Pensées 01 janvier 2018

Bonjour à toutes et à tous

Hic en latin un adverbe de lieu qui signifie ici ; nunc en latin un adverbe de temps qui signifie maintenant. Ici et Maintenant veut dire en Son lieu et en Son temps. En son temps et lieu veut aussi dire à point nommé, précisément, à propos, à temps, en temps et lieu, en temps utile, en temps voulu, pile, à pic, au bon moment.
 Dans notre contexte actuel, c’est souvent une formule qui traduit une impatience fébrile : « Je veux tout, tout de suite et ici ! Je veux que mes désirs soient satisfaits ici et maintenant ! » C’est aussi l'attitude de l’enfant qui tape du pied et chiale pour obtenir tout de suite l'objet de son désir. Comment pouvons-nous vivre dans le désir et nous refuser la patience du temps ? C’est absurde, le désir et le temps ne sont pas séparables. En voici deux exemples :

Ariane Moffatt
 JE VEUX TOUT
Je veux tout,
Toi et les autres aussi,
Aux quatre coins de ma vie.
Sur les cœurs,
Il n'y a pas de prix,
Je veux tout, tout de suite et ici.

Je veux tout,
L'image claire et la floue,
Sur les sentiments illimités.
Je travaille,
Pour l'amour sans rendez-vous,
Je veux voler sans me faire attraper.
Le vide je vais le remplir,
De bons ou de mauvais souvenirs.
Le vide je veux le remplir,
Avant que mon âme s'assèche et que je craque !

Je veux tout,
Le silence et les promesses,
Le rigide et la souplesse.

Je veux tout,
L'anarchie et la sagesse,
Ton sourire et puis tes fesses !

Je veux tout,
Toi et tous tes amis,
Pour tracer mes jours et mes nuits.
Sur les cœurs,
Il n'y a pas de prix,
Je veux tout, tout de suite et ici.
Je veux tout, tout de suite et ici.

Le vide je vais le remplir,
De bons ou de mauvais souvenirs.
Le vide je veux le remplir,
Avant que mon âme s'assèche et que je craque !

Je veux tout,
Toi et les autres aussi,
Aux quatre coins de ma vie.
Sur les cœurs,
Il n'y a pas de prix,
Je veux tout, tout de suite et ici.
( voir le clip : http://www.dailymotion.com/video/x9klee_ariane-moffatt-je-veux-tout_music )

Angèle Arsenault
 JE VEUX TOUTE TOUTE TOUTE LA VIVRE MA VIE (originaire d’Abram-Village, à l’Île-du-Prince-Édouard, est décédée le 25 février 2014 à Saint-Sauveur, emportée par le cancer. Elle avait 70 ans.)
Je veux toute toute toute la vivre ma vie 
Je ne veux pas l'emprisonner

Je la veux toute toute toute pas juste des petits boutes
 Je la veux toute toute toute la vivre ma vie (bis)
Laissez-moi donc faire si je saute en l'air
 Laissez-moi exagérer
 Laissez-moi rire si j'ai envie de rire

Mais laissez-moi me tromper 
Laissez-moi pleurer si j'ai du chagrin

Laissez-moi me relever Laissez-moi vous quittez au petit matin
 Mais laissez-moi vous aimer
Je veux toute toute toute la vivre ma vie
 Je ne veux pas l'emprisonner

Je la veux toute toute toute pas juste des petits boutes 
Je la veux toute toute toute la vivre ma vie (bis)

Laissez-moi visiter tous les pays 
Laissez-moi me promener 
Laissez-moi choisir ma sorte de vie

Mais laissez-moi la trouver
 Laissez-moi le droit de changer ma vie
Laissez-moi recommencer 
Laissez-moi aller au bout de ma folie

Mais laissez-moi m’arrêter Je veux toute toute toute la vivre ma vie

Je ne veux pas l'emprisonner
 Je la veux toute toute toute pas juste des petits boutes

