Pensées 07 janvier 2018

Bonjour à toutes et à tous

Sur une belle carte de souhaits de Noël qui est et mémorable et digne de mention, il était écrit sur la première page : Marchons ensemble en Sa présence au jour le jour de Son amour au pas à pas de Sa lumière et au cœur nous pouvions y lire :
Que le Seigneur te bénisse !
Qu'il fasse danser tes pieds et remplisse de force tes bras.
Qu'il remplisse ton cœur de tendresse et tes yeux de sourire.
Qu'il remplisse tes oreilles de musique et ton nez de parfums.
Qu'il remplisse ta bouche d'allégresse et ton cœur de joie.
Qu'il te donne sans fin la grâce du désert : le silence, l'eau fraîche, et une nouvelle espérance.
Qu'il renouvelle en nous tous, sans cesse, la force de donner un visage à l'espoir.
Que le Seigneur te bénisse !
Merci mon Dieu pour toutes les merveilleuses bénédictions dont nous sommes déjà comblés, pour ton infinie bonté qui nous embrasse tous. Toute bénédiction a besoin d'être accueillie avec amour. Chacun de nous est un enfant aimé de notre Puissance supérieure. Ayons de la gratitude pour ces nombreuses bénédictions. Nous sommes bénis par la vie. Une vie qui se renouvelle et qui change continuellement, une nouvelle naissance. Notre Dieu d'amour nous a fait plusieurs fois ce superbe cadeau, de merveilleuses bénédictions. Et ces autres êtres magnifiques qui viennent dans nos vies nous permettent de vivre une belle vie en changeant nos attitudes, nos pensées et nos croyances. Nous sommes bénis par cette nouvelle capacité d’aimer et d’être aimés. Nous tous, enfants de Dieu, possédons ce merveilleux cadeau. Lorsque nous grandissons, certains d'entre nous allons baigner dans l’amour des parents, amis, enseignants et proches. Lorsque nous sommes adultes, plusieurs d'entre nous vivons l’amour d’un conjoint, d’un compagnon ou d’une compagne. Lorsque nous devenons capables de nous aimer nous-mêmes, alors nous pouvons vraiment aimer les autres. Lorsque nous devenons parents, au début nous vivons l’amour de nos enfants. Aimer et être aimé est l’une des plus grandes bénédictions, parce que nous expérimentons l’amour tel qu’il est, tel qu’il vient à nous et tel qu’il émane de nous. Nous nous sommes imprégnés de l’amour des membres de nos groupes d’entraide, de notre Ps qui nous aime inconditionnellement.

Nous sommes gratifiés d’une connexion pleine et entière avec la Source à l’intérieur de nous. À travers ce lien, nous recevons la guidance intérieure pour accomplir Sa volonté. Il nous permet de garder ces lignes de communication vivantes par la prière et la méditation. Nous ne sommes plus seuls. Notre Dieu d'amour est bien là avec nous. Il nous respecte et nous aime assez pour nous laisser libre de faire appel à Lui quand nous en sentons le besoin ou de lui dire tout simplement merci pour ce qui nous arrive. Dans les moments où nous négligeons ces communications, notre Ps continue de nous aimer quand même. Tout ce qu’il nous faut, c’est de vouloir être en contact avec Lui et Il est là pour nous dès cet instant. Nous n'avons pas à Le rechercher, Il est là et permet à toutes sortes d'événements, de situations dont certains nous apparaissent comme de merveilleuses et miraculeuses bénédictions en train de se réaliser. Clip de Whitney Houston — I will always love you : http://www.youtube.com/watch?v=9p5TZGwmRpU

