Pensées 10 avril 2018

Bonjour à toutes et à tous

« Notre éducation actuelle est lamentable, car elle nous apprend à aimer la réussite et non ce que nous faisons. Le résultat a pris davantage d'importance que le chemin qui y mène. » ( Jiddu Krishnamurti ) Nous sommes aujourd'hui sur une voie qui enrichit tous les domaines de notre vie d'expériences, à travers un cheminement qui nous invite à vivre des émotions que nous trouvions autrefois si bizarres, si pénibles. Sur cette voie, nous avançons, nous découvrons nos propres souffrances et blessures. Nous avons de plus en plus conscience de la souffrance des autres et de l'aide que nous pouvons leur offrir grâce à notre propre expérience de l'honnêteté. Lorsque nous souffrons d'impatience et que nous voulons grandir très vite, que nous voulons voir nos défauts éliminés avant leur heure, nous savons qu'il nous reste encore à apprendre. Dans l’ordre divin, tout vient à temps. Quand nous aidons une autre personne qui souffre de dépendance, « Il faut rappeler à ce candidat que son rétablissement ne dépend pas des autres. Il dépend de sa relation avec Dieu. » ( Les Alcooliques Anonymes, 4e Éd. chap.7 Au secours des autres, page 113 ) Si c’est le plan de Dieu que cette personne se rétablisse et mène une belle vie, alors le cheminement qu’elle prend peut même sembler illogique.

Cet ordre, ce plan est toujours en train de s'établir. Dieu, tel que nous Le concevons chacun de nous, remet de l'ordre dans nos vies. Dieu fait le ménage. Dès cet instant il nous permet de vivre dans la paix, dans l'amour, dans la joie, dans l'harmonie. L'ordre divin a pris notre vie en charge en permettant que nous devenions des êtres humains. Et c'est ce plan divin qui nous aide à astiquer les miroirs de nous-mêmes autour de nous, qui nous aide à dépoussiérer notre personnalité et à soigner notre ego malade, qui nous aide à établir des liens et qui nous aide à délier les nœuds toxiques dans nos relations. Merci chère Ps de nous aider à vivre d’aussi belles leçons de vie et de sagesse. « La véritable sagesse, c’est de savoir vivre. » ( Rolando Toro Araneda )

En Espagnol, la « Vivencia » est la vie en train de se vivre. La vivencia représente plus que la simple expérience d'un phénomène et s'en distingue par ce qu'elle modifie chacune de nos expériences en participant à l'évolution de notre identité et de notre personnalité. Autrement dit, chaque moment présent vécu que nous en soyons conscients ou non, intervient dans notre cheminement. Rien n'est inutile. Tout a un sens. Et il est divin, surtout s’il apparaît comme ayant peu de bon sens. Nous cherchons une nouvelle façon de vivre ensemble, de partager, de se parler, d’avoir du bon temps sans que la finalité passe nécessairement par la sexualité. « Toute théorie est grise mais vert et florissant l’arbre de la vie. » ( Johann Wolfgang von Goethe )

  • DOUZE LEÇONS DE VIVENCIA ( auteur inconnu )
  • 1. Si nous jugeons les gens nous n'aurons pas le temps de les aimer (encore une fois Juge moins, Aime plus ).
  • 2. Celui qui se relève est plus fort que celui qui n'est jamais tombé.
  • 3. Nous ne pouvons pas compter que sur nous-mêmes, et nous ne pouvons y arriver seuls. ( Ensemble, nous pouvons )
  • 4. Hâtons-nous lentement et nous aurons vite fait d'arriver à destination.
  • 5. Qui veut faire quelque chose, trouve un moyen. Qui ne veut rien faire trouve une excuse.
  • 6. Nous ne pouvons gravir les échelons ou attendre des sommets avec les mains dans les poches.
  • 7. Proférer une parole blessante prend à peine une seconde. En soigner la blessure demande beaucoup de temps.
  • 8. Ne nous hâtons pas de punir. Hâtons-nous d'accueillir, de manifester de la compassion.
  • 9. Si nous sommes contents et rassasiés, c'est que nous sommes en harmonie.
  • 10. Si nous sommes enchantés, c’est que nous découvrons Sa majesté.
  • 11. La seule façon de travailler pour la paix du monde est de découvrir en nous un îlot de paix.
  • 12. Nous ne pouvons nous éloigner de notre centre puisque tout nous y ramène.

