Pensées 30 avril 2018

Bonjour à toutes et à tous

« La méditation consiste à être conscient de chaque pensée, de chaque sentiment ; à ne jamais les juger en bien ou en mal, mais à les observer et à se mouvoir avec eux. En cet état d'observation, on commence à comprendre tout le mouvement du penser et du sentir. De cette lucidité naît le silence. » ( Jiddu Krishnamurti ) Le silence de Dieu semble un défi à notre raison. Certains d'entre nous avons parfois la prétention de vouloir tout comprendre. Pourtant il y a toujours des questions auxquelles nous n'aurons peut-être jamais de réponse. Dans ces situations, il nous faut ou faudra un jour passer par l’acceptation, si nous voulons continuer à vivre en paix. Nous ne pouvons que, si telle est Sa volonté, lâcher notre illusion de contrôle, de prise et attendre tout de Dieu… Le silence de Dieu nous renvoie à notre finitude humaine et fait appel à notre confiance en la toute-Puissance de Dieu. Nous ne comprenons pas notre situation, les gens, les événements et le silence de Dieu dans tout ça n'est pas son absence, mais plutôt Sa toute-présence. Devant ces sous-entendus silences de Dieu, nous prenons conscience de nos limites, de notre place d'être humain. Nous retrouvons aussi Dieu à sa juste place. Allons-nous nous accrocher à nos questions et surtout à nos « pourquoi » en pensant qu'un de nos droits est d'avoir une réponse de Dieu ? Ou allons-nous accepter Sa gouverne sachant que nous sommes entre Ses mains et que ce Dieu d'amour que nous avons choisi est un Dieu bienveillant et plein d'amour ?

Puissions-nous avoir le désir d’avancer sans peur, confiant et d'être pionnier sur des chemins très peu fréquentés. Ayons aussi le désir d'abaisser nos vieilles barrières défensives et de jouir de la lumière qui y pénètre : trouver l'unité avec notre Être suprême — réapprendre à marcher et à parler avec ce Dieu d'amour comme c'était pour plusieurs d'entre nous dans notre enfance et renaître en Son esprit et en Sa vérité. Puissions-nous aussi revêtir joie et gratitude. Nous pouvons devenir pleinement conscients de Sa réalité et de Sa divine présence, et réjouissons-nous car Son royaume n'est pas là, mais bien ici et maintenant. Nous ne pouvons laisser Sa paix et Son amour nous remplir et nous envelopper, car elle nous envahit déjà. C'est ça, Sa présence. Nous ne pouvons élever notre cœur, notre Dieu d'amour l'a déjà empli de Son amour. Nos remerciements s'expriment en une louange et une gratitude profondes, et nous sommes parfaitement en paix à mesure que nous avançons dans cette journée, que nous faisons Sa volonté et marchons sur ce chemin en nous rétablissant.

« Si nous nous accrochons encore à quelque chose dont nous ne voulons pas nous départir, nous demandons à Dieu de nous aider à y renoncer. Quand nous sommes prêts, nous Lui disons quelque chose qui ressemble à ceci : 'Mon Créateur, je suis maintenant disposé à ce que Vous preniez tout ce que je suis, bon ou mauvais.' » ( Les Alcooliques Anonymes, chap.6 À l’oeuvre, page 85 ) Nous avons connu le chaos, cette tempête qui décrit tout. Celle qui nous éloigne de notre cap et fait dévier le bateau que nous croyions gouverner. Si notre Ps tient la barre, nous n’avons pas pris la mauvaise direction. Il a fallu aller jusqu’à perdre son âme pour retrouver un sens à tout ça. 'Le chaos ne porte pas de sens. Il est une porte vers la découverte d’un nouveau sens.' ( Noelia Aradas )

Que ce soit « Laisser faire et laisser faire Dieu » ou « lâcher prise et m’en remettre à Dieu », ça veut dire que notre Puissance supérieure faisait une belle job puisqu’Elle nous amené à nous poser cette question et à réfléchir à cette réponse. Nous pouvons aujourd'hui rendre grâce car les souffrances de notre maladie nous ont montré qu'il ne fallait pas essayer de changer le monde, les autres, les événements ni même nous-mêmes. Nous faisons notre part et nous laissons les changements à notre Puissance supérieure. Aujourd'hui, le chaos ne nous fascine plus autant, nous préférons vivre notre vraie vie sans la farcir de drames. Une façon pour nous de nous rétablir, c’est de montrer à d'autres que ce partage nous fait grandir ensemble dans la grâce d'une Puissance supérieure, non en route vers mais bien au cœur même de cet heureux destin.