Merci la Vie !!!
Gilles

-----------------------------------------------

« Aujourd'hui seulement, je me réserverai une demi-heure de calme et je me détendrai. » Comme cela me paraissait simple jusqu'à ce que j'essaie de le mettre en pratique. J'ai trouvé difficile de passer ne serait-ce qu'un peu de temps seul — trente minutes de tranquillité enlevées à mon horaire chargé, c'était beaucoup trop ! Alors j'ai commencé par cinq minutes. Avec le temps, j'ai été capable de me réserver dix, puis vingt, puis ensuite trente minutes.
Curieusement, ces demi-heures de calme me redonnent mon équilibre mental. C'est grâce à ces périodes de solitude, passées surtout dans la prière et la méditation, que je trouve la paix et la force de mon Dieu. Comme résultat, j'ai appris à me tolérer et même à me plaire en ma propre compagnie. Maintenant, quoi qu'il arrive, j'ai besoin de cette demi-heure tous les jours pour obtenir une juste perspective de ma vie. En restant tranquillement assis au milieu du tumulte, je découvre que je ne suis pas seul. Si je prends le temps, ma Puissance Supérieure m'envoie Son message.

Pensée du jour
Je m'aime assez pour prendre une demi-heure de calme pour me détendre. Mais si je ne peux pas prendre une demi-heure, c'est très bien aussi. Peu importe le temps que je m'accorde, ce sera un pas en avant. Si je peux immobiliser mon esprit, ne serait-ce que quelques instants, ma Puissance Supérieure peut prendre la relève et me diriger dans la bonne direction.

« Reposez-vous ; un champ qui est reposé donne une magnifique récolte. » Ovide

Al-Anon, Le Courage de Changer, 7 janvier , page 7

-----------------------------------------------

Un des premiers dictons Al-Anon que je me souvienne avoir entendu, communément appelé les « Trois C », incarne le concept de l'impuissance devant l'alcoolisme : « Je n'en suis pas la cause, je ne peux pas le contrôler, et je n'en connais pas la cure. »
J'aime le message des trois C : « Je n'en suis pas la cause » me libère de tout reste de culpabilité dont je peux encore souffrir : si seulement j'avais été un meilleur fils — si j'avais travaillé plus fort à l'école, si j'en avais fait un peu plus à la maison, si je m'étais moins chamaillé avec mes frères et sœurs — mes parents ne seraient peut-être pas devenus alcooliques. En réalité, le fait qu'ils souffrent de cette maladie n'a rien à voir avec moi.
« Je ne peux pas le contrôler » me donne la permission de vivre ma vie et de prendre soin de moi. Je n'ai plus à gaspiller mon énergie à essayer de manipuler les gens et les situations de manière à ce que les alcooliques consomment moins. Quoi que je fasse ou quoi que je dise, que je m'abstienne de faire ou de dire quoi que ce soit, rien n'influencera l'alcoolique qui choisit de boire. Ce choix est entièrement hors de mon contrôle.
« Je n'en connais pas la cure » me rappelle que je n'ai pas à répéter sans cesse les mêmes comportements insensés en espérant obtenir des résultats différents. Je n'ai pas à m'acharner à faire une dernière tentative désespérée pour mettre fin à la consommation, espérant que « cette fois-ci, cela va marcher ». Je n'ai pas à chercher la cure miracle qui n'existe pas. Je peux plutôt consacrer mon énergie à mon rétablissement.

Pensée du jour
Lorsque j'éprouve de la confusion concernant ce que signifie vraiment être impuissant devant l'alcool, les « Trois C » m'offrent une balise éclairante.

« Les personnes alcooliques en phase active sont des gens qui boivent. Elles ne boivent pas à cause de vous ou de moi, mais parce qu'elles sont alcooliques. Peu importe ce que je fais, je ne changerai rien à cela... » Le Courage de changer, page 74

Al-Anon, De l’espoir pour aujourd’hui, 7 janvier, page 7

-----------------------------------------------

À un tournant

« Les demi-mesures ne nous ont rien donné. Nous nous trouvions à un tournant de notre vie. Nous avons demandé Sa protection et Son aide et nous nous sommes abandonnés à Lui complètement. » Les Alcooliques Anonymes, page 54