Merci la Vie !!!
Gilles

-----------------------------------------------

Ayant vécu dans le contexte de l'alcoolisme, plusieurs d'entre nous en sommes venus à nous considérer comme d'innocentes victimes d'abus de la part d'autres personnes. Il peut être bouleversant de découvrir que nous aussi avons fait du tort à d'autres. Dresser une liste de ceux que nous avons lésés (Huitième Étape) devient un processus de découverte dans lequel un sens plus réaliste des responsabilités peut commencer à se développer.
Dans mon cas, cependant, le problème ne consistait pas à reconnaître le tort que j'avais fait, mais à renoncer à mon sens exagéré des responsabilités. Je pensais que tous les gens que j'avais connus devaient se retrouver sur ma liste, surtout ceux que j'avais déçus. Par exemple, mes parents sont mécontents du partenaire que j'ai choisi. Ma sœur veut que je règle ses dettes. Mes enfants souhaiteraient que je les laisse sortir toute la nuit sans me téléphoner. En réfléchissant à cette Étape, j'ai constaté que je ne suis pas responsable de leurs désirs insatisfaits. Donc, quand j'ai révisé ma liste faite dans ma Huitième Étape, j'ai dû rayer des noms.

Pensée du jour
Il est certain que je fais des choix qui causent des préjudices à d'autres personnes et qui demandent des amendes honorables. Mais parfois, un choix qui est judicieux pour moi peut s'avérer désagréable ou même inacceptable pour d'autres. Je ne suis pas responsable des attentes des autres à moins que je n'aie contribué à les créer. Je peux me rappeler que les désaccords font partie de la vie.

« Par cette Étape, nous clarifions le rôle que nous avons joué, nous endossons la responsabilité de nos actes, mais nous nous libérons également... du fardeau des responsabilités que nous nous étions faussement appropriées. » ...dans tous les domaines de notre vie

Al-Anon, Le Courage de Changer, 10 avril, page 101

-----------------------------------------------

Il se produit des miracles dans Al-Anon, mais ils ne se produisent pas par magie. La participation individuelle — la « clé de l'harmonie », selon le Quatrième Concept — voilà le comportement qui fait que des miracles se produisent. Dieu tel que je Le conçois désire ma disponibilité aussi bien que mes capacités. Lorsque je consens à agir avec foi, Dieu m'aide à faire des miracles pour moi-même et à aider les autres à en faire pour eux-mêmes.
Cela faisait un moment que j'étais dans Al-Anon quand j'ai finalement pensé à m'engager dans le service. Je savais que cela m'aiderait, comme tant d'autres membres en avaient témoigné, mais ma plus grande crainte était de ne pas pouvoir faire parfaitement mon travail. « Se hâter lentement », m'a dit mon parrain, « Ne pas compliquer les choses ». Avec son soutien, j'ai commencé tranquillement. J'ai animé des réunions, j'ai accueilli les nouveaux venus, et j'ai répondu aux appels téléphoniques au district. Ces simples activités m'ont rapproché du programme Al-Anon et du rétablissement qu'on y trouve.
Après quelques mois, j'étais prêt à en faire plus. Avec mon parrain, j'ai commencé à assister aux réunions de district et aux réunions de l’Assemblée de la circonscription. Nous allions ensuite manger, et ces samedis sont devenus des moments privilégiés entre nous. Quand mon groupe d'appartenance a eu besoin d'un représentant, je me suis porté volontaire. On m'a récemment demandé de servir comme coordonnateur de documentation de la circonscription. Chemin faisant, j'ai découvert que la clé du succès dans le service est d'accomplir mon travail en suivant les suggestions offertes par nos Douze Traditions et nos Douze Concepts de service. Il n'y a pas de devinettes quand je lis le Manuel de service Al-Anon / Alateen. Le plus grand bénéfice du service, c'est que cela m'aide, moi aussi. Transmettre le programme me confirme que j'ai quelque chose à partager.

Pensée du jour
Dieu n'appelle pas les gens qualifiés. Dieu qualifie les gens qu'Il appelle. Est-ce que je suis à l'écoute ?

