Pensées 22 avril 2018

Bonjour à toutes et à tous

Presque tous les enfants vivent tout le temps au moment présent. En grandissant, les évènements de la vie nous amènent à oublier ce moment et ce présent. Les peurs et les regrets sont aussi des facteurs importants dans nos absences du moment présent : la peur de ce qui va arriver, le regret de ce qui n’est pas arrivé, etc. Lorsque nous vivons dans la peur, nous sommes projetés dans l’avenir, nous redoutons ce qui s’en vient, nous imaginons toutes sortes de scénarios pour une telle ou telle situation et le mental se retrouve constamment sollicité. L’idée de remettre à demain est une façon de vivre dans le futur, tout comme le fait d’attendre de ne plus avoir de dettes pour voyager, pour prendre sa retraite, etc. Le fait d’assouvir un désir ou de réaliser un rêve donne l’énergie nécessaire pour continuer dans la vie. Vivre le moment présent apporte beaucoup plus encore. Lorsque nous vivons cet instant présent, nous sommes beaucoup plus aptes à voir et entendre ce qui se passe autour de nous, nous sommes plus à l’écoute de notre petite voix intérieure. Nous sommes en Sa présence.

« Ce qui s'étend derrière nous et ce qui s'étend devant nous n'est pas important, en comparaison avec ce qui se trouve en nous. » ( Ralph Waldo Emerson ) Bien des personnes veulent avoir une vie spirituelle. Il s’agit d’une recherche d’intériorité, de profondeur, une découverte de son essence divine, une plongée vers l’unité dans tous les domaines de nos vies. Notre Puissance supérieure (ou Dieu tel que nous Le concevons) continue de nous offrir sans condition quotidiennement Son amour et l'héritage de Son amour. Dieu nous a invité à participer à des groupes d'entraide et nous avons pris racine dans ce sol nouveau, le sien, celui de la vie spirituelle. Et nous y avons trouvé de belles expériences à vivre comme la bienveillance, la compassion, l'amour, et aussi l'humour.

Un critère d’authenticité d'une expérience spirituelle réussie réside dans les résultats : en sommes-nous devenus chacun plus patient, humble, modeste, à l’écoute des autres, compatissant, généreux, sachant que la seule chose importante sur terre est de vivre dans l’amour désintéressé et de faire le plus de bien possible autour de nous ? En mettant en pratique les Douze Étapes, notre Ps nettoie notre esprit, nous libérant du même coup pour centrer notre attention, notre énergie et notre amour sur le moment présent, cette parcelle unique d'éternité. « La foi doit accomplir son oeuvre vingt-quatre heures sur vingt-quatre en nous et par nous, ou nous périrons. La plupart d'entre nous croient qu'ils n'ont plus à chercher l'Utopie. C'est ce que nous avons, ici, maintenant. » ( Les Alcooliques Anonymes, chap.1 L'histoire de Bill, page 19 )

Le plus beau moment de notre vie, c’est ce MOMENT PRÉSENT en ce jour de la Terre, notre mère à presque tous ( Il y a quelques extraterrestres dans le lot ). En ce 22 avril 2018, le Jour de la Terre fête son 48e anniversaire ! 48 ans de changements climatiques, de perte de biodiversité et de dégradation des milieux de vie. Chaque jour, nous faisons encore la guerre à notre planète. En ce 22 avril, nous pouvons cesser le feu ! Et donner à nos enfants autre chose que des polochons ! Pouvons-nous capituler en ce sens ! Quels petits pas dans ce sens, Dieu va-t-il nous suggérer aujourd'hui ? « Le paradoxe du moment présent, c'est qu'il ne se laisse saisir qu'une fois révolu. » ( Jean-Bertrand Pontais, L’amour des commencements ) Est-ce que ce sont de tels cadeaux que nous sommes en train de laisser à nos enfants ? N'oubliez pas : « La grenouille ne boit pas tout l’eau de l’étang dans lequel elle vit. » ( proverbe Sioux )

