Pensées 11 mars 2017

Bonjour à toutes et à tous

« Et si c’était ça le bonheur ? Pas un rêve ni une promesse. Juste l’instant présent. » ( Delphine de Vigan )

Un père envoya son fils découvrir le secret du bonheur auprès du plus sage de tous les hommes. Le jeune garçon marcha longtemps dans le désert avant d'arriver finalement devant un monastère, au sommet d'une montagne. Au lieu de rencontrer un saint homme, un sage, notre héros entra dans une salle où se déployait une activité intense : des marchands entraient et sortaient, des gens bavardaient dans un coin, un petit orchestre jouait de suaves mélodies, et il y avait une table chargée des mets les plus délicieux de cette région. Le sage parlait avec les uns et les autres, et le jeune homme dut patienter deux heures durant avant que ne vînt enfin son tour. Le sage écouta attentivement le jeune homme lui expliquer le motif de sa visite, mais lui dit qu'il n'avait pas le temps de lui révéler le secret du bonheur. Et il lui suggéra de faire un tour de promenade dans le palais et de revenir le voir à deux heures de là. Cependant, je veux vous demander une faveur, ajouta le sage, en remettant au jeune homme une petite cuiller, dans laquelle il versa quelques gouttes d'huile : « Tout au long de votre promenade, tenez cette cuiller à la main, en faisant en sorte de ne pas renverser l'huile. » Le jeune homme commença à monter et descendre les escaliers du palais, en gardant toujours les yeux fixés sur la cuiller. Au bout de deux heures, il revint en présence du moine. « Alors, demanda celui-ci, avez-vous vu les tapisseries de Perse qui se trouvent dans notre salle à manger ? Avez-vous vu notre parc que le maître des jardiniers a mis dix ans à créer ? Avez-vous remarqué les beaux parchemins de notre bibliothèque ? » Le jeune homme, confus, dut avouer qu'il n'avait rien vu du tout. Son seul souci avait été de ne point renverser les gouttes d'huile que le moine lui avait confiées. — « Eh bien, retourne faire connaissance des merveilles de notre environnement » lui dit le sage. « Nous ne pouvons nous fier à un homme si nous ne connaissons pas la maison ou la contrée qu'il habite. » Plus rassuré maintenant, le jeune homme prit la cuiller. Après quelques pas, il avala l'huile et retourna se promener dans le palais, en prêtant attention, cette fois, à toutes les œuvres d'arts qui étaient accrochées aux murs et aux plafonds. Il vit les jardins, les montagnes alentours, la délicatesse des fleurs, le raffinement avec lequel chacune des œuvres d'art était disposée à la place qui convenait. De retour auprès du sage, il relata de façon détaillée tout ce qu'il avait vu. — « Mais où sont les deux gouttes d'huile que je t'avais confiées ? » Demanda le sage. Le jeune homme regardant alors la cuiller, affirma qu'il les avait avalées. — « Eh bien, dit alors le sage des sages, c'est là un bel apprentissage que tu as à nous donner : le secret du bonheur est bien de regarder toutes les merveilles du monde, et aussi en même temps, de goûter ce que la vie a à nous offrir dans l'instant présent. »

Aujourd'hui, nous regardons tout ce qui nous entoure, tout ce qui est là, et nous oublions quelquefois les petites gouttes d'huile, en l'occurrence de prendre nos responsabilités. Nous découvrons ces nouvelles allégories ou mélodies qui heureusement chantent dans nos cœurs. Ces nouvelles mélodies du bonheur (ou quelquefois du malheur) sont les musiques parmi les plus merveilleuses que nous ayons jamais entendues. Un peu comme celles qui accompagnent notre cheminement comme les témoignages des membres dans notre groupe d’appartenance. Le rétablissement sur les plans physique, émotif et spirituel est un voyage qui nous permet de profiter des horizons nouveaux remplis d'arcs-en ciel qui s'ouvrent aujourd'hui devant nous et de ces mélodies qui marquent le passage de notre Ps et de ses enseignements. « Nous connaîtrons une nouvelle liberté et un nouveau bonheur. » ( Les Alcooliques Anonymes, 4e Éd. chap.6 À l'oeuvre, page 94 )

