Pensées 24 juillet 2018

Bonjour à toutes et à tous

Certains d'entre nous ont connu ces « symptômes » : volonté de « s'endurcir », de montrer que nous sommes fait forts, d'essayer de ne montrer aucune émotion ou sentiment, de vivre une sensation de vide intérieur et émotionnel au point de perdre nos liens d'amitié, de même nous comporter en monstre ou en « malade »... Certains d'entre nous ont eu des moments où nous nous sommes sentis impuissants devant les autres. D'autres ont eu l'impression d'être une éponge, en attirant à soi des êtres dont les comportements sont néfastes ou toxiques. Alors pour nous protéger de la souffrance, plusieurs d'entre nous ont adopté une attitude de fermeture afin de ne montrer à personne ce que nous ressentons, dans le but de nous sentir plus forts. Et il y a là un hic, c'est que nous ne sommes pas capables de ne pas vivre sans aucune émotion ni agréable ni désagréable. Nous avons vécu coupés de nos émotions jusqu'a ce qu'un jour nous avons eu si mal que nous avons dû faire face à la musique même si ce n'était pas notre genre de tunes. C'est difficile d'essayer sans le secours ou avec l'illusion de séparation avec une Ps et à mesure que nous sollicitons l'aide de cette force, de cet Être suprême, ça devient de plus en plus libérateur. Nous pouvons aujourd'hui admettre que nous sommes des êtres tout simplement humains et aussi divins... et des personnes sensibles, même hypersensibles. « Le mystère de l'incarnation se répète en chaque femme ; tout enfant qui naît est un Dieu qui se fait homme. » ( Simone de Beauvoir, Le Deuxième Sexe ) et nous essayons de le modeler. « Chaque enfant a un dieu en lui. Mais en essayant de modeler l’enfant, nous transformons ce dieu en démon. » ( Anthony de Mello )

Eh ! Voilà ! Nous traversons les hauts et les bas de la vie sans avoir besoin de nous geler, de nous anesthésier de quelque façon que ce soit. Voilà qui est un grand miracle. Et pourtant, il y a plus encore. Chacune des promesses non seulement celles de la 9e Étape du chapitre À l’œuvre (page 94, 4e Éd., Comme résultat de ces Étapes...) mais bien toutes celles que nous retrouvons dans l'ensemble du Gros Livre se réalisent dans nos vies parfois tranquillement, parfois rapidement. Dieu fait aujourd'hui par nous ce que nous ne croyions pas capables de faire par nous-mêmes hier. Quel merveilleux mystère que ce plan secret qu'Il nous dévoile à chaque instant présent ! « Après tout, qu'est Dieu ? Un enfant éternel jouant à un jeu éternel dans un éternel jardin. » ( Shrî Aurobindo, Aperçus et pensées )

J'ai faim, dit Dieu
Dieu habite parmi les plus humbles des hommes.
Il est sur le tas de poussière, au milieu des forçats en prison.
Il se tient à la porte avec les délinquants juvéniles, demandant du pain.
Il accourt avec la foule des mendiants, partout où se distribuent des aumônes.
Il est parmi les malades.
Il fait la queue avec les chômeurs devant les bureaux de placement.
Il faut donc que celui qui voudrait rencontrer Dieu visite les cachots et l'hôpital avant d'aller à l'église, qu'il vienne en aide au mendiant debout devant sa porte avant de lire sa Bible.
S'il ne visite la prison qu'après être allé au temple, n'a-t-il pas retardé d'autant sa rencontre avec Dieu ? 
 S'il va d'abord à l'église et seulement ensuite à l'hôpital, n'ajourne-t-il pas d'autant sa contemplation de Dieu ? 
 S'il néglige de secourir le mendiant à sa porte, pour s'accorder la joie de lire la Bible, il court le danger de voir Dieu qui habite parmi les petits, s'en aller ailleurs.
En vérité, celui qui oublie les chômeurs oublie Dieu.
Toyohiko Kagawa, Méditations

Voir aussi à la fin le poème de Anthony de Mello sur ce même thème de rencontre avec Dieu.

