Pensées 05 août 2018

Bonjour à toutes et à tous

« Humilité » n'est pas loin de sa source étymologique, le mot « humus» , et ce dernier nous a donné aussi les mots « homme, humanité ». Cela semble signifier que l’humilité consiste, pour l’homme, à se rappeler qu’il est poussière (ou littéralement : « fait de terre », c’est-à-dire de la matière la plus commune). Au-delà de l’image du matériau (terre, humus), le terme d’humilité renvoie en effet à l’idée d’une provenance autre, d’une impuissance à être ou reconnaître sa propre origine. Ça semble impliquer aussi, du même coup, l’idée d’une incapacité à s’accomplir par ses seules forces. En un mot, il s’agirait d’avouer qu’il n’est rien en nous, (et ça inclut même nos fautes et nos manquements...) que nous puissions nous attribuer à nous-mêmes, à nous seuls. Or cette impuissance n’est pas facile à admettre ; elle semble, pour certains, incompatible avec la dignité de l’être humain, et sa reconnaissance constitue pour plusieurs qui arrivent dans les groupes d'entraide une intolérable humiliation. Est-ce une même chose d’être humble et d’être humilié ? Être humble, est-ce se rabaisser, se manquer de respect à soi-même ? Cela doit-il conduire, en particulier, à accepter que les autres nous traitent comme « moins que rien », nous fassent subir des humiliations, s'essuient les pieds sur nous comme si nous étions un tapis en noix de coco ?

« La torture est la torture et l’humiliation est l’humiliation, seulement quand vous choisissez de souffrir.» ( Chuck Palahniuk ) Humilier une personne consiste à nier sa dignité, ou du moins à manifester uniquement ses pauvretés et ses déficiences. Cela revient souvent à le réduire à son animalité, ou à sa dimension purement physique : rien de plus humiliant pour un homme, par exemple, que de voir l’accomplissement de ses fonctions organiques privé du secret ou de l’habillage qui l’humanisent. Refuser cette humiliation, serait-ce manquer d’humilité ? Et inversement, faudrait-il refuser d’être humble pour échapper à l’humiliation ? Non, humilité et affirmation de sa dignité sont, en vérité, compatibles, voire indissociables et font probablement partie du plan divin pour notre croissance.

L’humilité ne consiste pas à nous croire dépourvus de dignité, mais à nous savoir incapables d’en être nous-mêmes la source, et à nous reconnaître impuissants à exister « à la hauteur » de celle-ci. Autant notre refus de respecter notre propre dignité ne serait pas une vraie humilité, autant l’humilité véritable se manifeste par l’acceptation du fait que l’aide d’autrui ou d'une Puissance supérieure nous est absolument indispensable, voire vitale. L’aide dont nous avons besoin pour être humble, nous permet de nous considérer non pas comme sans valeur, mais bien au contraire découvrir notre propre grandeur et accepter de nous sentir petits devant Elle.

« C'est seulement à coup d'humiliations répétées que nous avons un peu appris, et de force, ce qu'est l'humilité. Ce n'est qu'au terme d'une longue route, marquée par une série de défaites et d'humiliations, et par la disparition totale de notre indépendance, que nous avons commencé à percevoir autre chose dans l'humilité qu'un état de profond désespoir. » ( 12x12, 7e Étape, page 81 ) Souvent les partages d'expériences spirituelles de nombreux membres des groupes d'entraide nous révèlent que l'existence de Dieu n'est devenue une réalité pour eux qu'après qu'ils eurent fait l'expérience de la capitulation et d'un réveil spirituel dont il est question dans notre mode de vie. Et que ce réveil spirituel n'est venu qu'à la suite de mise en pratique de ces 12 Étapes. Nous croyons que le mode de vie nous amène vers le rétablissement physique, mental et spirituel puisque tout ce que nous avons pu faire jusqu'à ce jour est la preuve que Dieu, tel que nous Le concevons, nous guide et travaille activement à retrouver, à honorer et à célébrer la dignité dans notre vie.

Les témoignages de la plupart des membres des groupes d'entraide nous aident à comprendre le vrai sens de l'humilité, c'est-à-dire reconnaître que nous sommes tous égaux. Nous sommes des êtres uniques avec des forces et des faiblesses qui nous sont propres. Nous avons tous quelque chose à offrir. Nous sommes tous importants et dignes de respect. Dans notre cheminement pour nous rétablir, nous sommes tous appelés à être chacun de nous la meilleure personne possible et à respecter les autres dans tout ce qu'ils sont. En progressant vers cet objectif puisque ça semble la volonté de notre Dieu d'amour, nous réalisons que nous sommes véritablement égaux aux autres et en harmonie avec la vie, et que nous sommes tous habités par cette force intérieure qui est notre Ps. Et avec Elle, nous sommes un.

