Pensées 17 mai 2018

Bonjour à toutes et à tous

« Les joies du monde sont notre seule nourriture. La dernière petite goutte nous fait encore vivre. » ( Jean Giono, Que ma joie demeure ) Tous et chacun, nous pouvons éprouver la joie de vivre. Ce que nous éprouvons dépend de l’objet de nos pensées, sur quoi souvent nous sommes centrés. Notre système de pensées peut nous entraîner dans un tourbillon de craintes, de mauvais souvenirs, d'inquiétudes inutiles qui vont nous mettre dans un état de souffrances désagréables, source de mauvaises humeurs qui vont déclencher des résultats désastreux dans tous les domaines de notre vie, l'équivalent d'une ivresse mentale ou d'un chaos probablement semé par l'équivalent d'un battement d'aile de papillon en quelque part. Un test irréfutable d'ivresse mentale, ce sont les émotions que cela déclenche en nous. Si nous commençons à ressentir des ressentiments, du doute, des peurs ... nous pouvons réagir tout de suite et passez à notre liste personnelle de joie de vivre que nous pouvons constituer. Il s’agit de noter tout ce qui nous apporte en joie et nous permet de nous sentir bien immédiatement. Certaines de ces solutions ne peuvent que s'appliquer qu'à nous. Prévoyons pour tous les cas de morosité et pollution négative de notre esprit, premiers pas de griserie ou d'ivresse mentale. Voici quelques exemples de ma liste personnelle de joie de vivre :

  • Voir une comédie, une émission de Gags de Juste pour rire ou regarder un bon Polar.
  • Faire du sport : une marche dans le bois à la recherche du champignon rare ou d'une belle fleur printanière, une randonnée en vélo.
  • Appeler quelqu’un que nous aimons et qui peut nous faire rire ou qui a une conversation riche et pétillante comme membre en rétablissement.
  • Écouter de beaux clips vidéos comme l'hymne au printemps : http://www.youtube.com/watch?v=OYF9BwF8Fkw
  • Lire un livret stimulant comme Heureux, joyeux et libres, nous rappelant de ne pas nous prendre trop au sérieux ou un livret qui nous aide vraiment sur le parrainage comme En Tête à Tête,
  • Faire une recherche intéressante avec Google sur le réseau internet.
  • Dessiner ou assembler un dessin et une pensée qui correspondent, les partager.
  • Penser à un projet enthousiasmant et sentir la joie et tout le plaisir de vivre dès que celui-ci se réalise.
  • Écouter un air de musique de chambre ou de spa sur Galaxie ou autre.
  • Faire une courte relaxation, une longue méditation ou se donner un Reiki ou un massage métamorphique.

• Manger des repas santé et prendre du thé vert ou de l'eau entre les repas.

  • Préparer une sortie et des repas d'amoureux.
  • S'abandonner et serrer quelqu’un que nous aimons dans nos bras (accolades, hugs).
  • Rédiger un article sur un sujet passionnant comme ces courriels quotidiens.
  • Élaborer les éléments d'un atelier de croissance personnelle.
  • Préparer une visite de nos enfants et petits enfants.
  • Danser avec passion.
  • Donner un massage à quelqu’un que nous aimons ou nous faire masser.
  • Nous rappeler un bon souvenir ou un endroit que nous pouvons visualiser.
  • Faire un exercice stimulant de respiration, apprendre et pratiquer la technique Nadeau.
  • Écrire des idées personnelles et les colliger dans son Journal.
  • Travailler dans son jardin, biner et préparer des plantes ou boutures pour donner à des amis et pour égayer notre coin de vie et le leur.