Merci la Vie !!!
Gilles

-------------------------------------------------

Chaque jour je prie pour connaître la volonté de Dieu à mon égard et pour avoir la force de l'exécuter (Onzième Étape). Ensuite j'essaie de croire que ma prière a été entendue et qu'elle sera exaucée. En d'autres mots, j'ai confiance qu'à un certain moment de ma journée, j'accomplirai la volonté de Dieu.
À mon avis, accomplir la volonté de Dieu ne signifie pas que je dois poser quotidiennement des gestes héroïques ; il s'agit plutôt, à un moment donné, de faire exactement ce qu'il y a à faire, comme humer le parfum d'une rose, vider la corbeille à papier ou laver la voiture.
J'ai une Puissance Supérieure Qui m'aime tel que je suis. Lorsque j'apprends à m'aimer comme ma Puissance Supérieure m'aime, je crois que je suis en train d'accomplir la volonté de Dieu.

Pensée du jour
Quel geste aimant puis-je poser aujourd'hui ? Peut-être que je me réserverai du temps pour faire une chose qui ne présente rien de pratique, sauf de me procurer du plaisir — voir un film, lire un bon livre ou prendre une bouffée d'air frais. Ou je m'occuperai peut-être de la paperasse que j'ai négligée. Je pourrais m'engager à bien manger et à prendre le repos dont j'ai besoin, ou à faire amende honorable pour quelque chose qui me tracasse. Un simple geste peut être le début d'une habitude d'amour de soi qui durera toute la vie.

« Dieu seul connaît le plan secret des choses qu'Il fera pour le monde en Se servant de moi. » Toyohiko Kagawa

Al-Anon, Le Courage de Changer, 24 juillet, page 206

-------------------------------------------------

Environ six mois après être arrivé à Al-Anon, j'ai commencé à avoir de la difficulté avec le concept de « Dieu tel que nous Le concevions ». J'étais à un point, tôt dans mon rétablissement, où un peu de ma souffrance avait disparu. Je ne pleurais plus tous les jours, et je commençais à me poser des questions sur tout ce que j'entendais aux réunions. Tout le monde parlait de cette « Puissance Supérieure », ce qui me semblait un peu sacrilège. Mes pieux parents m'emmenaient à l'église chaque fois que les portes étaient ouvertes, et je savais qui était Dieu ! Mes convictions me disaient que je devais mettre les choses au clair avec ces gens-là. Si seulement ils comprenaient Dieu aussi bien que moi, ils iraient bien mieux.
Tandis que je vivais cet accès de vertu, ma Puissance Supérieure a décidé de me faire connaître un réveil spirituel. Elle m'a dit que ces gens La comprenaient peut-être bien plus que moi. Après tout, ils étaient heureux, libres et remplis de paix, eux... J'allais peut-être apprendre quelque chose d'eux si j'ouvrais suffisamment mon esprit pour écouter et si j'ouvrais suffisamment mon cœur pour prendre le risque de m'impliquer dans le programme. J'ai donc écouté et pris des risques. Maintenant que je fais cela depuis plusieurs années, je suis très à l'aise, même si je ne « comprends » rien à Dieu, me contentant d'en faire l'expérience en pratiquant les Douze Étapes, en assistant aux réunions, en partageant avec ma marraine, et en servant la fraternité. En faisant ces choses, j'ai pu connaître l'amour et la paix que j'obtiens quand je m'appuie sur une Puissance supérieure à moi-même. En essayant moins de comprendre, je parviens à connaître bien plus de choses.

Pensée du jour
Il y a bien des manières de comprendre ma Puissance Supérieure.

« J'avais toujours eu une religion, mais maintenant je connaissais la spiritualité dont les autres parlaient. » Tel que nous Le concevions..., page 101

Al-Anon, De l’espoir pour aujourd’hui, 24 juillet, page 206

-------------------------------------------------

Aider les autres

Notre vie même, parce que nous sommes des ex-buveurs, dépend de notre souci constant des autres et de la façon dont nous pouvons leur venir en aide. Les Alcooliques Anonymes, page 23

Mon problème était l'égocentrisme. Toute ma vie, les gens avaient fait beaucoup de choses pour moi, et non seulement je trouvais cela normal, mais en plus je ne leur en étais pas reconnaissant et je leur en voulais de ne pas en faire davantage. Pourquoi aider les autres, alors que c'étaient eux qui étaient censés m'aider ? Ne méritaient-ils pas les problèmes qu'ils avaient ? J'étais plein d’apitoiement sur mon sort, de colère et de ressentiment.
Puis j'ai appris qu'en aidant les autres sans rien attendre en retour, je pourrais venir à bout de cet égoïsme qui m'obsédait, et que si je comprenais ce qu'est l'humilité, je connaîtrais la paix et la sérénité. Je n'ai plus besoin de boire.

