Pensées 10 mai 2018

Bonjour à toutes et à tous

« La vraie valeur d'un homme se détermine d'abord en examinant dans quelle mesure et dans quel sens il est parvenu à se libérer du Moi. » ( Albert Einstein, Comment je vois le monde ) Au Québec, plusieurs intervenants et professionnels de la santé prennent encore pour acquis que l'entraide dans les groupes qui utilisent les Douze Étapes, n'a pas de valeur réelle dans le rétablissement des membres de ces groupes. Pourtant tout récemment, la médecine a reconnu que l'entraide est une composante spirituelle de la guérison, en particulier quand il s'agit de dépendance ou de santé mentale. Au Québec, l'évolution des méthodes de traitement de l'alcoolisme ne reflète pas ce changement souvent en délaissant le modèle des 12 Étapes de rétablissement, en cessant tout apprentissage ou pratique de la méditation et toutes autres activités dites spirituelles (comprises comme « religieuses » par ces intervenants mal renseignés) :
« Nous pouvons être reconnaissants envers toute méthode ou action visant à résoudre le problème de l'alcoolisme, que ce soit dans le domaine médical, religieux, éducatif ou scientifique. Nous devons garder l'esprit ouvert à l'égard de tous ces efforts et montrer de la sympathie quand l'un d'eux moins judicieux échoue. Rappelons-nous que les AA ont pratiqué pendant des années la méthode 'des essais et des erreurs’. Individuellement, nous pouvons et nous devrions coopérer aux efforts susceptibles de mener à un succès, même mitigé. »
« Chacun de ses pionniers dans le domaine de l'alcoolisme vous dira avec générosité qu'il n'aurait pas pu continuer sans la preuve vivante de rétablissement que donnaient les AA. Le Mouvement a été l'étoile polaire d'espoir et d'aide qui les a guidés et les a amenés à persévérer. » Grapevine, mars 1958 ( Réflexions de Bill, page 147 )

« L'alcoolique est un être errant qui recherche dans les vignes du Seigneur son paradis perdu. » ( André Pronovost ) Dans ces réunions (que plusieurs appellent encore des meetings), parce que nous sommes des gens qui sont atteints de la même maladie, nous sommes capables de comprendre ceux et celles qui souffrent et qui se présentent dans notre groupe d'entraide. Nous pouvons utiliser cet argument de taille de l'obsession doublée d'une allergie comme d'un outil qui va briser la carapace de cet ego malade et atteint de la même maladie que nous. « La grande obsession de tout buveur anormal est qu'un jour, il ne sait trop comment, il parviendra à se contrôler et à prendre plaisir à boire. Il est renversant de constater à quel point une telle illusion peut persister. Nombreux sont ceux qui s'y accrochent jusqu'aux portes de la folie ou de la mort... ...Toute illusion que nous sommes comme les autres ou qu'un jour nous le deviendrons doit être dissipée. » ( Les Alcooliques Anonymes, 4e Éd., page 34 ) Il en est de même pour toutes les autres dépendances.

« Beaucoup de choses peuvent être préservées dans l'alcool : la dignité n'est pas l'une d'elles. » ( Anonyme ) Les valeurs humaines expriment notre réalité divine. L'intégrité, la dignité, la paix, l’amour et la non-violence bien que naturelles, sont les premières à prendre le bord quand l'abus d'alcool est présent dans une vie d'un individu et de sa famille. Dans les groupes d'entraide c'est réconfortant de faire partie d'un groupe d'hommes et de femmes qui ont quelques problèmes, quelques valeurs et quelques ressentiments similaires aux nôtres. Bien que nous ayons beaucoup de choses en commun, chaque membre a une sagesse unique à offrir. Grâce au partage d'expérience, de force et d'espoir, nous apprenons les moyens spécifiques que les membres utilisent ou ont utilisé pour appliquer le programme des Douze Étapes à leur situation. En prenant ce qui nous plaît et en laissant le reste, chacun de nous est libre de bénéficier de cette approche individuelle de notre but commun — le rétablissement en aidant d'autres personnes comme nous. « La valeur, mon fils, ne se conseille point, c'est la nature qui la donne. » ( Marquise de Lambert, Avis d’une mère à son fils - 1726 ) C’est notre Ps qui révèlent nos valeurs en chacun de nous.

