Pensées 14 mars 2017

Bonjour à toutes et à tous

Le sceptique, Dr Gregory A. Boyd, a établi que notre univers ne pourrait pas avoir créé des êtres personnels (c’est-à-dire aimants, rationnels, conscients, moraux, et motivés par un but) sans que notre environnement ne le soit aussi, parce que sinon il ne nous correspondrait pas, et ce serait comme si la nature accouchait d'un poisson alors qu'elle ne contient pas d'eau. (Gregory A. Boyd & Edward K. Boyd’s Letters from a Skeptic: a Skeptic Wrestles with His Father’s Questions about Christianity. — Correspondence 8 : Why believe in God in the first place? ). Et il y en a de toutes les couleurs dans notre univers… et dans notre aquarium.

Il n'est pas nécessaire de chercher à prouver l'existence de Dieu. La plupart d'entre nous se fient graduellement à une Puissance supérieure pour retrouver la raison. Il y en a même parmi ceux-là qui vont aller jusqu'à confier leur vie à un Dieu d'amour. Grâce à la pratique quotidienne de toutes les Étapes, nous trouvons sur notre chemin cette arche triomphante par laquelle nous passons pour aller vers un autre jour de liberté, de gratitude et de service. Et cette arche, c’est l'amour.

C'est simple, nous prenons du temps pour dire à certaines personnes que nous les aimons. Si nous prenons ce temps, c'est souvent la seule façon dont nous pouvons bien ressentir qu'il vaut mieux donner de l'amour. Tout comme il est impossible de siffler et de mâcher de craquelins en même temps, nous ne pouvons pas donner de l'amour et être déprimé ou souffrir en même temps. Le Cours en Miracles enseigne entre autres qu’il y a seulement deux émotions, l’amour et la crainte ; à tout moment, nous ne vivons que l’un ou l'autre de ces émotions. Le meilleur antidote à la douleur, l'apitoiement sur soi, la solitude ou la dépression est de tendre la main et de donner de l'amour ou d'aider quelqu'un. Le Dr. Gerald Jampolsky a raconté dans un de ses livres qu'à un moment de sa vie, lorsqu'il a commencé à se sentir déprimé, il s'est mis à appeler quelqu'un qui était malade ou visiter une personne âgée et seule. Nous avons appris la même leçon quand un vieux monsieur qui semblait avoir un rayon de lumière dans les yeux et qui priait régulièrement dans la chapelle de l'hôpital nous a suggéré de procéder ainsi. À de nombreuses reprises, nous nous sommes sentis fatigués, malades émotivement, et nous avons dans ces moments difficiles le goût de rester en boule dans notre monde ou dans notre lit douillet. À la suite de cette visite ou d’un appel auprès d’une personne qui souffre comme un membre en rechute ou près de l'être, après avoir donné de nous-mêmes, nous nous sentons bien à 100 pour cent. Dans OA, le 12 de chaque mois, plusieurs membres en profitent pour loger un appel contact à des membres qui sont absents depuis longtemps.

Des études ont montré depuis longtemps que les gens dans les hôpitaux et les centres de réadaptation guérissent plus rapidement quand ils ont un animal de compagnie ou des plantes à entretenir. En effet, la zoothérapie a démontré que l’acte de donner de l'amour nourrit l'âme. Merci Gilles B. et Jasper. Si nous nous sentons un petit creux, nous pouvons faire une liste des personnes à qui nous pouvons donner de l’amour par un appel téléphonique, une visite, ou tout autre acte de bonté. Le simple fait de dresser cette liste nous aide personnellement considérablement, et d'agir dans ce sens, ça change notre vie. Nous pouvons passer au-delà de notre sens de séparation et de découvrir que la guérison spirituellement est jointe au service. L’amour nous guérit collectivement dès que nous désirons le partager et voilà ce qui est échangé dans tous les groupes d’entraide. « Nous n’avions même pas prié de la bonne manière. Nous avions toujours répété : ‘Réponds à mes désirs’ au lieu de dire : ‘Que ta volonté soit faite’. Nous n’avions jamais rien compris à l’amour de Dieu et à l’amour du prochain. Nous étions donc toujours déçus et donc incapables de recevoir la grâce qui nous rendait la raison. » ( 12x12, 2e Étape, pages 35-36 ) Ça se peut que l’amour soit incompréhensible seulement parce qu’il est divin.

