Pensées 17 avril 2018

Bonjour à toutes et à tous

René Descartes (le même qui nous a sorti le Cogito ergo sum qui signifie « Je pense, donc je suis » en latin) affirmait : « Il n’y a pas d’autres voies qui s’offrent aux hommes, pour arriver à une connaissance certaine de la vérité, que l’intuition évidente et la déduction nécessaire » ( XIIe règle ). Il reconnaissait ainsi l'importance de l'intuition. Et pourtant, toute intuition n'est pas forcément évidente tant qu'elle n'est pas partagée et vérifiée.

L’intuition (du latin intuitio, désignant l'action de voir une image comme dans un miroir ) désigne un mode de connaissance immédiat, ne faisant pas appel à la raison. Une intuition n'est jamais la conclusion d'un raisonnement conscient. Elle prend la forme d'un sentiment d'évidence quant à la véracité ou la fausseté d'une proposition, que nous ne pouvons pas toujours justifier. L'intuition, comme mode de dévoilement de l'indicible, est un phénomène quasi mystique. Les tenants de la médecine holistique nous affirment que le raisonnement et la logique proviennent du cerveau gauche (le cortical, siège du langage) alors que le cerveau droit (le limbique, domaine du senti) est plus porté à l’intuition et l’imagination. La lobotomie est une façon soit d’altérer la substance blanche à l’intérieur d’un lobe, soit de séparer nos deux lobes du cerveau.

« L'intuition est une vue du cœur dans les ténèbres. » ( André Suarès, Dostoïevski ) Dans tous les moments intuitifs, de grande ou petite simplicité, d'éternel présent, réside Dieu, le divin, tel que chacun de nous Le concevons. Dans les groupes d’entraide, c'est là que se manifeste la conscience éclairée et notre Dieu d'amour. « En tout homme résident deux êtres : l’un éveillé dans les ténèbres et l’autre assoupi dans la lumière. » ( Khalil Gibran ) Il faut probablement passer par les ténèbres de la compulsion pour se retrouver dans la lumière d’un réveil spirituel.

Cette conscience éclairée est-elle cette petite voix qui est souvent embrouillée, ces désirs, pulsions ou envies passagères ou déraisonnables, cet instinct infaillible dominé parfois par des angoisses ou des fantasmes ? La personne qui manifeste une ouverture à la spiritualité même minime y voit émerger tout doucement la présence de Dieu. Découvrons en notre cœur et notre âme que Dieu est nous, que nous sommes Dieu et... que l'amour, cette nourriture de l'esprit, émane de cette relation. « Que l'amour l'emporte ! » ( Aline ) « Un homme a besoin d'un peu de folie, ou bien il n'ose jamais couper la corde et être libre. » ( Nikos Kazantzakis, Zorba le Grec ) Nous pouvons ajouter aux paroles de Zorba que nous avons tous et chacun besoin aussi d'amour, et que la corde n'est pas coupée, elle est juste plus longue. Nous assistons à des réunions dans les groupes d'entraide pour toutes sortes de raisons (ou parfois de déraisons). L'une de ces déraisons est cette obsession : « La grande obsession de tout buveur anormal est qu'un jour, il ne sait trop comment, il parviendra à se contrôler et à prendre plaisir à boire. Il est renversant de constater à quel point cette illusion peut persister. Nombreux sont ceux qui s'y accrochent jusqu'aux portes de la folie ou de la mort. » ( Les Alcooliques Anonymes, chap.3 Autres données sur l'alcoolisme, page 34 ) Parfois nous allons à une réunion pour partager notre expérience, notre force et notre espoir avec d'autres membres. Parfois nous y allons pour voir nos frères et sœurs qui se rétablissent et qui y partagent leur joie de vivre, abstinents et sobres. Et parfois, nous y allons simplement parce que nous avons besoin que quelqu'un nous accueille tels que nous sommes, nous prenne dans ses bras et nous témoigne l'amour fraternel d'un autre être humain. Merci pour tout cet amour.