Merci la Vie !!!
Gilles

------------------------------------------------

Je ne sais absolument pas pourquoi le robinet de ma salle de bain s'est mis à dégoutter. Abordant la situation avec beaucoup de patience, je l'ai regardé dégoutter. Goutte après goutte. J'essayais parfois d'ajuster la poignée, mais à vrai dire je m'attendais à ce que le robinet cesse de dégoutter par lui-même. Naturellement, ce n’est pas ce qui s’est passé. Le problème s’est aggravé et à la longue, les dégâts ont été importants. Finalement j’ai dû demander de l’aide.
Je ne peux vous dire le nombre de problèmes que j’ai affrontés de cette façon. Grâce à Al-Anon, je n’ai plus a attendre qu'une situation explose avant d'y faire face. Un des outils les plus utiles du programme a été de partager mes sentiments durant les réunions et avec des membres de la fraternité. Quand je mets des mots sur mes expériences, elles semblent plus réelles et j'ai moins tendance à les ignorer. Comme résultat, je peux souvent affronter des problèmes lorsqu'ils ne sont encore que de légères irritations et les résoudre avant qu'ils ne grossissent et ne prennent le dessus. Aujourd'hui, les grands drames ne m'intéressent plus autant ; je préfère vivre ma vraie vie.

Pensée du jour
Aujourd'hui, je parlerai honnêtement des choses qui m'agacent. Ma vie mérite mon attention.

« Un des aspects les plus utiles de la fraternité Al-Anon/Alateen, c'est l'occasion qui nous est offerte d'exposer notre dilemme, avec l'assurance que nous ne serons pas jugés pour avoir parlé ouvertement. » La sobriété : un nouveau départ

Al-Anon, Le Courage de Changer, 30 avril, page 121

------------------------------------------------

La Prière de Sérénité m'aide à préserver ma paix intérieure au milieu du chaos qui existe chez moi et au travail. À la maison, je demande à Dieu de me donner la sérénité d'accepter les choses que je ne peux pas changer, comme le comportement des membres de ma famille. J'accepte qu'ils agissent comme ils le font à cause de leurs maladies : mon fils est un alcoolique, et mon mari est l'enfant adulte d'un alcoolique. Ils n'ont pas choisi le rétablissement. Je demande le courage de changer les choses que je peux. Accepter l'alcoolisme en tant que maladie m'aide à me détacher personnellement de leurs actes et à établir des limites aux comportements inacceptables. Je suis maintenant assez brave pour prendre des décisions en fonction de ce qui est le mieux pour moi. Je demande aussi la sagesse d'en connaître la différence, et Dieu m'accorde la capacité de faire face avec humour à des situations qui me garderaient normalement éveillée toute la nuit. Ma vie à la maison est maintenant bien agréable.
Au travail, je suis enseignante suppléante. J'ai besoin de sérénité, de courage et de sagesse pour m'ajuster à chaque nouvelle classe, qu'il s'agisse d'un groupe de garderie agité et reconnu pour profiter des remplaçants ou d'une bande de jeunes ayant des problèmes émotifs et de la difficulté à s'adapter au changement. Les choses se passent généralement bien si je garde mon calme. Je reçois souvent des compliments pour mon travail comme enseignante suppléante. En ces rares occasions ou je reçois des commentaires négatifs, je considère ce que je peux apprendre et je confie cela à ma Puissance Supérieure comme étant une chose devant laquelle je suis impuissante. Ma vie au travail est maintenant bien agréable.

Pensée du jour
Lorsque je projette de la sérénité, du courage et de la sagesse, ils me reviennent comme du métal vers un aimant.