Merci la Vie !!!
Gilles

-----------------------------------------------

« J'ai choisi mon épitaphe, me dit un ami Al-Anon. Je veux qu'elle se lise comme suit : 'Il se mêle enfin de ses affaires'. »
Nous rions, profitant d'un peu de répit pour considérer le côté humoristique d'un sujet sérieux, ces défauts de caractère qui semblent si difficiles à déloger. Le rire rend nos faiblesses plus faciles à supporter et nous pouvons nous pardonner nos imperfections. Quel changement comparé au temps où nous cachions avec honte nos défauts, ou lorsque nous nous en servions pour nous taper sur la tête !
Nous prenons la résolution, mon ami et moi, qu'à l'avenir nous essaierons moins, nous accepterons davantage et nous cesserons de nous impatienter, de nous critiquer et de nous détester. Nous prenons une profonde respiration et disons : « Aide-moi, mon Dieu. Aide-moi à me rappeler que le but des erreurs, c'est de me préparer à l'idée que j'en ferai encore d'autres ; aide-moi à me rappeler que lorsque je ne ferai plus d'erreurs, je ne serai plus de ce monde. »

Pensée du jour
D'une certaine façon, je serai toujours un débutant. J'aurai toujours un nouveau défi à relever, parce que la vie est en perpétuel changement et moi aussi. À cause de ce changement constant, chaque petit geste que je pose implique le risque de faire une erreur. Il faut du courage pour participer à la vie. Aujourd'hui, je peux me féliciter d'essayer. Je fais un travail formidable.

« …ma Puissance Supérieure, c'est la confiance que je ressens en mon for intérieur et qui m'enlève la peur, même celle de faire des erreurs. » Tel que nous Le concevions...

Al-Anon, Le Courage de Changer, 11 mars, page 71

-----------------------------------------------

« Prends soin de toi » est une expression courante, mais je n'avais jamais vraiment porté attention à son sens profond. Quand je suis arrivée à Al-Anon, l'idée de prendre soin de moi m'était étrangère. J'essayais habituellement de prendre soin des autres et je m'attendais à ce qu'ils prennent soin de moi. Dans Al-Anon, j'ai appris à prendre soin de moi sur les plans physique, émotif, et spirituel.
Toutefois, apprendre la responsabilité financière s'est avéré un aspect inattendu de mon rétablissement. J'avais atteint un bas-fond financier, et je ne voyais pas comment me rétablir des conséquences de l'alcoolisme pourrait rétablir mon crédit. J'empruntais souvent de l'argent à un membre de ma famille parce que j'avais prêté mon propre argent à un autre. La Septième Tradition dit que « Chaque groupe devrait subvenir entièrement à ses besoins et refuser les contributions de l'extérieur ». Étudier ce principe m'a permis de constater que j'étais prisonnier d'un comportement qui grugeait mon estime de moi. J'ai appris à laisser les membres de ma famille devenir responsables de leurs propres finances, pour que je puisse m'occuper des miennes.
La Première Garantie du Douzième Concept stipule « que son principe de prudente gestion financière soit de ne garder que les fonds suffisants pour son fonctionnement, y compris une ample réserve ». Cela m'a familiarisé avec le concept d'un mode de vie pratique et responsable. J'ai commencé à faire un budget et à le respecter. J'ai aussi commencé à mettre de l'argent de côté, petit à petit, épargnant pour l'avenir sans négliger mes besoins présents. Al-Anon m'a appris à subvenir entièrement à mes propres besoins en devenant financièrement responsable et en vivant selon mes moyens. Ma situation financière s'est améliorée graduellement, tout comme les autres domaines de ma vie. Aujourd'hui, je vis d'une manière plus saine, et cela, à bien des niveaux.

Pensée du jour
Al-Anon m'apprend à réfléchir à l'avenir en m'appuyant sur les leçons du passé.

« Pour Al-Anon, la prudence est un juste milieu, une voie entre la peur d'un côté et la témérité de l'autre. » Manuel de service Al-Anon / Alateen, page 196

Al-Anon, De l’espoir pour aujourd’hui, 11 mars, page 71

-----------------------------------------------

Prendre la bonne direction

Nous commençons à bien utiliser notre volonté lorsque nous essayons de la rendre conforme à la volonté de Dieu. Pour nous tous, ce fut une merveilleuse révélation. Tous nos ennuis venaient du mauvais usage de notre volonté. Nous tentions de la canaliser sur nos problèmes au lieu d'essayer de l'aligner sur les intentions de Dieu à notre égard. Rendre notre volonté de plus en plus conforme à celle de Dieu, tel est le but des Douze Étapes des AA, et c'est la Troisième Étape qui ouvre la porte. Les Douze Étapes et les Douze Traditions, page 47