Merci la Vie !!!
Gilles

--------------------------------------------------

Plusieurs parmi nous avons éprouvé des moments d'anxiété au travail et dans notre famille quand il s'est agi de prendre des décisions affectant les autres en tant que groupe. L'inquiétude nous faisait dire : « Est-ce que le monde sera heureux de ma décision ?» Sûrement qu’il y a une façon parfaite de faire les choses et que c'était notre responsabilité de la trouver.
Le programme Al-Anon m'a aidé à développer une politique simple concernant les décisions de groupe, telle que le suggère la Première Tradition d'Al-Anon : « Notre bien commun devrait venir en premier lieu... » Cette Tradition s'applique à la ligne de conduite de nos groupes Al-Anon, mais je la trouve également utile dans d'autres situations. Si les projets du groupe semblent profiter à la majorité, je peux habituellement les appuyer. Cela ne signifie pas que j'ignore mes propres besoins et sentiments — je les exprime. Mais les autres ont aussi des besoins et je dois les respecter. De tels choix n'apportent peut-être pas un bonheur immédiat ni à moi ni aux autres, mais en fin de compte nous en bénéficierons tous. Comme le dit la Première Tradition : « ...le progrès personnel de la majorité repose sur l'unité. »

Pensée du jour
Est-ce que j'essaie d'imposer ma volonté aux autres dans des situations impliquant le groupe, ou est-ce que j'apprends à respecter les droits des autres aussi bien que les miens ? Je peux me sentir sans inquiétude au sujet de mes opinions si je prends à cœur le meilleur intérêt du groupe.

« L'unité apporte non seulement le climat nécessaire à la croissance d'Al-Anon dans son ensemble, mais aussi l’atmosphère permettant à chaque membre du groupe d’acquérir la tranquillité d’esprit. » Les Douze Étapes et les Douze Traditions

Al-Anon, Le Courage de Changer, 17 avril, page 108

--------------------------------------------------

Dans Al-Anon, j'ai appris à choisir de meilleures façons de réagir à la consommation d'alcool de mon père. Malgré tout, mes relations avec mes parents n'étaient pas très bonnes. J'échouais dans mes efforts pour me faire remarquer, écouter, apprécier, et aimer. Puis, grâce à une suite de coïncidences, je me suis rappelé la Douzième Tradition et sa suggestion de placer les principes au-dessus des personnalités. J'ai alors décidé que ça commençait par moi, et je me suis concentrée sur ce que je pouvais offrir plutôt que sur ce que je pouvais obtenir. J'ai demandé à ma Puissance Supérieure de m'aider à offrir à mes parents l'attention, l'appréciation et l'amour que je voulais tant qu'ils me donnent. J'ai demandé à Dieu de m'aider à placer ce principe au-dessus de ma très forte personnalité, qui tendait vers la direction opposée.
Quand je suis retournée voir mes parents, je les ai écoutés. Je leur ai donné mon entière attention au lieu de chercher à les intéresser à moi et à ma vie. J'ai été attentive aux choses que je pouvais apprécier chez eux, comme le don qu'a mon père pour lancer une blague au bon moment, ou le soin que ma mère apporte aux détails lorsqu'elle relate une anecdote. Je les ai aimés.
Sous l'éclairage de ma nouvelle attitude, leurs histoires me semblaient intéressantes et même amusantes ! J'ai été ravie par les résultats de mon nouveau comportement. En appuyant mon comportement sur le principe de l'amour, j'ai été libérée de mon défaut de caractère qui consiste à rechercher l'attention des gens qui ne peuvent pas me l'accorder. Pour moi, voilà une façon de mettre les Étapes en pratique. Je continue de donner sans attente et j'obtiens le soulagement d'être libérée d'un défaut de caractère.

Pensée du jour
Placer les principes au-dessus des personnalités, cela me conduit à devenir une personne que j'aimerais bien avoir dans ma vie.

« L’anonymat est la base spirituelle de toutes nos Traditions, nous rappelant toujours de placer les principes au-dessus des personnalités. » Douzième Tradition

Al-Anon, De l’espoir pour aujourd’hui, 17 avril, page 108

--------------------------------------------------

L'amour contre la peur

Toutes ces faiblesses engendrent la peur, qui est en soi une maladie de l'âme. Les Douze Étapes et les Douze Traditions, page 54

