Pensées 04 mars 2017

Bonjour à toutes et à tous

Le libre arbitre est pour plusieurs une notion fondamentale. Sans le libre arbitre, la bonne action et sa récompense, la faute et sa punition sont dépourvues de sens pour ces personnes. Pour plusieurs, Dieu laisse à l'homme toute liberté, même celle de s'opposer à la volonté divine, et d'en assumer la transgression. « Fermer les yeux devant le danger, c'est se donner en proie et renoncer à son libre arbitre. » ( Georges Meredith, Les Comédiens tragiques ) Ouvrir ou fermer les yeux devant tout, peu importe, faire confiance en notre Ps, sentir Sa présence et nous sentir guidés par Lui. Pour plusieurs d'entre nous, Dieu est créateur de toute chose et maître de la Création. Transcendant le temps et l'espace, Il a connaissance de l'avenir comme du passé. Quel sens pouvons-nous donner à la responsabilité d'une action que Dieu a prévue ? Ce postulat nous semble conférer à la notion de libre arbitre un caractère dérisoire. Si un père demande à son fils de choisir entre une friandise et une punition, il sait pertinemment que son fils – s'il n'est pas un masochiste – préférera la friandise. Or le père, bien que connaissant parfaitement la réaction de son fils, n'a influencé son choix en aucune manière. S'il a su prévoir sa décision, c'est parce que, sur ce point, la nature de son enfant est une évidence pour lui. Parce que Dieu est notre créateur, Il connaît les moindres recoins de notre personnalité et Il peut donc influer sur chacun de nos choix. Maître de nos existences, Dieu tel que nous Le concevons connaît tous les détails de notre être parce qu'Il en est l'artisan. De ce fait, sa connaissance des recoins de notre personnalité n'est pas fortuite : elle traduit notre dépendance par rapport à Sa toute-puissance.

Au niveau de Dieu Lui-même, aucune des notions de temps, d'espace, de cause, d'effet et de potentiel ou de réalisation ne semble avoir de consistance. Cependant pour plusieurs d'entre nous et bien qu'échappant à toute définition, Dieu est cause première de tout effet potentiel ou réalisé. Mais, si toute existence dépend de Lui, Lui ne dépend d'aucune autre existence. De ce fait, Son essence est le lieu de toute action de l'homme, possible ou effective. Le choix de la réalisation d'un potentiel que suppose le libre arbitre est alors vide de sens, car, pour Dieu, il n'y a aucune différence entre le potentiel et le réalisé. Dieu est tout en même temps. Pour nous, Dieu est aussi tout amour. « Mon Dieu, je m’offre à vous pour que vous fassiez de moi et avec moi comme bon Vous semble. Délivrez-moi de l’esclavage de l’égoïsme pour que je puisse mieux faire Votre volonté. Éloignez de moi les difficultés de sorte que ma victoire sur elles soit, pour ceux et celles que j’aurai aidés, un témoignage de Votre force, de Votre amour et de Votre mode de vie. Que j’accomplisse toujours votre volonté ! » ( Les Alcooliques Anonymes, 4e Éd. chap.5 Notre Méthode, page 71 ) Cette prière de la 3e Étape marque souvent notre abandon à la volonté et à l’amour de notre Ps, Dieu pour plusieurs tel que nous Le concevons. Dans le livre 1212OA, la prière a été légèrement modifiée : « Mon Dieu, je m’offre à toi pour que tu te serves de moi et que tu disposes de moi comme tu voudras. Délivre-moi de l’esclavage de l’égoïsme, pour que je puisse mieux faire Ta volonté. Délivre-moi de mes difficultés et que cette victoire apporte à ceux que je pourrai aider un témoignage de Ta puissance, de Ton amour et celui d’une vie conforme à Ta volonté. Amen ! » ( 1212OA, page 30 — source : Les Alcooliques Anonymes )