Merci la Vie !!!
Gilles

------------------------------------------------

Je suis tellement reconnaissant d'appartenir à une fraternité où chacun parle pour soi. Al-Anon n'a pas de porte-parole, ni quelqu'un en position d'autorité qui rapporte quelle a été « notre » expérience. Je suis la seule personne qui puisse raconter mon histoire.
Je trouve très réconfortant de faire partie d'un groupe de gens qui ont quelques problèmes et quelques sentiments similaires aux miens. Bien que nous ayons beaucoup de choses en commun, chaque membre Al-Anon a une sagesse unique à offrir. Grâce au partage d'expérience, de force et d'espoir, nous apprenons les moyens spécifiques que les membres ont utilisés pour appliquer le programme Al-Anon à leur situation. En prenant ce qui nous plaît et en laissant le reste, chacun de nous est libre de bénéficier de cette approche individuelle de notre but commun — le rétablissement des conséquences de l'alcoolisme. Alors, quand je partage mon expérience au cours d'une réunion, j'essaie d'éviter des phrases comme : « C'est un problème pour nous » ou « Nous avons l'habitude de faire ceci ou cela... » Je considère plutôt le partage comme une occasion de me voir plus clairement.

Pensée du jour
Aujourd'hui, je parlerai en mon nom, avec l'assurance que je suis soutenu par une fraternité d'hommes et de femmes qui « comprennent comme peut-être bien peu de gens peuvent le faire. »

« Notre rétablissement dépend de notre capacité de raconter notre propre histoire — non celle de l'alcoolique ou d'un autre membre Al-Anon ou Alateen. » Pourquoi Al-Anon est-il anonyme ?

Al-Anon, Le Courage de Changer, 10 mai, page 131

------------------------------------------------

Je venais de déménager lorsque mon auto est tombée en panne un beau matin. Assise toute seule dans mon véhicule par une chaleur étouffante, je m'apitoyais sur mon sort en attendant une dépanneuse. Je me suis surprise à observer un arbre — plutôt laid avec ça. Il était dénudé, son tronc bien en évidence, pas du tout comme les beaux arbres verts auxquels j'étais habituée d'où je venais. En continuant de le fixer, j'ai réalisé que je ne me sentais pas très bien. En fait, je me sentais un peu comme l'aspect de cet arbre. Je me suis dit que ça n'avait pas d'importance puisque de toute façon ma journée était maintenant gâchée. Juste pour me tenir occupée pendant que j'attendais, j'ai essayé de regarder cet affreux arbre sous un angle différent. En l'examinant plus attentivement, j'ai remarqué des choses intéressantes. D'abord, cet arbre était différent de ceux qui l'entouraient. Il avait des qualités bien particulières. Ses feuilles n'étaient pas parfaitement vertes, mais elles avaient une couleur agréable. Son tronc était mince, mais il avait l'air solide, comme un homme élancé et robuste. Ses racines s'accrochaient fermement à la terre. Soudainement, cet arbre laid et dénudé venait d'acquérir une beauté respectable. J'ai essayé la même chose avec la situation dans laquelle je me trouvais. Avant même de m'en rendre compte, ma façon de voir les choses a changé. Mes projets pour la journée avaient changé de manière imprévisible. Soudainement, je pouvais faire ce que je voulais de ma journée — jouer au tennis, aller en excursion, appeler une vieille amie, m'étendre et me reposer. Ma situation inattendue s'est transformée en un cadeau rempli de promesses agréables — quand j'ai accepté de la regarder différemment.

Pensée du jour
Dieu me donne la « sagesse d'en connaître la différence » chaque fois que je consens à changer ma façon de voir les choses.

« ... Je cherche les traits de caractère que je veux changer en moi — les moments durant la journée où mon attitude ou mon comportement n'ont pas été appropriés. » Tel que nous Le concevions..., page 270

Al-Anon, De l’espoir pour aujourd’hui, 10 mai, page 131

------------------------------------------------

Enfin libre !