Je la veux toute toute toute la vivre ma vie (bis)
Laissez-moi partir si j'ai envie de m'en aller 
Laissez-moi couper tous les liens

Laissez-moi même vous abandonner 
Mais laissez-moi trouver mon chemin 

Laissez-moi crier si j'ai envie de crier 
Laissez-moi me défouler
 Laissez-moi tranquille laissez-moi laissez moi
 Mais laissez-moi exister
Je veux toute toute toute la vivre ma vie
 Je ne veux pas l'emprisonner 
Je la veux toute toute toute pas juste des petits boutes
 Je la veux toute toute toute la vivre ma vie (bis) 
Je veux toute toute toute la vivre ma vie
 Je ne veux pas l'emprisonner
 Je la veux toute toute toute pas juste des petits boutes
 Je la veux toute toute toute la vivre ma vie (bis)

(Voir le clip : https://www.youtube.com/watch?v=wPZgDtkXQVA)

Nous apprenons encore aujourd'hui à travers toutes sortes de situations ou d'occasions à cesser de nous attendre à un soulagement instantané, à en arriver à croire que là où nous sommes aujourd'hui c'est exactement là où notre Puissance Supérieure veut que nous soyons. L’ici et maintenant est sans doute entré dans nos vies dès notre naissance et il ne nous a pas quitté depuis, même si nous avons quelquefois l’illusion d'être ailleurs (hier ou demain). « Quel est son problème fondamental ? Ne recherche-t-il pas sa propre satisfaction, même lorsqu’il essaie d’être bon avec les autres ? N’est-il pas victime de l’illusion que l’on peut tirer bonheur et satisfaction de ce monde à la seule condition de savoir s’y prendre ? N’est-il pas évident pour le reste des acteurs que c’est à cela qu’il travaille ? » ( Les Alcooliques Anonymes, 4e Éd. chap.5 Notre Méthode, page 69 ) Nous avions marché sur certaines orteils sensibles en voulant à tout prix notre propre bonheur et satisfaction, en désirant tout ce que nous rêvions de posséder. Et ce n’est jamais assez…

Nous reprenons ce matin les Réflexions de Bill depuis le début. Faites comme nous. Prenons ce qui nous chante et laissons le reste. Nous nous souhaitons à toutes et à tous une belle, bonne et heureuse année 2018, un jour à la fois. Merci cher Dieu d'amour de répandre paix et amour dans tous nos cœurs et dans ceux de chacun de nos parents et amis.

Merci la Vie !!!

Gilles

----------------------------------------------

Nous vivons dans une société de gratifications instantanées : café instantané, petit déjeuner instantané, argent instantané provenant d'un guichet automatique et c'est comme cela partout ! Ce n'est pas étonnant que beaucoup d'entre nous se présentent aux portes d'Al-Anon en y cherchant la réponse instantanée à tous le problèmes résultant du fait de vivre auprès d'une personne alcoolique et d'aimer une personne alcoolique. 
Le rétablissement est un processus. Il faut du temps pour reconquérir, récupérer et recouvrer tout ce qui a été perdu alors que nous tentions, seuls, de faire face à la consommation d'alcool. Acquérir de la confiance prend du temps, changer prend du temps, guérir de vieilles blessures prend du temps ; il n'y a pas de solutions immédiates, toutes faites. Mais les outils et les principes de notre programme — Étapes, Traditions, slogans, réunions, parrainage, service — peuvent nous mener à des solutions appropriées pour nous. 
Nous passons tous des périodes sombres dans la vie, mais la voie menant à des périodes meilleures est souvent ce qui fait de nous des gens plus heureux, plus forts. Quand nous cessons de nous attendre à un soulagement instantané, nous pouvons en arriver à croire que là où nous sommes aujourd'hui est exactement là où notre Puissance Supérieure veut que nous soyons.