Il me suffit de regarder mon passé pour voir où m'a conduit mon entêtement. Je ne sais tout simplement pas ce qui est bien pour moi, mais je crois que ma Puissance supérieure le sait. Elle ne m'a jamais laissé tomber mais moi, je me suis souvent joué de mauvais tours.
Me fier à ma seule volonté, c'est habituellement comme vouloir introduire de force une pièce de casse-tête au mauvais endroit ; il n'en résulte qu'épuisement et frustration.
La Troisième Étape ouvre la porte au reste du programme. Quand je demande à Dieu de me guider, je sais que tout ce qui arrive est pour le mieux, que les choses sont exactement comme elles doivent être, même si ce n'est pas ce que j'attendais ou ce que j'aimerais.
Si je le laisse agir, Dieu fait pour moi ce que je ne peux pas faire pour moi-même.

Alcooliques Anonymes, Réflexions quotidiennes, 11 mars, page 79

-----------------------------------------------

Une vérité libératrice

Comme membres des AA, nous comprenons fort bien comment la vérité fait de nous des êtres libres. La vérité a coupé les chaînes qui nous liaient autrefois à l'alcool. Elle continue de nous délivrer sans cesse de nos conflits et misères ; elle éloigne la peur et l'isolement. L'unité de notre association, notre amour mutuel, l'estime dont nous jouissons dans le monde, tout cela provient de la vérité que nous avons eu la chance de découvrir avec l'aide de Dieu. La façon et le moment de dire la vérité ou de garder le silence peuvent souvent faire toute la différence entre l'honnêteté vraie et la malhonnêteté.
La Neuvième Étape nous met expressément en garde contre le mauvais usage de la vérité par ces mots : « Nous avons réparé nos torts directement envers ces personnes partout où c'était possible, sauf lorsqu'en ce faisant, nous pouvions leur nuire ou faire tort à d'autres ». En effet, la vérité peut servir autant à faire le mal que le bien. C'est pourquoi ce précieux principe peut sûrement nous aider de multiples façons à accroître notre honnêteté. Grapevine, août 1961

Alcooliques Anonymes, Réflexions de Bill, page 70

-----------------------------------------------

11 mars - Pensée A.A. pour aujourd'hui
Par nos méditations de chaque matin, nous parvenons à compter sur l'aide de Dieu durant toute la journée, tout particulièrement si nous sommes tentés de boire. Et nous pouvons sincèrement Le remercier chaque soir pour la force qu'Il nous a donnée. Ainsi, notre foi est fortifiée par ces périodes de recueillement et de prière. En faisant attention à ce que disent d'autres alcooliques et grâce à nos méditations, notre foi en Dieu, peu à peu, se fortifie. Ai-je parfaitement confié mon problème de boisson à Dieu, sans aucune restriction ?

Méditation du jour
Il semble que lorsque Dieu veut révéler aux hommes ce qu'II est, Il crée un très beau caractère. Pensez à une personnalité comme à l'expression de certaines qualités de caractère telles que Dieu vous les décrit. Aussi parfaitement que vous le pouvez, que votre caractère soit semblable à celui de Dieu. Quand nous sommes étonnés de la beauté de caractère d'une personne, cette impression se reflète ensuite dans notre propre conduite. Recherchez donc la beauté de caractère chez ceux qui vous entourent.

Prière du jour
Je demande d'étudier les grandes âmes jusqu'à ce que leur beauté de caractère devienne une partie intégrante de mon âme. Je demande de pouvoir refléter ces traits de caractère dans ma propre vie.

Vingt-quatre heures par jour, Hazelden, page 73

-----------------------------------------------

PENSÉE DU JOUR
Après avoir mis en application le Programme pendant un an, j'ai constaté qu'il y avait une chose que je n'apprenais pas ou que je ne voyais pas mais que j'avais nettement besoin de cultiver à l'intérieur de moi. C'était l' « ACCEPTATION ». C'est une chose que d'accepter les trois premières étapes qui visent le problème ; c'en est une autre de faire la Quatrième et la Cinquième Étape et d'accepter ces choses intrinsèques à notre personnalité. Accepter les facteurs majeurs d'une personnalité ne signifie pas les qualifier de bons, de mauvais ou de défectueux. Quoi qu'il en soit, l'acceptation que je fais dans la Cinquième Étape ouvre la digue que j'ai érigée entre moi et la réalité. Chaque jour, je deviens plus sensible à la bonté qui se trouve à l'intérieur de moi et que j'avais refusé d'accepter. Est-ce que je mets en pratique un programme de trois étapes ou de douze étapes ?