L'autre dividende remarquable que nous pouvons espérer de l'aveu de nos défauts à un autre être humain est l'humilité, un mot souvent mal compris... l'humilité consiste à reconnaître clairement qui nous sommes et ce que nous sommes, et à chercher sincèrement ensuite à devenir ce que nous pourrions être. Les Douze Étapes et les Douze Traditions, page 68

Je savais, dans mon for intérieur, que si je voulais un jour connaître la joie, le bonheur et la liberté, je devais raconter ma vie antérieure à une autre personne. Après l'avoir fait, j'ai connu une joie et un soulagement indescriptibles. Presque tout de suite après ma Cinquième Étape, je me suis senti libéré de l'esclavage de mon ego et de l'esclavage de l'alcool. Trente-six ans plus tard, je suis toujours libre, un jour à la fois. J'ai découvert que Dieu pouvait faire pour moi ce que je ne pouvais pas faire pour moi-même.

Alcooliques Anonymes, Réflexions quotidiennes, page 139

------------------------------------------------

Un problème d'ordre psychique

Nous savons que l'alcoolique qui s'abstient de boire a un comportement semblable à celui d'un homme normal. Nous affirmons catégoriquement que si ce buveur touche de nouveau à l'alcool, un phénomène physique et mental se produit, qui le rend virtuellement incapable de s'arrêter. Tous les alcooliques qui ont fait cette expérience ne pourront que confirmer ce que nous avançons.
Les observations précédentes resteraient vaines et purement théoriques si notre homme ne prenait jamais ce premier verre qui déclenche le cycle infernal dont nous parlons. Cela nous amène à croire qu'il s'agit d'un problème d'ordre psychique plutôt que physique. Les Alcooliques Anonymes, page 21

Alcooliques Anonymes, Réflexions de Bill, page 130

------------------------------------------------

10 mai - Pensée A.A. pour aujourd'hui
Une chose qui me garde sobre, c'est mon sentiment de loyauté envers les autres membres de mon groupe. Je sais que je les décevrais si jamais je buvais de nouveau. Lorsque je buvais, je n'étais loyal envers personne. J'aurais dû être loyal envers ma famille, mais je ne l'étais pas. Je les décevais en buvant. Quand j'ai fait mes débuts chez les A.A., j'ai trouvé un groupe de personnes qui non seulement s'aidaient les unes les autres à demeurer sobres, mais étaient loyales les unes envers les autres en demeurant elles-mêmes sobres. Suis-je loyal envers mon groupe ?

Méditation du jour
Le calme dispose au bien. L'agitation détruit le bien. Je ne devrais pas me précipiter dans l'action. Je devrais d'abord « être calme et savoir qu'Il est Dieu ». Ensuite, je ne devrais agir que selon l'inspiration que Dieu offre il ma conscience. Seule la confiance, la confiance parfaite en Dieu, peut me garder calme quand tout le monde s'agite autour de moi. Le calme est la confiance mise en pratique. Je devrais rechercher tout ce qui peut m'aider il cultiver le calme. Pour obtenir les choses matérielles, le monde apprend il trouver la vitesse. Pour obtenir les choses spirituelles, je dois apprendre à trouver un état de calme.

Prière du jour
Je demande d'apprendre comment obtenir la paix intérieure. Je demande d'être calme, pour que Dieu puisse agir par mol.

Vingt-quatre heures par jour, Hazelden, page 133

------------------------------------------------

PENSÉE DU JOUR
J'ai souvent fait des choses pour les autres pour me sentir bien avec moi-même. Mais le bien-être que j'ai reçu n'a été que de courte durée. Quelle joie de constater que ces sensations de bien-être ne peuvent durer lorsqu'elles découlent uniquement du fait que j'ai « agi ». Cette sensation de bien-être se manifeste en moi simplement parce que je « suis ». Par exemple, je suis responsable de moi-même en partageant mes émotions et en demandant quelque chose dont j'ai besoin. Ma valorisation personnelle vient du fait que je suis honnête face à ce qui se passe réellement en moi. Elle relève aussi du fait que je mets en pratique les conseils que ma Puissance supérieure me transmet par les autres. Ma valorisation vient aussi du risque que je prends de faire ce vers quoi je me sens guidé.