Merci la Vie !!!
Gilles

---------------------------------------------

Par une journée magnifique, un homme s'assoit sous un arbre, ne remarquant pas qu'il abritait beaucoup de pigeons. Peu de temps après, les pigeons firent ce que les pigeons font le mieux. L'homme se mit à crier après les pigeons alors qu'il quittait précipitamment sa place, pestant contre ces oiseaux et leurs matières offensantes. Mais ensuite il prit conscience que les pigeons ne faisaient que ce que font les pigeons, simplement parce qu'ils sont des pigeons et non parce qu'il était là. L'homme apprit à vérifier si les arbres abritaient des pigeons avant de s'asseoir dessous.
Les personnes alcooliques en phase active sont des gens qui boivent. Elles ne boivent pas à cause de vous ou de moi, mais parce qu'elles sont alcooliques. Peu importe ce que je fais, je ne changerai rien à cela, ni en me culpabilisant, ni en criant, suppliant, détournant son attention, cachant l'argent, les bouteilles ou les clés, mentant, menaçant ou raisonnant. Je n'ai pas causé la maladie de l'alcoolisme. Je ne peux pas la contrôler et je n'en connais pas la cure. Je peux continuer à lutter et perdre. Ou je peux accepter que je suis impuissant devant l'alcool et l'alcoolisme, et laisser Al-Anon m'aider à réorienter l'énergie que j'ai dépensée à combattre cette maladie, afin de me rétablir de ses conséquences.

Pensée du jour
Ce n'est pas facile de regarder une personne que j'aime continuer à boire, mais je ne peux rien faire pour l'arrêter. Si je me rends compte à quel point ma vie est devenue incontrôlable, je peux admettre que je suis impuissant devant cette maladie. Je pourrai ensuite commencer vraiment à améliorer ma vie.

« ...il est raisonnable de croire qu'une amélioration de notre comportement sera une influence bienfaisante qui aidera la famille tout entière. » Comment puis-je aider mes enfants ?

Al-Anon, Le Courage de Changer, 14 mars, page 74

---------------------------------------------

Au cours d'une de mes réunions Al-Anon, j'ai entendu une façon intéressante de catégoriser les Douze Étapes en quatre groupes — abandonner, admettre, réparer, et entretenir. La Première à la Troisième Étape concernent l'abandon. J'abandonne l'illusion de pouvoir contrôler l'alcoolique, d'être raisonnable, et de pouvoir diriger ma vie toute seule. La Quatrième à la Sixième Étape concernent l'admission. Dans ces Étapes, je cherche à découvrir mes véritables forces ainsi que mes faiblesses. J'avoue la vérité à Dieu, à moi-même, et à un autre être humain ; je peux ensuite consentir pleinement à ce que Dieu fasse disparaître mes déficiences.
La Septième à la Neuvième Étape concernent la réparation. Je considère les carences qui affectent mes relations avec Dieu, avec moi-même et avec les autres, et je m'efforce de reconnaître ma responsabilité à leur égard. Je demande à ma Puissance Supérieure de m'indiquer comment je peux faire des amendes honorables et réparer les torts que j'ai pu causer par le passé.
La Dixième à la Douzième Étape concernent l'entretien. Je n'essaie pas de suivre les autres ; j'avance à mon rythme, selon mon progrès dans le programme. Poursuivre mon inventaire personnel m'aide à garder la conscience tranquille. Grâce à la prière et à la méditation, j'évite de m'écarter de la volonté de Dieu à mon égard. Transmettre le message m'aide à me concentrer et à demeurer reconnaissante, et mettre les principes Al-Anon en pratique dans tous les domaines de ma vie me permet de persister.
Si je me sens accablée par le labeur, je me rappelle que je n’ai finalement que quatre choses à faire pour poursuivre mon rétablissement : abandonner, admettre, réparer, et entretenir. De cette manière, je parviens à « Ne pas compliquer les choses ».

Pensée du jour
Parfois, « Ne pas compliquer les choses » peut vouloir dire ne pas compliquer le programme.