Pensée du jour

Al-Anon est un programme qui se pratique « un jour à la fois ». Peu importe ce qui se passe autour de moi, aujourd'hui je sais que je vais de l'avant. Je ferai confiance au processus de rétablissement. Je laisserai du temps au temps.

« Si je me fixe un horaire trop chargé, si je suis tendu... je m'arrêterai quelques minutes pour penser uniquement à aujourd'hui et à ce que je peux en faire. » Al-Anon un jour à la fois

Al-Anon, Le Courage de Changer, 1er janvier, page 1

----------------------------------------------

Dans le passé, j'avais rattaché à l'expression « chez moi » des connotations émotionnelles plutôt désagréables. Je ne savais jamais à quoi m'attendre chez moi et j'avais trop honte pour y inviter des amis. Au lieu de me réfugier chez moi, je voulais m'en évader. En apparence j'acquiesçais avec l'adage qui dit « On n'est vraiment bien que chez soi », mais j'avais un petit sourire narquois et je ressentais un pincement au cœur quand j'entendais quelqu'un dire cela.
 Avec l'aide d'Al-Anon, j'ai commencé à me créer une nouvelle vie, avec de nouvelles attitudes et de nouvelles définitions. Le mot « famille » a pris le sens de « Groupes familiaux Al-Anon », là où j'ai une nouvelle famille que j'ai choisie et qui m'aide comme ma famille d'origine n'était pas en mesure de le faire. Ma nouvelle famille m'a suggéré de me trouver un groupe d'appartenance.
 C'est là que je me sens vraiment chez moi. À moins d'être gravement malade, j'assiste toujours aux réunions de mon groupe d'appartenance, je participe aux réunions d'affaires et aux décisions de la conscience de groupe, et je fais du travail de service. Personne ne me force à faire ces choses. Je les fais parce que j'ai choisi de m'engager envers ce groupe, cette famille.
 En retour, je reçois de mon groupe d'appartenance des choses qui m'ont manqué pendant mon enfance : constance, intimité, un attachement profond et l'acceptation. Puisque je partage avec les membres de mon groupe d'appartenance semaine après semaine, ils connaissent mes secrets et mes défauts les plus intimes. Ils se voient en moi, je me vois en eux, et nous apprenons à nous accepter nous-mêmes et les uns les autres. Je peux vraiment dire sans aucune réserve que je ne suis vraiment bien que chez moi, dans mon groupe d'appartenance.

Pensée du jour

Le monde s'étend bien au-delà de ma famille d'origine.

« Lorsque l'alcoolisme d'un être cher m'a amené à Al-Anon, j'ai trouvé une autre famille, une seconde famille qui m'a aidé à découvrir le moi qui était caché depuis si longtemps, une famille qui sera toujours là pour moi. » Le Courage de changer, page 11

Al-Anon, De l’espoir pour aujourd’hui, 1er janvier, page 1

----------------------------------------------

Je suis un miracle

« Notre vie est maintenant centrée sur la certitude absolue que le Créateur est entré dans nos cœurs et dans nos vies par miracle. Il a commencé à faire pour nous des choses que nous n'aurions jamais pu réussir par nous-mêmes. » Les Alcooliques Anonymes, page 29

Un miracle s'est vraiment produit dans ma vie. J'ai toujours cru en Dieu sans jamais pouvoir donner un sens à cette foi. Aujourd'hui, grâce aux Alcooliques anonymes, j'ai foi et confiance en Dieu tel que je le conçois. Si je suis abstinent aujourd'hui, c'est parce que j'ai appris à avoir foi et confiance en Dieu. Seul, je n'y serais jamais parvenu. Je crois aux miracles, car j'en suis un !