MÉDITATION DU JOUR
Mon Dieu, s'il te plaît, ne me permets pas de m'embourber dans mon Programme. Que, selon ta volonté, je poursuive la mise en oeuvre des étapes et que je devienne plus fort et capable de m'accepter moi-même et d'accepter ce que me réserve l'avenir.

AUJOURD'HUI, JE ME SOUVIENDRAI
Dieu ne fait rien qui ne soit pas bon.

Émotifs Anonymes, Aujourd’hui Seulement, 11 mars

-----------------------------------------------

Pour alléger le fardeau

« Ce n’est pas en jugeant les fautes des autres que nous deviendrons de meilleures personnes, c’est en faisant le ménage dans notre vie. » Texte de base, page 48

Nous avons parfois besoin d'un exemple tangible pour nous aider à comprendre les conséquences du ressentiment. Il se peut que nous ne nous rendions pas vraiment compte jusqu'à quel point les ressentiments sont destructeurs. Nous nous disons peut-être : « Et puis après, j'ai bien le droit d'être en colère » ou « je garde peut-être un ou deux sentiments de rancune envers quelqu'un, mais je ne vois pas de mal à ça ».
Pour mieux concevoir l'effet des ressentiments sur notre vie, nous pourrions essayer d'imaginer que nous transportons une pierre pour chaque ressentiment. Une petite rancœur, comme se fâcher contre quelqu'un qui conduit mal, pourrait être représentée par un caillou. Faire preuve de mauvaise volonté à l'égard de tout un groupe de personnes pourrait correspondre à un énorme rocher. S'il nous fallait effectivement porter une pierre pour chaque ressentiment, le poids nous épuiserait sûrement. De fait, plus notre fardeau serait encombrant, plus nos efforts pour nous en décharger devraient être sincères.
Le poids de nos ressentiments nuit à notre cheminement spirituel. Si nous désirons vraiment la liberté, nous chercherons à nous débarrasser le plus possible de ce poids superflu. En devenant plus légers, nous remarquerons qu'il nous est de plus en plus facile de pardonner aux autres leurs erreurs et de nous pardonner les nôtres. Nous alimenterons notre esprit de bonnes pensées, de paroles aimables et du service désintéressé à l'égard des autres.

Juste pour aujourd'hui, je chercherai à soulager mon esprit du fardeau de tous ses ressentiments.

Narcotiques Anonymes, JUSTE POUR AUJOURD'HUI, 11 mars, page 75

-----------------------------------------------

Lorsque les vieux mots meurent sur mes lèvres, de nouvelles mélodies éclatent dans mon coeur ; là où se perdent les anciens sentiers, une nouvelle contrée se révèle, avec ses merveilles. Rabindranath Tagore

Quelles sont les nouvelles terres qui se sont révélées à moi depuis mon arrivée chez les OA ? L'abstinence est une contrée dont je ne pouvais imaginer ni la beauté ni la variété, même dans mes rêves les plus fous. Ici, je suis en paix avec moi-même et avec le reste du monde. Je suis libre de mes obsessions alimentaires, de mon égocentrisme et de toute autre forme d'esclavage psychologique. Mes paroles et mes gestes reflètent mon esprit équilibré, rationnel, lucide. Grâce à ma dépendance vis-à-vis d'une Puissance extérieure à moi-même, je ne vis plus les humeurs fantasques reliées à la fausse indépendance. Sans effacer le passé ni faire fi de l'avenir, je vis chaque minute, je profite de l'instant présent.
Ce sont là les nouveaux horizons qui se sont révélés à moi lorsque je suis arrivé chez les OA, car j'ai bien voulu me laisser convaincre d'abandonner mes vieilles idées, mes anciennes façons de penser et d'agir.
La nouvelle mélodie qui chante dans mon coeur est la musique la plus merveilleuse que j'aie jamais entendue.

Pensée du jour : Le rétablissement chez les OA est un voyage dont je ne veux jamais revenir. Je veux profiter des horizons nouveaux qui s'ouvrent aujourd'hui devant moi.