En nous rétablissant, nous obtenons des réponses avant même que notre cœur sache qu'il a une question. Tout autour de nous, la vie est en évolution ; les Douze Étapes en sont la clé. Les Douze Étapes sont la clé d'un cheminement que nous appelons « la vie ». À force de mettre en pratique ces Étapes, elles finissent par faire partie de nous… et nous en venons à faire partie de la vie qui nous entoure. « Dorénavant, nous allons envisager nos difficultés et nos décisions d’une toute autre façon, qu’il s’agisse de nourriture, de nos émotions anarchiques ou de la vie en général. » ( 1212OA, page 30 )

Merci la Vie !!!
Gilles

----------------------------------------------

Le slogan « penser » m'a toujours intrigué. N'était-ce pas ma « façon de penser malsaine » qui m'attirait des ennuis ? La signification de ce slogan m'a toujours échappé jusqu'à ce que j'entende l'enfant d'un voisin répéter des règles de sécurité apprises à l'école : arrêter, regarder, écouter.
Avant de m'attirer des ennuis, de réagir en paroles, ou avant de me perdre dans une analyse obsessionnelle du comportement d'une autre personne, ou avant de m'inquiéter de l'avenir, je peux « arrêter ». Puis, je peux « regarder » ce qui se passe et voir quel est mon rôle. Ensuite, je peux « écouter » pour obtenir une directive spirituelle qui me rappellera les choix que j'ai et m'aidera à parler et à agir sainement.
Par conséquent, quand on me dit des choses désagréables, je ne suis pas automatiquement obligé de me lancer dans une dispute orageuse et malveillante. Je peux au contraire prendre un instant pour « penser ». Je peux arrêter, regarder, écouter. Alors, je serai peut-être capable de m'engager calmement dans une discussion ou simplement de me retirer. Si je choisis vraiment de m'engager dans une discussion, au moins je prends maintenant cette décision consciemment plutôt que de laisser la vie décider à ma place.

Pensée du jour
La journée présente est un magnifique espace de temps qui n'a jamais été vécu auparavant. Fasse que j'en savoure les secondes, les minutes et les heures que j'y passe. Aide-moi à « penser » avant de parler et à prier avant d'agir.

« Le programme m'aide à acquérir la liberté de faire des choix sensés qui sont bons pour moi. Aujourd'hui, je choisis de mettre cette liberté à l'œuvre dans ma vie. » Alateen—un jour à la fois

Al-Anon, Le Courage de Changer, 4 mars, page 64

----------------------------------------------

J'étais membre du programme depuis plusieurs années lorsque j'ai été invité à assister à une réunion Al-Anon pour enfants adultes d'alcoolique qui avait de la difficulté à démarrer. J'ai indiqué aux membres que je n'étais pas l'enfant, mais l'ami d'une personne alcoolique. Ils m'ont dit que j'étais le bienvenu.J'ai été étonné par ce que j'ai appris ce soir-là. Je me demandais comment ils avaient pu découvrir si rapidement mes traits cachés. Comment se pouvait-il que j'aie tant de caractéristiques d'un enfant adulte d'alcoolique alors qu'aucun de mes parents ne buvait ? En dépit de ma confusion, j'ai continué d'assister à ces réunions parce que j'y obtenais quelque chose que je ne trouvais nulle part ailleurs.
Plus d'un an plus tard, j'ai mentionné à ma mère que j'assistais à des réunions pour enfants adultes d'alcooliques même s'il n'y avait pas de problèmes d'alcoolisme comme tels dans notre famille. C'est alors qu'elle m'a révélé un secret de famille qu'on m'avait caché pendant plus de quarante ans. Son père — mon grand-père — travaillait dans les champs pétrolifères et il était un buveur bagarreur qui avait été mis en prison dans toutes les villes où il avait travaillé.
Ma grand-mère avait été la femme d'un alcoolique, et ma mère était l'enfant d'un alcoolique. Soudainement, j'ai tout compris. J'ai finalement réalisé pourquoi je réagissais comme je le faisais. J'étais le petit-fils d'un alcoolique et le fils d'un enfant adulte d'alcoolique ! Les conséquences de l'alcoolisme s'étaient transmises dans ma famille de génération en génération, mais personne avant moi n'avait reçu le secours bienveillant d'Al-Anon. Grâce à ma Puissance Supérieure, j'ai trouvé le programme. Maintenant, je peux commencer à transmettre le rétablissement plutôt que la maladie.

