Pensées 04 mai 2018

Bonjour à toutes et à tous

« Qui trop combat le dragon devient dragon lui-même. » ( Friedrich Nietzsche ) Dans les années 1970, Ernest Gary Gygax et Dave Arneson ont créé un jeu de rôles nous faisant revivre l'époque médiévale et nous plongeant dans le fantastique : Donjons et dragons, en anglais Dungeons & Dragons. C'est en fait le premier jeu de rôle publié et commercialisé. Dans ce jeu de rôles, l'alignement est l'orientation philosophique du personnage, sa position vis-à-vis du bien et du mal. Le bien et le mal ne sont pas là que des valeurs morales, ce sont des forces cosmiques qui s'affrontent parfois assez violemment. La loi et le chaos sont également de ces mêmes forces cosmiques. Les personnages loyaux sont francs et honnêtes, ils respectent habituellement la parole donnée, l'ordre, la tradition, les règles et la hiérarchie. L'alignement n'est pas une sorte de code de conduite strict, mais plutôt des principes généraux. Ainsi, un personnage loyal peut utiliser la ruse, un personnage bon peut être cupide ou orgueilleux. L'alignement est plutôt une aura que dégage le personnage, aura à laquelle sont sensibles certains êtres (dont les dieux), certains sorts et certains objets magiques. Les personnages chaotiques sont pour la plupart des personnages épris de liberté, des individualistes ou encore des anarchistes. Ces personnages ressemblent tour à tour à nos personnalités d'avant (chaotiques) et d'après le rétablissement (loyaux). Malheureusement, certains de ces personnages comme certains d'entre nous semblent ne pas encore avoir choisi leur camp ou allégeance. « On aimerait tant pouvoir inventer le dragon qui fera de nous des princes charmants. » ( Bernard Arcand, De nouveaux lieux communs )

Le mode de vie des groupes d'entraide et notre Ps nous apprennent à faire des choix judicieux, sans révolte ni réserve ni conflits, nous permettant d'entrevoir ce qu'est la liberté parfaite dans la soumission à la volonté de Dieu. L'amour que nous trouvons dans les salles de réunions de ces fraternités nous aide à nous rétablir de la dépendance et de la codépendance active. Une fois abstinents ou sobres, les fondateurs des AA (Bill W. et le Dr Bob S.) nous ont suggéré de redonner aux autres ce qui nous a été donné si généreusement. « Nous sommes parvenus à une certaine compréhension de ces paroles anciennes : « Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement. » ( 12x12, 8e Tradition, page 187 ) Depuis nous essayons d’accueillir de la même façon le nouveau ou la nouvelle qui souffre encore. Nous pouvons lui parler des donjons et dragons qui hantent ou ont hanté notre château et afin qu'il ou qu'elle puisse découvrir les siens. Et avec l'aide de leur Ps leur montrer la sortie, le pont-levis qui permet d'enjamber le fossé et s'en libérer pour qu'il ou qu'elle puisse aussi habiter leur propre château avec dignité tous les jours de leur vie si telle est Sa volonté. « Tous les dragons de notre vie ne sont peut-être que des princesses qui attendent de nous voir heureux ou courageux. » ( Rainer Maria Rilke ) Pour identifier ces dragons, il nous faut nous trouver... À quel point étions-nous perdus... pour ne pas être capables de voir ces dragons qui frayaient dans nos châteaux (déni) ? Claudia Black décrit l’alcoolisme comme un dragon à trois têtes qui sème le chaos pour chacun de nous et chez chaque membre de notre entourage : 1ère tête — physique (incapacité de cesser de boire — stopper la consommation) 2e tête — psychologique (incapacité de penser et de développer une maturité émotionnelle — travailler le mode de vie, l’honnêteté et les Douze Étapes) et 3e tête — spirituelle (incapacité d’entrer en contact conscient avec une Ps — éveil spirituel). « Vous avez reçu gratuitement : donnez gratuitement. » ( Matthieu, 10.8 )