« Al-Anon croit que les bienfaits que nous recevons sont à la mesure de notre empressement à les partager. Car nous savons que nous ne pourrons jamais donner autant que nous recevons. » Manuel de service Al-Anon / Alateen, page 17

Al-Anon, De l’espoir pour aujourd’hui, 10 avril, page 101

-----------------------------------------------

Grandir

L'essence de toute croissance réside dans le désir de changer pour le mieux et d'endosser pour toujours la responsabilité que cela entraîne. Réflexions de Bill, page 115

Parfois, quand je suis disposé à faire ce que j'aurais dû faire depuis toujours, je recherche des louanges et de la reconnaissance. Je ne me rends pas compte que plus j'accepte de changer ma façon d'agir, plus ma vie devient intéressante. Plus j'accepte d'aider les autres, plus j'en retire des récompenses. Voilà ce que signifie pour moi la mise en pratique des principes. Plaisirs et avantages me viennent de ma bonne volonté dans l'action plutôt que de la recherche de résultants immédiats. Parce que je suis un peu plus bienveillant, un peu plus lent à me mettre en colère, un peu plus aimant, ma vie s'embellit jour après jour.

Alcooliques Anonymes, Réflexions quotidiennes, page 109

-----------------------------------------------

La montagne oubliée

Dès mon enfance, j'ai cultivé certains traits de caractère qui ont joué un grand rôle dans mon insatiable besoin d'alcool. J'ai grandi dans une petite ville du Vermont à l'ombre du mont Aeolus. Je me souviens d'avoir, un jour de mon enfance, longuement contemplé cette vaste et mystérieuse montagne, m'interrogeant sur sa signification et me demandant si je pourrais jamais grimper si haut. Mais cette méditation prit fin, lorsque ma tante m'offrit un plat de bonbons pour mon anniversaire de naissance ; j'avais quatre ans. Durant les trente-cinq années qui ont suivi, j'ai poursuivi les bonbons de la vie, et j'ai complètement oublié la montagne.

Lorsque notre gourmandise ne va pas jusqu'à nuire à notre santé, nous disons alors que « nous nous offrons des petites douceurs ».

1. Le mouvement des AA devient adulte, page 65
2. Les Douze Étapes et les Douze Traditions, page 75

Alcooliques Anonymes, Réflexions de Bill, page 100

-----------------------------------------------

10 avril - Pensée A.A. pour aujourd'hui
Quand je suis arrivé au mouvement A.A., je suis entré dans un monde nouveau, un monde sobre. Un monde de sobriété, de sérénité et de bonheur. Mais je sais que si je prends seule­ ment une gorgée de boisson, je retournerai immédiatement dans le monde d'autrefois. Ce mondé alcoolique, ce monde d'ivrognerie, de conflit et de supplice. Ce monde alcoolique n'est pas un endroit agréable pour l'alcoolique qui y vit. Il n'est pas gai de voir le monde à travers le fond d'un verre après que vous êtes devenu un alcoolique. Est-ce que je désire retourner dans ce monde alcoolique ?

Méditation du jour
L'orgueil est comme une sentinelle à la porte du cœur et empêche l'amour de Dieu d'y entrer. Dieu ne peut habiter qu'avec les humbles ct les obéissants. La soumission à la volonté de Dieu est la clef qui ouvre la porte du royaume de Dieu. Aucun homme ne peut obéir de son mieux à Dieu sans, un jour, se rendre compte de l'amour de Dieu et ré· pondre à cet amour. Les marches rugueuses de l'obéissance montent vers l'endroit où se trouve la mosaïque de l'amour et de la joie. Où est l'esprit de Dieu, là est votre demeure. Pour vous, c'est là qu'est le ciel.

Prière du jour
Je demande que Dieu fasse Sa demeure de mon cœur humble et soumis. Je demande d'obéir de mon mieux à Son inspiration.

Vingt-quatre heures par jour, Hazelden, page 103

-----------------------------------------------

PENSÉE DU JOUR
Les secrets créent un mur qui nous garde seuls et isolés. Ils peuvent aussi nous priver de l'expérience de l'amour. Plus je gardais de secrets, plus je me sentais honteux. Plus je vivais dans la honte, plus je voulais me fermer aux autres. Plus jamais je n'ai à me couper des autres. Il y a des personnes disponibles et prêtes à partager mes secrets. Elles ne m'humilieront pas. Au contraire, elles me comprendront car elles ont eu à faire face à leur propre honte. En partageant mes secrets, j'affermis mon sentiment d'acceptation, d'appartenance et de confiance dans ma valeur d'être humain.