Pensée du jour
Parfois, dans le rétablissement, j'obtiens des réponses avant même que mon cœur sache qu'il a une question. Al-Anon, c'est aussi pour les hommes

Al-Anon, De l’espoir pour aujourd’hui, 4 mars, page 64

----------------------------------------------

Désherber mon jardin

L'essentiel de toute croissance réside dans une bonne volonté de changer pour le mieux, et ensuite dans l'inébranlable volonté d'en assumer les responsabilités inhérentes. Réflexions de Bill, page 115

Au moment d'entreprendre la Troisième Étape, j'étais délivré de l'obsession de boire, mais j'ai chèrement payé pour apprendre qu'une sobriété constante requiert un effort constant. De temps à autre, je m'arrête pour voir où j'en suis. Chaque fois, je constate que le désherbage de mon jardin progresse, mais je découvre aussi de nouvelles mauvaises herbes dans des endroits que je croyais avoir nettoyés pour de bon. Tout en revenant en arrière pour enlever ces nouvelles pousses (c'est plus facile quand elles sont jeunes), je prends le temps d'admirer la croissance de mes légumes et de mes fleurs. C'est la récompense de mes efforts. Ma sobriété croît et porte des fruits.

Alcooliques Anonymes, Réflexions quotidiennes, 4 mars, page 72

----------------------------------------------

Libre de toute dépendance

Je me demandais : « Comment se fait-il que les Douze Étapes ne réussissent pas à me libérer de cette insupportable dépression ?» Longuement je scrutais la prière de Saint-François : « Mieux vaut réconforter qu'être réconforté ».
Soudain, j'ai trouvé la réponse. Mon défaut fondamental avait toujours été de compter sur les autres et sur les circonstances pour obtenir prestige, sécurité et confiance en moi. Ne réussissant pas à combler mes exigences ou mes rêves de perfection, je me battais pour y arriver. Avec la défaite, venait la dépression.
Soutenu par la grâce que je pouvais trouver dans la prière, j'ai dû déployer toute ma force de volonté et d'action pour couper cette dépendance émotionnelle malsaine à l'égard des autres et des circonstances. Je me suis alors retrouvé libre d'aimer comme François. Grapevine, janvier 1958

Alcooliques Anonymes, Réflexions de Bill, page 63

----------------------------------------------

4 mars - Pensée A.A. pour aujourd'hui
Le fait d'avoir abandonné nos vies à Dieu et d'avoir remis notre problème de boisson entre Ses mains ne veut pas dire que nous ne serons jamais tentés de boire. Nous devons donc accumuler de la force pour le jour où la tentation viendra. Pendant cette période de méditation, nous lisons et nous prions et nous donnons à notre esprit de bonnes dispositions pour aujourd'hui. C'est une aide considérable pour demeurer sobre que de bien commencer la journée. À mesure que les jours passent et que nous nous habituons à la vie de sobriété, c'est de plus en plus facile. Nous commençons à développer en nous une grande reconnaissance envers Dieu parce qu'Il nous a sauvés de notre ancienne vie. Et nous commençons à apprécier la paix et la sérénité et le bonheur paisible. Est-ce que j'essaie de vivre comme Dieu veut que je vive ?

Méditation du jour
L'élimination de l'égoïsme est la clé du bonheur et elle ne peut s'accomplir qu'avec l'aide de Dieu. Nous commençons avec une étincelle de l'Esprit divin et une forte dose d'égoïsme. Alors que nous nous améliorons et que nous commençons à collaborer avec les autres, nous avons le choix de deux sentiers. Nous pouvons devenir de plus en plus égoïstes et, à toute fin pratique, éteindre l'étincelle divine en nous, ou bien nous pouvons devenir de moins en moins égoïstes et développer notre spiritualité jusqu'à ce qu'elle soit la chose la plus importante de nos vies.

Prière du jour
Je demande de devenir de plus en plus généreux, honnête, pur et aimant. Je demande d'obtenir de choisir la bonne route chaque jour.

