Pensées 28 décembre 2017

Bonjour à toutes et à tous

Aujourd'hui, le mot intimité a souvent des connotations sexuelles. C'est en fait beaucoup plus que cela. L'intimité signifie un partage total de la vie. Nous avons tous eu au moins une fois, ce désir de proximité, d'unité, de partage total de notre vie avec quelqu'un. Comme dans le film d'animation Là-Haut où Carl et Ellie partagent le même rêve et le même livre d'aventure ( http://www.youtube.com/watch?v=tgwT5LqJd68 ). Nous aspirons tous à des moments manifestant l'amour, des moments de proximité et de tendresse, et fréquemment, arrivés au point critique, nous avons tout à coup peur de la proximité, nous avons peur de l'amour… Plus nous sommes proches de quelqu'un, plus grand est le risque d'être blessé. Ce sont les peurs de prendre un risque et de souffrir qui souvent nous empêchent de trouver une vraie intimité avec quelqu’un de lui manifester de la tendresse, de l’admiration et du respect.

L'intimité est souvent représentée par le cœur. Nous n'avons pas toujours appris à nous en servir. La santé d'une relation reflète la capacité des partenaires à communiquer de façon véritable, au niveau du cœur. Nous qui avons grandi en milieu dysfonctionnel où les émotions étaient réprimées, avons de la difficulté face aux relations intimes. L'enfant en nous possède toutes les aptitudes requises pour renouer et reprendre sa croissance affective et spirituelle. Il suffit de le laisser s'exprimer. Aujourd’hui, l’enfant en nous est le centre de notre identité et de notre intimité, notre vrai moi divin. Nous pouvons nous imaginer que c’est aussi là que réside notre Ps. Daniel Laguitton dans son recueil de pensées quotidiennes Une feuille à la fois revoit chaque mois le 20 du mois un précepte d’intimité et c’est bien fait.

Nous apprenons à faire confiance, à partager beaucoup de choses intimes avec notre parrain / marraine, à recevoir de l'amour et aussi à en donner. Nous prenons le risque d'être vulnérables ainsi en partageant tout de nous, en pratiquant l'acceptation et en nous rappelant que nos émotions agréables et désagréables vont passer avec le temps en les vivant. Roger Schutz a écrit dans Ta Fête soit sans fin : « En tout homme se trouve une part de solitude qu'aucune intimité humaine ne peut remplir. C'est là que Dieu nous rencontre. » Puisque la prière est l'acte ultime de l'intimité spirituelle avec Dieu, ne devrait-elle pas être l'activité centrale de toute notre vie ? La réponse à cette question est bien simple : Dieu est le metteur en scène. « Dieu serait le Metteur en scène de la pièce qu’est notre vie. » ( Les Alcooliques Anonymes, 4e Éd. chap.5 Notre Méthode, page 70 )

Y a-t-il un secret dans notre intimité avec Dieu ? Quelle relation humaine est habituellement plus intime, plus familière, plus solide que celle d’un enfant avec sa mère, ou celle entre frères et sœurs ? Les relations que la Vie nous amène è partager dans les groupes d'entraide, dans les fraternités conduisent à une connaissance mutuelle pareille à nulle autre. Notre relation avec notre Puissance supérieure, avec Dieu peut atteindre de merveilleuses profondeurs : « Celui qui fait la volonté de Dieu est mon frère, ma sœur et ma mère. » Accomplir la volonté de Dieu dans nos vies nous conduit à une connaissance intime et à une relation privilégiée avec Dieu. « Faire la volonté de Dieu » est le moyen infaillible pour reconnaître le rôle de Dieu dans notre vie, pour être près de Lui. Nous pouvons reconstruire nos relations en amenant ces principes dans notre quotidien et en les partageant avec notre entourage familial, puis social si telle est Sa volonté. « Chaque matin au cours de notre méditation, nous demandons à note Créateur de nous enseigner la patience, la tolérance la bienveillance et l'amour. La vie spirituelle n'est pas une théorie. Nous devons la vivre. » ( Les Alcooliques Anonymes, 4e Éd. chap.6 À L'oeuvre, pages 93-94 )

