Pensées 01 mars 2017

Bonjour à toutes et à tous

« Si intelligents que nous ayons pu nous montrer en d'autres circonstances, nous étions frappés d'insanité dès qu'il s'agissait d'alcool. » ( Les Alcooliques Anonymes, 4e Éd., Chap.3, page 43) « Insanity » en anglais se traduit par folie en français. Dans les réunions des groupes d’entraide, les membres partagent entre eux des situations qui ne sont pas drôles ou loufoques mais qui incitent les autres membres à se bidonner, à en rire. « La folie nous suit dans tous les temps de la vie ; si quelqu'un paraît sage, c'est seulement parce que ses folies sont proportionnées à son âge et à sa fortune. » ( La Rochefoucauld, Maximes et Réflexions morales ) Les humoristes nous présentent un cocktail de leurs ( un reflet des nôtres ) névroses, angoisses et troubles obsessifs. Certains semblent avoir pas mal de petits hamsters qui spinnent dans leur cerveaux ou du moins dans ceux et celles qui sont les auteurs de leurs monologues. Cet état d’esprit loufoque nous décrit comment de façon parfois déséquilibrée notre monde tourne, et comme dans plusieurs meetings de groupes d’entraide en y entendant des témoignages qui rient de déboires du passé, nous y apprenons comment nous moquer de nos douces folies dont certaines sont bergères pour ceux et celles qui aiment se promener une patte en l’air.

DOUCE FOLIE de Claire Vézina, musicienne-chanteuse

Une autre journée qui s'achève
Le rideau tombe une brume se lève
Seule à revenir sur mes bras
La tête pleine de rêves
Seule dans la nuit
Lorsque tout s'engourdit

Douce folie
Quand tu me tiens
Avec cette douce folie
Quand tu me tiens
Avec cette douce folie

Je marcherai jusqu'au matin
Guettant ton retour
Seule je me croise les doigts
Regardant la lune
Et c'est à toi que je pense

Douce douce folie
Quand tu me tiens
Avec cette douce folie
Quand tu me tiens
Avec cette douce folie
Rire pour un rien
Jusqu'à demain
Peu importe le jour
Même si le temps
Le temps court

Douce folie
Quand tu me tiens
Avec cette douce folie
Quand tu me tiens
Avec cette douce
Quand tu me tiens
Avec cette douce
Quand tu me tiens
Avec cette douce
Quand tu me tiens
Avec cette douce folie

Dans chaque individu peut se cacher un étourdi, un cinglé, un « kapoté », un joyeux loufoque, un maboule à ses heures, et quelquefois plus d'un. Il y a la douce folie qui favorise la vie en écartant le voile sombre que posent sur elle la crainte de la mort, les maladies, les accidents, le deuil, les amitiés trahies et la démence débilitante qui plonge le déraisonnable dans l’inhumanité ou le délire. Même si la société passe souvent l’éponge sur celui qui déraille ou celle perd quelque fois la boussole, elle ne nourrit aucune indulgence envers les fous respectés, les fous à lier qui nous trompent, ceux et celles que nous croyons sains et ceux qui, parfois, nous gouvernent. En effet, le délire œuvre partout et surtout chez ceux et celles qui croient mener leur propre barque et qu'il n'y a pas de trou dedans.

S'il est aujourd'hui impossible de nous départir de nos défauts très profondément enracinés, nous pouvons accepter cette réalité pour aujourd'hui. Demain, c'est demain, et il y a tout lieu de croire que tout est possible pour une Puissance supérieure. N'avons-nous pas reçu en cadeau de Dieu des choses que nous croyions impossibles ? Nous pouvons désormais passer cette journée dans l'abstinence et la liberté grâce à notre Ps qui tient la barre. « Le résultat de la suprême cour Fut de condamner la Folie (qui d'un coup avait rendu aveugle l'Amour) à servir de guide à l'Amour. » ( La Fontaine, Fables )