Vingt-quatre heures par jour, Hazelden, page 66

----------------------------------------------

PENSÉE DU JOUR
Nous pouvons parler de l'amour, définir l'amour et lire sur l'amour, voir des films d'amour mais ne pas être encore capable d'aimer. Un moyen de commencer à aimer est d'aimer ce qui nous dérange. Est-ce qu'il y a une personne qui m'irrite et me met en colère ? Dans ce cas je pense : « Je t'aime et que Dieu te bénisse. » Ai-je du ressentiment envers quelqu'un ? Je pense : « Je t'aime et que Dieu te bénisse. » Ai-je peur d'une personne qui semble me barrer le chemin du bonheur ? Je laisse l'amour éliminer la peur. Je pense : « Je t'aime et que Dieu te bénisse. » Il se peut que pour commencer, je pense : « J'aime » les lèvres pincées et les poings serrés. À mesure que cela devient une habitude, l'amour prend le dessus et les mots prennent réellement leur sens.

MÉDITATION DU JOUR
Je Te demande de devenir plus aimant et de voir seulement ton cadeaux d'amour dans les gens que je rencontre aujourd'hui.

AUJOURD'HUI, JE ME SOUVIENDRAI
L'amour efface la peine, la colère et les ressentiments.

Émotifs Anonymes, Aujourd’hui Seulement, 4 mars

----------------------------------------------

Le cheminement

« Le programme fait maintenant partie de ma vie... Je comprends mieux ce qui se passe dans ma vie aujourd’hui. Je ne résiste plus au processus.» Narcotics Anonymous, page 162

Durant notre dépendance active, on aurait dit que les événements se produisaient sans rime ni raison. Nous agissions par impulsion, « comme ça », souvent sans savoir pourquoi, et sans connaître les résultats. La vie avait peu de valeur et de sens.
Le cheminement des Douze Étapes donne un sens à notre vie, en travaillant les étapes, nous en venons à accepter tant notre mauvais côté que le bon. Nous nous débarrassons du déni qui nous empêchait de comprendre comment la dépendance nous affectait. Par des examens de conscience honnêtes, nous reconnaîtrons notre façon de penser, de sentir et de vivre. Nous acquérons de l'humilité et de l'objectivité en nous dévoilant complètement à un autre être humain. Dans nos efforts pour faire disparaître nos déficiences, nous en venons à apprécier notre propre impuissance et la force qui nous vient d'une Puissance supérieure à nous. Grâce à cette meilleure perception de nous-mêmes, nous en arrivons à mieux comprendre et accepter les autres.
Les Douze Étapes sont la clé d'un cheminement que nous appelons « la vie ». À force de travailler ces étapes, elles finissent par faire partie de nous... et nous en venons à faire partie de la vie qui nous entoure. Notre univers n'est plus vide de sens ; nous comprenons davantage ce qui se passe dans notre vie. Nous ne résistons plus au cheminement. Aujourd'hui, nous le vivons en travaillant les étapes.

Juste pour aujourd'hui, la vie est en évolution ; les Douze Étapes en sont la clé. Aujourd'hui, je me servirai des étapes pour participer à ce processus, en me comprenant mieux et en profitant de mon rétablissement et de ce que je suis.

Narcotiques Anonymes, JUSTE POUR AUJOURD'HUI, 4 mars, page 68

----------------------------------------------

Les joies gratuites qui nous arrivent fortuitement et nous rendent plus heureux que reconnaissants sont les joies qui chantent. Henry David Thoreau

Les événements qui prennent soudain une tournure favorable, une agréable surprise, voilà qui me fait encore comprendre que les voies de Dieu sont mystérieuses. Par exemple, lorsque je vis du désespoir, un ami m'appelle. Quand je fais des courses à la recherche du cadeau idéal, je tombe sur une suggestion totalement inattendue. Mes plus grands besoins sont comblés, mais différemment, et bien mieux que je ne l'aurais imaginé. Encore et toujours, je vois ma Puissance supérieure à l'oeuvre dans ma vie. Dieu agit en douceur, sans heurt. C'est ma volonté qui est la pierre d'achoppement. Quand j'abandonne l'idée de tout contrôler à chaque instant, ma journée devient une aventure. Qui sait quelles joies gratuites m'attendent ?