« La peur a frappé à la porte, la foi est venue ouvrir — il n'y avait personne. » Je ne sais pas à qui attribuer cette citation, mais elle montre clairement que la peur est une illusion, une illusion que je crée moi-même.
J'ai connu la peur tôt dans ma vie et j'ai cru à tort que sa seule présence faisait de moi un lâche. Je ne savais pas que l'une des définitions du courage, c'est « l'empressement à faire ce qui doit être fait, malgré la peur ». Le courage n'est donc pas nécessairement l'absence de peur.
Dans les périodes où l'amour était absent de ma vie, la peur s'y trouvait à coup sûr. Avec le recul, je me rends compte que dans les moments où j'ai eu le plus peur de Dieu, il n'y avait pas de joie dans ma vie. Craindre Dieu, c'est avoir peur de la joie. En apprenant à ne plus avoir peur de Dieu, j'ai aussi appris à connaître la joie.

Alcooliques Anonymes, Réflexions quotidiennes, page 116

--------------------------------------------------

Deux sortes d'orgueil

L’orgueilleuse droiture des « bonnes gens » peut être souvent aussi destructive que les défauts flagrants des soi-disant moins bonnes personnes.


***

Combien nous aimions dénoncer le fait que des millions de « pieuses bonnes gens » continuent de s'entretuer au nom de Dieu. Tout cela signifiait, bien sûr, que nous avions adopté une attitude négative plutôt que positive.

Une fois arrivés chez les AA, nous avons dû reconnaître qu'une telle façon de penser flattait notre ego. En soulignant les travers de certains dévots, nous pouvions nous donner l'impression de leur être supérieurs. Pire encore, nous pouvions ainsi éviter d'examiner nos propres faiblesses.

L'autosatisfaction, que nous dénoncions avec tant de mépris chez les autres, était justement notre plus grand défaut. En ce qui concerne la foi, cette fausse respectabilité fut sa perte. Mais finalement, une fois chez les AA, nous avons appris mieux.

1. Grapevine, août 1961
2. Les Douze Étapes et les Douze Traditions, pages 35-36

Alcooliques Anonymes, Réflexions de Bill, page 107

--------------------------------------------------

17 avril - Pensée A.A. pour aujourd'hui
Chaque fois que nous assistons à une assemblée A.A., chaque fois que nous récitons le Notre Père, chaque fois que nous méditons silencieusement le matin, nous payons notre prime d'assurance contre notre premier verre. Et chaque fois que nous aidons un autre alcoolique, nous versons une somme considérable pour notre assurance contre l'alcool. Nous nous assurons que notre assurance est toujours en vigueur. Est-ce que je me prépare une dotation de sérénité, de paix et de bonheur qui me per­ mettra de vivre sans difficulté le reste de ma vie ?

Méditation du jour
Ma foi augmente parce que je constate la puissance de Dieu dans ma vie. Le fait de reconnaître constamment et avec persistance l'esprit de Dieu dans toutes mes relations personnelles, l'évidence toujours plus considérable de l'orientation de Dieu, les occasions innombrables où ce qui semble la chance ou une merveilleuse coïncidence peut m'indiquer le but de Dieu dans ma vie ; toutes ces choses peu il peu produisent une impression d'émerveillement, d'humilité et de gratitude envers Dieu. Nous obtenons ainsi une confiance plus sûre et plus immuable en Dieu et en Ses desseins à notre égard.

Prière du jour
Je demande que ma foi soit chaque jour de plus en plus forte. Je demande de trouver dans les bonnes choses qui se produisent dans ma vie la confirmation de ma foi.

Vingt-quatre heures par jour, Hazelden, page 110

--------------------------------------------------

PENSÉE DU JOUR
Nos pensées sont comme la nature. Elles naissent propres et belles. Avec les années, nous jetons un paquet de déchets dans notre esprit. Certaines choses se désintègrent avec le temps (elles sont biodégradables) alors que d'autres restent pour toujours et forment un dépôt de déchets. Les déchets biodégradables sont d'excellents engrais, nous apprenons par nos erreurs. Le plastique et le métal doivent être éliminés : ressentiment, haine, envie, gourmandise etc. Tout comme la nature, nous avons besoin d'un grand ménage lorsque nous nous rendons compte que la situation est mauvaise. À l'occasion, nous devrons faire le grand ménage d'un nouvel aspect de notre vie puisque c'est la première fois que nous y touchons. Tous ces domaines de vie dont on a fait le grand ménage demandent un entretien continu pour s'assurer qu'ils demeurent propres, sans autre accumulation de déchets.