« La Prière de Sérénité me conduit vers l'harmonie avec moi-même — et c'est justement ce que la sérénité signifie pour moi. » The Forum, novembre 1998, page 24

Al-Anon, De l’espoir pour aujourd’hui, 30 avril, page 121

------------------------------------------------

Un grand paradoxe

Leurs souffrances et leur rétablissement constituent un héritage que les alcooliques peuvent facilement se transmettre l'un à l'autre. C'est le don que Dieu nous a fait et la transmission de ce don à nos semblables est le seul objectif qui anime aujourd'hui les AA dans tout l'univers. Les Douze Étapes et les Douze Traditions, page 173

Le grand paradoxe des AA, c'est que la seule façon dont je peux conserver le précieux don de la sobriété est d'en faire cadeau.
Mon objectif primordial est de demeurer abstinent. Chez les AA, je n'ai pas d'autre objectif et il est très important, car c'est une question de vie ou de mort. Si je m'en écarte, je suis perdu. Mais le mouvement n'existe pas seulement pour moi ; il est là aussi pour l'alcoolique qui souffre encore. Des légions d'alcooliques en voie de rétablissement arrivent à demeurer abstinents en partageant leur vécu avec leurs frères et soeurs alcooliques. La façon pour moi de me rétablir, c'est de montrer à d'autres que ce partage nous fait grandir ensemble dans la grâce d'une Puissance supérieure, en route vers un heureux destin.

Alcooliques Anonymes, Réflexions quotidiennes, page 129

------------------------------------------------

Le bouche à oreille

« À mon avis, rien ne s'oppose à ce qu'un groupe demeure parfaitement anonyme ou à ce que des membres qui le désirent gardent leur affiliation aux AA secrète. C'est leur affaire et leur réaction est tout à fait naturelle.
Cependant, la plupart des membres pensent qu'un anonymat aussi strict n'est pas nécessaire, ni même désirable. Lorsqu'une personne est passablement assurée de sa sobriété, il semble n'y avoir aucune raison pour qu'elle évite de parler, à bon escient, de son affiliation aux AA. Cette révélation peut contribuer à attirer d'autres personnes. Le bouche à oreille est notre principal moyen de communication.
Par conséquent, nous ne devrions critiquer ni ceux qui se taisent ni ceux qui parlent trop facilement de leur affiliation aux AA, pourvu qu'ils ne le fassent pas en public et ne compromettent pas ainsi le Mouvement tout entier. » Lettre, 1962

Alcooliques Anonymes, Réflexions de Bill, page 120

------------------------------------------------

30 avril - Pensée A.A. pour aujourd'hui
Le programme A.A. est un programme de foi parce que nous apprenons que nous devons avoir la foi en une Puissance supérieure à nous­mêmes pour devenir sobres. Nous sommes impuissants devant l'alcool, mais si nous confions notre problème de boisson à Dieu et si nous croyons qu'Il peut nous donner toute la force dont nous avons besoin, alors notre problème de boisson est vaincu. La foi envers ce divin Principe de l'univers que nous appelons Dieu est le point essentiel du programme A.A. La foi est-elle encore puissante en moi ?

Méditation du jour
Chaque personne est un enfant de Dieu et, comme telle, a la grande promesse du perfectionnement spirituel. Quand une personne est jeune, elle est comme le printemps de l'année. Le temps des fruits n'est pas encore arrivé, mais sa promesse existe dans chaque fleur. Il y a une étincelle de Dieu en chacun de nous. Chaque être humain possède quelque chose de l'esprit de Dieu, qu'il peut développer par des exercices spirituels. Sachez que votre vie est remplie d'une merveilleuse promesse. De telles merveilles peuvent être vôtres, il condition que vous vous développiez grâce au soleil de l'amour de Dieu.

Prière du jour
Je demande de développer l'étincelle divine en moi. Je demande d'accomplir ainsi la promesse d'une vie plus abondante.

Vingt-quatre heures par jour, Hazelden, page 123

------------------------------------------------

PENSÉE DU JOUR
« M'en remettre » à ma Puissance supérieure est un exercice d'acceptation de mes limites et une façon de faire face à la réalité. Je me dis : « Ceci est trop fort pour moi ; je suis trop faible et ça m'accable ». J'abandonne cette lutte que je ne saurais gagner dans la plupart des cas. Je reconnais que certaines choses sont trop compliquées, trop difficiles et souvent peut-être trop abstraites pour moi pour que je m'en occupe à ce moment. Peut-être plus tard, quand je serai capable d'aborder un aspect de ce gros problème, je relèverai de nouveau le défi. Mais pas maintenant. Pas tant qu'il est plus gros que je le suis.