Merci la Vie !!!
Gilles

------------------------------------------

Parfois la connaissance n'est pas aussi sensationnelle qu'on le prétend. Naturellement, il peut être utile d'analyser nos expériences passées pour y trouver des renseignements sur nous-mêmes et sur nos relations. Il y a beaucoup à apprendre des inventaires, des souvenirs en analysant les choses avec quelqu'un d'autre. Mais attendre de tout comprendre peut devenir une excuse pour éviter de passer à l'action.
Par exemple, certains parmi nous tombent dans le piège d'essayer d'analyser l'alcoolisme. Nous ne voulons pas accepter la réalité de notre situation parce que nous n'arrivons pas encore à en comprendre le sens. Le fait est que l'alcoolisme est une maladie illogique que nous ne comprendrons peut-être jamais complètement. Néanmoins, nous avons envers nous-mêmes l'obligation d'accepter la réalité dans laquelle nous vivons et d'agir en conséquence.
D'autres veulent ignorer la nature spirituelle du programme Al-Anon, attendant une compréhension claire et acceptable d'une Puissance Supérieure. Plusieurs parmi nous n'y parvenons jamais et pourtant, nous réussissons à développer une relation enrichissante avec une Puissance supérieure à nous-mêmes en passant à l'action et en priant.

Pensée du jour
Toute information peut nous éclairer de façon merveilleuse, mais ce n'est pas la réponse à tous les problèmes. Aujourd'hui, je serai honnête concernant mes motivations.

« Que vous le compreniez ou non, les choses ne sont que ce qu'elles sont. » Proverbe zen

Al-Anon, Le Courage de Changer, 1er mars, page 61

------------------------------------------

Ayant été témoin du miracle de la sobriété dans la vie de mon père alcoolique, j'ai prié pour qu'un homme que j'aimais obtienne le même cadeau. Son vain combat contre l'alcoolisme avait bouleversé notre relation. Lorsqu'il a rejoint les rangs des AA, pris un parrain et réussi à rester sobre, j'ai cru que ma Puissance Supérieure avait exaucé mes prières. Lorsqu'il a décidé de se réconcilier avec son ancienne petite amie et qu'il a fait des projets de mariage avec elle, j'étais anéantie. J'ai continué de pratiquer mon programme, j'ai pris une marraine, et je me suis sincèrement efforcée de mettre en pratique le slogan « Lâcher prise et s'en remettre à Dieu », mais je souffrais quand même.
Était-ce vraiment la volonté de ma Puissance Supérieure ? Comment pourrais-je me détacher d'une personne que j'aimais encore tellement ? Lors d'une réunion, quelqu'un a dit que nous nous détachons avec amour non pas parce que c'est la bonne chose à faire, mais parce que c'est réellement la seule façon de lâcher prise. La déception, l'amertume et le ressentiment sont des entraves qui nous retiennent ; à moins d'abandonner ces sentiments à notre Puissance Supérieure, nous demeurons enchaînés au passé.
J'ai soudainement clairement compris que j'étais libre de ressentir un amour incommensurable envers l'alcoolique, tout en priant pour obtenir la force de me détacher de mon désir et de ma déception. Même lorsqu'une autre personne décide de ne pas m'inclure dans les choix qu'elle fait, je peux encore choisir de nous aimer tous les deux en lâchant prise et en m'en remettant à Dieu pour qu'Il défasse les liens qui m'enchaînent à la tristesse et à la frustration.

Pensée du jour
Il est difficile de se détacher de la souffrance ressentie lorsque nous perdons une relation importante. Cela m'aide de me rappeler que je dispose d'un partenaire à vie, fidèle et constant qui ne m'abandonnera jamais : ma Puissance Supérieure.

« J'ai accepté les problèmes auxquels j'étais confronté et je les ai abordés avec compréhension et courage avec l'aide d'Al-Anon et d'une Puissance Supérieure. » Au père et à la mère d'un alcoolique, page 14

Al-Anon, De l’espoir pour aujourd’hui, 1er mars, page 61

------------------------------------------

Ça marche !