Merci la Vie !!!
Gilles

----------------------------------------------

Pour plusieurs d'entre nous, une conséquence de l'alcoolisme consiste à hésiter à nous rapprocher des gens. Nous avons appris qu'il est dangereux de faire confiance, de révéler trop de choses, d'aimer profondément. Cependant, nous souhaiterions souvent entretenir des relations plus intimes, plus affectueuses. Al-Anon nous suggère un moyen pour atteindre ce but : le parrainage.
En demandant à un membre de me parrainer, j'exprime mon désir d'établir une relation plus intime. Quand cette personne m'accorde de son temps, qu'elle me retourne mes appels, qu'elle m'offre son soutien moral, sa sollicitude, j'établis une base de confiance. Je constate que mon parrain a également une vie personnelle et qu'il lui arrivera parfois de ne pas être disponible. Parce que notre relation me démontre que je peux me fier à certaines personnes, je suis plus en mesure de demander de l'aide aux autres membres de la fraternité.
Mon parrain m'aide à apprendre à recevoir de l'amour, mais j'apprends aussi à en donner. Une personne qui fait preuve d'amour inconditionnel, qui continue à s'occuper de ses propres besoins et qui m'offre du soutien moral sans me dire quoi faire peut être un merveilleux modèle. La meilleure façon de mettre en pratique ce que j'apprends, c'est de le transmettre.

Pensée du jour
L'intimité peut être un des plus grands cadeaux de la vie. Aujourd'hui, je profiterai de ses bienfaits en demandant de l'aide à un ami Al-Anon.

« L'échange entre le parrain et le membre parrainé est une forme de communication qui les enrichira tous les deux. » Le parrainage - et tout ce qu'il comporte

Al-Anon, Le Courage de Changer, 28 décembre, page 363

----------------------------------------------

Une des choses les plus profitables que j'ai apprises grâce à mon expérience dans Al-Anon, c'est d'être constante en pensée, en parole, et en action. Dans mon foyer, au contact de l'alcoolisme j'avais appris à masquer les situations désagréables avec des mots et des gestes qui, selon moi, contribuaient à l'harmonie. Depuis, j'ai appris que me mettre d'accord avec les autres uniquement pour préserver la paix m'amène à faire du ressentiment. Aujourd'hui, aussi difficile que ce soit, je ne suis plus automatiquement d'accord avec les idées et les opinions des autres. Si mon point de vue est différent, je le dis, et je lâche prise devant la réaction de mon interlocuteur. Je mets en pratique le « Vivre et laisser vivre » ainsi que « Lâcher prise et s'en remettre à Dieu ».
Si je veux faire preuve de constance, je dois connaître mes propres convictions. Le programme Al-Anon, principalement grâce aux Étapes, m'aide à voir les choses plus clairement. Cette vision plus nette m'aide à être constante dans ce que je pense, ce que je dis, et ce que je fais pour entretenir ma sérénité. La constance m'aide à « Ne pas compliquer les choses » et m'évite d'avoir à douter de moi-même. Cela m'aide à identifier mes limites. La constance m'aide à demeurer honnête envers moi-même.

Pensée du jour
Al-Anon me donne l'aptitude nécessaire pour définir et exprimer mes convictions sans porter atteinte à l'intégrité des autres.