La légende de Georges de Lydda nous raconte que la cité était terrorisée par un redoutable dragon qui dévorait tous les animaux de la contrée et exigeait des habitants un tribut de deux jeunes gens tirés au sort. Georges arrive un jour où le sort tombe sur la fille du roi, au moment où celle-ci est choisie comme victime du monstre. Avec l'aide de sa Ps, Georges a livré un combat acharné et a transpercé le dragon de sa lance. La princesse a été délivrée et le dragon les a suivi jusqu’à la cité. Georges a dû tuer le dragon à l'aide d'un cimeterre car les habitants en avaient encore peur. Ça peut être une allégorie qui glorifie la victoire de notre foi sur le démon de notre alcoolisme ou dépendance, ce dragon à trois têtes qui hante notre château et qui va nous suivre toute notre vie. Alfred Pampalon est pour plusieurs un chevalier vénérable, patron des alcooliques et des toxicomanes. « Je viens à toi avec confiance. Je t’en prie pour moi et pour ceux et celles qui me sont chers. » ( extrait d’une prière à Alfred Pampalon )

Merci la Vie !!!
Gilles

------------------------------------------------

Qui suis-je ? À mon arrivée à Al-Anon, je pensais connaître la réponse à cette question, mais j'ai découvert que toutes mes réponses étaient périmées parce que j'avais cessé depuis longtemps de me demander qui j'étais. J'aurais pu vous parler des alcooliques et de toutes les autres personnes dans ma vie — de leurs goûts et aversions, de leurs opinions, de leurs sentiments — mais je ne savais rien de tout cela en ce qui me concernait.
Al-Anon m'a donné Douze Étapes avec lesquelles je peux me redécouvrir. Il m'a été particulièrement bénéfique de procéder à un inventaire moral, sérieux et courageux de moi-même et d'en parler avec un ami en qui j'avais confiance (Quatrième et Cinquième Étapes). C'était la première fois depuis longtemps que je ne m'étais accordé autant d'attention ! J'ai aussi appris des choses sur moi-même en écoutant aux réunions — quand je me suis identifiée à d'autres membres, j'ai vu plus clair dans mes propres pensées et sentiments.
Je sais aujourd'hui que je suis une personne passionnée, généreuse, catégorique, d'humeur changeante, honnête, pleine de tact, entêtée. Je sais ce que je pense et ce que je ressens concernant une foule de sujets et je suis consciente lorsque ces pensées et ces sentiments changent. Al-Anon m'a redonné la seule chose qui m'a toujours vraiment appartenu : moi-même.

Pensée du jour
Rétablissement, voilà un mot merveilleux. Il signifie retrouver quelque chose. Aujourd'hui, j'essaierai de me rappeler que ce quelque chose, c'est moi.

« Si quelqu'un arrive à se retrouver... il possédera un château qu'il pourra habiter avec dignité tous les jours de sa vie. » James Michener

Al-Anon, Le Courage de Changer, 4 mai, page 125

------------------------------------------------

Il m'est parfois difficile de prendre des décisions, et je reste coincée. Je veux prendre la décision « parfaite », pas seulement face au problème qui me préoccupe, mais aussi à l'égard des conséquences que ma décision pourrait entraîner. Je passe un temps fou à imaginer des dizaines de problèmes hypothétiques dont certains ne se produiront à peu près que dans une trentaine d'années, et qui ne peuvent être effacés par la décision « parfaite » que je prendrai aujourd'hui.
Heureusement, je finis par m'arrêter et je me rappelle que les slogans peuvent m'aider à faire de bons choix. Premièrement, j'utilise « Un jour à la fois » pour me ramener dans le moment présent, la seule place où de toute manière ma Puissance Supérieure peut vraiment m'aider. Je me dis que cette journée est la seule dont je dispose et que je dois prendre cette décision en utilisant les informations dont je dispose aujourd'hui. Une fois dans le moment présent, j’utilise d'autres slogans pour faire la part des choses. « Se hâter lentement » me rappelle de ralentir, de respirer, et de « Penser ». Le slogan « Ne pas compliquer les choses » me rappelle que j'ai la capacité et la créativité nécessaires pour résoudre des problèmes. « Est-ce si important ? » me permet de voir la décision dans une certaine perspective. Si c'est sans grande importance, je découvre quelques fois que j'ai déjà pris ma décision tout simplement en accomplissant ce processus. Si c'est vraiment important, j'attends d'avoir eu le temps de prier, de méditer, d'assister à d'autres réunions et de discuter de la situation avec ma marraine ou avec d'autres amies du programme. De toute manière, je sais que je ferai un bon choix parce que ma décision aura été prise sous la lumière de la raison en utilisant les outils du programme.