MÉDITATION DU JOUR
Aide-moi à être conscient des dépotoirs dans ma vie afin d'y faire le tri des déchets et d'en tirer l'engrais. Aide-moi à tirer les leçons du passé et à me libérer de tout ce qui nuit à mon rétablissement.

AUJOURD'HUI, JE ME SOUVIENDRAI
La sagesse m'aide à discerner ce que je dois jeter ou conserver.

Émotifs Anonymes, Aujourd’hui Seulement, 17 avril

--------------------------------------------------

La priorité : les réunions

« Au début, je me disais qu'il me serait impossible d'assister à plus d'une ou deux réunions par semaine. En effet, cela ne cadrerait pas avec mon horaire de travail. Plus tard, j'ai compris que mes priorités étaient inversées à 180 degrés. C’est tout le reste qui allait devoir cadrer avec l’horaire de mes réunions. » Narcotics Anonymous, page 204

Certains d’entre nous n’assistaient pas souvent à des réunions lorsqu’ils sont arrivés à Narcotiques Anonymes et ils se demandaient ensuite pourquoi ils n’arrivaient à demeurer abstinents. Ce que nous avons vite compris, c’est que si nous voulons demeurer abstinents, il fallait que notre assistance à des réunions devienne une priorité.
Nous avons donc recommencé. Conformément à la suggestion de notre parrain (marraine), nous nous sommes engagés à assister à 90 réunions en 90 jours. Nous nous sommes identifiés comme nouveaux durant les trente premiers jours, afin que les autres puissent nous connaître. Sur le conseil de notre parrain (marraine), nous nous sommes tus suffisamment pour apprendre à écouter. Bientôt nous avions hâte d’aller aux réunions. Et nous avons commencé à demeurer abstinents.
Aujourd’hui, nous assistons à des réunions pour toutes sortes de raisons. Parfois nous allons à une réunion pour partager notre expérience, notre force et notre espoir avec les membres plus nouveaux. Parfois nous y allons pour voir nos amis. Et parfois nous y allons simplement parce que nous avons besoin que quelqu'un nous serre dans ses bras. Quelquefois nous quittons une réunion et nous réalisons que nous n'avons pas vraiment entendu une seule parole qui s'est dite... pourtant nous nous sentons quand même mieux. L'atmosphère d'amour et de joie qui imprègne nos réunions nous a gardés abstinents une journée de plus. Malgré notre horaire chargé, assister à une réunion est pour nous une priorité.

Juste pour aujourd'hui, dans mon cœur je sais que les réunions m'apportent toutes sortes de bénéfices. Aujourd'hui, je veux ce qui est bon pour moi. J'assisterai à une réunion.

Narcotiques Anonymes, JUSTE POUR AUJOURD'HUI, 17 avril, page 113

--------------------------------------------------

Il n'aime pas, celui qui ne montre pas son amour. William Shakespeare

Suis-je de ceux qui embrassent leurs frères et soeurs OA en leur disant qu'ils les aiment, mais qui n'ont pas de temps pour eux entre les réunions ? Il est facile de dire qu'on aime — même en toute sincérité — mais les paroles ne suffisent pas. L'amour, qui est attention et action, se prouve par des gestes. Aimer, c'est se souvenir, écouter, être assez fort pour mettre de côté ses propres problèmes afin de mieux aider son semblable. L'amour ne peut fleurir en présence de l'obsession car celle-ci prend toute la place. L'amour n'est pas une ritournelle romantique ; pour être durable et soutenu, il exige la maturité émotive.

Pensée du jour : En pratiquant le mode de vie, je fais grandir ma capacité d'aimer.