Merci la Vie !!!
Gilles

-------------------------------------------------

De prime abord, l'idée de chercher mes défauts de caractère, mes torts, mes déficiences et le mal que j'ai fait, peut sembler simplement comme une autre excuse pour être sévère envers moi-même. C'est pourquoi il est si important de me concentrer assez longtemps sur les trois premières Étapes pour développer une solide base spirituelle.
Dans ces trois premières Étapes, nous reconnaissons dans quels domaines nous sommes impuissants — comme devant l'alcoolisme et devant d'autres personnes — et nous apprenons qu'une Puissance supérieure à nous-mêmes n'a pas de telles limites. Nous décidons de confier notre volonté et notre vie aux soins de cette Puissance Supérieure. Nous déposons les fardeaux qui n'ont jamais été les nôtres. Et nous commençons à nous traiter avec plus de bonté et plus de réalisme.
Quand nous passons aux Étapes suivantes, nous le faisons pour notre bien-être. Nous amorçons un processus qui est extrêmement enrichissant et nous allons de l'avant, guidés par une Puissance Supérieure. Cela nous permet d'être beaucoup moins exigeants face à notre rétablissement.

Pensée du jour
Les trois premières Étapes constituent la pierre angulaire sur laquelle repose mon évolution. Peu importe depuis combien de temps je fais partie de la fraternité, je n'hésiterai pas à me tenir en contact avec la base même de ma santé spirituelle.

« J'ai maintenant un but que je peux voir clairement, de même que le programme avec lequel je peux travailler pour l'atteindre. C'est mon guide pour mon amélioration personnelle, mon réconfort et une meilleure façon de vivre. » Un dilemme : le mariage avec un alcoolique

Al-Anon, Le Courage de Changer, 22 avril, page 113

-------------------------------------------------

Je marchais dans la forêt par un beau matin de printemps. Une légère brise courait à travers les arbres. Les oiseaux chantaient et virevoltaient. Je me suis penchée, j'ai ramassé un caillou que j'ai nommé solitude, et je l'ai mis dans mon sac à dos. J'ai marché encore un peu, admirant les fleurs sauvages au passage. Je me suis arrêtée de nouveau et j'ai ramassé un autre caillou que j'ai nommé haine envers mon beau-père alcoolique. Tout en continuant de marcher, j'ai ramassé quelques autres cailloux : méfiance, isolement, peur, et incertitude. La beauté de la forêt a bientôt cessé de retenir mon attention. Mon sac à dos était devenu si lourd que je ne pouvais plus penser à autre chose. Les cailloux étaient si lourds que je me sentais subjuguée par leur poids.
J'ai fini par franchir les portes d'Al-Anon et j'ai trouvé les outils dont j'avais besoin pour vider mon gros sac de toile — mon sac à dos s'était élargi ! L’abandon, avec la Première Étape, m'a aidée à admettre que mon sac était devenu bien lourd. L’espoir, dans la Deuxième Étape, m'a appris qu'il y avait quelqu'un qui pourrait m'aider à vider mon sac : une Puissance supérieure à moi-même. La Quatrième Étape m'a permis de déterminer quels cailloux m'appartenaient et lesquels appartenaient aux autres, et « Lâcher prise et m'en remettre à Dieu » m'a permis de sortir de mon sac les cailloux qui ne m'appartenaient pas. Vivre un jour à la fois et partager avec ma marraine, cela m'a aidée à ramener mon gros sac à la taille d'un sac à dos et à trouver de nouvelles choses à y mettre, comme la bienveillance, la compassion, l'amour, et l'humour. Au lieu de me faire plier sous leur poids, ces choses m'élèvent dans la lumière et la vie du rétablissement.

Pensée du jour
Est-ce que je porte des fardeaux inutiles ? Avec les outils Al-Anon, je peux alléger mon fardeau.

« Nous savons que nous avons des défauts de caractère et nous avons une certaine idée de la souffrance et des difficultés qu'ils nous ont causés ; ce serait certainement un soulagement que d'en être débarrassés. » Les voies du rétablissement, page 66

Al-Anon, De l’espoir pour aujourd’hui, 22 avril, page 113

-------------------------------------------------

Prendre racine dans un sol nouveau

Les moments de perception peuvent mener à une existence empreinte de sérénité spirituelle, comme j'ai de bonnes raisons de le savoir. Les racines de la réalité, remplacées par les broussailles de la névrose, résisteront aux vents violents de forces qui nous anéantiraient, ou que nous utiliserions pour notre propre destruction. Réflexions de Bill, page 173