Alcooliques Anonymes, Réflexions quotidiennes, page 214

-------------------------------------------------

Vertu et aveuglement personnel

J'avais l'habitude de me réconforter en croyant exagérément en ma propre honnêteté. Ma famille de Nouvelle-Angleterre m'avait enseigné qu'en affaires, les engagements et les contrats sont inviolables, et disait : « La parole donnée est sacrée ». Ayant reçu une telle éducation, il m'a toujours été facile d'être honnête en affaires ; je n'ai jamais roulé personne.
Cette petite parcelle de vertu facilement acquise a cependant engendré de surprenants défauts. Je ne manquais jamais de mépriser mes confrères de Wall Street qui n'hésitaient pas à tromper leurs clients. Cette attitude était arrogante, mais l'aveuglement personnel qui en résultait était pire encore.
Mon honnêteté en affaires s'est bientôt transformée en un masque confortable sous lequel je pouvais cacher les nombreuses failles dans d'autres domaines de ma vie. Convaincu d'avoir cette vertu, il m'était facile de conclure que je les possédais toutes. Pendant des années, cette prétention m'a empêché de me me regarder bien en face. Grapevine, août 1961

Alcooliques Anonymes, Réflexions de Bill, page 205

-------------------------------------------------

24 juillet - Pensée A.A. pour aujourd'hui
Le mouvement A.A. est comme une digue retenant les flots de l'alcool. Si nous prenons un verre d'alcool, c'est comme si nous faisions un petit trou dans cette digue : une fois que ce trou est percé, tout l'océan de l'alcool peut se déchaîner sur nous. Par la pratique des principes A.A., nous gardons la digue solide et bien réparée. Nous découvrons tout point faible ou toute fente dans cette digue et nous y faisons les réparations voulues avant qu'aucun dommage ne nous soit causé. De l'autre côté de la digue se trouve tout l'océan de l'alcool, prêt à nous engloutir de nouveau dans le désespoir. Est-ce que je prends soin de garder cette digue en bon état ?

Méditation du jour
Restez aussi près que possible de la Puissance Supérieure. Essayez de penser, d'agir et de vivre comme si vous étiez toujours en présence de Dieu. Rester auprès d'une Puissance supérieure à vous-même, voilà la solution de presque tous les problèmes terrestres. Essayez de pratiquer la présence de Dieu dans vos pensées et vos actions. C’est là le secret de la puissance personnelle. C’est ce qui influencera la vie des autres en vue du bien. Soyez fidèle au Seigneur et réjouissez vous en Son amour. Demeurez auprès de l'esprit divin de l'univers. Que Dieu ait sa place dans vos pensées.

Prière du jour
Je demande de demeurer auprès de l'esprit de Dieu. Je demande de vivre par mon cœur et mon esprit auprès de Lui.

Vingt-quatre heures par jour, Hazelden, page 208

-------------------------------------------------

PENSÉE DU JOUR
À maintes reprises dans le Programme, j'ai entendu dire que la colère et le ressentiment sont nos ennemis numéro un. Cela ne signifie pas que je dois nier la colère et le ressentiment éprouvés. Cela signifie que je dois faire face à ces émotions dans le présent afin qu'elles n'aient pas encore une fois le dessus sur moi et sur mon comportement. Les émotions que je nie vont toujours trouver une sortie. Plus je suis ouvert et honnête, moins la colère et le ressentiment ont de pouvoir dans ma vie.

MÉDITATION DU JOUR
Puisque je suis si peu à l'aise avec ma colère, aide-moi à être honnête quand elle est là, sinon elle grandira et fera boule de neige, me submergeant dans un comportement qui va à l'encontre du but que je recherche.