« ... L’unité commence réellement à l'intérieur de moi. À mon avis, c'est le sentiment qui résulte du fait de rassembler mes idées. » Alateen - un jour à la fois, page 217

Al-Anon, De l’espoir pour aujourd’hui, 28 décembre, page 363

----------------------------------------------

Habille-toi et montre-toi

Chez les AA, nous ne recherchons pas que l'abstinence. Nous essayons, en plus, de devenir des citoyens de ce monde, de ce monde que nous rejetions et qui nous rejetait. C'est vers ce but ultime que nous cheminons. La pratique de la Douzième Étape constitue le premier pas vers cet objectif, mais non le dernier. Réflexions de Bill, page 21

Il y a un slogan qui dit : « Habille-toi et montre-toi ». Je le trouve si important que j'en ai fait ma devise. Chaque jour je peux choisir ou non de m'habiller et de me montrer. Me montrer à une réunion m'amène à sentir que je fais partie du groupe, car alors je peux commencer à faire ce que j'ai dit que je ferais aux réunions. Je peux parler avec les nouveaux et partager mon expérience avec eux. Voilà ce que sont vraiment la crédibilité, l'honnêteté et la courtoisie. M'habiller et me montrer constituent des actions concrètes pour revenir à une vie normale.

Alcooliques Anonymes, Réflexions quotidiennes, 28 décembre, page 371

----------------------------------------------

28 décembre - Pensée A.A. pour aujourd'hui
Le mouvement A.A. est une association humaine, mais son but est divin. Son but ultime est de me faire connaître Dieu et une vie saine. Mes pas se sont engagés dans le bon chemin. Je le sens au plus profond de tout mon être. Je sais que je vais dans la bonne direction. Je peux abandonner mon avenir à Dieu en toute sécurité. Ce que l'avenir me réserve sera à la mesure de mes forces. J'ai l'aide de la Puissance divine qui m'aidera à faire face à tout ce qui pourrait m'arriver. Ma vie est-elle orientée vers Dieu et une vie saine ?

Méditation du jour
Même s'Il est invisible, le Seigneur est toujours près de ceux qui croient en Lui, ont confiance en Lui et comptent sur Lui pour obtenir la force dont ils ont besoin dans les épreuves de la vie. Quoiqu'elle soit invisible à l'œil mortel de l'homme, cette Puissance supérieure est toujours à notre disposition si nous lui demandons humblement son aide. Cette impression que Dieu est auprès de nous ne doit pas être à la merci de notre fantaisie : nous devons plutôt être toujours conscients de Sa puissance et de Son amour à l'arrière-plan de nos vies.

Prière du jour
Je demande de ressentir aujourd'hui que Dieu est assez près de moi pour que je puisse compter sur Lui. Je demande d'avoir confiance, aujourd'hui, qu'Il est prêt à me donner toute la force qui m'est nécessaire.

Vingt-quatre heures par jour, Hazelden, page 365

----------------------------------------------

PENSÉE DU JOUR
Aimer quelqu'un c'est lui donner une part de nous-mêmes. Nous prenons le risque d'être vulnérables ; nous voulons partager tout de nous. Cette personne apprend beaucoup sur ce que nous ressentons et sur ce que nous pensons. Notre ouverture a donné à cette personne le pouvoir de nous blesser. En partageant à ce point, nous abandonnons une partie de notre pouvoir personnel. Et pourtant, si nous ne risquons pas de céder une partie de notre pouvoir, jamais nous ne ressentirons ce que c'est que de se sentir aimé véritablement.

MÉDITATION DU JOUR
Je demande à Dieu d'accepter le risque d'aimer et d'être aimé.

AUJOURD'HUI, JE ME SOUVIENDRAI
Je préfère me sentir aimé plutôt que puissant.