« Ça marche ! Ça marche vraiment ! » Les Alcooliques Anonymes, page 99

Quand je suis devenu abstinent, je n'ai d'abord eu confiance qu'au programme des Alcooliques anonymes. C'étaient le désespoir et la peur qui me gardaient abstinent (il se peut aussi qu'un parrain bienveillant et coriace n'ait pas nui !). La foi en une Puissance supérieure n'est venue que beaucoup plus tard. Elle est venue lentement, au début, une fois que j'ai commencé aux réunions à écouter les autres témoigner de leur vécu, un vécu que je n'avais jamais affronté abstinent, mais qu'eux pouvaient affronter grâce à une force venue d'une Puissance supérieure. Leurs témoignages m'ont amené à croire que je pourrais, moi aussi, « prendre » une Puissance supérieure. Avec le temps, j'ai appris qu'il est possible d'avoir une Puissance supérieure, une foi qui fonctionne dans toutes les circonstances. Aujourd'hui, cette foi ainsi que l'honnêteté, l'ouverture d'esprit et le désir de mettre les Étapes en pratique, me donnent la sérénité recherchée. Ça marche, ça marche vraiment !

Alcooliques Anonymes, Réflexions quotidiennes, 1er mars, page 69

------------------------------------------

L'intelligence seule ?

À l'homme ou à la femme qui, intellectuellement, se suffit à lui-même ou à elle-même, les AA peuvent dire : « Oui, nous étions comme vous — trop futés pour que cela nous aide. Nous aimions passer pour des avant-gardistes. En prenant soin de ne pas le laisser paraître, nous prenions appui sur notre instruction pour nous gonfler d'orgueil. Nous avions la secrète conviction de pouvoir flotter au-dessus du reste du monde par la seule puissance de notre intelligence.
Le progrès scientifique nous laissait croire que rien n'est impossible à l'homme. La connaissance était toute-puissante. L'intelligence pouvait dominer la nature. Comme nous étions plus brillants que la majorité des gens (c'était du moins notre avis), il nous suffisait de penser pour récolter les fruits du succès. Le dieu de l'intelligence avait supplanté le Dieu de nos pères.
Mais la bouteille avait de tout autres vues. Nous qui avions le succès si facile, nous nous retrouvions au rang des éternels perdants. Nous avons constaté qu'il nous fallait réviser nos positions ou faire face à la mort. Les Douze Étapes et les Douze Traditions, page 34

Alcooliques Anonymes, Réflexions de Bill, page 60

------------------------------------------

1er mars - Pensée A.A. pour aujourd'hui
Quand je m'aperçois que je pense à boire, je me dis à moi-même : « Ne tends pas la main pour reprendre ce problème. Tu l'as donné à Dieu et tu ne peux rien y faire ». Et la pensée de boire disparaît. L'un des points les plus importants du programme A.A., c'est d'abandonner notre problème de boisson à Dieu honnêtement et pleinement, et de ne jamais tendre la main pour le reprendre. Si nous laissons Dieu s'occuper de notre problème et le garder pour toujours, et si nous coopérons ensuite avec Lui, nous demeurerons sobres. Ai-je décidé de ne pas reprendre mon problème de boisson ?

Méditation du jour
Il faut que je fasse constamment mon possible, si je veux grandir spirituellement et développer ma vie spirituelle. Je dois être fidèle aux règles spirituelles avec constance, persévérance, amour, patience et espoir. Étant fidèle à ces principes, chaque montagne de difficultés sera moins élevée, les aspérités de ma pauvreté d'esprit seront diminuées et tous ceux qui me connaissent sauront que Dieu est le Seigneur de ma vie. Se rapprocher de l'esprit de Dieu, c'est trouver la vie et le remède et la force.

Prière du jour
Je demande que l'esprit de Dieu soit tout pour mon âme. Je demande que l'esprit de Dieu se développe en moi.

Vingt-quatre heures par jour, Hazelden, page 63

------------------------------------------

PENSÉE DU JOUR
Le fait d'analyser sans cesse peut causer l'échec de notre rétablissement et éventuellement nous coûter la vie. C'est comme se tenir dans une maison en flamme essayant de comprendre les principes de l'oxydation et comment ou pourquoi l'incendie a commencé, avant même de faire des plans pour s'en sauver. Ce que nous devons faire est d'abord de sortir du feu et d'essayer de comprendre après. Pendant un long moment, nous resterons au bord de notre ancienne vie en pensant y retourner. Ai-je fait un choix clair ?