Quand je suis arrivé chez les AA, j'étais une jeune pousse frêle dont la racine était exposée à l'air. Je ne cherchais que la survie, mais c'était un début. J'ai grandi, je me suis développé, je me suis aussi replié, mais avec l'aide des autres, mon esprit a finalement pris racine. J'étais libre. J'ai agi, j'ai dépéri parfois, je me suis recueilli, j'ai prié, j'ai agi encore et j'ai compris à nouveau. Au-dessus de mes racines, l'esprit a donné naissance à de grosses tiges saines qui s'élève toujours plus haut pour servir Dieu.
Ici, sur terre, Dieu continue de nous offrir sans condition l'héritage de son amour supérieur.
Ma vie chez les AA m'a placé « sur une base différente... (j'ai) pris racine dans un sol nouveau » (Gros Livre, page 13)

Alcooliques Anonymes, Réflexions quotidiennes, page 121

-------------------------------------------------

Une sécurité absolue ?

En entrant chez les AA, le spectacle de toutes ces années de gaspillage nous faisait prendre panique. Nous ne cherchions plus tellement le prestige de la richesse ; désormais nous réclamions à grands cris notre sécurité matérielle.
Même une fois bien rétablis dans nos affaires, ces terribles inquiétudes ont continué de nous hanter. Et une fois de plus, nous étions redevenus avaricieux et grippe-sous. Il nous fallait à tout prix la sécurité financière totale. Nous avions oublié que la majorité des AA ont une capacité de gagner leur vie bien supérieure à la moyenne ; nous avions oublié toute cette bonne volonté de nos frères AA qui ne demandaient pas mieux que de nous aider à trouver un meilleur emploi lorsque nous le méritions ; nous avions oublié que l'insécurité financière frappe ou menace tous les êtres humains dans le monde. Et par-dessus tout, nous avions oublié Dieu. Pour les affaires d'argent, nous n'avions confiance qu'en nous-mêmes, et encore !
Les Douze Étapes et les Douze Traditions, pages 138-139

Alcooliques Anonymes, Réflexions de Bill, page 112

-------------------------------------------------

22 avril - Pensée A.A. pour aujourd'hui
Les gens croient au mouvement A.A. quand ils constatent ses résultats. Une démonstration actuelle, voilà ce qui les convainc. Ce qu'ils lisent dans les livres, ce qu'ils entendent dire ne leur donne pas toujours cette conviction. Mais quand ils constatent un changement véritable chez une personne, la transformation d'un ivrogne en un citoyen sobre et utile, c'est quelque chose qu'ils peuvent croire, car ils le voient de leurs propres yeux. Il n'y a vraiment qu'une chose qui me prouve que le mouvement A.A. produit des résultats. Est-ce que j'ai vu le changement qui se produit chez les personnes qui viennent au mouvement A.A. ?

Méditation du jour
L'autorité divine et une soumission parfaite à Dieu, voilà les seules conditions nécessaires à la vie spirituelle. « Autorité divine » signifie « foi et confiance absolue en Dieu » ; il s'agit de croire que Dieu est le divin principe de l'univers et qu'Il est l'Intelligence et l'Amour qui régissent l'univers. Soumission parfaite à Dieu signifie vivre chaque jour comme vous croyez que Dieu veut que vous viviez, recherchant constamment l'inspiration de Dieu dans chaque circonstance, et être disposé à faire le bien en tout temps.

Prière du jour
Je demande d'être toujours soumis à l'autorité de Dieu et de toujours obéir parfaitement à Dieu. Je demande d'être toujours prêt à Le servir.

Vingt-quatre heures par jour, Hazelden, page 115

-------------------------------------------------

PENSÉE DU JOUR
Quand je rejette mes émotions douloureuses, je me sens tendu et confus. Quand j'essaie de leurs imposer des pensées positives ou négatives cela n'apporte que plus d'anxiété et de dépression. Je dois accepter mes pensées et mes émotions et être capable d'admettre que je ne peux les changer toutes en même temps ou par mon seul pouvoir. Elles n'ont peut-être pas de sens à ce moment-là et elles sont peut-être en contradiction avec mes croyances. J'ai besoin de les accepter avec douceur et compassion parce que cette maladie s'est développée sur une longue période de temps.