Pensée du jour
Pourvu que je pense à utiliser les slogans, prendre une décision peut devenir un défi plutôt qu'une corvée.

« Il est bon d'avoir des choix ; cela me permet de décider quelle importance j'accorde à ma sérénité. » The Forum, janvier 1999, page 5

Al-Anon, De l’espoir pour aujourd’hui, 4 mai, page 125

------------------------------------------------

« Parfaitement honnêtes »

Nous devons être parfaitement honnêtes avec quelqu'un si nous voulons vivre longtemps ou heureux ici-bas. Les Alcooliques Anonymes, page 83

L'honnêteté, comme toutes les vertus, est faite pour être partagée. J'ai commencé à l'acquérir après avoir raconté à quelqu'un l'histoire de ma vie, afin de trouver ma place dans le mouvement. Par la suite, j'ai parlé de ma vie dans le mouvement. Par la suite, j'ai parlé de ma vie dans le but d'aider un nouveau ou une nouvelle à trouver sa place parmi nous. Grâce à ce partage, j'apprends à devenir honnête dans tout ce que je fais et je découvre que la volonté de Dieu à mon égard se réalise à cause de ma franchise et de ma bonne volonté.

Alcooliques Anonymes, Réflexions quotidiennes, page 133

------------------------------------------------

La liberté de choisir

En regardant le passé, nous constatons que la liberté de faire les mauvais choix n'était pas, après tout, une véritable liberté.
Quand nous avons choisi parce que nous le « devions », ce n'était pas non plus un choix libre. Par contre, il nous a lancé dans la bonne direction.
Quand nous avons choisi parce que « c'était préférable », cela valait vraiment mieux. Nous acquérons alors une certaine liberté qui nous disposait à en acquérir davantage. Puis, lorsque nous pouvions de temps à autre faire volontiers des choix judicieux, sans révolte ni réserve ni conflits, nous avons entrevu pour la première fois ce que pourrait être la liberté parfaite avec la volonté de Dieu. Grapevine, mai 1960

Alcooliques Anonymes, Réflexions de Bill, page 124

------------------------------------------------

4 mai - Pensée A.A. pour aujourd'hui
Quand je buvais, j'essayais toujours d'augmenter mon prestige. Je racontais toutes sortes d'histoires à mon sujet. Je les racontais si souvent que je crois encore à moitié, certaines d'entre elles, même si je sais qu'elles ne sont pas vraies. J'avais l'habitude de passer mon temps dans les bars mal famés de façon à pouvoir me sentir supérieur à ceux qui y étaient avec moi. La raison pour laquelle j'essayais toujours d'augmenter mon prestige, c'est que dans le fond de moi-même je savais que je ne valais rien. C'était une sorte de défense contre mon complexe d'infériorité. Est-ce que je continue à me vanter ?

Méditation du jour
Dieu a pensé à l'univers et l'a créé. Sa pensée m’a donné l'existence. Je dois penser les pensées de Dieu, comme Lui. Je dois souvent occuper mon esprit à penser à Dieu et à méditer sur la façon dont Il veut que je vive. Je dois constamment former mon esprit pendant des périodes de calme communication d'esprit avec Dieu. Il faut le travail de toute une vie pour atteindre au plein développement spirituel. C'est la raison pour laquelle je suis sur terre. Elle donne un sens à ma vie.

Prière du jour
Je demande de penser les pensées de Dieu, comme Lui. Je demande de vivre comme Il veut que je vive.

Vingt-quatre heures par jour, Hazelden, page 127

------------------------------------------------

PENSÉE DU JOUR
Certaine fois, il est difficile de dire « Merci ». Quand la belle vie des ÉA devient une habitude, nous exprimons notre gratitude pour les grands miracles, mais qu'en est-il des « petits cadeaux quotidiens » venant d'en haut ? Une méthode qui m'a donné de bons résultats avec les gens de mon entourage est simple : j'achète une boîte de petites notes de remerciement peu coûteuses et décoratives ou je m'en prépare moi-même. Ensuite, je me fixe un délai pour les écouler, deux semaines ou un mois. Ainsi, je deviens plus conscient des cadeaux que Dieu me présente par l'intermédiaire des autres puisque je cherche à les identifier.

