Pensées 16 mai 2018

Bonjour à toutes et à tous

Les groupes d’entraide nous apprennent à bien vivre notre relation avec notre Puissance supérieure et à coopérer avec Lui ou Elle. Nous y avons appris que nous n’étions pas séparés de ce Dieu, tel que le nous Le concevons. La volonté divine n’est pas toujours explicite pour le futur et les directives précises ne sont pas la règle même pour le moment présent. Dieu tel que nous Le concevons semble nous fixer plutôt un cadre dans lequel Il nous laisse libre d’accomplir Sa volonté. Pour nous, notre Dieu d’amour veut le bien de Ses enfants, donc notre bien à tous, cela n’exclut pas les épreuves et maux de toutes sortes. Dieu ne cherche pas à contrecarrer les désirs légitimes de Ses enfants. Au contraire, Il leur accorde souvent ce que leur cœur désire puisque c'est Lui qui y implante le désir. Il y implante aussi la confiance en Sa bienveillance et en la providence. « Nous avons déjà dit et répété que la bonne volonté est indispensable. Sommes-nous prêts maintenant à laisser Dieu nous enlever toutes les choses que nous avions reconnues comme répréhensibles en nous ? » ( Les Alcooliques Anonymes, chap.6 À l'oeuvre, page 85 )

« L’expérience, c’est le résultat des bêtises qu’on a faites de bonne volonté.» ( Louis Pelletier-Dlamini ) Nous croyons que Dieu fixe d’avance presque tous les détails de la vie de tous Ses enfants. Il nous laisse la liberté d'action et de choix entre ce qui nous paraît bien ou mal selon la volonté de Dieu. Notre Dieu d'amour nous accorde la sagesse de mettre en œuvre et d'agir avec sagesse, de prier, de méditer, d'examiner les circonstances, de consulter un conseiller sage et expérimenté (parrain ou marraine), de se laisser instruire par l'expérience de la vie avec bon sens et réalisme et de considérer nos émotions : paix, harmonie ou trouble et chaos. Dieu accorde à Ses enfants une réelle possibilité d'agir selon Sa volonté. Dieu tel que nous Le concevons peut intervenir de façon contraignante pour que nous nous soumettions humblement à Sa volonté et que nous soyons prêts à renoncer éventuellement à nos projets. Nous croyons que nous pouvons faire acte de foi et honorer Dieu : PÈRE ... QUE VOTRE VOLONTÉ SOIT FAITE. Et lorsque j’ajoute : Et non la mienne, est-ce que j’affirme ainsi mon illusion de séparation avec Dieu tel que je Le conçois ?

« La Bonne Volonté est la Volonté de Dieu. » ( Baden-Powell ) Quand nous nous conformons à la volonté de Dieu dans notre vie (OUPPS ! — Pouvons-nous vraiment agir autrement ?), nous vivons du contentement, nous baignons dans l’harmonie et la joie. Pour nous, la crainte ou le doute peuvent nous tourmenter même lorsque nous exécutons la volonté de notre Puissance supérieure. Un jour à la fois, nous apprenons à faire confiance à tous nos moments de lucidité et d'éternité. Notre bonheur consiste à suivre la volonté de notre Dieu d'amour dans cette bonne heure.

Merci la Vie !!!
Gilles

-------------------------------------------------

La Huitième Tradition stipule : « Le travail de Douzième Étape Al-Anon devrait toujours demeurer non professionnel... » Nous nous réunissons en tant que fraternité composée d'égaux, où personne n'est ni un dirigeant ni un expert. Chaque membre peut contribuer au pouvoir de rétablissement de notre programme simplement en partageant son expérience, sa force et son espoir. Il n'est pas nécessaire, ni même souhaitable, d'avoir une formation ou des qualifications spécifiques autres que celle d'être membre. Parce que l'aide que nous nous apportons est strictement non professionnelle et a un but précis, Al-Anon n'a pas la prétention de résoudre tous les problèmes ni d'éliminer toutes les maladies. Notre programme constitue une approche remarquablement efficace pour le rétablissement des conséquences de la consommation d'alcool d'une autre personne. Parfois, cependant, nous sommes aux prises avec des problèmes qui ne sont pas du ressort d'Al-Anon. Dans de tels moments, plusieurs parmi nous avons trouvé utile d'avoir recours à d'autres sources d'aide, en plus de mettre notre programme Al-Anon en pratique.

Pensée du jour
Une atmosphère merveilleusement enrichissante se crée quand des gens s'entraident en étant eux-mêmes et en partageant leurs propres expériences. Aujourd'hui, je contribuerai à cette entraide.