Émotifs Anonymes, Aujourd'hui Seulement, 27 décembre

----------------------------------------------

La dépression

« Nous n'avons plus à nous battre contre la peur, la colère, la culpabilité, l'apitoiement sur nous-mêmes ou la dépression. » Texte de base, pages 34-35

En tant que dépendants, il arrive à plusieurs d'entre nous d'être déprimés de temps en temps. Quand nous nous sentons déprimés, nous sommes tentés de nous isoler. Mais, si nous le faisons, notre dépression risque de se transformer en désespoir. Nous ne pouvons pas laisser la dépression nous ramener à la consommation.
Au lieu de cela, nous nous efforçons de continuer la routine de notre vie. Nous accordons la priorité aux réunions et aux contacts avec notre parrain (marraine). En partageant ce que nous ressentons avec d'autres, nous réalisons que nous ne sommes pas les seuls à avoir été déprimés en rétablissement. Nous occuper d'un nouveau peut accomplir des merveilles pour notre propre état d'esprit. Et surtout la prière et la méditation peuvent nous aider à obtenir la force qu'il nous faut pour surmonter notre dépression.
Nous pratiquons l'acceptation et nous nous rappelons que des sentiments comme la dépression vont indubitablement passer avec le temps. Au lieu de lutter contre nos sentiments, nous les acceptons et nous demandons la force de passer au travers.

Juste pour aujourd'hui, j'accepte que mes sentiments dépressifs ne dureront pas toujours. Je parlerai ouvertement de mes sentiments avec mon parrain (marraine) ou une autre personne qui comprend.

Narcotiques Anonymes, JUSTE POUR AUJOURD'HUI, 28 décembre, page 380

----------------------------------------------

Je vous aime. Je vous bénis. Je vous remets aux soins du Dieu qui vous habite. Auteur inconnu

C'est une véritable volte-face que propose le mode de vie. En effet, celui-ci me donne l'étonnante capacité de lâcher prise sur les gens que j'aime : d'abord, je me détache de leur souffrance, de leur peine et de leur désarroi, et ensuite, je les confie avec amour à la Puissance qui dirige ma vie.
Ce lâcher prise, accompli quotidiennement à l'heure paisible de la prière, influence considérablement les personnes que je souhaite aider. Je ne dis et ne fais que le strict nécessaire pour assumer mes responsabilités quotidiennes, tout en démontrant mon amour et en irradiant le calme et la paix que l’on éprouve lorsqu'on cesse de tout contrôler.

Pensée du jour : Je remets la responsabilité de la vie des autres à la Puissance supérieure qui les habite, c'est-à-dire la même que celle à qui j'ai confié ma propre vie.

Outremangeurs Anonymes, Aujourd'hui, 3e Éd., page 363

----------------------------------------------

« Je t'aiderais si je le pouvais, mais, à mon avis, c'est en toi que se trouve la difficulté. ( ... ) Je me regarde avec la plus rigoureuse honnêteté pour découvrir ce qui explique que je me sente bien ou mal. » Aujourd'hui, page 277

J'ai l'impression d'avoir passé le plus clair de ma vie à chercher le répertoire des réponses existentielles. À l'école, il y avait toujours une réponse définitive et le professeur les connaissait toutes. Malheureusement, dans la vie, il n'existe pas de bonne ou de mauvaise façon de faire les choses. Il n'y a pas de guide pratique pour vivre mon quotidien, mais certains experts croient tout de même que leur livre ou leur produit est en mesure de régler mes problèmes. Finalement, je me suis rendu compte que j'avais toujours cherché mes réponses aux mauvais endroits. En effet, comment les autres pourraient-ils me répondre quand ils ne savent même pas quelle question je me pose ? De toutes manières, je crois que toutes les réponses se trouvent en moi. Ce qui est difficile, c'est de regarder à l'intérieur, chose que je suis incapable de faire tout seul. J'ai besoin de l'amour, de l'aide et du soutien des autres. Ce que je cherche depuis toujours n'est pas la réponse, mais la question.

Outremangeurs Anonymes, Les voix du rétablissement, 28 décembre, page 363

----------------------------------------------

Pensée du jour
Le mouvement J.A. est une association humaine qui a un But Divin. Son objectif ultime est de me faire connaître Dieu et une vie saine. Mes pas se sont engagés dans le bon chemin et, au plus profond de moi-même, je suis convaincu d'avoir emprunté la bonne route. Je peux abandonner mon avenir aux soins de Dieu en toute sécurité. Toutes les choses que me réserve l'avenir sera à la mesure de mes forces. Je sais que la Puissance Divine m'accompagne dans tout ce que je peux entreprendre et dans tout ce qui peut m'arriver. Ma vie est-elle orientée vers Dieu et une vie saine?