MÉDITATION DU JOUR
Je demande de m'en remettre à Toi plutôt qu'à mon esprit analytique.

AUJOURD'HUI, JE ME SOUVIENDRAI
J'arrête d'analyser. J'agis !

Émotifs Anonymes, Aujourd’hui Seulement, 1er mars

------------------------------------------

Une crise d’angoisse

« La Puissance qui nous a amenés au programme est encore avec nous et continuera de nous guider, si nous le voulons bien. » Texte de base, page 35

Avons-nous déjà eu une crise de panique ? Dans quelque direction que nous nous tournions, nous sommes dépassés par les événements. Nous sommes paralysés et ne savons pas comment nous en sortir. Comment mettre fin à une telle crise d'angoisse ? D'abord nous nous arrêtons. Nous ne pouvons pas tout régler d’un seul coup ; c'est pourquoi nous nous arrêtons un moment pour laisser les choses se calmer. Puis, nous faisons un « inventaire sur vif » de ce qui nous dérange. Nous examinons chaque point en nous demandant : « Est-ce que c'est vraiment important ? » Plus souvent qu'autrement, nous nous apercevrons que la plupart de nos craintes et de nos inquiétudes ne nécessitent pas d'intervention immédiate. Nous pouvons les mettre de côté et nous concentrer sur les questions qui ont vraiment besoin d'être résolues tout de suite. Puis, nous nous arrêtons encore et nous nous demandons : « Au fond, qui est-ce qui a le contrôle ici ? » Cela nous aide à nous rappeler que c'est notre Puissance supérieure qui contrôle. Nous cherchons la volonté de notre Puissance supérieure quelle que soit cette situation. Il y a plusieurs façons de faire cela : par la prière, par une conversation avec notre parrain (marraine) ou avec des membres N.A., ou en assistant à une réunion et en demandant aux autres de partager leur expérience. Lorsque la volonté de notre Puissance supérieure nous apparaît clairement, nous prions pour avoir la force de l’exécuter. Finalement, nous passons à l’action.
Les crises d'angoisse n'ont pas besoin de nous paralyser. Nous pouvons nous servir des ressources du programme N.A. pour faire face à tout ce qui nous arrive.

Juste pour aujourd'hui, ma Puissance supérieure ne m'a pas fait faire tout ce chemin dans mon rétablissement pour m'abandonner maintenant ! Lorsque l'angoisse me saisit, je ferai des démarches précises pour être toujours guidé et soutenu par Dieu.

Narcotiques Anonymes, JUSTE POUR AUJOURD'HUI, 1er mars, page 65

------------------------------------------

Tout est possible, jusqu'à preuve du contraire. Et même l'impossible n'est peut-être tel que pour aujourd'hui. Pearl S. Buck Si je me borne à croire que j'ai seulement à perdre du poids, il se pourrait bien que je ne profite jamais pleinement de la vie, de ses bienfaits et de ses plaisirs. Nous n'avons pas été créés pour la pauvreté spirituelle. Les cadeaux de Dieu sont à ma disposition, mais pour les conserver, je dois les partager avec les autres.
S'il me semble impossible aujourd'hui de me départir de mes défauts les plus profondément enracinés, j'accepte cette réalité pour aujourd'hui seulement. Demain, c'est demain, et il y a tout lieu de croire que tout est possible. N'ai-je pas reçu en cadeau des choses qui me semblaient inaccessibles ?

Pensée du jour : Si l'abstinence dans la paix d'esprit et le bien-être physique est possible, que peut-il y avoir d'impossible ?