MÉDITATION DU JOUR
Je demande Ta force, Tes conseils et Tes soins. Je Te remercie pour tout ce qui m'a été donné aujourd'hui.

AUJOURD'HUI, JE ME SOUVIENDRAI
Je n'aurai pas peur de dire merci.

Émotifs Anonymes, Aujourd’hui Seulement, 4 mai

------------------------------------------------

« Et le nouveau…? »
« Chaque groupe n'a qu'un but primordial : transmettre le message au dépendant qui souffre. » Cinquième Tradition

Notre groupe d'appartenance a beaucoup de signification pour nous. Après tout, où serions-nous sans notre réunion N.A. préférée ? Notre groupe organise parfois des pique-niques ou d'autres activités. Souvent, les membres d'un même groupe d'appartenance se réunissent pour aller voir un film ou pour jouer au bowling. Nous avons tous noué de solides amitiés grâce à notre groupe d'appartenance et nous ne voudrions pas céder cette chaleur pour tout l'or du monde.
Cependant, il nous faut parfois faire l'inventaire du groupe pour savoir si ce dernier atteint bien son but primordial : transmettre le message au dépendant qui souffre encore. Quelquefois, quand nous allons à des réunions, nous connaissons presque tout le monde et nous avons beaucoup de plaisir. Oui, mais le nouveau ? Avons-nous pensé à aller accueillir les nouveaux venus que nous voyons assis, seuls et apeurés ? Pensons-nous à souhaiter la bienvenue aux visiteurs venus d'autres groupes ?
L'amour qu'on trouve dans les salles de Narcotiques Anonymes nous aide à nous rétablir de la dépendance active. Mais, une fois abstinents, nous devons nous rappeler de redonner aux autres ce qui nous a été donné si généreusement. Nous devons accueillir le dépendant qui souffre encore. Après tout, « le nouveau est la personne la plus importante de n'importe quelle réunion. »

Juste pour aujourd'hui, je suis reconnaissant de la fraternité chaleureuse que j'ai trouvée dans mon groupe d'appartenance. Je tendrai la main au dépendant qui souffre encore et lui offrirai cette même fraternité.

Narcotiques Anonymes, JUSTE POUR AUJOURD'HUI, 4 mai, page 132

------------------------------------------------

La guérison est une question de temps, mais c'est parfois aussi une question d'occasion à saisir. Hippocrate

« Tout vient à point » est une phrase qu'on entend souvent chez les OA. C'est indiscutable, bien sûr. Dieu guérit à son heure, et la guérison ne viendra pas plus vite du simple fait que nous l'exigeons.
Cependant, il est bon de prêter attention aux occasions qui se présentent. Une membre, abstinente depuis longtemps, nous raconte qu'elle a passé ses deux premières années chez les OA à faire des rechutes, à partir dégoûtée puis à revenir. Au cours de cette période, elle a vécu plusieurs expériences spirituelles. En fait, il s'agissait de brefs moments où elle sentait libérée de l'obsession et où elle aurait voulu commencer tout de suite à se faire marrainer et à mettre les Étapes en pratique. Or, chaque fois, elle a laissé passer cette impression sans agir. Elle a passé deux années à s'empiffrer et à engraisser avant de saisir l'occasion qui lui était offerte. Aujourd'hui, elle se dit que c'était peut-être aussi cela « l'heure de Dieu », mais elle fait remarquer que c'était elle, et non Dieu, qui a laissé passer sa chance.

Pensée du jour : Je recherche toutes les occasions de me rétablir, de parvenir à l'abstinence dans la paix d'esprit et de faire en sorte que se réalisent toutes les autres promesses du programme.