Pensée du jour : Je n'ai à penser ni à hier, ni à demain, ni à m'inquiéter de la tournure des événements. C'est Dieu qui dirige le spectacle et je ne veux pas manquer mon entrée en scène.

Outremangeurs Anonymes, Aujourd'hui, 3e Éd., page 64

----------------------------------------------

« ... tel que nous Le concevions » Onzième Étape

Aujourd'hui, je ne traîne plus le fardeau de mes idées préreçues ou celles des autres en ce qui a trait à la Puissance supérieure. En mettant les Étapes en pratique, en me servant des slogans et en tirant profit des outils, j'ai découvert une Puissance supérieure qui me convient. J'ai besoin de prier et de méditer tous les jours pour être la personne complète et abstinente que je suis.

Outremangeurs Anonymes, Les voix du rétablissement, 4 mars, page 64

----------------------------------------------

Pensée du jour
Le fait d'avoir abandonné nos vies à l'Être Divin et de Lui avoir remis notre problème ne veut pas dire que nous ne serons jamais tentés de jouer. Nous devons donc accumuler de la force pour le jour où la tentation viendra. Dans les périodes de méditation, nous lisons, méditons, prions et donnons à notre esprit de bonnes dispositions pour aujourd'hui. C'est une aide considérable pour demeurer sobre que de bien commencer la journée. À mesure que les jours passent et que nous nous habituons à la vie de sobriété, c'est de plus en plus facile. Nous commençons à développer une grande reconnaissance envers Dieu parce qu'Il nous a aidés à changer de vie. Nous commençons alors à apprécier la paix, la sérénité et le bonheur. Est-ce que j'essaie de vivre comme Dieu veut que je vive ?

Méditation du jour
Chasser l'égoïsme est la clé du bonheur et cela ne peut s'accomplir qu'avec l'Aide Divine. Nous devons chasser notre égoïsme. Alors que nous nous améliorons et que nous commençons à aider les autres, nous avons le choix entre deux sentiers. Nous pouvons devenir de plus en plus égoïstes et chasser l'Aide Divine ou développer notre spiritualité et devenir un être utile à la société.

Prière du jour
Je demande à ma Puissance Divine de devenir de plus en plus généreux, honnête, pur et rempli d'amour. Je demande la lumière afin de choisir la bonne route.

Joueurs Anonymes, 04 mars

----------------------------------------------

04 mars

Que de temps de d'énergie gâchée parce que tu ne prends ni le temps ni la peine de Me servir. C'est la solution secrète à toute situation. Pourquoi ne pas te le prouver à toi-même en mettant cela en pratique pour voir comment ça marche ? Tant que tu n'essaies pas quelque chose pour le mettre à l'épreuve, cela reste de la théorie. Cette vie est une vie très réelle, très pratique, une vie d'action. Elle n'a rien de théorique, mais ça dépend de toi de faire quelque chose qui prouve que c'est ainsi. La lumière du jour est là, mais tant que tu n'ouvres pas les rideaux, tu demeures dans l'obscurité. L'eau est dans la conduite, mais tant que tu n'ouvre pas le robinet, l'eau ne coule pas. La nourriture peut être sur ton assiette, mais su tu ne la mets pas dans ta bouche pour la manger, elle ne t'apporte rien. Alors commence à agir et fais le maintenant !!!

La Petite Voix, Eileen Caddy

----------------------------------------------

Pour ceux et celles qui veulent en savoir plus sur les services que nous offrons, visitez notre site : http://www.centredelavie.qc.ca
Pour ceux et celles qui désirent lire les chroniques de Gilles sur le site Quand la drogue n'est plus un jeu : http://www.quandladrogue.com
Bon rétablissement pour toutes et tous !
Bonne journée !
Au Centre de la Vie n'est pas affilié à aucun groupe d'entraide. Par contre, l'expérience nous a démontré qu'adhérer à un groupe qui utilise les Douze Étapes pour se rétablir et mettre en pratique ce merveilleux mode de vie un jour à la fois peuvent nous aider à vivre de beaux moments de bonheur et de sérénité.

----------------------------------------------

04_mars_besoi_de_prier_VR.jpg