Outremangeurs Anonymes, Aujourd'hui, 3e Éd., page 61

------------------------------------------

« Nous avons décidé de confier notre volonté et notre vie aux soins de Dieu tel que nous Le concevions. » Troisième Étape Comme ce fut libérateur de constater que je ne suis plus impuissant lorsque je mets la Troisième Étape en pratique et que je confie ma volonté, ma vie et ma compulsion alimentaire à ma Puissance supérieure. Le Gros Livre m'a appris que j'étais envahi par une nouvelle force qui me permet de faire des choix sains. Je n'ai plus à lutter pour être abstinent, comme lorsque je tentais d'y arriver par la seule force de ma volonté.
Parce que je permets à cette nouvelle force de me traverser continuellement et invariablement, je réalise que les fringales ne sont pas des ordres et que la rechute n'est jamais inévitable. Je suis capable de me rétablir. Je peux passer cette journée dans l'abstinence et la liberté. À présent, j'affirme que « l'abstinence est la chose la plus facile que j'aie jamais accomplie ».

Outremangeurs Anonymes, Les voix du rétablissement, 1er mars, page 61

------------------------------------------

Pensée du jour
Quand je ressens l'envie de jouer, je me persuade qu'un tel état d’esprit me ferait rechuter et retomber dans mes terribles difficultés. Mon problème, je le confie à Dieu qui est le seul à pouvoir m’aider à résister à la tentation. Comme par magie, la pensée de jouer disparaît. L'un des points les plus importants du programme J.A. est d'abandonner notre problème de jeu et de ne jamais le reprendre. Si nous Le laissons s'occuper de notre problème, nous demeurerons sobres. Ai-je décidé de ne pas tomber à nouveau dans tous mes problèmes reliés au jeu ?

Méditation du jour
Il faut que je fasse toujours mon possible si je désire progresser et développer ma vie spirituelle. Je dois être fidèle aux Principes Divins avec constance, persévérance, amour, patience et espoir. Étant fidèle à ces principes, les difficultés me paraissent moins difficiles, mes apparences de faiblesse sont diminuées et tous ceux qui me connaissent découvrent que j'ai mis de la spiritualité dans ma vie. Se rapprocher de Dieu, c'est trouver la vie et la force.

Prière du jour
Je demande que la spiritualité fasse partie de ma vie. Je demande que l'Esprit Divin se développe en moi.

Joueurs Anonymes, 01 mars

------------------------------------------

01 mars

Attends toi à un miracle ! Attends toi à ce qu'il arrive miracle sur miracle, et ne mets aucune limite d'aucune sorte. Plus tu es ouvert, mieux c'est, car alors rien de se met en travers du chemin pour arrêter le cours de Mes lois, car les miracles sont simplement Mes lois en action. Va dans le sens de ces lois, et tout peut arriver. Vois la perfection de mon Plan se déployer ! Il n'y a pas d'urgence, ni de précipitation. Lorsque qu'elle que chose se déploie, cela peut se faire très vite, mais dans une paix et une sérénité totales, au bon moment et avec précision. N'aie peur de rien, car il n'y a rien à craindre quand ta foi et ta confiance sont en Moi. JE SUIS en toi, alors vois la perfection de mon Plan advenir au dedans de toi et au dehors. Tout commence de l'intérieur et se fraie un chemin vers l'extérieur, donc ne laisse rien en toi empêcher sa progression. Laisse tout venir, et contemple le nouveau ciel et la nouvelle terre.

La Petite Voix, Eileen Caddy

------------------------------------------

Pour ceux et celles qui veulent en savoir plus sur les services que nous offrons, visitez notre site : http://www.centredelavie.qc.ca
Pour ceux et celles qui désirent lire les chroniques de Gilles sur le site Quand la drogue n'est plus un jeu : http://www.quandladrogue.com
Bon rétablissement pour toutes et tous !
Bonne journée !
Au Centre de la Vie n'est pas affilié à aucun groupe d'entraide. Par contre, l'expérience nous a démontré qu'adhérer à un groupe qui utilise les Douze Étapes pour se rétablir et mettre en pratique ce merveilleux mode de vie un jour à la fois peuvent nous aider à vivre de beaux moments de bonheur et de sérénité.

------------------------------------------

01_mars_folie_Lafontaine.jpg