MÉDITATION DU JOUR
Merci, mon Dieu, pour cette nouvelle compréhension. Si j'oublie et que j'essaie de revenir à l'ancienne auto-valorisation découlant seulement de l'agir, je suis confiant que Tu me donneras un coup de coude pour me laisser savoir que je suis le mauvais chemin.

AUJOURD'HUI, JE ME SOUVIENDRAI
Je me valorise en étant honnête et responsable.

Émotifs Anonymes, Aujourd’hui Seulement, 10 mai

------------------------------------------------

Devenir pleinement consentant

« Nous… considérons avec soin les conséquences de ces défauts dans notre vie. Nous commençons à vouloir nous libérer de ces défauts. » Texte de base, page 43

Consentir pleinement à ce que nos défauts de caractère nous soient enlevés peut être un long processus qui souvent s'échelonne sur toute une vie. Notre consentement s'accroît proportionnellement à notre conscience de ces défauts et de leurs effets destructeurs.
Nous pouvons avoir du mal à voir les dégâts que nos défauts causent dans notre vie, et dans la vie de ceux et celles qui nous entourent. Si tel est le cas, nous ferions bien de demander à notre Puissance supérieure de nous révéler ces défauts qui nous empêchent de progresser.
À mesure que nous nous détachons de nos déficiences et que nous voyons leur influence décliner, nous remarquons qu'un Dieu d'amour remplace ces défauts par des qualités. Là où nous avions peur, nous trouvons le courage. Là où nous étions égoïstes, nous trouvons la générosité. Nos illusions sur nous-mêmes disparaîtront pour être remplacées par l'honnêteté envers soi-même et l'acceptation de soi.
Oui, devenir pleinement consentant signifie que nous allons changer. Chaque nouveau degré de consentement procure de nouvelles récompenses. Notre nature première change et nous nous apercevons bientôt que notre consentement n'est plus seulement inspiré par la souffrance, mais par le désir de grandir spirituellement.

Juste pour aujourd'hui, je développerai mon consentement en étant plus conscient de mes déficiences.

Narcotiques Anonymes, JUSTE POUR AUJOURD'HUI, 10 mai, page 138

------------------------------------------------

Rien ne donne de repos si ce n'est la recherche sincère de la vérité. Blaise Pascal

Nombre de choses peuvent me distraire de ma recherche de la vérité : mon travail, ma famille, mes amis. Malgré tout, il vient inévitablement des temps morts ; je me sens agité, un peu perplexe. Y a-t-il quelque chose qui me dérange ? Pourquoi ne puis-je me sentir bien lorsque je n'ai rien à faire ? Je n'ai pas de réponse, mais je sais ce que me suggèrent le mode de vie. Je peux poursuivre mon inventaire, appeler un ami OA ou simplement m'asseoir tranquille, à l'écoute des pensées qui me viennent à l'esprit. Ce faisant, je lève toujours un peu plus le voile sur les vérités que je recherche et, du même coup, je suis soulagé de mon agitation et de mon anxiété.

Pensée du jour : Dans la recherche continue de mes points forts et de mes points faibles, je chemine avec ma Puissance supérieure qui me sert de guide. Je n'ai rien à craindre de la vérité.