Alcooliques Anonymes, Réflexions quotidiennes, 1er janvier, page 9

----------------------------------------------

Changer de personnalité

« On a souvent dit des AA que nous ne nous intéressions qu'à l'alcoolisme. C'est faux. Pour rester en vie, nous devons vaincre notre besoin d'alcool. Mais quiconque connaît intimement la personnalité de l'alcoolique sait qu'un véritable buveur n'arrête jamais de boire de façon permanente sans subir un profond changement de personnalité. »

Selon nous, c'était les « situations » qui nous portaient à boire. Quand nous avons essayer d'y remédier pour constater que nous ne pouvions pas réussir comme nous l'aurions vraiment souhaité, nous nous sommes mis à boire de façon incontrôlable et nous sommes devenus alcooliques. Il ne nous est jamais venu à l'esprit qu'il fallait nous changer nous-mêmes pour nous ajuster à toutes les situations, peu importe lesquelles.

1. Lettre, 1940 
2. Les Douze Étapes et les Douze Traditions, pages 54-55

Alcooliques Anonymes, Réflexions de Bill, page 1

----------------------------------------------

Admire ce jour,
 Car il est la vie, 
La vie même de la vie. 
 Tout est là, dans sa courte durée :
 Toute la réalité, toute la vérité de l’existence, 
La félicité de la croissance,
 La splendeur de l’action,
 La gloire de la puissance… Car hier n’est qu’un rêve
 Et demain n’est qu’une vision. 
Mais aujourd’hui, bien vécu,
 Fait de chaque hier un rêve de bonheur. 
 Et de chaque matin une vision d’espoir. Donc, vis ce jour avec confiance. proverbe sanscrit

1er janvier - Pensée A.A. pour aujourd'hui

Quand j'ai connu le mouvement A.A. étais-je désespéré ? Est-ce que j'avais l'âme malade ? Étais-je tellement découragé de moi-même et de ma vie que je ne pouvais plus me regarder dans un miroir ? Étais-je prêt à devenir membre des A.A. ? Étais-je disposé à essayer tout ce qui pourrait m'aider à demeurer sobre et à surmonter le découragement de mon âme ? Oublierai-je jamais dans quelle condition j’étais ?

Méditation du jour

En cette nouvelle année, je vivrai une journée à la fois. Je ferai de chaque jour une préparation de choses meilleures encore à venir. Je ne me préoccuperai pas du passé ou de l'avenir, seulement du présent. Je chasserai toute crainte de l'avenir, toutes mes pensées sans bonté ou amères, toutes mes aversions, tous mes ressentiments, tous mes sentiments pessimistes, mes déceptions au sujet de moi-même et des autres, ma mélancolie et mon découragement. Je laisserai de côté toutes ces pensées et j'irai de l'avant, en cette nouvelle année, vers une nouvelle vie.

Prière du jour

Je demande à Dieu qu'II me guide un jour à la fois en cette nouvelle année. Je demande que chaque jour Dieu me donne la force et la sagesse dont j'ai besoin.

Vingt-quatre heures par jour, Hazelden, page 4

----------------------------------------------

PENSÉE DU JOUR

C'est le premier jour d'une nouvelle année. Un autre départ dans ma nouvelle vie. Quand je me penche sur l'année écoulée, je peux constater de nombreux changements en moi. Ce ne sont pas les grands changements en moi qui sont intéressants ; ce sont les infimes changements qui comptent et qui construisent la fondation solide de mon avenir. Tout comme il faut de nombreuses petites briques pour construire la fondation solide d'un édifice, il en est ainsi des infimes changements dans ma vie. Je pose les briques un jour à la fois et je les cimente par ma foi en ma Puissance supérieure. J'entreprends cette nouvelle année en toute quiétude sachant que je ne suis pas seul et que je suis partenaire du Grand Architecte.

MÉDITATION DU JOUR 
Je sais que Dieu a un merveilleux plan de vie en réserve pour moi.

AUJOURD'HUI, JE ME SOUVIENDRAI 
La construction de ma vie se fait comme prévu tant et aussi longtemps que je veux bien faire partie de l'équipe et non jouer à l'architecte.