Tous les jours, je me retrouve à un tournant. Mes pensées et mes actions peuvent me propulser la croissance ou me ramener en arrière, sur la route des vieilles habitudes et de l'alcool. Parfois les tournants sont des débuts, comme lorsque je décide de féliciter quelqu'un plutôt que de le condamner, ou lorsque je commence à demander de l'aide plutôt que de vouloir m'en sortir seul. D'autres fois, les tournants sont des fins, comme quand je vois qu'il est temps de cesser de couver ma rancœur ou mon égoïsme paralysant. Chaque jour, mes défauts tentent de se manifester, ce qui me donne de nombreuses occasions d'en prendre conscience. Ils surgissent tous sous une forme ou sous une autre : culpabilité, colère, fuite, orgueil, désir de vengeance, folie des grandeurs.
Les demi-mesures que j'adopte pour éliminer ces défauts ne peuvent que freiner mes efforts de changement. Ce n'est que lorsque je demande l'aide d'une Puissance supérieure et que je m'abandonne complètement que j'obtiens la volonté et la capacité de changer.

Alcooliques Anonymes, Réflexions quotidiennes, 7 janvier, page 15

-----------------------------------------------

Le royaume de l'esprit



Dans les temps anciens, le progrès matériel était d'une lenteur pénible. Le développement scientifique, l'esprit de recherche et d'invention étaient presque inconnus.
À l'égard des éléments physiques, l'esprit des hommes était entravé par des superstitions, des traditions et toutes sortes d'idées arrêtées. Au temps de Christophe Colomb, plusieurs trouvaient insensé de croire que la terre était ronde. D'autres furent ont failli condamner à mort le savant Galilée pour ses hérésies en matière d'astronomie.
Nous nous sommes demandé si certains d'entre nous n'étaient pas aussi bornés et irrationnels sur le plan spirituel que les gens de l'Antiquité l'avaient été dans le domaine matériel.

Nous nous sommes rendu compte que Dieu ne se montre pas trop exigeant envers ceux qui Le cherchent. Pour nous, le Royaume de l'Esprit est large et vaste ; il englobe tout ; jamais il n'exclut, jamais il ne se ferme à ceux qui le cherchent avec ardeur. Il est ouvert, nous le croyons, à tous les hommes.

1. Les Alcooliques Anonymes, page 47
2. Les Alcooliques Anonymes, page 43

Alcooliques Anonymes, Réflexions de Bill, page 7

-----------------------------------------------

7 janvier - Pensée A.A. pour aujourd'hui
Quand la tentation m'assaillira comme elle le fait parfois pour chacun de nous, je me dirai à moi-même : « Non, ma vie toute entière dépend de ma décision de ne pas prendre ce verre, et rien au monde ne peut me le faire prendre. De plus, j'ai promis à cette Puissance supérieure que je ne le ferais pas. Je sais que Dieu ne veut pas que je boive et je ne trahirai pas ma promesse à Dieu. J'ai abandonné mon droit de boire et une telle décision ne m'appartient plus. » Ai-je fait mon choix une fois pour toutes, afin de ne plus revenir sur ma parole ?

Méditation du jour
C'est dans le silence que la voix de Dieu se fait entendre à notre cœur. Personne ne peut dire à quel moment elle se révèle à notre cœur. On ne s'en rend compte que par ses résultats. La parole de Dieu atteint les recoins de mon cœur, et, au moment de la tentation, je retrouve celle parole et j’en perçois la valeur pour la première fois. Quand j'en ai besoin, elle est là. « Votre Père qui voit dans le secret vous récompensera au grand jour »

Prière du jour
Je demande de comprendre la signification de Dieu dans ma vie. Je demande d'accepter avec joie l'enseignement qui me vient de Dieu.

Vingt-quatre heures par jour, Hazelden, page 10

-----------------------------------------------

PENSÉE DU JOUR
Je savais que les choses que je cachaient me faisaient beaucoup de mal. Comme j'étais blessé, je blessais les autres. J'ai finalement décidé d'appeler un secret « un secret » et j'ai fait la liste détaillé de mes secrets, comme le suggère la Quatrième Étape. Je leur ai fait face avec la seule arme qui pouvait m'en débarrasser : l'honnêteté. Être honnête avec moi-même me permet plus facilement d'être honnête avec les autres. En regardant mes fautes passées, j'ai découvert que je pouvais me pardonner d'être humain. Après tout, je ne suis qu'un être humain. Tout au long de cet inventaire, j'ai découvert que j'avais aussi des points forts. Ceci a suscité une nouvelle confiance en moi. Maintenant, quand je fais mon inventaire, je sais que j'ai fait au moins une bonne chose aujourd'hui, ne serait-ce que de m'être levé à l'heure. Anciennement, il y avait des jours où je ne me levais pas du tout.