MÉDITATION DU JOUR
Aide-moi à accepter que je suis souffrant, ainsi que les émotions qui s'ensuivent. Aide-moi à être doux envers moi-même et à m'ouvrir .

AUJOURD'HUI, JE ME SOUVIENDRAI
Une partie de ma croissance est de comprendre que les gens blessés blessent les autres. J'en tiendrai compte dans ma vie.

Émotifs Anonymes, Aujourd’hui Seulement, 22 avril

-------------------------------------------------

Prendre la bonne direction

« Voilà notre voie vers le progrès spirituel. » Texte de base, page 46

Lorsque nous sommes arrivés à notre première réunion N.A., pour plusieurs d'entre nous, cela semblait le bout du chemin. Nous savions que nous n'étions plus capables de consommer. Nous étions « ruinés » sur le plan spirituel. La plupart d'entre nous étaient totalement isolés et croyaient ne plus avoir beaucoup de raisons de vivre. Nous étions loin de savoir que, en entreprenant notre programme de rétablissement, nous nous engagions sur une voie aux possibilités illimitées.
Au début, le simple fait de ne pas consommer était déjà difficile. Pourtant, à force de voir d'autres dépendants travailler les étapes et appliquer ces principes dans leur vie, nous avons commencé à voir que le rétablissement était plus que le simple fait de ne pas consommer. La vie de nos amis N.A. avait changé. Ils avaient une relation avec un Dieu tel qu'ils Le concevaient. Dans la Fraternité et dans la société, ils agissaient en membres responsables. Ils avaient une raison de vivre. Nous avons commencé à croire que ces choses étaient possibles pour nous aussi.
En poursuivant notre route vers le rétablissement, il peut nous arriver d'être détournés par la suffisance, l'intolérance ou la malhonnêteté. Il nous faut alors le reconnaître rapidement et reprendre notre route, la bonne direction, celle qui mène à la libération et à la croissance.

Juste pour aujourd'hui, je continue à développer mes aptitudes spirituelles et sociales pour vivre, en appliquant les principes de mon programme. Je peux aller aussi loin que je le désire sur la voie du rétablissement.

Narcotiques Anonymes, JUSTE POUR AUJOURD'HUI, 22 avril, page 118

-------------------------------------------------

Toute situation, voire chaque seconde, a une valeur infinie, car chacune représente une parcelle d'éternité. Johann Wolfgang Von Goethe

Le terme maintenant n'a jamais voulu dire grand-chose pour moi du temps que je mangeais compulsivement. Je me refusais à croire que le moment présent représente l'éternité. De plus, je ne voulais pas reconnaître que ma façon de vivre — l'anesthésie par la nourriture — ne pouvait changer à moins que je ne comprenne qu'une seule chose, aujourd'hui et à tout jamais : l'INSTANT PRÉSENT.
Aucune des philosophies que j'ai connues n'est aussi centrée sur le moment présent que celle des Douze Étapes. Tout ce qu'il a eu lieu hier : mes gestes, bons ou mauvais, mes réussites ou mes échecs, ma minceur ou mon embonpoint — ne font pas partie de la réalité d'aujourd'hui. Ils n'existent que dans ma tête. En vivant selon les principes des Douze Étapes, je me libère de mes fautes passées. Ainsi je peux concentrer mon attention, mon énergie et mon amour sur le moment présent, parcelle d'éternité.

Pensée du jour : Le plus beau moment de ma vie, c'est le MOMENT PRÉSENT.

Outremangeurs Anonymes, Aujourd'hui, 3e Éd., page 113

-------------------------------------------------

« En pratiquant l'anonymat, nous apprenons la signification de l'acceptation inconditionnelle et de la confiance aux autres. C'est ainsi que, souvent, nous avons découvert une façon d'entrer en contact avec les autres qui nous était tout à fait inconnue auparavant. » Les Douze Étapes et les Douze Traditions des Outremangeurs Anonymes, page 241