Outremangeurs Anonymes, Aujourd'hui, 3e Éd., page 108

--------------------------------------------------

« La mise en pratique de la Troisième Tradition nous réserve parfois des surprises en nous faisant découvrir des amis là où nous ne pensions jamais ou n'aurions jamais voulu en trouver. Pour avoir accès à ces surprises, il nous suffit d'être attentifs, d'ouvrir notre cœur aux autres. » Les Douze Étapes et les Douze Traditions des Outremangeurs Anonymes, page 158

Après avoir passé quelque temps chez les OA, je regarde les gens qui m'entourent. La majorité de mes amis sont des membres que j'ai rencontrés dans la Fraternité, des gens qui cheminent avec moi sur la voie du rétablissement. Parfois, lorsque je songe à eux, je me mets à rire, car la plupart de ces membres n'auraient pu être mes amis « dans le vrai monde ». Nous semblons avoir peu de choses en commun. Or, le Gros Livre affirme que nous sommes comme les passagers d'un navire sauvés du naufrage. Ce que nous avons en commun, c'est le péril de la compulsion alimentaire et notre solution commune : les Douze Étapes. Cela crée des liens qui ne ressemblent en rien à ce que j'ai connu jadis. En dehors de la Fraternité, j'aurais rejeté plusieurs membres, me disant qu'ils étaient trop bien pour moi ou qu'ils ne l'étaient pas assez. J'ai de la gratitude d'avoir su reconnaître le trésor de l'amitié et je remercie Dieu d'avoir ouvert mon cœur pour que je puisse recevoir.

Outremangeurs Anonymes, Les voix du rétablissement, 17 avril, page 108

--------------------------------------------------

Pensée du jour
Chaque fois que nous assistons à une assemblée J.A., chaque fois que nous récitons le Notre Père, chaque fois que nous méditons silencieusement le matin, nous payons notre prime d'assurance contre la tentation du jeu et ses terribles conséquences. Et chaque fois que nous aidons un autre joueur, nous versons une somme considérable pour notre assurance contre le jeu. Nous faisons ainsi en sorte que notre assurance est toujours en vigueur. Est-ce que je me prépare à recevoir la sérénité, la paix et le bonheur qui me permettront de vivre sans difficulté pour le reste de ma vie ?

Méditation du jour
Ma foi augmente parce que je constate que la Puissance Divine est présente dans ma vie. Le fait d'avoir la certitude qu'Elle m'aide dans l'amélioration de mes relations personnelles et l'évidence tou­jours plus considérable de Son orientation, les manifestations innombrables ou ce qui semble de la chance ou une merveilleuse coïncidence peuvent m'indiquer le But Divin de ma vie ; toutes ces cho­ses, peu à peu, produisent une im­pression d'émerveillement, d'humilité et de gratitude envers Dieu. Nous obtenons ainsi une confiance sans réserve en Dieu et en Ses buts.

Prière du jour
Je demande que ma foi soit chaque jour de plus en plus forte. Je demande de trouver dans les bonnes choses qui se produisent dans ma vie la confirma­tion de ma foi.

Joueurs Anonymes, 17 avril

--------------------------------------------------

17 avril

Recherche et trouve le lien direct avec Moi, et conserve-le quoi qu’il arrive autour de toi. Ce lien avec Moi, le divin, est la source de tout pouvoir, et c’est ce pouvoir qui créer les miracles. Que sont les miracles, sinon mes lois divines en action ? Travaille avec ces lois et tout peut arriver. C’est le fait de t’identifier avec ce qui rend toute vie une, avec toute sagesse et tout pouvoir, qui ouvre les portes et permet aux lois d’opérer en toi.
Pourquoi rester en retrait à regarder les miracles arrivés dans la vie des autres, alors qu’ils peuvent tout aussi bien arriver dans la tienne ? Les miracles se manifestent lorsque tu t’accordes à ce pouvoir et à cette unité et lorsque tu parviens à accepter qu’il t’est possible de faire toute chose à travers Moi, car Je t’affermis te soutient et travaille en toi et à travers toi. Reconnais que par toi-même tu n’es rien, mais qu’avec Moi tu peux vraiment tout faire, et tu verras se produire dans ta vie miracle sur miracle.

La Petite Voix, Eileen Caddy

--------------------------------------------------

Pour ceux et celles qui désirent lire les chroniques de Gilles sur le site Quand la drogue n'est plus un jeu : http://www.quandladrogue.com
Bon rétablissement pour toutes et tous !
Bonne journée !
L'expérience nous a démontré qu'adhérer à un groupe qui utilise les Douze Étapes pour se rétablir et mettre en pratique ce merveilleux mode de vie un jour à la fois peuvent nous aider à vivre de beaux moments de bonheur et de sérénité.

--------------------------------------------------

17 avril intuition vue du coeur Dostoïevski.jpg