Outremangeurs Anonymes, Aujourd'hui, 3e Éd., page 125

------------------------------------------------

« En résumé, peu importe la forme que votre souffrance a prise, si vous voulez arrêter de manger compulsivement, vous êtes les bienvenus. » Les Douze Étapes et les Douze Traditions des Outremangeurs Anonymes, page 152

Lorsque je suis arrivé chez les OA, j'étais obsédé par le poids. Ce que je voulais plus que tout au monde, c'était de perdre mes kilos en trop le plus rapidement possible. J'assistais aux réunions de manière sporadique et je ne parlais qu'à très peu de membres. Je perdais un peu de poids, puis je quittais le Mouvement pendant un certain temps. Au bout de quelques années, lorsque je suis devenu abstinent, je me suis souvenu de ce que j'avais ressenti à mes débuts. À cette époque, je n'avais aucune envie de m'abstenir de manger compulsivement ; je voulais simplement me mettre au régime. Je ne prenais pas les suggestions au sérieux.
La Troisième Tradition explique pourquoi je n'arrivais pas à mettre le programme en pratique : je voulais la perte de poids et même les joies qu'elle entraîne sans devoir travailler pour y arriver. Aujourd'hui, lorsque je vois des nouveaux éprouver les mêmes difficultés que moi face au programme, j'essaie de leur témoigner autant de compassion et d'acceptation que l'ont fait ceux qui sont passés avant moi.

Outremangeurs Anonymes, Les voix du rétablissement, 4 mai, page 125

------------------------------------------------

Pensée du jour
Quand je jouais, j'essayais toujours d'accroître mon prestige. Je racontais toutes sortes d'histoires sur ma personne. Je les racontais si souvent que quelquefois, je croyais ces mensonges. Quelle rigoureuse malhonnêteté ! J'avais l'habitude de passer mon temps dans les endroits de jeu de façon à pouvoir me sentir supérieur aux autres. La raison pour laquelle j'essayais toujours d'augmenter mon prestige est que, dans le fond de moi-même, je savais que je ne valais pas grand-chose c'est-à-dire : rien. C'était une sorte de défense contre mon complexe d'infériorité. Est-ce que je continue d’essayer d'accroître mon prestige, ou bien, ai-je acquis un peu d'humilité ?

Méditation du jour
Dieu a pensé à l'univers et l'a créé. Sa Création m'a donné l'existence. Je dois intégrer en moi Ses Pensées Divines. Je dois souvent méditer sur la façon dont Il veut que je vive et constamment orienter mon esprit en établissant des périodes de calmes communications avec Lui. Il faut le travail de toute une vie pour atteindre le parfait épanouissement. Je suis sur terre pour donner un sens à ma vie intérieure.

Prière du jour
Je demande de penser en fonction de ma Puissance Supérieure. Je demande de vivre comme Elle veut que je vive.

Joueurs Anonymes, 04 mai

------------------------------------------------

4 mai

Sois parfaitement en paix. Ne t'épuise pas à comprendre ce qui n'est pas pour ton entendement. Si je souhaite te transmettre quelque chose, cela se fera sans effort, car Je l'illuminerai de la lumière de la vérité. Cela sera révélé, et il ne te sera laissé aucun doute quant à sa signification. Quand Je dis que la vie est sans effort, c'est exactement ce que Je veux dire. Il y a beaucoup trop de tensions et d'efforts dans la vie. Comment peux-tu espérer être en paix lorsque tu peines et luttes tout le temps ? Laisse Ma paix qui dépasse tout entendement te remplir et t'envelopper, car lorsque tu es en paix à l'intérieur, tu reflète la paix à l'extérieur, et toutes les âmes que tu rencontres sentiront cette paix. Que rien ne te trouble ni ne te désespère! Sache simplement que tout est entre Mes mains, et que tout est très, très bien. Alors élève ton cœur en un amour profond, une louange, et une gratitude profondes et avance aujourd'hui dans la paix.

La Petite Voix, Eileen Caddy

------------------------------------------------

Pour ceux et celles qui désirent lire les chroniques de Gilles sur le site Quand la drogue n'est plus un jeu : http://www.quandladrogue.com
Bon rétablissement pour toutes et tous !
Bonne journée !
Au Centre de la Vie n'est pas affilié à aucun groupe d'entraide. Par contre, l'expérience nous a démontré qu'adhérer à un groupe qui utilise les Douze Étapes pour se rétablir et mettre en pratique ce merveilleux mode de vie un jour à la fois peuvent nous aider à vivre de beaux moments de bonheur et de sérénité.

------------------------------------------------

04 mai faire de nous princes BArcand.jpg