mes ancêtres.

Dans ce premier plongeon, je lui ai fait parvenir des photos de ma famille. Et il n’a pas fallu bien des lunes avant qu’elle m’écrive sa joie de m’avoir retrouvée.

Dans sa lettre, elle avait inséré un magnifique cadeau; la photo de mariage de mes parents. J’étais comblée, et quand je suis heureuse, je chante.

Quelques mois plus tard, nous sommes allés la visiter. Elle vivait dans la maison ancestrale. Même si celle-ci avait perdu son cachet d’antan, je la sentais si chaleureuse, tout comme cette grande dame.

Pendant plusieurs années, nous avons vécu une histoire d’amour et de respect.

Ce soir, j’ai ressorti le cadre qui protège si bien la photo qu'elle m'avait offerte.

Ma chère grand-mère est partie le 18 novembre 1989 à l’âge de 83 ans et 6 mois. En sa mémoire, nous avions fait le voyage Ontario - Québec pour assister à ses funérailles et à son enterrement. Ce long voyage m'a aidé à débuter les étapes de mon deuil.

Elle avait la Foi et sur sa carte mortuaire, on pouvait lire :

« __Chers enfants, je vous ai quittés, non sans déchirement, mais j’ai espéré dans le Seigneur. Quelle joie de contempler le Dieu d’amour et de lui confier les secrets de vos cœurs.

Ne m’oubliez pas, je suis toujours avec vous.

Je vous mets dans les bras de Marie afin qu’elle vous protège et vous sauve.

Ne pleurez pas, je vais à Dieu, j’ai rejoint ceux que j’aimais et j’attends ceux que j’aime.__ » (Bossuet)

Même si elle n'est plus depuis déjà 20 ans, je sais qu’elle me protège en me donnant la force de me réaliser…