Outremangeurs Anonymes, Aujourd'hui, 3e Éd., page 131

------------------------------------------------

« Ceux qui sont vraiment engagés dans le mode de vie ne font pas que communiquer le message OA : ils sont le message OA. Si nous vivons conformément aux Étapes, nous nous sentons bien. Alors, émane de nous la joie qui attire vers les OA ceux qui aspirent à ce que nous avons trouvé dans le Mouvement. C'est toujours avec bonheur que nous partageons avec d'autres notre secret : les Douze Étapes des Outremangeurs Anonymes. Grâce à ces Étapes, nous allons bien, tous les jours, un jour à la fois. » Les Douze Étapes et les Douze Traditions des Outremangeurs Anonymes, page 126

J'ai souvent dit à mes compagnons OA : « Si vous voulez vraiment savoir comment je mets le programme en pratique, vous allez devoir me suivre pendant au moins une journée ». L'outremangeur compulsif que je suis peut vous duper facilement. Par la seule force de mon entêtement acharné, je peux donner l'impression d'être le parfait membre OA. Néanmoins, pour pouvoir être le message, comme le dit cette citation, je dois m'engager à mettre les Douze Étapes en pratique, à être abstinent et par-dessus tout, à partager à la fois mes succès et mes échecs avec les autres. Il s'agit là d'un engagement que je dois prendre continuellement afin je vivre sainement et me sentir bien, un jour à la fois, avec l'aide de Dieu.

Outremangeurs Anonymes, Les voix du rétablissement, 10 mai, page 131

------------------------------------------------

Pensée du jour
Ce qui me garde sobre, est mon sentiment de loyauté envers les autres membres de mon groupe. Je sais que je les décevrais si jamais je jouais à nouveau. Lorsque je jouais, je n'étais loyal envers personne. J'aurais dû être loyal envers ma famille, mais je ne l'étais pas. Je les décevais en jouant. Quand j'ai fait mes débuts chez les J.A., j'ai trouvé un groupe de personnes qui, non seulement s'aidaient les unes les autres à demeurer sobres, mais étaient loyales les unes envers les autres en demeurant elles-mêmes sobres. Suis-je vraiment loyal envers mon groupe ?

Méditation du jour
Le calme prédispose au bien. L'agitation détruit. Je ne devrais pas me précipiter dans l'action mais je devrais d'abord être calme et savoir que ma Puissance Supérieure est avec moi. Ensuite, je ne devrais agir que selon l'Inspiration Divine de ma conscience. Seule la confiance parfaite en Dieu, peut me garder calme quand tout le monde s'agite autour de moi. Le calme, c'est la confiance mise en pratique. Je devrais toujours rechercher qui peut m'aider à garder le calme. Pour obtenir les choses matérielles, le monde se précipite. Pour obtenir les choses spirituelles, je dois apprendre à trouver un état de calme.

Prière du jour
Je demande d'apprendre comment obtenir la paix intérieure. Je demande d’être calme, pour que Dieu puisse agir par moi.

Joueurs Anonymes, 10 mai

------------------------------------------------

10 mai

N'oublie jamais de remercier pour chaque leçon que tu apprends, aussi difficile soit-elle. Prends conscience que seul le meilleur en sortira infailliblement, et que chaque difficulté n'est qu'un pas sur le chemin. D'importantes leçons doivent être apprises et plus vite tu les apprendras, mieux ce sera. N'essaie jamais de les éviter ou de les contourner, mais prends-les pour ce qu'elles sont et fais-leur face honnêtement et sans détour. Ne sois jamais comme une aiguille de tourne-disque coincée dans un sillon, à répéter sans cesse les mêmes vieilles erreurs. Si tu veux changer, tu peux le faire. Si tu veux être différent et vivre une vie victorieuse, tu n'as qu'à le décider et tu le feras. Pourquoi ne pas commencer dès maintenant à voir le meilleur dans ta vie et à aimer celle-ci comme elle devrait être aimée ?

La Petite Voix, Eileen Caddy

------------------------------------------------

Pour ceux et celles qui désirent lire les chroniques de Gilles sur le site Quand la drogue n'est plus un jeu : http://www.quandladrogue.com
Bon rétablissement pour toutes et tous !
Bonne journée !
L'expérience nous a démontré qu'adhérer à un groupe qui utilise les Douze Étapes pour se rétablir et mettre en pratique ce merveilleux mode de vie un jour à la fois peuvent nous aider à vivre de beaux moments de bonheur et de sérénité.

------------------------------------------------

10 mai valeur don de la nature MdeLambert.jpg