MÉDITATION DU JOUR
Je demande à Dieu d'apprendre à mieux mener ma vie en m'attaquant aux problèmes que je peux résoudre, et en Lui abandonnant le reste. Je Lui demande aussi d'être à l'aise dans l'acceptation de mes limites.

AUJOURD'HUI, JE ME SOUVIENDRAI
Aujourd'hui, je vais m'attaquer à des problèmes à ma mesure.

Émotifs Anonymes, Aujourd’hui Seulement, 30 avril

------------------------------------------------

Dieu agit pour nous

« Un rétablissement continu dépend de notre relation avec un Dieu d'amour qui se soucie de nous et fera pour nous ce que nous trouvons impossible de faire par nous-mêmes. » Texte de base, page 122

Combien de fois avons-nous entendu dire dans les réunions que « Dieu fait pour nous ce que nous ne pouvons pas faire par nous-mêmes » ? Il peut nous arriver quelquefois d'être bloqués dans notre rétablissement ; soit que nous soyons incapables, effrayés ou peu disposés à prendre une décision que nous savons devoir prendre pour avancer. Peut-être sommes-nous incapables de mettre un terme à une relation affective qui ne marche tout simplement plus. Peut-être notre travail est-il devenu la source de trop de conflits. Ou peut-être sentons-nous que nous devrions nous trouver un autre parrain (marraine), mais nous avons peur de commencer nos recherches. Il se peut que, par la grâce de notre Puissance supérieure, des changements inattendus se produisent précisément dans le domaine que nous nous sentions incapables de modifier.
Nous nous laissons parfois embourber dans un problème au lieu d'aller vers la solution. Dans de tels moments, nous nous apercevons souvent que notre Puissance supérieure fait pour nous ce que nous ne pouvons pas faire par nous-mêmes. Il se peut que notre partenaire mette fin à la relation. Il se peut que nous soyons congédiés ou mis à pied. Ou encore, notre parrain (marraine) nous informera qu'il ne peut plus cheminer avec nous, nous forçant ainsi à chercher quelqu'un d'autre.
Ce qui se produit dans notre vie peut parfois nous sembler effrayant, comme certains changements peuvent l'être. Mais on nous dit aussi que « Dieu ne ferme jamais une porte sans en ouvrir une autre ». Si nous avançons avec foi, la force de notre Puissance supérieure n’est jamais loin derrière nous. Notre rétablissement est renforcé par ces changements.

Juste pour aujourd'hui, j’ai confiance que Dieu tel que je Le conçois fera pour moi ce que je ne peux pas faire par moi-même.

Narcotiques Anonymes, JUSTE POUR AUJOURD'HUI, 30 avril, page 126

------------------------------------------------

C'est le sort de l’être humain : pour avoir une vision plus pénétrante, il doit souffrir et combattre, ou alors son regard manquera de perspective et le laissera sans révélation intellectuelle. Thomas De Quincey

De la souffrance de la compulsion alimentaire est née l’abstinence, de l’agitation, la sérénité. Lorsque je souffre , j’ai besoin d’entendre : « Cela aussi passera». Je me rappelle mes autres combats et les bienfaits que j’en ai retirés. Comme le dit Bill W. : « Ce que nous comprenons le mieux a souvent ses racines dans la douleur issue de nos bêtises d'autrefois... Dans l'économie divine, rien ne se perd ».
La souffrance persiste jusqu'à ce que je renonce à faire les choses à ma façon. J'ai de la gratitude d'avoir connu assez de souffrance et de combats pour comprendre cette leçon. Je n'aurais jamais accepté l'idée de « lâcher prise et m'en remettre à Dieu » si je n'avais pas eu à payer le prix de ma maladie.

Pensée du jour : Je rends grâce car les souffrances de la compulsion alimentaire m'ont montré qu'il ne fallait pas essayer de changer le monde, les autres, les événements ni même moi-même. Je fais ma part et je laisse les changements à ma Puissance supérieure.