Méditation du jour
Même s'Il est invisible, le Seigneur est toujours près de ceux qui croient en Lui, ont confiance en Lui et comptent sur Lui pour obtenir la force dont ils ont besoin dans les nombreuses épreuves de la vie. Quoiqu'Elle soit invisible à l'œil humain, cette Puissance Supérieure est toujours à votre disposition si vous lui demandez humblement Son Aide. Cette impression que Dieu est près de vous ne doit pas être à la merci de vos caprices; vous devez plutôt être toujours conscient de Sa Puissance et de Son Amour.

Prière du jour
Je demande de ressentir aujourd'hui que Dieu est assez près de moi pour que je puisse compter sur Lui. Je demande d'avoir confiance, qu'Il est prêt à me donner aujourd'hui toute la force qui m'est nécessaire.

Joueurs Anonymes, 28 décembre

----------------------------------------------

Vivre sans alcool

28 — Lire le message des AA
Pour les êtres humains, nous a-t-on enseigné, la meilleure façon d'apprendre les choses consiste à les voir, à les toucher aussi bien qu'à les entendre ; les lire renforce encore davantage leur imprégnation dans l'esprit humain.
Il existe plusieurs bonnes publications sur l’alcoolisme, et des moins recommandables. Il peut aussi être avantageux de faire certaines autres lectures, même si les AA n'endossent ou ne contestent aucune publication. Nous proposons simplement les nôtres.
Même des alcooliques ayant très peu lu auparavant s'absorbent des heures durant dans la documentation des AA. À n'en pas douter, pour acquérir une vue directe de l'ensemble et de la philosophie des AA, il est de beaucoup préférable de recourir à la lecture au lieu de se contenter du ouï-dire occasionnel. Il y a huit livres des AA, en plus de trois autres publications de format identique à celui-ci.

Les Alcooliques Anonymes
Ce livre renferme les principes fondamentaux de l’expérience des AA. Comme nous le savons, il est à l'origine du Mouvement des AA, ayant été rédigé avec le concours d'une centaine d'alcooliques qui ont appris à s'aider mutuellement à demeurer abstinents. Au terme de quelques années d'abstinence, ils ont consigné par écrit le récit de leurs expériences auquel on a donné ce titre. C'est alors qu'on a commencé à désigner notre Mouvement du titre du livre, soit Les Alcooliques Anonymes.
Il relate l'expérience originale des AA par ceux-là mêmes qui l'ont vécue avant de la rédiger. Qu'on s'y réfère souvent ou à l'occasion, il est la pierre angulaire de toute la philosophie des AA. La plupart des membres s'en procurent un exemplaire dès leur arrivée au Mouvement, afin de puiser à la source les idées fondamentales des AA plutôt que de les obtenir indirectement ou par personnes interposées.
Les membres désignent souvent Les Alcooliques Anonymes comme le « Gros livre », mais ils ne le comparent avec aucun texte sacré. La première impression (en 1939) a été faite sur du papier très épais et donc, il est apparu énorme, à la surprise générale, et par plaisanterie, on l'a surnommé le « Gros livre ». La partie essentielle, dont les onze premiers chapitres, est de la main même de Bill W., un des fondateurs des AA. Le livre contient aussi les récits personnels de plusieurs membres tels qu'ils les ont eux-mêmes écrits, et divers appendices sur des sujets additionnels.
Au début, il suffisait de la simple lecture du livre pour amener certaines personnes à l'abstinence, alors qu'il n'existait que quelques groupes des AA dans le monde. Il en est encore ainsi pour certains alcooliques vivant en des régions isolées ou sur des bateaux navigant en mer.
Les lecteurs assidus de ce livre reconnaissent qu'ils y découvrent une signification plus profonde qui leur avait échappé lors d'une première lecture rapide.