AUJOURD'HUI, JE ME SOUVIENDRAI
Puisque je suis humain, je continue à faire l'expérience de la gamme des émotions, y compris la colère et le ressentiment.

Émotifs Anonymes, Aujourd’hui Seulement, 24 juillet

-------------------------------------------------

Les masques doivent tomber

« Nous avons passé de nombreuses années à camoufler notre pauvre estime de nous-mêmes derrière de fausses images qui, nous l'espérions, tromperaient les gens. (…) Les masques doivent tomber. » Texte de base, pages 41-42

L'hypersensibilité, I'insécurité et le manque d'identité sont des traits de caractère souvent associés à la dépendance active. Plusieurs d'entre nous apportons ces déficiences dans le rétablissement ; nos craintes d'être médiocres, d'être rejetés et de manquer de direction, ne disparaissent pas du jour au lendemain. Plusieurs d'entre nous se sont créé une façade ou une fausse personnalité, soit pour se protéger soit pour plaire aux autres. Certains d'entre nous utilisent des masques parce qu'ils ne savent pas trop qui ils sont vraiment. Parfois nous croyons que ces images, fabriquées pour nous protéger alors que nous consommions, peuvent également nous protéger en rétablissement.
Nous nous servons de cette façade pour dissimuler notre vraie personnalité, pour déguiser notre manque d'estime de nous-mêmes. Ce masque nous dissimule aux autres et aussi à nous-mêmes. Vivre dans le mensonge est une façon de dire que nous ne pouvons pas accepter la vérité sur nous-mêmes. Plus nous cachons notre vraie identité, plus nous faisons de tort à notre estime de nous-mêmes.
L'un des miracles du rétablissement est la reconnaissance de notre identité, avec nos qualités et nos défauts. L'estime de soi commence avec cette reconnaissance. Malgré notre peur d'être vulnérables, nous devons consentir à renoncer à nos déguisements. Nous devons laisser tomber notre masque et avoir confiance en nous-mêmes.

Juste pour aujourd'hui, j'abandonnerai mon masque et gagnerai l'estime de moi-même.

Narcotiques Anonymes, JUSTE POUR AUJOURD'HUI, 24 juillet, page 216

-------------------------------------------------

Les plus merveilleuses expériences relèvent du mystère. Albert Einstein

Je ne comprendrai probablement jamais tout à fait ce qui m'est arrivé lorsque j'ai adhéré au Mouvement des Outremangeurs Anonymes. Je n'ai pas de point d'ancrage pour comprendre l'abandon ou le réveil spirituel. Ces phénomènes, que j'ai vécus simultanément, constituent de loin la plus merveilleuse expérience de ma vie.
Dans le sillage de cette expérience, les cadeaux qui m'ont été offerts sont tout aussi mystérieux : mon abstinence est inébranlable et je traverse les hauts et les bas de ma vie sans avoir besoin d'outremanger. Voilà qui est déjà un grand miracle. Mais il y a plus encore, puisque chacune des promesses du Gros Livre se réalise. Dieu fait à ma place ce que je ne pouvais faire pour moi-même. Quel merveilleux mystère !

Pensée du jour : Je célèbre le miracle de ma nouvelle vie avec les OA.

Outremangeurs Anonymes, Aujourd'hui, 3e Éd., page 206

-------------------------------------------------

« Nous ne devons jamais oublier que même si nous nous connaissons bien et que nous savons exactement ce que nous devons manger, cela ne nous est d'aucun secours sans l'aide des OA, car, sans le Mouvement, nous n'arrivons pas à nous servir efficacement de nos acquis. » Les Douze Étapes et les Douze Traditions des Outremangeurs Anonymes, page 26

Je dois me rappeler cela tous les jours. Ce serait facile d'envisager les OA comme un autre moyen de perdre du poids ou d'apprendre de nouveaux trucs. Ainsi, lorsque je parraine mes filleuls, je dois trouver un équilibre. Pour ce faire, je dois concentrer nos échanges sur ce qu'ils ont appris pendant la journée à propos d'eux-mêmes, de la nourriture et de la nutrition, et leur rappeler comment une Puissance supérieure à eux les aide à se rétablir. L'essentiel est de me souvenir que notre programme nous offre un rétablissement à trois niveaux : physique, émotif et spirituel.