Outremangeurs anonymes, Aujourd'hui, 3e Éd., page 71

-----------------------------------------------

« ( … ) la compulsion n'a rien à voir avec la volonté personnelle. On ne choisit pas d'être outremangeur ( … ). » Les Douze Étapes et les Douze Traditions des Outremangeurs Anonymes, page 1

Je trouve cette idée tellement libératrice. Ce n'est pas ma faute si j'ai cette maladie. Je n'ai plus à m'en vouloir d'être une outremangeuse compulsive. Je n'ai pas besoin de perdre mon temps à essayer de me « guérir » en utilisant des moyens qui ne fonctionnent pas. Même si plusieurs de mes amis jurent avoir remédié à leur obésité grâce à leur volonté personnelle, la mienne ne peut rien contre ma maladie. Faire appel à ma volonté pour soigner cette compulsion, c'est comme utiliser un antibiotique contre une infection virale. Cela ne fonctionnera jamais.
Ce qui me permet de vaincre cette maladie, c'est la pratique des Étapes. Lorsque je les mets réellement en pratique, je me rétablis sur les plans spirituel, émotif et physique. Ainsi, j'arrive à croire véritablement en ce que me dit la Première Étape : ce n'est ma faute si j'ai cette maladie. Je ne suis pas faible par manque de volonté. Au contraire, mon combat contre la maladie prouve que je suis forte et, avec ma Puissance supérieure à mes côtés, la compulsion alimentaire n'a aucune chance de gagner.

Outremangeurs Anonymes, Les voix du rétablissement, 11 mars, page 71

-----------------------------------------------

Pensée du jour
Par nos méditations quotidiennes, nous parvenons à recevoir l'aide de Dieu durant toute la journée, tout particulièrement si nous sommes tentés de jouer. Et nous pouvons sincèrement Le remercier chaque soir pour la force qu'Il nous a donnée. Ainsi, notre foi est fortifiée par ces périodes de recueillement et de prière. En portant attention à ce que disent d'autres joueurs et grâce à nos méditations, notre foi, peu à peu, se fortifie. Ai-je parfaitement confié mon problème de jeu à Dieu, sans aucune restriction ?

Méditation du jour
Il semble que lorsque Dieu veut révéler aux hommes ce qu'Il est, Il leur fait voir une très belle personnalité. Pensez à cette personne comme l'expression de certaines qualités de caractère telles que Dieu vous les décrit. Demandez-Lui de vous donner un caractère et une personnalité à Son image. Lorsque nous sommes ébahis de la beauté de caractère d'une personne, cette impression se reflète ensuite dans notre propre conduite. Recherchez donc la beauté de caractère chez ceux qui vous entourent.

Prière du jour
Je demande d'étudier les grandes âmes jusqu'à ce que leur beauté de caractère devienne une partie intégrante de mon être. Je demande de pouvoir refléter ces traits de caractère dans ma propre vie.

Joueurs Anonymes, 11 mars

-----------------------------------------------

11 mars

Travaille avec MES lois, non contre elles. Lorsque tu travailles contre elles, tu mènes un combat perdu d’avance et tu n'iras nulle part. Si tu as des tensions, recherche en toi et découvre ce contre quoi tu lutte et qui cause ces tensions. Tu peux être sûr qui a quelque chose là qui arrête ta progression et t'empêche d'atteindre ton bien le plus élevé. Que ton seul désir soit de faire MA volonté et de marcher dans MES chemins, et ne laisse rien se mettre en travers de ta route et empêcher MA volonté de se faire. Quand tu prendras du temps pour chercher, tu sauras qu'elle est MA volonté pour toi, et alors il ne tiendra qu'à toi d'y obéir sans hésitation. Quand tu travailleras et vivras en harmonie, tu sauras ce que la vraie liberté veut dire, la liberté du cœur, du mental et de l'Esprit. Tu te surprendras à rayonner une sagesse et une compréhension inconnues. Quand tu es dans cet état de conscience, JE peux t'utiliser pour aider à faire descendre le nouveau ciel et la nouvelle terre.

La Petite Voix, Eileen Caddy

-----------------------------------------------

Pour ceux et celles qui veulent en savoir plus sur les services que nous offrons, visitez notre site : http://www.centredelavie.qc.ca
Pour ceux et celles qui désirent lire les chroniques de Gilles sur le site Quand la drogue n'est plus un jeu : http://www.quandladrogue.com
Bon rétablissement pour toutes et tous !
Bonne journée !
Au Centre de la Vie n'est pas affilié à aucun groupe d'entraide. Par contre, l'expérience nous a démontré qu'adhérer à un groupe qui utilise les Douze Étapes pour se rétablir et mettre en pratique ce merveilleux mode de vie un jour à la fois peuvent nous aider à vivre de beaux moments de bonheur et de sérénité.

-----------------------------------------------

11_mars_il_se_mele_de_ses_affaires_CC.jpg