« ...nous nous rencontrons à titre d'égaux et nous nous entraidons, non parce que certains sont des experts et que les autres sont des élèves, mais parce que tous, nous avons des besoins et des forces. » Les Douze Étapes & les Douze Traditions d'Al-Anon

Al-Anon, Le Courage de Changer, 16 mai, page 137

-------------------------------------------------

Pour me rétablir des conséquences d'avoir grandi dans un foyer marqué par l'alcoolisme, j'ai dû faire attention à mon attitude de « moi contre eux », qui m'empêche d'avancer. Cette attitude se manifeste souvent dans mes relations avec ma Puissance Supérieure, particulièrement en ce qui touche ma volonté et la Sienne. Quand je me considère en opposition à quelqu'un ou à quelque chose, mon entêtement se manifeste et je refuse de changer ou de progresser.
Je pense que cela dépend dans une large mesure du vocabulaire que j'utilise dans mes dialogues intérieurs. J'ai tendance à interpréter la Troisième et la Onzième Étape comme s'il s'agissait d'une certaine forme de lutte parce que j'ai dû abandonner beaucoup de ce que j'étais afin de survivre dans le contexte de l'alcoolisme. En tant qu'adulte, il m'arrive encore de me perdre dans certaines relations. Maintenant, je m'efforce de découvrir qui je suis vraiment, et je n'aime pas beaucoup l'idée d'abandonner ma propre volonté.
Cela m'aide quand je pense plutôt à aligner ma volonté sur celle de ma Puissance Supérieure. Quand je vois les choses de cette manière, cela me rappelle que je ne suis plus obligé de me perdre dans la maladie ou dans mes relations. Développer une relation saine avec ma Puissance Supérieure, c'est un travail d'équipe où l'accent est mis sur le respect de Sa volonté. Ce qui me rappelle que ma volonté n'est pas intrinsèquement mauvaise, comme je le croyais auparavant. Elle est tout simplement mal alignée, et ma Puissance Supérieure peut la remettre en ligne droite.
J'ai deux prières avec lesquelles je suis à l'aise : « Chère Puissance Supérieure, daigne aligner ma volonté sur la Tienne », et « Mon Dieu, aide-moi à désirer ce que Tu désires ».

Pensée du jour
Ma Puissance Supérieure désire ce qu'il y a de mieux pour moi. Par contre, il faut aussi que je le désire.

« Notre rôle consiste à coopérer avec Dieu... » Les voies du rétablissement, page 76

Al-Anon, De l’espoir pour aujourd’hui, 16 mai, page 137

-------------------------------------------------

Pardonner aux autres...

Souvent, c'est en travaillant à cette Étape à l'aide de notre parrain ou de notre conseiller spirituel que nous avons senti, pour la première fois, que nous étions vraiment capables de pardonner aux autres les pires offenses dont nous les pensions coupables envers nous.
Notre inventaire moral nous avait persuadés que le pardon total était souhaitable, mais ce n'est qu'en nous attaquant résolument à la Cinquième Étape que nous avons acquis la certitude profonde d'être dignes de pardon et de pouvoir pardonner aussi. Les Douze Étapes et les Douze Traditions, page 64

Quelle merveilleuse sensation donne le pardon ! Comme il me révèle beaucoup sur ma nature émotive, psychologique et spirituelle ! Tout ce qu’il faut, c'est le désir de pardonner ; Dieu fera le reste.

Alcooliques Anonymes, Réflexions quotidiennes, page 145

-------------------------------------------------

Se détacher de ses défauts

Nous devrions assouplir les positions radicales que nous avons prises concernant les défauts que nous ne sommes pas encore disposés à abandonner. Dans certains cas, nous devrons peut-être dire : « Je ne peux pas encore me détacher de ceci... », mais nous ne devrions pas nous dire : « Jamais je ne me détacherai de ceci ! »
Si nous disons : « Non, jamais ! », notre cœur se ferme à la grâce de Dieu. Tout retard est dangereux, et la révolte peut être fatale. Le moment est donc venu d'abandonner nos objectifs limités pour accomplir la volonté de Dieu pour nous. Les Douze Étapes et les Douze Traditions, pages 76-77

Alcooliques Anonymes, Réflexions de Bill, page 136

-------------------------------------------------

16 mai - Pensée A.A. pour aujourd'hui
La parabole du bon Samaritain raconte que le voyageur tomba entre les mains des voleurs qui le laissèrent à moitié mort dans le fossé. Et un prêtre et un lévite passèrent de l'autre côté du chemin. Mais le bon Samaritain fut ému de compassion et se pencha vers le malheureux, pansa ses blessures et le conduisit à une auberge et prit soin de lui. Est-ce que je traite un compagnon alcoolique à la manière du prêtre et du lévite ou à la manière du bon Samaritain ?