Nous avons trouvé tous un endroit où nous nous sentons chez nous. Dans les salles de réunions des groupes d'entraide nous apprenons à trouver un équilibre. « Une joie partagée est une double joie, un chagrin partagé est un demi-chagrin. » ( Jacques Deval, Afin de vivre bel et bien ) Et cet équilibre est souvent acquis par la prière et la méditation. Et cet équilibre que Dieu et les autres dans notre vie nous apportent nous permet de vivre ici et maintenant et en autres des moments de calme, de paix, d'appartenance et de sécurité. Nous pratiquons la gratitude pour tous les miracles qui se produisent dans notre quotidien. « La joie de vivre n’est pas un but, mais un devoir.» ( Louis Pauwels ) Nous savourons dès maintenant la beauté offerte par chaque jour, aussi éphémère soit-elle, et nous rendons grâce à notre Puissance Supérieure de pouvoir en être témoin. Nous avons aussi trouvé un endroit apaisant en nous. «… rappelons-nous toujours qu’en réalité, la méditation est un exercice intensément pratique. Ses premiers fruits se manifestent par l’équilibre émotif. Elle nous permet d’élargir et d’approfondir la communication qui nous relie à Dieu tel que nous Le concevons. » ( 12x12, 11e Étape, page 113 )

Merci la Vie !!!
Gilles

------------------------------------------------

Il y a un proverbe chinois qui dit : « Quand nous parlons de demain, les dieux rigolent. » Je ne crois pas qu'ils rigolent parce qu'ils nous trouvent ridicules, mais parce qu'ils savent que l'avenir est imprévisible. Ainsi, nous n'avons pas d'autre choix que celui de vivre « un jour à la fois ».
Je peux faire des projets, mais je ne peux pas en déterminer les résultats. Aucun des nombreux scénarios que je monte concernant la prochaine semaine ne peut contrôler ce qui arrivera à ce moment-là. Les circonstances seront différentes et moi aussi je serai différent. Je peux réduire la portée de ce slogan et l'appliquer une heure à la fois, ou même une minute à la fois. Dans de si courts laps de temps, la vie commence à être non seulement supportable, mais précieuse. À un moment donné, peu importe ce qui se passe, si je me concentre sur l'instant présent, je sais que je vais bien.

Pensée du jour
Mes pires craintes concernant demain ne doivent pas gâcher cette journée. En cessant d'avoir peur, je suis libre de progresser. Quelle mauvaise habitude puis-je éliminer aujourd'hui ? Quelle peur puis-je affronter ? De quelle joie puis-je prendre conscience ? De quel bonheur, si modeste soit-il, puis-je me réjouir ? Tout ce que j'ai, c'est aujourd'hui. Que je fasse d'aujourd'hui la journée la plus intense que j'ai jamais vécue.

« Ne vous inquiétez pas de demain, demain s'occupera de lui-même. » La Bible

Al-Anon, Le Courage de Changer, 17 mai, page 138

------------------------------------------------

J'ai récemment assisté à une réunion où le sujet de discussion suggéré était la négation. J'ai été frappé de découvrir une interprétation de la négation beaucoup plus vaste que je n'avais pu l'imaginer jusque-là. Il y a la négation de la maladie de l'alcoolisme et de ses conséquences. Il y a aussi la négation de la souffrance qui accompagne la trahison, le malheur, l'invalidité, et la mort. En méditant, j'ai réfléchi aux autres formes de négation peut-être plus subtiles, mais tout aussi nuisibles, que j'avais adoptées en grandissant dans une famille alcoolique.
En grandissant, j'avais utilisé la négation pour m'empêcher de ressentir la souffrance, mais cela m'avait aussi empêché de ressentir le plaisir. Maintenant que je vis le rétablissement dans Al-Anon, pratiquer mon programme signifie que j'abandonne ma négation en ouvrant mon cœur aux sources quotidiennes d'émerveillement et de plaisir. Cela implique aussi que je pratique la gratitude pour les miracles quotidiens. Je savoure maintenant la beauté offerte par chaque jour, aussi éphémère soit-elle, et je rends grâce à ma Puissance Supérieure de pouvoir en être témoin.
Une autre forme de négation, c'est de croire que je suis la somme de mes problèmes et de mes limites. Grâce à Al-Anon, j'ai fini par accepter la vérité : je suis un être spirituel. Ma négation a été remplacée par une réalité infiniment plus belle et plus vaste dans laquelle je m'appuie sur la force et la direction d'une Puissance Supérieure qui m'offre Sa protection et Ses conseils.

Pensée du jour
Aujourd'hui, je laisse aller ma négation, je fais face à la vérité, et je célèbre mon rétablissement.