MÉDITATION DU JOUR
Je demande à Dieu d'avoir le courage de partager tous ces secrets que j'ai essayé de garder enterrés dans mon subconscient, car je me rends compte que cela va me libérer.

AUJOURD'HUI, JE ME SOUVIENDRAI
En partageant ma honte, je peux me sentir l'égal de mon frère humain.

Émotifs Anonymes, Aujourd’hui Seulement, 10 avril

-----------------------------------------------

Trop occupé

« Peu importe la durée de notre abstinence, nous devons nous servir de ce que nous apprenons, sinon nous le perdrons. » Texte de base, pages 104-105

Après une longue période d'abstinence, certains d'entre nous ont tendance à oublier ce qui constitue notre plus grande priorité. À chaque semaine, nous nous disons : « Il faut que j'aille à une réunion ce soir. Je n'y suis pas allé depuis... » Nous sommes pris par d'autres préoccupations qui sont importantes, bien sûr, mais pas autant que notre participation assidue à Narcotiques Anonymes.
Cela se produit graduellement. Nous obtenons un emploi. Nous retrouvons notre famille. Nous avons des enfants à élever, le chien est malade, ou nous suivons des cours du soir. Il faut faire le ménage de la maison. La pelouse a besoin d'être tondue. Nous devons travailler tard le soir. Nous sommes fatigués. Il y a un bon spectacle au théâtre ce soir. Et, soudain, nous nous apercevons que nous n'avons pas appelé notre parrain (marraine), que nous ne sommes pas allés à une réunion, que nous n'avons pas parlé à un nouveau ni même à Dieu, depuis un bon bout de temps.
Que faire dans un tel cas ? Eh bien, nous pouvons renouveler notre engagement à l'égard de notre rétablissement ou nous pouvons continuer à être trop occupés pour nous rétablir… jusqu'à ce qu'il nous arrive quelque chose et que nous reconnaissions avoir perdu la maîtrise de notre vie. Quel choix ! La meilleure chose à faire est d'investir plus d'énergie dans le maintien de la base de rétablissement sur laquelle notre vie est édifiée. C'est cette base qui rend tout le reste possible, et elle s'effondrera sûrement si nous sommes trop préoccupés par tout le reste.

Juste pour aujourd'hui, je ne peux pas me permettre d'être trop occupé pour me rétablir. Aujourd'hui, je ferai quelque chose qui consolidera mon rétablissement.

Narcotiques Anonymes, JUSTE POUR AUJOURD'HUI, 10 avril, page 106

-----------------------------------------------

Le temps mûrit toutes choses. Personne n'est né sage. Miguel de Cervantes

La patience ne vient pas facilement aux êtres obsessifs et compulsifs. J'ai tendance à vouloir des résultats immédiats ; pourquoi devrais-je me préoccuper d'acquérir de l'expérience ?
Or, l'expérience, je l'acquiers aujourd'hui grâce au mode de vie, qui me permet de vivre des émotions que je trouvais autrefois trop pénibles pour les regarder en face. Je chemine sur cette voie dans la bonne direction, bien enraciné, faisant les pas nécessaires pour déchifrer mon chemin. Plus j'avance, plus j'ai conscience de la souffrance des autres et de l'aide que je peux leur offrir grâce à mon expérience authentique de la vie.
Lorsque je souffre d'impatience et que je veux grandir très vite, que je veux voir mes défauts supprimés avant leur heure, je sais qu'il me reste encore à apprendre. Dans l'ordre divin, tout vient à temps.

Pensée du jour : Ma Puissance supérieure m'offre un moyen de me libérer de l'obsession alimentaire. Aujourd'hui, je veux faire ma part et attendre les résultats.