« Pour vous assurer de bien vous en tenir à la philosophie Al-Anon »… « ne compliquez pas les choses ! » » Al-Anon un jour à la fois, page 143

Al-Anon, De l’espoir pour aujourd’hui, 14 mars, page 74

---------------------------------------------

La clé de voûte

Il est le Père et nous sommes ses enfants. Ce concept, simple comme la plupart des bonnes idées, fut la clé de voûte de l'arche nouvelle et triomphante qui s'ouvrait sur notre liberté. Les Alcooliques Anonymes, page 70

La clé de voûte est cette pierre en forme de coin située au sommet d'une arche et qui maintient toutes les autres en place. Les 'autres' pierres sont la Première Étape, la Deuxième, la Quatrième et les autres, jusqu'à la Douzième. En un sens, cela donne l'impression que la Troisième Étape est la plus importante, que les onze autres pierres qui forment la base et les montants, avec ou sans clé de voûte, il ne peut y avoir d'arche.
Grâce à la pratique quotidienne de toutes les Étapes, je trouve sur mon chemin cette arche triomphante par laquelle je passe pour aller vers un autre jour de liberté.

Alcooliques Anonymes, Réflexions quotidiennes, 14 mars, page 82

---------------------------------------------

Tolérance réciproque

« J'ai déjà partagé ton point de vue. Heureusement, le mouvement des AA est établi de façon à ce qu'il ne soit pas nécessaire de débattre de l'existence de Dieu. Néanmoins, pour réussir, la plupart d'entre nous doivent se fier à une Puissance supérieure. Tu dis que le groupe représente ta Puissance supérieure. Aucun membre sain d'esprit ne te contestera le droit de croire cela. Nous devrions tous être heureux que, même à partir d'une foi aussi restreinte, il puisse y avoir de véritables rétablissements.
En toute honnêteté, cependant, tu me dois la réciproque. Si tu veux qu'on tolère ton point de vue, je suis sûr que tu es prêt à me rendre la pareille. J'essaie de me rappeler qu'à travers les âges, bien des gens plus brillants que moi ont soutenu ces deux thèses sur la foi. Personnellement, depuis quelques années, je trouve plus facile de croire que Dieu a fait l'homme, plutôt que l'homme a fait Dieu. » Lettre, 1950

Alcooliques Anonymes, Réflexions de Bill, page 73

---------------------------------------------

14 mars - Pensée A.A. pour aujourd'hui
Est-ce que je peux retrouver la santé ? Si je veux dire : est-ce que je pourrai de nouveau un jour boire normalement, la réponse est non. Mais si je veux dire : puis-je rester sobre ? La réponse est certainement oui. Je peux retrouver la santé en confiant mon problème de boisson à une Puissance supérieure à moi-même, ce Principe divin de l'univers que nous appelons Dieu. Et en demandant chaque matin à cette Puissance de me donner la force de demeurer sobre pendant les prochaines vingt-quatre heures. Je sais par l'expérience de milliers de personnes que, si je veux sincèrement retrouver la santé, je peux la retrouver. Est-ce que j'agis fidèlement selon le programme A.A. ?

Méditation du jour
Persévérez dans tout ce que Dieu vous suggère. L'accomplissement avec persistance de ce qui semble vrai et bon vous conduira où vous désirez être. Si vous pensez à l'orientation de Dieu dans votre passé, vous verrez qu'elle a été très graduelle et que ce n'est qu'en autant que vous avez accompli Ses désirs aussi bien que vous pouviez les comprendre que Dieu a pu vous diriger d'une façon plus claire et plus précise. L'homme est dirigé par la poussée que Dieu donne à son esprit vivifié et soumis.

Prière du jour
Je demande de persévérer dans l'accomplissement de ce qui me semble bien. Je demande d'agir toujours selon l'orientation de Dieu, au meilleur de mes connaissances.

Vingt-quatre heures par jour, Hazelden, page 76

---------------------------------------------

PENSÉE DU JOUR
Quand je me concentre trop sur ce que j'attends de la vie, je perds de vue ce que Dieu veut. Mais quand je me concentre sur la vie que Dieu veut pour moi, écoutant mon coeur et étant prêt à accepter de bonne humeur ce que je ne peux changer, j'obtiens presque toujours quelque chose de mieux que ce que j'aurais demandé. J'ai encore tendance à dire : « S'il te plaît, mon Dieu, laisse-moi avoir ceci ou faire cela », mais j'ajoute presque toujours : « si c'est ta volonté ». Et je le pense vraiment !