Émotifs Anonymes, Aujourd'hui Seulement, 1er janvier

----------------------------------------------

La vigilance

« Ce n'est qu'avec vigilance que nous conservons ce que nous avons...» Texte de base, page 75

Comment demeurons-nous vigilants face à notre rétablissement ? D'abord en admettant que nous avons une maladie que nous aurons toujours. Peu importe notre temps d'abstinence, peu importe l'amélioration de notre vie, peu importe l'étendue de notre rétablissement spirituel, nous sommes toujours des dépendants. Notre maladie attend patiemment, prête à nous prendre au piège si nous lui en donnons l'occasion.
 La vigilance est une nécessité de tous les jours. Nous nous efforçons d'être constamment vigilants et prêts à réagir au moindre signe de difficulté. Non pas qu'il nous faille vivre avec la peur irrationnelle que quelque chose d'horrible s'empare de nous si nous abaissons notre garde un instant ; nous prenons tout simplement des précautions normales. La prière quotidienne, la fréquentation régulière des réunions et la décision de ne pas transiger sur les principes spirituels, en empruntant la voie la plus facile, sont des actes de vigilance. Au besoin, nous faisons notre inventaire, nous partageons notre expérience avec les autres dès qu'on nous le demande et nous raffermissons soigneusement notre rétablissement. Surtout, nous restons vigilants.
 Nous obtenons un répit quotidien de notre dépendance tant que nous restons vigilants. Chaque jour, nous appliquons les principes du rétablissement à tout ce que nous faisons et, chaque soir, nous remercions notre Puissance supérieure pour une autre journée d'abstinence.

Juste pour aujourd'hui, je serai vigilant et je ferai tout ce qu'il faut pour préserver mon rétablissement.

Narcotiques Anonymes, JUSTE POUR AUJOURD'HUI, 1 janvier, page 3

----------------------------------------------

La fin d'une année n'est ni une fin ni un commencement, mais une continuité avec toute la sagesse que l'expérience nous inculque. Hal Borland

Qu'il s'agisse d'une nouvelle année ou d'un nouveau mois, d'une nouvelle semaine ou d'une nouvelle journée, il est tentant de prendre des résolutions, de promettre de faire mieux, de m'engager à changer. Avant de connaître les OA, je ne savais pas que ces promesses étaient des tentatives pour reprendre le contrôle, pour essayer une fois de plus de faire de moi un mangeur normal.
Est-ce que je désire être abstinent et connaître la paix d'esprit ? Ai-je réussi à y parvenir par moi-même ? J'ai le choix : reconnaître aujourd'hui mon impuissance face à la nourriture ou encore attendre que commence une nouvelle semaine, un nouveau mois ou une nouvelle année. Mais le meilleur moment pour renoncer à ma volonté, à mes vieilles idées et à mes défauts, c'est le moment où j'ai décidé de grandir.

Pensée du jour : Je renonce aux promesses et aux résolutions, et je souligne la journée d'aujourd'hui comme je souligne toutes les autres : en confiant ma volonté et ma vie à Dieu. Je cesse d’essayer d'avoir de l'emprise sur mon poids et sur mon alimentation.

Outremangeurs Anonymes, Aujourd'hui, 3e Éd., page 1

----------------------------------------------

« Nous avons admis que nous étions impuissants devant la nourriture, que nous avions perdu la maîtrise de notre vie. » Première Étape