Outremangeurs Anonymes, Aujourd'hui, 3e Éd., page 101

-----------------------------------------------

« Si nous arrivons à partager ce que nous avons appris, si nous parvenons à l'intégrer dans tous les domaines de notre vie, alors nous aurons effectivement fait notre devoir sur la Terre. » Beyond Our Wildest Dreams, page 122

C'est là l'essence même de notre programme : continuer de transmettre le message à tous ceux et celles qui souffrent de la même compulsion que nous. Lorsque nous vivons en harmonie avec le programme OA et que nous le mettons en pratique dans tous les domaines de notre vie, nous donnons l'exemple que les OA fonctionnent. Il ne s'agit pas seulement d'en parler mais également de se mettre à l'œuvre.
Le programme OA comporte ces trois concepts : la conscience, l'acceptation et l'action. Notre conscience s'ouvre dès la Première Étape et continue de s'approfondir par la suite, surtout lors de la Quatrième et de la Dixième. Plus nous mettons les Étapes en pratique, plus nous acceptons d'être conscients. Ensuite, il faut se mettre à l'œuvre. Pour y arriver, nous cherchons à connaître la volonté de Dieu à notre égard. La Troisième Étape en est le point de départ : c'est à ce moment que nous confions notre volonté et notre vie aux soins de Dieu.

Aujourd'hui seulement, puissions-nous continuer de transmettre le message OA en partageant ce que nous avons appris et en nous mettant à l'œuvre dans notre propre vie.

Outremangeurs Anonymes, Les voix du rétablissement, 10 avril, page 101

-----------------------------------------------

Pensée du jour
Quand je suis arrivé au mouvement J.A., je suis entré dans un monde nouveau : un monde sobre. Je suis arrivé dans un monde de sobriété, de sérénité et de bonheur. Mais je sais que si jamais je joue à nouveau, je retournerai immédiatement dans le monde d'autrefois. Je retournerai dans ce monde de compulsion, ce monde de remords, de conflits et de supplices. Ce monde n'est pas l'endroit idéal pour une personne comme moi. Il n'est pas drôle de voir le monde du fond de la prison de notre compulsion. Est-ce que je désire retourner dans ce monde infernal ?

Méditation du jour
L'orgueil est comme une sentinelle à la porte du cœur et empêche l'amour de Dieu d'y entrer. Dieu ne peut habiter qu'avec les humbles et les obéissants. La soumission à la vo­lonté de Dieu est la clef qui ouvre la porte de Son royaume. Aucun homme ne peut obéir de son mieux à Dieu sans, un jour, se rendre compte qu'il reçoit Son amour. La difficulté de l'obéissance, une fois surmontée, mène immanquablement vers l'amour et la joie. L'Esprit Divin entrera un jour dans votre cœur.

Prière du jour
Je demande que Dieu installe Sa demeure dans mon cœur humble et soumis. Je demande d'obéir de mon mieux à Son inspiration.

Joueurs Anonymes, 10 avril

-----------------------------------------------

10 avril

La vie est ce que tu en fais. Pourquoi ne pas reconnaître ce qu'il y a de meilleur dans chaque situation et l'apprécier pleinement, peu importe où tu es et ce que tu fais ? Ne perds jamais de temps et d'énergie à souhaiter être autre part à faire autre chose. Tu ne comprendras pas toujours pourquoi tu te trouves où tu es, mais tu peux être sûr qu'il y a une bonne raison à cela qu'il y a une leçon à apprendre. Ne lutte pas contre, mais découvre cette leçon et apprends-la vite de façon à pouvoir avancer. Tu ne voudrais pas rester sur place, n'est ce pas ?
En cessant de résister et en acceptant simplement les leçons qu'il faut apprendre, les prenant toutes comme elles viennent, tu te trouveras la vie beaucoup plus facile et, de plus, tu aimeras les changements. Une plante ne résiste pas à la croissance et au changement ; elle coule simplement avec eux et s'épanouit à la perfection. Pourquoi n'en fais tu pas autant ?

La Petite Voix, Eileen Caddy

-----------------------------------------------

Pour ceux et celles qui désirent lire les chroniques de Gilles sur le site Quand la drogue n'est plus un jeu : http://www.quandladrogue.com
Bon rétablissement pour toutes et tous !
Bonne journée !
L'expérience nous a démontré qu'adhérer à un groupe qui utilise les Douze Étapes pour se rétablir et mettre en pratique ce merveilleux mode de vie un jour à la fois peuvent nous aider à vivre de beaux moments de bonheur et de sérénité.

-----------------------------------------------

10 avril Dieu qualifie Dlepa.jpg