Pensées 05 mai 2018

Bonjour à toutes et à tous

Une drôle de mélodie, la vie... une série de mélis-mélos. Certains sont plus « mélis » (lire mêlés, confus), d’autres donnent dans le mélo (lire drame, pathos, chaos, tragédie). Chaque jour de notre vie nous révèle un peu plus du paysage commun. Un paysage, c’est comme une scène de théâtre 360 pivotante et vivante, c’est aussi souvent une multitude de points de vue différents pour nous faire apprécier tous les goûts et les couleurs qui sont dans la nature.

'Entre
Ce que je pense,
Ce que je veux dire,
Ce que je crois dire,
Ce que je dis,
Ce que vous avez envie d'entendre,
Ce que vous croyez entendre,
Ce que vous entendez,
Ce que vous avez envie de comprendre,
Ce que vous comprenez,
Il y a dix possibilités qu'on ait des difficultés à communiquer.
Mais essayons quand même...’ ( Bernard Werber, Encyclopédie du savoir relatif et absolu )

Pourtant, malgré tout ça, nous en arrivons à communiquer. Alors, repeignons ce paysage, dessinons une nouvelle architecture, planifions notre aperçu de l'urbanisme humain (ou plutôt de l'humanisme urbain) pour tous et chacun et pour que chacun de nous puissions échanger, partager nos confidences et nous entourer de tendresse dans un environnement sain et chaleureux. « La confidence n'est parfois qu'un succédané laïque de la confession. » ( Jules Romains, Les hommes de bonne volonté ) La plupart des membres des groupes d'entraide sont prêts à tout faire pour demeurer abstinents comme se confier à une Ps, confier la suppression de leurs défauts et leurs torts à Dieu et les partager à un autre être humain, à suivre les suggestions d'un guide spirituel (bonne volonté — parrain/marraine), à garder un esprit ouvert et pourquoi pas, s'amuser de nos folies. Dans l'étrange méli-mélo de la vie, la plupart de ceux et celles qui demeurent honnêtes se rétablissent. Et nous ne sommes capables que de l’honnêteté que Dieu veut bien nous gratifier. « En nous rappelant que nous avons décidé d’aller aussi loin qu’il le faudrait pour vivre une vie spirituelle, nous demandons que nous soient données la force et la lumière nécessaires pour faire ce qu’il faut, quelles que soient les conséquences pour nous. » ( Les Alcooliques Anonymes, 4e Éd. chap.6 À l’oeuvre, page 89 )

« Véritables enfants du désordre, nous avons appris mille façons de jouer prudemment avec le feu, et pourtant, nous en sommes sortis indemnes et, pensons-nous, plus sages. » ( 12x12, 4e Tradition, page 165 ) Plusieurs ne s'en sont pas sortis indemnes. Certains sont marqués pour la vie. Par contre, Dieu peut nous démêler ou nous sortir du chaos, nous rentrer malléables et tendres. C’est tellement percutant comme changement que plusieurs y voient un miracle. « La tendresse n’est pas un sentiment, c’est une qualité de regard, une qualité d’écoute, de contact, de sourire. » ( Jacques Salomé )

Merci la Vie !!!
Gilles

------------------------------------------------

L'humilité a été pour moi un concept difficile à saisir. Parce qu'on m'avait enseigné dans mon enfance à toujours placer les désirs et les besoins des autres avant les miens, je croyais qu'humilité égalait prendre soin des autres et ignorer mes propres sentiments et besoins. Dans Al-Anon, j'ai appris que l'humilité véritable n'est pas avilissante ; elle ne demande pas que je néglige mes propres besoins. En fait, l'humilité ne se mesure pas à ce que je fais pour les autres, mais à ma volonté de faire ma part dans ma relation avec Dieu tel que je Le conçois.
Je commence à apprendre ce qu'est l'humilité quand je fais ma Première Étape. En admettant mon impuissance, je laisse de la place à la possibilité qu'une Puissance supérieure à moi-même puisse faire toutes ces choses qui me dépassent. En d'autres mots, je commence à apprendre ce qui est et n'est pas ma responsabilité. Quand tout cela devient clair, je suis plus apte à faire ma part, pour moi-même et pour les autres, et à demander à Dieu de faire le reste.

Pensée du jour
Une partie de mon apprentissage de l'humilité consiste à apprendre à contribuer à mon propre bien-être. Aujourd'hui, je poserai un geste d'amour à mon égard, comme je le ferais normalement pour quelqu'un d'autre.