Méditation du jour
Ne vous fatiguez jamais de prier. Lorsque vous verrez, un jour, comment vos prières ont été exaucées, vous regretterez alors profondément d'avoir prié si peu. La prière transforme les choses pour vous. Priez jusqu'à ce que votre confiance en Dieu devienne ferme. Et alors, priez encore parce qu'elle sera devenue une telle habitude que vous en aurez besoin chaque jour. Continuez à prier jusqu'à ce que votre prière semble devenir une communion d'esprit avec Dieu. Voilà la note sur laquelle les périodes de véritable prière devraient se terminer.

Prière du jour
Je demande de développer l'habitude de la prière quotidienne. Je demande de trouver la force dont j'ai besoin, comme résultat de cette communion d'esprit.

Vingt-quatre heures par jour, Hazelden, page 139

-------------------------------------------------

PENSÉE DU JOUR
Qu'est-ce que cela signifie réellement quand je dis, à la Septième Étape : « Nous avons pleinement consenti à ce que Dieu éliminât tous ces défauts de caractère » ? Cela signifie : je dois cesser toute lutte ( me souvenant d'avoir admis mon impuissance ) et remettre entre les mains de Dieu la responsabilité d'éliminer mes défauts de caractère. Suis-je alors supposé m'asseoir paresseusement, en attente, « me tournant les pouces » ? Certainement pas. J'ai moi aussi une responsabilité. Ma part à moi, toutefois, consiste à ne pas me lancer dans la lutte de nouveau mais plutôt à devenir de plus en plus conscient de la réalité et de la puissance de Dieu dans ma vie. Pour m'y préparer, j'ai à passer un certain temps chaque jour, seul avec ma Puissance supérieure, dans une prière et une méditation tranquilles. Cette discipline journalière est mon devoir.

MÉDITATION DU JOUR
Je demande que Ta présence dans ma vie devienne toujours plus réelle pour moi et de m'ouvrir chaque jour à Tes conseils.

AUJOURD'HUI, JE ME SOUVIENDRAI
Ce n'est pas à moi qu'il appartient de lutter ; j'abandonne la lutte entre les mains de Dieu. Mon travail est de me rapprocher de Dieu.

Émotifs Anonymes, Aujourd’hui Seulement, 16 mai

-------------------------------------------------

La volonté de notre Puissance supérieure

« Notre propre volonté en vient à correspondre exactement à la volonté de Dieu pour nous. » Texte de base, page 59

Les Douze Étapes sont un sentier menant à un réveil spirituel. Ce réveil prend la forme de rapports de plus en plus étroits avec une Puissance supérieure qui nous aime. À chaque étape successive, cette relation se renforce. En continuant à travailler les étapes, cette relation grandit et prend une place de plus en plus importante dans notre vie. En travaillant les étapes, nous prenons la décision personnelle de nous laisser guider par une Puissance supérieure qui nous aime. Celle-ci est toujours disponible ; il suffit d'avoir la patience de La chercher. Souvent, cette Puissance supérieure se manifeste dans cette sagesse intérieure que nous appelons la conscience.
Quand nous ouvrons suffisamment notre cœur pour sentir les directives de notre Puissance supérieure, nous ressentons de la sérénité. Cette paix est le phare qui nous guide à travers le trouble de nos émotions et qui nous indique clairement la direction lorsque notre esprit est embourbé ou confus. Quand nous cherchons à nous conformer à la volonté de Dieu dans notre vie, nous trouvons le contentement et la joie qui souvent nous échappent lorsque nous essayons de nous diriger nous-mêmes. La crainte ou le doute nous tourmenteront peut-être lorsque nous essaierons d'exécuter la volonté de notre Puissance supérieure mais nous avons appris à faire confiance à nos moments de lucidité. Notre plus grand bonheur consiste à suivre la volonté de notre Dieu d'amour.

Juste pour aujourd'hui, je chercherai à renforcer ma relation avec ma Puissance supérieure. Je sais par expérience que la connaissance de la volonté de ma Puissance supérieure procure une impression de clarté, de direction et de paix.

Narcotiques Anonymes, JUSTE POUR AUJOURD'HUI, 16 mai, page144

-------------------------------------------------

Mieux vaut tard que jamais. Proverbe anglais

Une journée peut commencer à tout moment. Voilà bien une idée que je rejetais à l'époque où je mangeais compulsivement. En me promettant de me ressaisir « demain matin », je pouvais continuer de manger en paix.
Ce genre de réflexion trompeuse peut servir à reporter toute sorte d'initiative. Mais, comme les membres OA le savent, le Mouvement peut réfuter tous nos arguments d'outremangeurs compulsifs. Désormais, il m'est tout simplement impossible de rester dans le mensonge. Je ne peux pas dire : « De toute façon, c'est gâché pour aujourd'hui », et continuer à réprimer mon besoin de passer à l'action. En fait, je peux le dire mais je ne le crois plus.