« La négation est un symptôme des conséquences de l'alcoolisme. » Le Courage de changer, page 146

Al-Anon, De l’espoir pour aujourd’hui, 17 mai, page 138

------------------------------------------------

... Et se pardonner

Dans des circonstances difficiles, j'ai dû à maintes reprises leur pardonner et me pardonner. Avez-vous essayé cela récemment ? Réflexions de Bill, page 268

Se pardonner à soi-même et pardonner aux autres, ce sont là deux courants d'une même rivière. Tous les deux peuvent être ralentis ou bloqués par le barrage du ressentiment. Lorsque le barrage est levé, les deux courants peuvent couler librement. Les Étapes me permettent de voir comment le ressentiment s'est accumulé et a fini par bloquer ces courants dans ma vie. Elles me procurent le moyen — par la grâce de Dieu tel que je le conçois — de lever le barrage de mes rancunes. Parce que j'ai recours à cette solution, je trouve la grâce dont j'ai besoin pour me pardonner et pardonner aux autres.

Alcooliques Anonymes, Réflexions quotidiennes, page 146

------------------------------------------------

Au-delà de l'agnosticisme

Nous les agnostiques, aussitôt que nous avons réussi à mettre de côté nos préjugés et que nous avons démontré le plus petit désir de croire en une Puissance supérieure, déjà les résultats ont commencé à se faire sentir, même si personne d'entre nous ne pouvait définir ni bien comprendre cette Puissance, qui est Dieu.

« Bien des gens me disent tranquillement que l'homme n'occupe pas, dans l'univers, une place supérieure à celle des autres organismes ; il lui faut lutter pour survivre, en attendant de disparaître. Quant à moi, je préfère me cramponner à la prétendue illusion de la religion qui m'a personnellement enseigné des choses bien différentes. »

1. Les Alcooliques Anonymes, page 43
2. Lettre, 1946

Alcooliques Anonymes, Réflexions de Bill, page 137

------------------------------------------------

17 mai - Pensée A.A. pour aujourd'hui
Beaucoup de gens bien intentionnés traitent l'alcoolique comme le prêtre et le lévite dans l'histoire du Samaritain, Ils passent de l'autre côté du chemin parce qu'ils le méprisent et lui disent qu'il est un être dégradé, sans force de volonté. Et pourtant, il est victime de l'alcool comme le voyageur a été victime des voleurs. Et le membre A.A. qui aide les autres est semblable au bon Samaritain. Suis-je touché de compassion ? Est-ce que je me rends auprès d'un autre alcoolique ? Est-ce que je prends soin de lui ?

Méditation du jour
Je dois vivre constamment en me préparant en vue de quel­ que chose de meilleur encore à venir. Toute la vie est une préparation en vue de quelque chose de meilleur. Je dois désirer le matin à venir. Je dois ressentir, durant la nuit remplie de tristesse, cette joie profonde qui me dit d'attendre avec confiance les meilleurs moments qui viendront. « La tristesse peut durer une nuit, mais la joie revient le matin. » Sachez que Dieu a quelque chose de meilleur en réserve pour vous, à condition que vous vous prépariez à cette fin. Toute votre existence dans ce monde est une préparation en vue d'une vie meilleure.

Prière du jour
Je demande quand cette vie sera terminée de retourner à une vie éternelle avec Dieu. Je demande de faire de cette vie une préparation en vue d'une vie meilleure à venir.

Vingt-quatre heures par jour, Hazelden, page 140

------------------------------------------------

PENSÉE DU JOUR
Grâce au Programme, je prends de plus en plus conscience de mon besoin de Dieu et des gens. Je m'adresse à Dieu pour vivre des moments calmes de prière et de méditation. Cette relation me renvoie vers les gens. Ma relation avec les gens me renvoie de nouveau à Dieu. Parce que je suis une personne dépendante, trouver un équilibre ne m'est pas venu du jour au lendemain. Mais l'équilibre de Dieu et des autres dans ma vie m'apporte maintenant des moments de calme, de paix, d'appartenance et de sécurité. J'ai trouvé un endroit où je me sens chez moi.