« Nous sommes incapables de dire ce qui peut nous arriver dans l'étrange méli-mélo de la vie. Mais nous pouvons décider de ce qui arrive en nous — comment nous pouvons le vivre, ce que nous en ferons — et en fin de compte, c'est ce qui importe vraiment. » Joseph Fort Newton

Al-Anon, Le Courage de Changer, 5 mai, page 126

------------------------------------------------

Au début, quand j'ai entendu les slogans aux réunions Al-Anon, je me suis dit qu'il s'agissait de banals clichés qui ne pouvaient certainement pas aider qui que ce soit. Ils étaient bien trop simples pour fonctionner, et j'étais bien trop sceptique pour les essayer. J'ai par la suite réalisé que j'avais utilisé mes propres slogans pendant toute ma vie. Malheureusement, il s'agissait de slogans de non-rétablissement. J'avais utilisé certains d'entre eux quotidiennement, et j'avais grandi en les entendant sortir de la bouche de mes parents alcooliques. Ils incluaient des choses comme « Tu devrais savoir ce que je ressens », « Après tout ce que j'ai fait pour toi », « Si tu m'aimais vraiment », « De toute manière, il n'y a rien à faire », et « J'espère que tu es content maintenant ».
J'aimerais bien croire que ces slogans ne fonctionnaient pas, mais ils produisaient exactement ce qu'ils devaient produire. Mon entourage et moi nous sentions blessés, misérables, et remplis de culpabilité. Je me suis mis à réfléchir. Si ces expressions avaient un tel pouvoir destructeur, peut-être les slogans Al-Anon avaient-ils le pouvoir de rebâtir.
Maintenant, je considère nos slogans comme étant de l'« Al-Anon instantané ». Quand je suis plongé dans un problème, je ne pense pas toujours à me rappeler les Étapes ou les Traditions. Mais il me suffit habituellement d'un effort négligeable pour mettre en pratique ces petits mots tout simples et cela m'aide vraiment. Ils m'aident certainement plus que les slogans que j'avais l'habitude de dire !

Pensée du jour
Aujourd'hui, je n'écarterai pas la simplicité avant de l'avoir essayée.

« Chaque slogan peut servir à nous rappeler que nous avons le choix, que nous pouvons cesser de faire des choses qui ne fonctionnent pas et que nous pouvons voir les choses différemment. » Alateen Talks Back on Slogans, page 3

Al-Anon, De l’espoir pour aujourd’hui, 5 mai, page 126

------------------------------------------------

La forêt et les arbres

... il est facile, à coup de rationalisations et de vœux pieux, de déformer ce qui se présente spontanément à notre esprit.
L'avantage de nous adresser à une autre personne, c'est que nous pouvons sur-le-champ recevoir ses commentaires et ses conseils en ce qui concerne notre situation... Les Douze Étapes et les Douze Traditions, page 70

Je ne compte plus les fois où je me suis retrouvé en colère et frustré, et où je me suis dit : « Les arbres m'empêchent de voir la forêt ! » J'ai fini par m'apercevoir que ce dont j'avais besoin quand je souffrais ainsi, c'était de quelqu'un qui puisse m'aider à distinguer la forêt des arbres, me suggérer un meilleur sentier, m'aider à éteindre les feux ainsi qu'à éviter les pierres et les embûches.
Quand je suis perdu dans la forêt, je demande à Dieu de me donner le courage d'appeler un membre des AA.

Alcooliques Anonymes, Réflexions quotidiennes, page 134

------------------------------------------------

Au-delà de mon horizon

Mon atelier se trouve sur une colline derrière la maison. Lorsque je regarde vers la vallée, j'aperçois la salle communale où se tiennent les réunions de notre groupe local. Au-delà de cet horizon, s'étend tout le territoire des AA.

Chez les AA, l'unité est notre valeur la plus précieuse. Il en va de notre vie et de celle de tous ceux qui se joindront à nous. Sans unité, le cœur de notre Mouvement cesserait de battre : ses artères ne porteraient plus au monde entier la grâce de Dieu qui donne la vie.

1. AA TODAY, page 7
2. Les Douze Étapes et les Douze Traditions, page 145

Alcooliques Anonymes, Réflexions de Bill, page 125

------------------------------------------------

5 mai - Pensée A.A. pour aujourd'hui
Il fallait que je me mette en valeur et que je me vante pour que les gens pensent que j'étais quelqu'un, alors que, évidemment, ils pensaient comme moi que je n'avais vraiment aucune va­leur. Je ne trompais personne. Même si je suis sobre depuis un certain temps, mon ancienne habitude de me mettre en valeur n'est pas dis­ parue. J'ai encore une tendance à penser trop de bien de moi, et à prétendre que je suis supérieur à ce que je suis réellement. Suis-je toujours en danger d'être victime de l'orgueil tout simplement parce que je suis sobre ?