« Comment pourrais-je révéler des choses que je n'ai jamais dites avant ? Je n'ai jamais confié cela à personne. » Voilà ce qui m'est venu à l'esprit lorsqu'on m'a expliqué les Étapes et les outils de ce programme pour la première fois. La réponse à mes questions fut l'anonymat. Cela m'a assuré que ni ma marraine ni mes amis OA ne répéteraient mes confidences. Je pouvais alors faire confiance, car la confiance est inhérente à l'anonymat. Lorsque j'ai partagé mes secrets les plus profonds et les plus obscurs, j'ai ressenti du soulagement. J'ai également ressenti de la confiance en une autre personne, et je me suis rendu compte qu'elle me faisait confiance elle aussi. De plus, comme ma marraine m'a partagé son vécu, j'ai compris que je n'étais ni seule au monde ni unique en mon genre. Il a fallu qu'elle croie en l'anonymat et qu'elle ne fasse assez confiance pour s'ouvrir à moi. Ces confidences intimes ont engendré des amitiés qui durent encore aujourd'hui. Je veux tout confier sans crainte à mon amie de confiance et à ma marraine. Leur accueil, leur confiance et leur amour inconditionnels m'ont permis de m'ouvrir et de me rétablir.

Outremangeurs Anonymes, Les voix du rétablissement, 22 avril, page 113

-------------------------------------------------

Pensée du jour
Les gens croient au mouvement J.A. lorsqu'ils constatent les résultats obtenus. Des résultats probants, voilà ce qui les convaincra. Ce qu'ils lisent dans les livres, ce qu'ils entendent dire ne leur donne pas toujours cette conviction. Mais quand ils constatent un changement véritable chez une personne, la transformation d'un joueur compulsif, rempli de problèmes, en un citoyen sobre et utile, c'est quelque chose qu'ils peuvent croire, car ils le voient de leurs propres yeux. Oui, en assistant aux réunions, j'ai la preuve que J.A. produit des résultats. Est-ce que je vois le changement qui se produit chez les personnes qui viennent au mouvement J.A. ?

Méditation du jour
L'Autorité Divine et la soumission parfaite à Dieu, voilà les seules conditions nécessaires à la vie spi­rituelle. « Autorité Divine » signifie « foi et confiance absolue en Dieu »: il s'agit de croire que Dieu est le Divin Principe de l'univers et qu'Il est l'Intelligence et l'Amour qui le régissent. « Soumission parfaite à Dieu » signifie « vivre chaque jour comme vous croyez que Dieu veut que vous viviez ». Il vous faut rechercher constamment Son inspiration dans chaque circonstance, et être disposé à faire le bien en tout temps.

Prière du jour
Je demande d'être toujours soumis à l'Autorité de Dieu et de toujours Lui obéir parfaitement. Je demande d'être toujours prêt à Le servir.

Joueurs Anonymes, 22 avril

-------------------------------------------------

22 avril

Combien de fois as-tu entendu la remarque : comme le temps file ! Lorsque tu es plein de joie et de bonheur, que tu donne le meilleur de toi même, que tu vis pour les autres, et que tu as le soucis du bien du tout dans le cœur, le temps file en effet et tu en apprécies chaque seconde.
Tu vis dans le temps, mais il n'est pas nécessaire de le laisser devenir un fardeau et t'enfoncer. Il y a du temps pour tout, pour toutes les choses que tu veux faire, parce que tu leur du temps. Chaque personne a la même somme de temps, mais c'est la façon dont tu l'utilises qui importe, alors ne te plains jamais de ce que certaines âmes ont plus de temps que d'autres. Ne sois jamais esclave du temps, mais fais-en ton serviteur. Tu dois décider de ce que tu veux faire et puis t'y mettre et tu verras que tu en as parfaitement le temps.

La Petite Voix, Eileen Caddy

-------------------------------------------------

Pour ceux et celles qui désirent lire les chroniques de Gilles sur le site Quand la drogue n'est plus un jeu : http://www.quandladrogue.com
Bon rétablissement pour toutes et tous !
Bonne journée !
L'expérience nous a démontré qu'adhérer à un groupe qui utilise les Douze Étapes pour se rétablir et mettre en pratique ce merveilleux mode de vie un jour à la fois peuvent nous aider à vivre de beaux moments de bonheur et de sérénité.

-------------------------------------------------

22 avril paradoxe moment présent JBPontais.jpg