MÉDITATION DU JOUR
Mon Dieu, permet-moi de continuer à faire régulièrement un inventaire moral de moi-même, en ne cachant rien par honte ou par orgueil. Aide-moi aussi à accepter mes talents.

AUJOURD'HUI, JE ME SOUVIENDRAI
J'ai besoin d'accepter mes talents.

Émotifs Anonymes, Aujourd'hui Seulement, 7 janvier

-----------------------------------------------

« Le rétablissement »

« Narcotiques Anonymes offre aux dépendants un programme de rétablissement qui est beaucoup plus qu'une vie sans drogues. Non seulement ce mode de vie est-il mieux que l'enfer où nous vivions, mais il est meilleur que tout ce que nous avions connu jusqu'ici. » Texte de base, page 133



Peu d'entre nous sont intéressés à revenir à ce qu'ils étaient avant de commencer à consommer. Plusieurs d'entre nous ont gravement souffert d'abus physique, sexuel ou émotionnel. Nous défoncer semblait le seul moyen possible de faire face à ces abus. D'autres ont souffert de façon moins évidente mais tout aussi douloureuse avant que la dépendance ne s'empare d'eux. Nous n'avions rien pour nous guider et nous n'avions pas de but. Nous étions vides spirituellement. Nous nous sentions isolés et incapables d'empathie pour les autres. Nous n'avions rien de ce qui donne un sens et une valeur à la vie. Nous prenions des drogues dans une vaine tentative de remplir notre vide intérieur. La plupart d'entre nous ne voudraient pas « rétablir » ce qu'ils avaient alors.
En fin de compte, le rétablissement que nous trouvons dans N.A. est quelque chose de différent, c'est la chance d'une nouvelle vie. On nous a donné des outils pour réparer les dégâts dans notre vie. On nous a soutenus pour que nous puissions courageusement repartir sur un nouveau chemin. On nous a fait le cadeau d'un contact conscient avec une Puissance supérieure à nous-mêmes, qui nous guide et nous fournit la force intérieure qui nous manquait tellement dans le passé.
Se rétablir ? Oui, dans tous les sens. Nous sommes en train d'entrer dans une toute nouvelle vie, meilleure que tout ce que nous avions rêvé. Nous en sommes reconnaissants.

Juste pour aujourd'hui, j'ai trouvé ce que je n'avais jamais connu, quelque chose que je n'avais jamais cru possible : la vie d'un dépendant en rétablissement. Ma reconnaissance envers ma Puissance supérieure va au-delà des mots.

Narcotiques Anonymes, JUSTE POUR AUJOURD'HUI, 7 janvier, page 9

-----------------------------------------------

L'Infinie Bonté a les bras si grands qu'elle embrasse tout ce qui veut s'y abandonner. Dante Alighieri

Est-ce que je porte en moi une difficulté profonde et secrète que je ne peux révéler à personne, pas même à ma Puissance supérieure ?
Une membre racontait un jour à son groupe que si elle se tournait vers Dieu pour les questions « importantes », elle avait l'impression que son problème de poids lui semblait trop insignifiant pour s'en plaindre à sa Puissance supérieure. Elle reconnut ensuite que, même si elle avait remis sa compulsion alimentaire entre les mains de Dieu, elle devait encore surmonter l'idée que certaines choses ne méritaient pas Son attention.

Pensée du jour : Dieu seul sait à quel point j'ai besoin d'aide dans tous les domaines de ma vie. Je n'hésite pas à Lui demander cette aide.

Outremangeurs Anonymes, Aujourd'hui, 3e Éd., page 7

-----------------------------------------------

« Accepter qu'une bouchée ou deux n'amélioreront pas une mauvaise situation. » Pensez d'abord...