MÉDITATION DU JOUR
Lorsque je formule ma demande, rappelle-moi que si je m'abandonne, je vais obtenir plus que ce que je demande.

AUJOURD'HUI, JE ME SOUVIENDRAI
Je vais essayer d'arrêter de me mettre des bâtons dans les roues et je ferai confiance à Dieu pour s'occuper de ce que je ne peux pas régler.

Émotifs Anonymes, Aujourd’hui Seulement, 14 mars

---------------------------------------------

Les relations

« Notre inventaire comporte aussi habituellement des éléments concernant nos relations affectives. » Texte de base, pages 37-38

C'est toute une évidence, le moins qu'on puisse dire ! Particulièrement après un certain temps de rétablissement, il est possible que des inventaires complets soient centrés sur nos relations avec les autres. Nos vies ont été emplies de relations avec des amoureux, des amis, des parents, des camarades de travail, des enfants et d'autres personnes avec qui nous sommes en contact. Un coup d'œil à ces relations peut nous en apprendre beaucoup sur notre caractère. Souvent nos inventaires énumèrent les ressentiments qui naissent de nos interactions quotidiennes avec les autres. Nous nous efforçons d'examiner notre rôle dans ces frictions. Avons-nous des attentes irréalistes envers les autres ? Leur imposons-nous nos propres normes ? Sommes-nous parfois carrément intolérants ?
Souvent le simple fait de rédiger notre inventaire relâchera un peu la tension que peut causer une relation trouble. Mais, il nous faut aussi partager cet inventaire avec un autre être humain. De cette façon, nous avons le recul nécessaire sur notre rôle dans ce problème et nous pouvons élaborer une solution.
L'inventaire est un outil qui nous permet de rectifier nos relations affectives. Nous apprenons que, aujourd'hui, à l'aide d'un inventaire, nous pouvons apprécier nos relations avec les autres.

Juste pour aujourd'hui, j'examinerai le rôle que je joue dans mes relations. Je m'efforcerai de jouer un rôle plus riche et plus responsable dans ces relations.

Narcotiques Anonymes, JUSTE POUR AUJOURD'HUI, 14 mars, page 78

---------------------------------------------

Rien ni personne, si ce n'est toi-même, ne peut t'apporter la paix. Ralph Waldo Emerson

Que je le veuille ou non, je vis dans un monde où les possessions matérielles et le prestige sont considérées comme la clef du bonheur. Avoir certains objets de luxe s'appelle « bien vivre ». Mais cette conception de la vie a-t-elle du sens ? Bien vivre constitue une richesse intérieure et non extérieure. Cela signifie être bien dans ma peau. Si je dépends des circonstances extérieures — de mes biens, des gens, des endroits où je me trouve — alors je peux perdre mon sentiment de bien-être aussi facilement que je l'ai obtenu.
Je veux que mon opinion de ma propre valeur me vienne de l'intérieur, et que ma place dans le monde soit le résultat de mon sentiment de paix face à moi-même. Voilà ce que le programme en Douze Étapes promet, et c'est effectivement ce qu'il nous procure. Cette paix intérieure à laquelle je parviens au fur et à mesure que j'avance dans le programme me permet de satisfaire tous mes besoins.

Pensée du jour : Je ne peux pas m'imposer la paix d'esprit, mais je peux revoir mes priorités. Est-ce que j'accorde assez de temps et d'effort à des activités qui me nourrissent l'esprit ?

Outremangeurs Anonymes, Aujourd'hui, 3e Éd., page 74

---------------------------------------------

« Les Outremangeurs Anonymes promettent à ceux qui souffrent un remède à long terme contre cette terrible maladie, et c'est notamment à cause de cet engagement que nous restons chez les OA. » Les Douze Étapes et les Douze Traditions des Outremangeurs Anonymes, page 97