Pensée du jour : Je peux commencer immédiatement, à cette seconde même, toute chose que j'ai décidé de faire.

Outremangeurs Anonymes, Aujourd'hui, 3e Éd., page 137

-------------------------------------------------

« Un jour à la fois » Slogan du programme

Prendre chaque journée telle qu'elle se présente rend ma vie tellement plus simple qu'elle ne l'était avant les OA. Cela m'évite de perdre un temps précieux à ruminer sur mon passé ou à m'inquiéter de mon avenir. Tout ce que je possède en réalité, c'est la journée d'aujourd'hui. C'est toute une tâche que de profiter de chaque instant. Si j'y arrive, par la grâce de ma Puissance supérieure, je n'aurai pas le temps de me lancer dans de futiles anticipations ou dans des regrets inutiles.
Cela ne veut pas dire que je ne doive jamais me tourner vers le passé ou vers l'avenir, mais simplement que le point central de ma journée est le présent. Je peux faire tant de choses en m'y prenant un moment, une heure ou une journée à la fois. J'essaie d’entreprendre une seule tâche à la fois, et non pas seize d'un coup comme je le faisais jadis. Cette attitude me donne la liberté de m’attaquer à des problèmes et des travaux de toutes sortes, de vivre des bonheurs simples ou de grandes joies et ce, sans me laisser prendre au jeu des « Et si ?... », « peut-être » et « si seulement... ». Un jour à la fois, ma vie spirituelle, physique et émotionnelle se déroule paisiblement, peu importe ce qui m'arrive.

Outremangeurs Anonymes, Les voix du rétablissement, 16 mai, page 137

-------------------------------------------------

Pensée du jour
La parabole du bon Samaritain raconte que le voyageur tomba entre les mains des voleurs qui le laissèrent à moitié mort dans le fossé. Un prêtre et un lévite passèrent près de lui et l'aperçurent. Le bon Samaritain fut ému de compassion et se pencha vers le malheureux ; il pansa ses blessures, le conduisit à une auberge et prit soin de lui. Est-ce que je traite un compagnon joueur de manière cavalière ou à la manière du bon Samaritain ?

Méditation du jour
Ne vous fatiguez jamais de prier. Lorsque vous voyez, un jour, comment vos prières ont été exaucées, vous regrettez alors profondément d'avoir prié si peu. La prière transforme les choses pour vous. Priez jusqu'à ce que votre confiance en Dieu devienne ferme. Et alors, priez encore parce qu'elle sera devenue une telle habitude que vous en avez besoin chaque jour. Continuez à prier jusqu'à ce que votre prière semble devenir une communion d'esprit avec votre Puissance Supérieure. Voilà la note sur laquelle les périodes de véritable prière devraient se terminer.

Prière du jour
Je demande de développer l'habitude de la prière quotidienne. Je demande de trouver la force dont j'ai besoin, comme résultat de cette communion d'esprit.

Joueurs Anonymes, 16 mai

-------------------------------------------------

16 mai

Que les paroles de ta bouche et les méditations de ton cœur soient dignes de Moi à tout moment. Il est mieux de rester silencieux et de ne rien dire que d’ouvrir la bouche et permettre à des mots que tu peux regretter dès qu’ils ont été dits, de franchir tes lèvres. Parler sans réfléchir peut causer de la peine et de la souffrance inutiles ; apprends donc à contrôler ta langue, et tourne-là sept fois avant de parler. Proférer une parole blessante prend à peine une seconde, mais en guérir la blessure demande beaucoup de temps.
Si tu apprends à faire tout pour Mon honneur et pour Ma gloire, tu ne t’égareras pas. Si seulement tu prenais du temps et t’armais de patience, tu verrais l’étincelle divine au fond de chacun. Quand tu le feras, il te sera possible de stimuler cette étincelle et tu n’essaieras jamais de l’éteindre par la critique, l’intolérance et le manque de compréhension. Tu sauras que toutes les âmes sont égales à Mes yeux.

La Petite Voix, Eileen Caddy

-------------------------------------------------

Pour ceux et celles qui désirent lire les chroniques de Gilles sur le site Quand la drogue n'est plus un jeu : http://www.quandladrogue.com
Bon rétablissement pour toutes et tous !
Bonne journée !
L'expérience nous a démontré qu'adhérer à un groupe qui utilise les Douze Étapes pour se rétablir et mettre en pratique ce merveilleux mode de vie un jour à la fois peuvent nous aider à vivre de beaux moments de bonheur et de sérénité.

-------------------------------------------------

16 mai expérience bêtises LP-Dlamini.jpg