Ma marraine a une merveilleuse façon de me rappeler ce que signifie cette phrase. Quand je lui dis que je n'en peux plus, elle me répond : « Si je croyais que la nourriture pouvait régler tes problèmes avec ton mari (tes enfants, ton travail, etc.), je te dirais de manger. Or, la nourriture n'y changera rien. »
Cela met les choses en perspective. Il n'existe aucun aliment qui puisse rendre mon travail plus agréable, me soulager de la solitude ou de la fatigue, rétablir une relation brisée ou guérir une maladie. La nourriture n'y peut rien !
Lorsque je suis totalement consciente de cela, je vois quels sont les choix qui s'offrent à moi. Il se peut que le remède ou la solution se manifeste si je confie mon problème à ma Puissance supérieure. Les moments de silence où j'ai prêté l'oreille en quête d'une réponse ont résolu plus de dilemmes et guéri plus de maux que n'importe quelle quantité de nourriture. Faire un appel téléphonique plutôt que d'ouvrir le frigo m'aide à trouver des moyens de faire face à la situation. Lire des publications approuvées par les OA, assister à une réunion ou faire une ballade à pied sont des gestes qui peuvent m'aider à trouver la voie que je dois suivre.

Outremangeurs Anonymes, Les voix du rétablissement, 7 janvier, page 7

-----------------------------------------------

Pensée du jour
Quand la tentation m'arrive, comme elle arrive parfois à chacun de nous, je me dis que ma vie toute entière dépend de ma décision de ne pas jouer. Aussi, rien au monde ne peut m'influencer à le faire parce que je l'ai promis à ma Puissance Supérieure. Je sais qu'Elle veut que je demeure sobre et je ne trahis pas ma promesse. J'ai abandonné mon droit de jouer et une telle décision ne m'appartient plus. Ai-je fait mon choix une fois pour toutes afin de ne pas briser ma promesse ?

Méditation du jour
C'est dans le silence de mes périodes de méditation que la voix de Dieu se fait entendre. Personne ne peut prédire à quel moment elle se révélera, car on ne s'en rend compte que dans les résultats obtenus. La Parole Divine atteint les profondeurs de mon cœur et, au moment de la tentation, je retrouve cette parole et j'en perçois la valeur et la signification. « Votre Père qui voit dans tout vous récompense déjà dans vos efforts pour atteindre une vie meilleure. »

Prière du jour
Je demande de comprendre la signification de la Présence Divine dans ma vie. Je demande d'accepter avec joie Son enseignement.

Joueurs Anonymes, 07 janvier

-----------------------------------------------

7 janvier

Ne ferme jamais, à aucun moment, ton cœur ni ton esprit. Ne crains jamais le nouveau, l'étrange, le non conventionnel. Sois prêt et préparé à écouter ton intuition, l'inspiration qui peut révéler quelque chose de si complètement nouveau pour toi que cela peut même n'avoir ni forme ni substance, et que tu peux même avoir à l'habiller de mots. La fierté intellectuelle peut être un handicap au long de ce chemin spirituel et une véritable pierre d'achoppement pour la vérité. Ce n'est pas de l'intellect dont tu as besoin ; c'est de l'inspiration et de l'intuition. L'intellect vient de l'extérieur, alors que l'inspiration et l'intuition viennent de l'intérieur et ne peuvent être influencées par quoi que ce soit d'extérieur. Laisse venir de l'intérieur ce que tu apprends ; inspire-toi de tout ce que tu as au-dedans de toi. Tu seras ébahi de tout ce que tu recèles. C'est sans limite, car cela vient de Moi et JE SUIS sans limite, et tout ce qui est de Moi est sans limite et éternel.

La Petite Voix, Eileen Caddy

-----------------------------------------------

Pour ceux et celles qui désirent lire les chroniques de Gilles sur le site Quand la drogue n'est plus un jeu : http://www.quandladrogue.com
Bon rétablissement pour toutes et tous !
Bonne journée !
L'expérience nous a démontré qu'adhérer à un groupe qui utilise les Douze Étapes pour se rétablir et mettre en pratique ce merveilleux mode de vie un jour à la fois peuvent nous aider à vivre de beaux moments de bonheur et de sérénité.

-----------------------------------------------

07 janvier magnifique récolte O CC.jpg