Jour après jour, j'admets mon impuissance devant la nourriture et devant tous les autres aspects de ma vie. Lorsque je confie mon impuissance à Dieu, j'accepte de recevoir de l'aide. Je demande à ma Puissance supérieure de me faire connaître Sa volonté à mon égard et de me donner la capacité de me concentrer sur mon rétablissement.
Lire les publications qui portent sur les Douze Étapes me rappelle que j'ai une maladie et que je peux me rétablir, un jour à la fois. Le programme m'apprend que je dois m'engager à mettre les Étapes en pratique et à les vivre pleinement. Demeurer abstinente, m'engager face à ma marraine, offrir mes services et réparer mes torts sont des moyens de continuer à me rétablir. En respectant quotidiennement ces engagements, j'obtiens le rétablissement, le bonheur, la joie et la liberté qui m'échappaient avant que je n'arrive chez les OA.
Je suis reconnaissante envers Dieu, ma famille, ma famille OA et tous ceux qui m'aiment inconditionnellement de m'avoir aidée à devenir la femme que je suis appelée à être. Le rétablissement permanent est possible et j'en suis digne.

Outremangeurs Anonymes, Les voix du rétablissement, 14 mars, page 74

---------------------------------------------

Pensée du jour
Est-ce que je peux retrouver la santé physique et mentale ? Si je veux dire : Est-ce que je pourrai, de nouveau, un jour, jouer normalement ? La réponse est non. Mais si je veux dire : puis-je rester sobre ? La réponse est certainement oui. Je peux retrouver ma santé et mon équilibre mental en confiant mon problème de jeu à une Puissance Supérieure à moi-même, ce Principe Divin que nous appelons Dieu et en demandant chaque matin à cette Puissance de me donner la force de demeurer sobre pendant les prochaines vingt-quatre heures. Je sais par l'expérience de milliers de personnes que, si je veux sincèrement retrouver la santé physique et mentale, je peux la retrouver quand La Providence l’a décidé. Est-ce que j'agis fidèlement selon le programme J.A. ?

Méditation du jour
Persévérez dans tout ce que Dieu vous suggère. L'accomplissement avec persistance de ce qui semble vrai et bon vous conduira où vous désirez être, dans un lieu sain pour votre rétablissement. Si vous pensez à votre passé, vous verrez que ce n'est qu'en autant que vous avez accompli Ses désirs aussi bien que vous pouviez les comprendre que l’Aiguilleur Divin a pu vous diriger d'une façon plus claire et précise. L'homme est dirigé par la poussée que l’Énergie donne à son esprit.

Prière du jour
Je demande de persévérer dans l'accomplissement de ce qui me semble bien. Je demande d'agir toujours selon l'orientation de Dieu, au meilleur de mes connaissances.

Joueurs Anonymes, 14 mars

---------------------------------------------

14 mars

Ton travail est de créer le nouveau ciel et la nouvelle terre. Donc ne t’attarde pas sur les troubles et les tribulations, sur la maladie et la souffrance, sur les guerres et les conflits dans le monde. Ne te laisses pas contaminer, car dans ce cas, tu procèderas de la maladie et non de la guérison. En élevant ta conscience, tu t’immunises contre le trouble dans le monde, tu peux vivre et travailler alors qui l’est tout autour de toi, et pourtant il ne pourra ni te toucher ni t’affecter d’aucune manière. Un docteur ou une infirmière doit être immunisé pour pouvoir travailler librement avec des malades autrement contagieux, et il ne doit exister aucune crainte en eux. Qu’il n’existe aucune crainte en toi alors que tu regardes la situation du monde empiré. Ne désespère jamais. Simplement tient bon dans la foi, laisses ton esprit reposer en Moi et sache que tout est très, très bien.

La Petite Voix, Eileen Caddy

---------------------------------------------

Pour ceux et celles qui veulent en savoir plus sur les services que nous offrons, visitez notre site : http://www.centredelavie.qc.ca
Pour ceux et celles qui désirent lire les chroniques de Gilles sur le site Quand la drogue n'est plus un jeu : http://www.quandladrogue.com
Bon rétablissement pour toutes et tous !
Bonne journée !
Au Centre de la Vie n'est pas affilié à aucun groupe d'entraide. Par contre, l'expérience nous a démontré qu'adhérer à un groupe qui utilise les Douze Étapes pour se rétablir et mettre en pratique ce merveilleux mode de vie un jour à la fois peuvent nous aider à vivre de beaux moments de bonheur et de sérénité.

---------------------------------------------

14_mars_apporter_la_paix_RWE_A.jpg