Outremangeurs Anonymes, Les voix du rétablissement, 24 juillet, page 206

-------------------------------------------------

Pensée du jour
Le mouvement J.A. est comme une digue retenant les flots. Si nous commençons à jouer, c'est comme si nous faisions un petit trou dans cette digue : une fois que ce trou est percé, tout l'océan du jeu peut se déchaîner sur nous. Par la pratique des principes J.A., nous gardons la digue solide et bien réparée. Nous découvrons tout point faible ou toute fente dans cette digue et nous y faisons les réparations voulues avant que des dommages ne nous soient causés. De l'autre côté de la digue se trouve l'océan du jeu prêt à nous engloutir de nouveau dans le désespoir. Est-ce que je prends soin de garder cette digue en bon état ?

Méditation du jour
Restez aussi près que possible de la Puissance Supérieure. Essayez de penser, d'agir et de vivre comme si vous étiez tou­jours en Présence de Dieu. Restez auprès d'une Puissance Supérieure à vous-même, voilà la solution de presque tous les problèmes terrestres. Essayez de pratiquer la Présence Divine dans vos pensées et vos actions. C'est là le secret de la puissance personnelle. C'est ce qui influence la vie des autres en vue du bien. Soyez fidèle au Seigneur et réjouissez-vous en Son Amour. Demeurez auprès de l'Esprit Divin de l'univers. Qu’Il ait sa place dans vos pensées.

Prière du jour
Je demande de demeurer auprès de l'Esprit de Dieu. Je demande de vivre par mon cœur et mon esprit auprès de Lui.

Joueurs Anonymes, 24 juillet

-------------------------------------------------

24 juillet

Traverse la vie avec un profond sentiment de paix, et tu seras ébahi de tout ce que tu peux arriver à faire. Tu peux faire beaucoup plus de choses dans la tranquillité et la confiance que dans un état d'esprit troublé. Lorsque tu es incapable de te concentrer sur ce que tu fais, cela veut dire que tu le fais sans enthousiasme, et donc pas au mieux de tes capacités. Tu vois combien il est important d'avoir la bonne attitude envers tout ce que tu fais, afin de pouvoir jouir pleinement de la vie. Je veux que tu jouisses de la vie et que tu trouves le meilleur en elle.
Tu verras que lorsque tu sais où tu vas et ce que tu fais, tu ne perds pas de temps à être indécis, mais tu peux aller directement et le faire. Prends du temps pour découvrir directement de Moi ce qui t'est demandé. Tu ne peux le faire que dans la paix et la tranquillité, alors trouve du temps pour cela. C'est une clé très importante.

La Petite Voix, Eileen Caddy

-------------------------------------------------

Pour ceux et celles qui désirent lire les chroniques de Gilles sur le site Quand la drogue n'est plus un jeu : http://www.quandladrogue.com
Bon rétablissement pour toutes et tous !
Bonne journée !
L'expérience nous a démontré qu'adhérer à un groupe qui utilise les Douze Étapes pour se rétablir et mettre en pratique ce merveilleux mode de vie un jour à la fois peuvent nous aider à vivre de beaux moments de bonheur et de sérénité.

-------------------------------------------------

Dieu est là, dehors ( Anthony de Mello )

Il y avait une fois une dame qui était religieuse, dévote et remplie d’amour de Dieu. Chaque matin elle allait à l’église. Chemin faisant, des enfants l’interpellaient, des mendiants l’accostaient, mais elle était tellement absorbée dans ses dévotions qu’elle ne les voyait même pas.
Or, un bon jour, elle descendit la rue comme d’habitude et parvint à l’église juste à temps pour l’office. Elle poussa sur la porte, mais ne put l’ouvrir. Elle poussa plus fort et découvrit qu’elle était verrouillée.
Bouleversée à la pensée de manquer l’office pour la première fois depuis des années et ne sachant quoi faire, elle leva les yeux . Et là, devant sa face, elle vit une note épinglée sur la porte.
C’était écrit : « Je suis là, dehors !»

-------------------------------------------------

24 juillet plan secret de Dieu CC.jpg