Méditation du jour
Mon intelligence ne peut pas prouver l'existence des choses spirituelles. Je ne peux le faire que par ma foi et mes facultés spirituelles. Je dois penser à Dieu avec mon cœur plutôt qu'avec ma tête. Je peux vraiment reconnaître l'es­ prit de Dieu dans la vie qui m'entoure. Je peux garder mes yeux dirigés vers les bonnes choses de l'univers. Je suis enfermé dans le temps et l'espace, mais par ma foi je peux ouvrir une fenêtre de ma prison. Je peux vider mon esprit de toutes les restrictions venant des choses matérielles. Je peux découvrir le sens de l'Éternel.

Prière du jour
Je demande d'obtenir ce qui est bon. Je demande de laisser à Dieu le choix du bien qui me sera donné.

Vingt-quatre heures par jour, Hazelden, page 128

------------------------------------------------

PENSÉE DU JOUR
Dans toute relation, la personne la plus ouverte tire le plus d'avantages alors que celle qui demeure fermée garde tout le contrôle. Il est effrayant pour la plupart d'entre nous de risquer d'être ouverts et vulnérables. Mais chaque fois que nous prenons des risques, nous permettons à quelqu'un de nous connaître véritablement. Nous nous ouvrons à l'expérience de nous sentir aimés. Nous apprenons aussi qu'elle est notre capacité d'aimer. La personne qui reste fermée peut penser garder le contrôle mais sur quoi ? Elle ne fait que bloquer l'amour dont elle a besoin pour donner un sens à sa vie.

MÉDITATION DU JOUR
Je demande à Dieu de m'exposer à être ouvert et d'accepter avec plaisir le cadeau de l'amour.

AUJOURD'HUI, JE ME SOUVIENDRAI
Se laisser connaître, c'est se laisser aimer.

Émotifs Anonymes, Aujourd’hui Seulement, 5 mai

------------------------------------------------

Prêt à tout

« …j'étais prêt à tout pour demeurer abstinent. » Narcotics Anonymous, page 217

« Prêt à tout ? Qu'entendez-vous par prêt à tout ? » demandent les nouveaux. Un regard sur notre dépendance active et sur les extrémités auxquelles nous étions prêts pour rester défoncés peuvent nous aider à expliquer. Étions-nous prêts à faire plusieurs kilomètres en voiture pour obtenir de la drogue ? Oui, nous l'étions. Logiquement, si nous avons autant envie de demeurer abstinents que nous avions alors envie de consommer, nous ferons tout pour trouver un moyen de nous rendre à une réunion.
N'avons-nous pas fait des choses folles ou carrément démentes dans notre dépendance active et, à la suggestion des autres, n'avons-nous pas consommé toutes sortes de substances ? Alors, pourquoi, en rétablissement, trouvons-nous souvent si difficile d'accepter une suggestion, surtout lorsque cette suggestion est destinée à nous faire progresser ? Et, lorsque nous consommions, ne nous sommes-nous pas souvent tournés vers notre Puissance supérieure en désespoir de cause pour Lui demander : « Tire-moi de ce pétrin, je T'en prie ! » Alors pourquoi trouvons-nous si difficile de demander l'aide de Dieu dans notre rétablissement ?
Quand nous consommions, s'il s'agissait de trouver un moyen de se procurer de la drogue, nous avions ordinairement l'esprit assez ouvert. Si nous pouvons faire preuve de la même ouverture d'esprit dans notre rétablissement, nous serons peut-être surpris de la facilité avec laquelle nous nous adapterons au programme N.A. On dit souvent que nos meilleures idées nous ont amenés dans les salles de Narcotiques Anonymes. Si nous sommes prêts à tout faire, à suivre les suggestions et à garder un esprit ouvert, nous pouvons demeurer abstinents.

Juste pour aujourd'hui, je suis prêt à tout pour demeurer abstinent. J'aurai l'esprit ouvert et je serai prêt à accepter toutes les suggestions dont j'ai besoin.

Narcotiques Anonymes, JUSTE POUR AUJOURD'HUI, 5 mai, page 133

------------------------------------------------

Il n'est pas un événement qui puisse à lui seul éveiller une partie de notre être qui nous soit totalement inconnue. Vivre c'est naître peu à peu. Antoine de Saint-Exupéry

Qu'elle m'apporte joie ou souffrance, toute expérience est d'un grand bénéfice : elle me permet de comprendre un peu mieux les choses. Parce que je m'efforce autant que possible de mettre en pratique les principes du mode de vie, je me vois naître sous un nouveau jour. Ainsi je commence à m'accepter et à m'incliner devant la réalité et à m'abandonner au rythme lent et bienfaisant de la nature.
Dans l'impatience, je m'arrête pour considérer les résultats d'une croissance progressive. Je vois mes ressentiments disparus, mes blessures guérir et, à leur place, je trouve la capacité de m'aimer et d'aimer les autres, de me pardonner et de pardonner mon prochain comme Dieu m'aime et me pardonne.