MÉDITATION DU JOUR
Quand je suis incertain du chemin à suivre, aide-moi à m'ouvrir à Toi et, ensuite, aux autres.

AUJOURD'HUI, JE ME SOUVIENDRAI
Je rejoindrai Dieu et je rejoindrai un ami. Je me rapprocherai de Dieu et je me rapprocherai d'un ami.

Émotifs Anonymes, Aujourd’hui Seulement, 17 mai

------------------------------------------------

Les « défauts »

« Nous avons pleinement consenti à ce que Dieu élimine tous ces défauts de caractère. » Sixième Étape

Après avoir franchi la Cinquième Étape, plusieurs d'entre nous passent un certain temps à considérer « la nature exacte de leurs torts » et le rôle que ceux-ci ont joué pour faire de nous ce que nous sommes. Comment aurions-nous vécu sans, disons, notre arrogance ?
Bien sûr, l'arrogance nous a tenu à l'écart de nos amis et nous a empêché de les apprécier et d'apprendre d'eux. Mais, l'arrogance nous arrangeait bien en gonflant notre ego face à une estime de nous-mêmes dangereusement basse. Si notre arrogance nous était enlevée, quel avantage en tirerions-nous et quel soutien nous resterait-il ? L'arrogance disparue nous en serions à un cran plus près d'avoir retrouvé notre vraie place parmi les autres. Nous serions capables d'apprécier leur compagnie, leur sagesse et leurs défis, d'égal à égal. Nous serions soutenus et guidés, si nous le choisissions, par notre Puissance supérieure ; notre « piètre estime de nous-mêmes » cesserait d'être un problème.
Un à un, nous avons examiné de cette façon nos défauts de caractère et nous les avons tous trouvés défectueux — après tout, c'est pour cela qu'on les appelle des défauts. Et avons-nous pleinement consenti à ce que Dieu les élimine tous ? 0ui.

Juste pour aujourd'hui, j'examinerai en profondeur tous mes défauts de caractère pour voir si je suis prêt à ce que Dieu tel que je Le conçois les élimine.

Narcotiques Anonymes, JUSTE POUR AUJOURD'HUI, 17 mai, page 145

------------------------------------------------

Tout nous bloque la voie vers nous-mêmes. Ralph Waldo Emerson

Est-ce que je me connais bien moi-même ? Il me semble que oui. Mais il y a tellement de choses qui me distraient de mes nouveaux apprentissages, qui m'empêchent de voir qui je suis réellement. Mon travail, ma famille, mes amis, la situation économique et les événements internationaux que m'apportent chaque jour les journaux sont autant d'objets de distraction.
À bien y penser, il est fort possible que j'en sache moins sur moi-même que sur bien d'autres sujets.
Comme beaucoup d'autres entreprises importantes, apprendre à me connaître se fait petit à petit. Même si c'est tout le temps dont je dispose, je peux consacrer quelques minutes par jour pour avancer sur la voie de la connaissance de moi-même.
Les Douze Étapes constituent un superbe laboratoire pour apprendre à me connaître.

Pensée du jour : M'accorder du temps pour me connaître me permet de mieux comprendre la volonté de Dieu à mon égard.

Outremangeurs Anonymes, Aujourd'hui, 3e Éd., page 138

------------------------------------------------

« Cette Troisième Étape, c'est le rétablissement assuré. » Les Douze Étapes et les Douze Traditions des Outremangeurs Anonymes, page 31