Les Douze Étapes et les Douze Traditions
Dans ce livre également écrit par Bill W., on étudie à fond la philosophie des AA (On l'appelle parfois les « Douze et Douze ».) Les membres qui veulent approfondir sérieusement le programme de rétablissement des AA y recourent en parallèle avec le Gros Livre.
Écrit treize ans après la publication de « Les Alcooliques Anonymes », cet ouvrage moins volumineux décrit les principes du comportement des AA, tant celui des individus que celui des groupes. Les Douze Étapes, guides de développement personnel, avaient été plus sommairement commentées dans le Gros Livre ; les principes concernant les groupes, les Douze Traditions des AA, se sont cristallisés avec l'expérience après la publication du premier livre. Ils caractérisent notre Mouvement, lui conférant une personnalité unique tout à fait différente des autres associations.

Le mouvement des AA devient adulte
Ce bref historique raconte les débuts et la croissance de notre Mouvement au cours de ses vingt premières années. On y relate l’histoire courageuse d’un petit groupe d'anciens ivrognes, jadis sans espoir qui, contre toute probabilité s'est finalement retrouvé au sein d'un mouvement d'une envergure mondiale et d'une efficacité reconnue.

Réflexions de Bill
Ce livre est un recueil des passages les plus substantiels, tirés autant de sa volumineuse correspondance personnelle que des autres écrits de Bill W. Il contient un index de sujets d'intérêt pour tout buveur problème.
Dr Bob et les pionniers
L’histoire d'un des fondateurs des AA est entremêlée avec les souvenirs des premiers membres du Midwest, la plupart du temps dans leurs propres mots.

« Transmets-le »
Cette biographie d'un fondateur des AA porte le sous-titre L’histoire de Bill Wilson et la façon dont le message des AA s'est répandu dans le monde. Elle retrace aussi le développement du Mouvement. On y trouve 39 photos tirées des archives AA.

Expérience, force et espoir
Cinquante-six témoignages retirés des trois premières éditions du Gros Livre.
Réflexions quotidiennes : Réflexions de membres des AA à l'intention de tous les membres
Les membres des AA s'inspirent de leurs citations préférées tirées des publications des AA. Une réflexion pour chaque jour de l'année.

Nous en sommes venus à croire...
Ce livre, sous-titré « Des membres racontent leur expérience spirituelle chez les AA », donne l'interprétation « d'une puissance plus forte que nous-mêmes » de 75 membres des AA. Elle s’échelonne des conceptions religieuses orthodoxes jusqu'à celles des humanistes et des agnostiques.

Les AA en prison : d’un détenu à l’autre
Un recueil de 32 témoignages publiés antérieurement dans le A.A Grapevine, racontant l'expérience d'hommes et de femmes qui ont trouvé les AA en prison.

Les brochures
A.A. World Services Inc. publie également plusieurs brochures traitant de divers aspects des AA et des buts spécifiques de certains groupes. Toutes ont été rédigées avec soin sous l'étroite surveillance de représentants des AA venus de toutes les régions des États-Unis et du Canada, de sorte qu'elles reflètent le consensus le plus étendu possible sur la pensée des AA. Il est impossible de comprendre tout le fonctionnement des AA si on n'est pas familier avec toutes ses publications, y compris les brochures. (La liste apparaît en dernière page.)
En outre, le Bureau des Services généraux des AA publie un bulletin trimestriel, le Box 459, et plusieurs autres périodiques, de même qu'un compte rendu des délibérations de l’Assemblée annuelle de la Conférence des Services généraux des AA.
De nombreux membres des AA commencent et terminent leur journée par un moment de silence réservé à la lecture de quelques pages de publications des AA. Une lecture attentive de livres et de brochures des AA équivaut pour plusieurs membres à une « réunion par écrit », et offre aux AA un éventail d'informations et d'inspiration à nul autre pareil. Toute consultation d'un écrit ouvre la voie à la pensée des AA et éloigne d'un premier verre. C'est pourquoi plusieurs membres ont toujours une publication des AA à portée de la main, non seulement parce que sa lecture aide à chasser les tentations de boire, mais aussi parce qu'elle permet d'occuper et de délasser l'esprit lors de périodes creuses. On peut commander directement les publications des AA qui ne sont pas disponibles dans les réunions des AA, en écrivant à l’adresse suivante : Box 459, Grand Central Station, New York, NY 10163. Vous pouvez acheminer votre commande par fax au (212) 870-3137, par téléphone au (212) 870-3400 ou par courriel à orders@aa.org.