Pensée du jour : Une fleur met une saison à s'épanouir, un arbre de longues années pour arriver à maturité. Tout ce qui croît, y compris moi-même, le fait à son rythme.

Outremangeurs Anonymes, Aujourd'hui, 3e Éd., page 126

------------------------------------------------

« Chez les OA, chacun de nous prend l'habitude d'aider l'autre avec tendresse et sans rien attendre en retour ; nous évitons de nous donner des conseils et, surtout, nous n'essayons pas de changer qui que ce soit. » Les Douze Étapes et les Douze Traditions des Outremangeurs Anonymes, page 204

Une femme m'a dit un jour : « Je vais t'appuyer comme on ne t'a encore jamais appuyée ». Je ne comprenais pas ce qu'elle voulait dire. Je confondais « appuyer » avec « faire quelque chose pour l'autre ». J'ai fini par comprendre ce que la femme voulait dire : « Je suis derrière toi à 100 % et je vais t'appuyer dans tout ce que tu fais, mais si tu as besoin de moi pour quelque chose, tu devras me le demander. »
Cette femme m'offrait la liberté de déterminer mes besoins moi-même. Elle n'était pas là pour me dire quoi faire ni même comment le faire, à moins que je ne lui demande de l'aide. Son approche ne ressemblait en rien à ce que j'avais connu auparavant. Il faut du courage et de la bonne volonté pour recevoir un amour et un appui aussi inconditionnels.

Outremangeurs Anonymes, Les voix du rétablissement, 5 mai, page 126

------------------------------------------------

Pensée du jour
Il fallait que je me mette en valeur et que je me vante pour que les autres pensent que j'étais quelqu'un de bien. Par contre, ils pensaient évidemment, comme moi, que je n'avais pas ou que j’avais peu de valeur. Je ne trompais personne. Même si je suis sobre depuis un certain temps, mon ancienne habitude de me mettre en valeur n'est pas complètement disparue. J'ai encore tendance à penser trop de bien de moi et à prétendre que je suis supérieur à ce que je suis réellement. Suis-je toujours en danger d'être victime de l'orgueil bien que je sois sobre ?

Méditation du jour
Mon intelligence ne peut pas prouver l'existence des choses spirituelles. Je ne peux le faire que par la foi et les qualités spirituelles. Je dois penser à Dieu avec mon cœur plutôt qu'avec ma tête. Je peux vraiment reconnaître l'Existence Divine à travers les personnes et les événements qui me sont révélés dans la vie qui m'entoure. Je tiens à garder mes yeux dirigés vers les choses positives qui se passent autour de moi. Je suis enfermé dans le temps et l'espace, mais ma foi me permet de constater que la lumière est là en dehors de ma prison. Je peux chasser de mon esprit toutes les restrictions venant des choses matérielles et je peux découvrir le sens de l'Éternel.

Prière du jour
Je demande d'obtenir ce qui est bon. Je demande de laisser à Dieu le choix de ce qui me sera donné.

Joueurs Anonymes, 05 mai

------------------------------------------------

5 mai

Regarde l'abondance de la nature, de la beauté tout autour de toi, et reconnais Moi en toute chose. Combien de fois durant la journée, alors que tu vas de ci, de là, regardes-tu les merveilles autour de toi et remercies-tu pour tout cela ?
La plupart du temps, tu es tellement pressé que tu en manques une grande partie et oublies de t'imprégner de ses merveilles et de ses splendeurs qui élèveraient et rafraîchiraient ton âme. Il s'agit d'ouvrir les yeux et d'être sensible et attentif. Commence dès maintenant à devenir de plus en plus attentif aux choses importantes de la vie, aux choses qui rendent le cœur content, rafraîchissent l'esprit et élèvent la conscience.
Plus tu absorbes de beauté, plus tu peux refléter de beauté. Plus tu absorbes d'amour, plus d'amour tu as à donner. Le monde a besoin de plus en plus d'amour, de beauté, d'harmonie et de compréhension, et tu es la personne qui est faite pour les donner. Pourquoi ne pas ouvrir ton cœur maintenant et le faire ?

La Petite Voix, Eileen Caddy

------------------------------------------------

Pour ceux et celles qui désirent lire les chroniques de Gilles sur le site Quand la drogue n'est plus un jeu : http://www.quandladrogue.com
Bon rétablissement pour toutes et tous !
Bonne journée !
L'expérience nous a démontré qu'adhérer à un groupe qui utilise les Douze Étapes pour se rétablir et mettre en pratique ce merveilleux mode de vie un jour à la fois peuvent nous aider à vivre de beaux moments de bonheur et de sérénité.

------------------------------------------------

05_mai_tendresse_Jacques_Salom_.jpg