Outremangeurs Anonymes, Aujourd'hui, 3e Éd., page 121

------------------------------------------------

« Ce qui est extraordinaire, c'est qu'au fur et à mesure que je progresse dans mon mode de vie, je trouve de moins en moins de raisons d'être en colère. » Aujourd'hui, page 90

Avant d'arriver chez les OA, j'étais toujours en colère. Tout m'enrageait, qu'il s'agisse de la circulation, des difficultés à mon travail, des caprices des enfants ou du manque de coopération de mon épouse. Ma famille ne savait jamais quand j'allais exploser. De mon côté, je savais consciemment que la seule façon dont je croyais pouvoir me calmer était de manger quelque chose de sucré.
Puis, j'ai découvert les OA. À travers mes années de rétablissement, j'ai appris à reconnaître et à accepter ma colère, à faire les démarches pour comprendre ce qui la provoquait (que ce soit en en parlant ou en écrivant à ce sujet) et à passer à autre chose. À présent, il arrive souvent que ce processus ne prenne que quelques secondes. Je n'ai même plus besoin de savoir pourquoi je suis fâché. Je le suis et je l'accepte, tout simplement. Je ne veux pas que mon corps soit en état de colère, alors je pense à autre chose.
Ce qu'il y a de plus merveilleux là-dedans, c'est que je suis de moins en moins en colère. J'accepte que ma vie soit exactement comme elle devrait l'être et ce, à tous les égards. Ma Puissance supérieure sait comment les choses doivent se passer. Alors qu’est-ce qui pourrait bien me faire fâcher ?

Outremangeurs Anonymes, Les voix du rétablissement, 30 avril, page 121

------------------------------------------------

Pensée du jour
Le programme J.A. est un programme basé sur la foi parce que nous appre­nons à avoir la foi en une Puissance Supérieure à nous-mêmes afin de demeurer sobre. Nous sommes impuissants devant le jeu, mais quand nous confions notre problème à Dieu et que nous croyons qu'Il peut nous donner la force dont nous avons besoin, alors notre problème de jeu est résolu et le jeu est vaincu. La foi envers ce Divin Principe de l'univers que nous appelons Dieu est le point essentiel du programme J.A. La foi est-elle encore présente en moi ?

Méditation du jour
Chaque personne est un enfant de Dieu et, comme tel, a la grande promesse du perfectionnement spirituel. Quand une personne est jeune, elle est comme le printemps. Le temps des fruits n'est pas encore arrivé, mais sa promesse se trouve dans chaque fleur. Il y a une Étincelle Divine à l'intérieur de chacun de nous. Chaque humain possède quelque chose de l'Esprit de Dieu qu'il peut développer par des activités spirituelles. Sachez que votre vie est remplie d'une merveilleuse promesse. Toutes les merveilles de la vie peuvent devenir vôtres à condition que vous en fassiez la demande.

Prière du jour
Je demande de développer l'Étincelle Divine en moi. Je demande d'accomplir ainsi la promesse d'une vie plus abondante.

Joueurs Anonymes, 30 avril

------------------------------------------------

30 avril

Donner est une joie immense. Au fur et à mesure que tu apprends à donner et à offrir de tout ton cœur tes dons et tes talents, tu grandis en stature et en grâce. Si tu as une nature heureuse, gaie, qui rayonne où que tu sois, cela te sera retourné mille fois plus, car tout le monde répond à une nature gaie. Souviens-toi toujours : tu récolteras selon ce que tu as semé. Si tu sèmes la critique, l’intolérance, la déloyauté et la négativité, tu les récolteras aussi, car tu les attires à toi.
Pourquoi ne pas commencer dès maintenant à semer des graines de joie, de bonheur, d'amour, de tendresse et de compréhension, et de voir ce que cela te procurera ? Ton regard sur la vie changera, et tu verras que tu attires vers toi le meilleur de la vie. La joie que tu donnes sera reflétée par toutes les âmes autour de toi, car tout le monde aime quelqu'un qui donne joyeusement et y répond !

La Petite Voix, Eileen Caddy

------------------------------------------------

Pour ceux et celles qui désirent lire les chroniques de Gilles sur le site Quand la drogue n'est plus un jeu : http://www.quandladrogue.com
Bon rétablissement pour toutes et tous !
Bonne journée !
L'expérience nous a démontré qu'adhérer à un groupe qui utilise les Douze Étapes pour se rétablir et mettre en pratique ce merveilleux mode de vie un jour à la fois peuvent nous aider à vivre de beaux moments de bonheur et de sérénité.

------------------------------------------------

30 avril chaos découverte NAradas.jpg