Un jour, alors que j'avais atteint un plateau dans mon cheminement pour me rétablir de l'obsession alimentaire, je me suis senti m'enliser, comme si je m'enfonçais dans des sables mouvants, submergé par ma compulsion.
La différence entre la Quatrième et la Cinquième Étape m'embrouillait. Je ne me rendais pas compte qu'à la Quatrième Étape, j'étais seul avec Dieu, alors qu'à la Cinquième Étape, Il me donnait la permission de confier mes secrets à un ami.
Cela faisait quatre mois que je partageais ma Quatrième Étape dans les réunions OA, mais je n'arrivais pas à comprendre pourquoi je restais coincé. J'ai abordé mon parrain pour lui parler de mon dilemme ; il m'a reçu en privé. Pendant notre rencontre, il a sagement tiré sur une corde imaginaire afin de m'extraire des sables mouvants que j'avais créés moi-même. Il a écouté patiemment, me permettant de m'épancher jusqu'à plus soif. Puis, avec ses mots doux, il a tiré sur la corde, m'invitant à me remettre le nez dans ma Troisième Étape.
Je suis sorti de chez lui dans tous mes états, impatient de me trouver un autre parrain. J'ai bouilli de rage pendant une semaine, jusqu'à ce que je prenne mon « Douze-Douze » et que je me mette à lire la Troisième Étape. Lorsque j'ai lu la phrase citée plus haut, j'ai soudainement compris et la paix m'a envahi. Ces paroles sont devenues ma promesse. Je me suis remis à la Troisième Étape. Grâce à un sage parrain et à ma Puissance supérieure, j'ai recommencé à me rétablir.

Outremangeurs Anonymes, Les voix du rétablissement, 17 mai, page 138

------------------------------------------------

Pensée du jour
Beaucoup de gens bien intentionnés ne traitent pas le joueur comme le prêtre et le lévite dans l'histoire du Samaritain. Ils passent plutôt de l'autre côté du chemin parce qu'ils le méprisent et lui disent qu'il est un être dépravé, sans force de volonté. Et pourtant, il est victime du jeu comme le voyageur a été victime des voleurs. Et le membre J.A. qui aide les autres est semblable au bon Samaritain. Suis-je touché de compassion ? Est-ce que je me rends auprès d'un autre joueur ? Est-ce que je prends soin de lui ?

Méditation du jour
Je dois vivre constamment en me préparant en vue de quelque chose de meilleur encore à venir. Toute la vie est une préparation en vue de quelque chose de merveilleux. Je dois désirer le matin à venir et ressentir, durant la nuit remplie de tristesse, cette joie profonde qui me dit d'attendre avec confiance les meilleurs moments qui viendront. « La tristesse peut durer une nuit, mais la joie revient le matin. » Sachez que Dieu a quelque chose de meilleur en réserve pour vous, à condition que vous vous prépariez à cette fin. Toute votre existence dans ce monde est une préparation en attente du merveilleux.

Prière du jour
Je demande à la fin de cette vie de retourner à une vie éternelle avec Dieu. Je demande que ma vie soit une préparation en vue de la vie éternelle.

Joueurs Anonymes , 17 mai

------------------------------------------------

17 mai

Toute chose fait partie du tout, et tu fais partie de ce tout. Lorsque tu t'en rendras pleinement compte et que tu pourras l'accepter, tu ne ressentiras plus jamais la séparation. Tu ne pourras plus jamais te séparer de cette globalité parce que c'est le fait de vivre, de mettre en pratique qui lui donne vie, force et réalité. Commence dès maintenant à vivre et à mettre en pratique tout ce que tu as appris, et ne laisse plus ces leçons demeurer en toi comme des mots vides et sans réalité.
Une graine ne pousse pas tant qu'elle n'a pas été enfouie dans le sol et qu'on ne lui a pas procuré le bon environnement. Une âme ne s'étend pas, ni ne grandit, ni se trouve son expression propre tant qu'elle ne se trouve pas dans le bon environnement, entouré d'amour et de compréhension. Dans ces conditions, il commence à se passer des choses, et très rapidement des changements surviennent. L'ancien s'efface dans la lumière du splendide nouveau, et la croissance et l'expansion de la conscience peuvent se faire sans aucune restriction.

La Petite Voix, Eileen Caddy

------------------------------------------------

Pour ceux et celles qui désirent lire les chroniques de Gilles sur le site Quand la drogue n'est plus un jeu : http://www.quandladrogue.com
Bon rétablissement pour toutes et tous !
Bonne journée !
L'expérience nous a démontré qu'adhérer à un groupe qui utilise les Douze Étapes pour se rétablir et mettre en pratique ce merveilleux mode de vie un jour à la fois peuvent nous aider à vivre de beaux moments de bonheur et de sérénité.

------------------------------------------------

17 mai parler de demain pc CC.jpg