Lorsque je suis arrivée chez les OA, j'avais déjà perdu 41 kilos mais je me débattais contre la nourriture et je savais que j'avais besoin d'aide. Dès le premier jour où j'ai franchi la porte d'une salle de réunion, j'ai su que j'étais chez moi. Ce soir-là, j'ai bien cru que j'avais fait ma Première Étape de toute évidence, j'étais impuissante devant la nourriture, sinon, je ne serais pas ici.
 J'ai continué de manger exactement comme je l'avais toujours fait. Je mangeais de tout, mais je consommais mes aliments préférés en quantité limitée. Je n'avais aucun aliment déclencheur : ah non, pas moi ! Évidemment, je n'arrivais pas à me rétablir, et ce, même si je mettais les Étapes en pratique. J'ai commencé à manger davantage à l'heure des repas. Tant que cela constituait un repas, j'étais toujours abstinente, non ? Je ne mangeais que trois repas par jour.
 Finalement, ma Puissance supérieure est parvenue à me faire entendre Sa voix à travers le brouillard de la maladie. Elle m'a fait prendre conscience que je jouais avec le feu en tentant de maîtriser ma compulsion par moi-même. En d'autres mots, je n'avais pas fait ma Première Étape. 
Étonnamment, lorsque j'ai renoncé à mes aliments déclencheurs, l’abstinence est devenue facile. J'étais libérée de la compulsion. Des miracles se produisent lorsque nous mettons honnêtement les Étapes en pratique ! 
Aujourd’hui, je serai honnête en ce qui concerne mes aliments déclencheurs.

Outremangeurs Anonymes, Les voix du rétablissement, 1er janvier, page 1

----------------------------------------------

Pensée du jour

Quand j'ai connu le mouvement J.A., j’étais vraiment désespéré et j'avais l'âme malade ! J'étais tellement découragé de moi-même et de ma vie que je ne pouvais même plus me regarder dans un miroir. Il était temps de devenir un membre J.A. J'étais prêt à tout faire pour demeurer sobre et surmonter mon découragement. N’oublierai-je jamais dans quelle condition j'étais?

Méditation du jour

En cette nouvelle année, je vivrai un jour à la fois et je m’améliorerai quotidiennement. Je ne me préoccuperai plus du passé et de l'avenir, de mes pensées sans bonté et amères, de mes aversions, de mes ressentiments, de mes sentiments pessimistes, de mes déceptions personnelles et de celles des autres, de ma mélancolie et de mon découragement. Je laisserai de côté toutes ces pensées et, en cette nouvelle année, j'irai de l'avant dans l'élaboration d'un mode de vie meilleur.

Prière du jour

Je demande à ma Puissance Supérieure de me guider, un jour à la fois, pendant toute cette nouvelle année. Je demande qu'à chaque jour, Elle me donne la force et la sagesse dont j'ai besoin pour remettre ma vie sur la bonne voie.

Joueurs Anonymes, 1er janvier

----------------------------------------------

1er janvier

Elève ton cœur et entre dans la nouvelle année avec la certitude que celle-ci sera vraiment merveilleuse. Visualise le meilleur qui émerge de chaque chose. Je peux te révéler quelle splendide année ce sera. Mais, si tu n'acceptes pas ce que Je dis d'un cœur plein de gratitude, et que tu ne t'attends pas au meilleur parce que ta foi et ta confiance sont placées en Ma parole, elle ne viendra pas. Tu dois participer à son avènement. Tu dois t'accrocher à Mes merveilleuses promesses et croire. Il ne s'agit pas de croire avec ta tête. Tu dois croire avec l'intuition, avec ce savoir intérieur qui vient du plus haut, de Moi. Regarde : Je vais devant toi, Je prépare le chemin, et Je rends possible ce qui est apparemment impossible. Seul le mieux, l'absolument parfait est destiné aux âmes qui m'aiment vraiment et Me mettent au premier plan.

La Petite Voix, Eileen Caddy

----------------------------------------------

Pour ceux et celles qui désirent lire les chroniques de Gilles sur le site Quand la drogue n'est plus un jeu : http://www.quandladrogue.com
Bon rétablissement pour toutes et tous !
Bonne journée !
L'expérience nous a démontré qu'adhérer à un groupe qui utilise les Douze Étapes pour se rétablir et mettre en pratique ce merveilleux mode de vie un jour à la fois peuvent nous aider à vivre de beaux moments de bonheur et de sérénité.

----------------------------------------------

01 janvier Admire ce jour 24Hà la fois.jpg