The AA Grapevine (*)
C'est le titre d'un magazine mensuel rempli d'humour et de réflexions des AA. Tous les articles, montages graphiques et caricatures sont l'œuvre de membres des AA. On ne rémunère pas les auteurs de ces articles, et de nombreuses illustrations sont offertes gratuitement.
On y trouve des sujets de méditation, des anecdotes illustrées, des nouvelles sur les AA et sur l’alcoolisme en général, des lettres de membres des AA de tous les points du globe, et des articles inspirés (pas de poèmes).
La Viña est un bimestriel publié par les membres hispanophones des AA.
Chacun peut s’abonner directement ou commander les produits dérivés du Grapevine en écrivant à l’adresse suivante : Grapevine, Box 15635, North Hollywood, CA 91615-9192 ou par le site Web : www.aagraspevine.org. Des exemplaires des récents numéros sont habituellement disponibles aux réunions des groupes des AA.
(1) Il existe en français un magazine équivalent intitulé « La Vigne AA », qui a le même format et qui est publié au Québec. Pour s'abonner, il suffit d'en faire la demande à l'adresse suivante : La Vigne AA, 230, boul. Henri-Bourassa Est, bureau 105, Montréal, (Québec) Canada, H3L 1B8.

Alcooliques Anonymes, Vivre sans alcool (moyens éprouvés par les membres des AA pour ne pas boire), pages 80-84

----------------------------------------------

28 décembre

Qu’il y ait unité dans la diversité ! Vois les nombreux chemins qui mènent tous au centre, à Moi, chacun différent et pourtant chacun conduisant dans la même direction. Plus ils approchent du centre, plus l’unité est grande, jusqu’à ce que tous fassent un avec Moi et qu’il n’y ait plus diversité mais unité complète. Tu verras cela se faire de plus en plus avec les nombreux centres de lumière partout dans le monde.
Comme la situation du monde devient plus sombre et empire, ils deviendront de plus en plus lumineux jusqu’à ce que la lumière vainque toutes les ténèbres.
Il est bon d’avoir une image plus large de ce qui est en train de se produire, mais il est aussi très important de réaliser que tout commence en toi. Prends conscience que ce qui se passe en chaque individu ressort dans le monde et se reflète dans la situation mondiale. C’est pourquoi la paix du cœur et de l’esprit est si essentielle en toi, et pourquoi l’harmonie, la compréhension et l’amour profond devraient couler entre toi et tous les autres.

La Petite Voix, Eileen Caddy

----------------------------------------------

Pour ceux et celles qui désirent lire les chroniques de Gilles sur le site Quand la drogue n'est plus un jeu : http://www.quandladrogue.com
Bon rétablissement pour toutes et tous !
Bonne journée !
L'expérience nous a démontré qu'adhérer à un groupe qui utilise les Douze Étapes pour se rétablir et mettre en pratique ce merveilleux mode de vie un jour à la fois peuvent nous aider à vivre de beaux moments de bonheur et de sérénité.

----------------------------------------------

28 décembre solitude Roger Schutz.jpg