Merci la Vie !!!
Gilles

-----------------------------------------------

Le ressentiment a empoisonné la majeure partie de mon existence avant que je ne découvre Al-Anon. Je pouvais nourrir du ressentiment durant des jours ou des années, en justifiant constamment pourquoi j'éprouvais ce ressentiment. Aujourd'hui, même s'il est important que je tienne compte de mes sentiments, je ne suis pas obligé d'énumérer constamment mes griefs. Il n'est pas nécessaire que je revoie continuellement à quel point j'ai été blessé, que je trouve qui est à blâmer, ou que je détermine les dommages.
En définitive, je ne réglerai peut-être pas tout avec la personne en question — même s'il se pouvait que ce soit agréable si cela arrivait. Je veux seulement me débarrasser du ressentiment parce qu'il m'empêche d'éprouver de la joie. J'essaie de diriger plutôt mon énergie là où elle fera du bien. Je mets les Sixième et Septième Étapes en pratique parce qu'à mon avis, le moyen de cesser de faire du ressentiment, c'est de me tourner vers ma Puissance Supérieure. Je veux consentir pleinement à ce que ma Puissance Supérieure élimine ce ressentiment et je demande humblement de l'aide.

Pensée du jour
Si je m'agrippe à un ressentiment, je peux simplement demander du soulagement, de la tranquillité d'esprit pour le moment présent. Je me rappellerai que ce soulagement se produira au temps choisi par Dieu. Je serai ensuite plus calme, plus patient, et je saurai attendre.

« Personne ne peut penser clairement quand il serre les poings. » George Jean Nathan

Al-Anon, Le Courage de Changer, 5 août, page 218

-----------------------------------------------

J'ai occupé pendant plusieurs années un emploi qui m'épuisait sur les plans émotif, physique et mental. Je n'aimais pas mon travail, mais je ne le détestais pas assez pour prendre le risque de chercher quelque chose de mieux. Comme dans les autres domaines de ma vie, je ne croyais pas mériter mieux. Souvent, je réussissais à passer à travers ma journée de travail qu'en lisant la petite carte Al-Anon intitulée Aujourd'hui seulement. Elle contient notamment une phrase qui m'a toujours aidé : « Aujourd'hui seulement... je peux accomplir pendant douze heures une foule de choses dont la seule pensée m'accablerait si je devais y consacrer toute ma vie. »
Puis j'ai assisté à une réunion dont le sujet était « Aujourd'hui seulement ». Après avoir écouté attentivement les commentaires des autres membres, j'ai réalisé qu'en faisant la même chose jour après jour, année après année, cela revenait à dire que je le faisais pendant toute ma vie ! Peut-être devrais-je être accablé par mon acceptation d'une situation inacceptable. Passer à travers des difficultés temporaires en me rappelant qu'elles seront de courte durée, ce n'est pas la même chose que me résigner à souffrir continuellement en me disant que « les choses ne pourraient pas aller mieux. » Au fond de mon cœur, je savais que la seule chose qui me retenait à cet emploi était la peur. En utilisant la sagesse contenue dans un petit document Al-Anon et en demandant l'aide de ma Puissance Supérieure, j'ai obtenu le courage de changer les choses que je pouvais changer. Récitant la Prière de Sérénité à chaque étape du parcours, j'ai finalement abandonné mon ancien travail et j'ai trouvé un emploi qui me convient mieux.

Pensée du jour
Les outils Al-Anon sont particulièrement efficaces lorsque nous utilisons de manière appropriée celui qui convient à la tâche à accomplir.

« Si je voulais mettre ces outils à l'œuvre, je devais apprendre à les utiliser » The Forum, mai 2001, page 25

Al-Anon, De l’espoir pour aujourd’hui, 5 août, page 218

-----------------------------------------------

Écouter attentivement

Avec quelle obstination nous invoquons le droit de choisir nous-mêmes le cours de nos pensées et de nos actes ! Les Douze Étapes et les Douze Traditions, page 43

Si j'accepte et si je suis les conseils de ceux et celles qui ont tiré avantage du programme, je pourrai peut-être sortir des limites de mon passé. Certains problèmes s'évanouiront d'eux-mêmes, alors que d'autres exigeront peut-être une action patiente et réfléchie.
Écouter attentivement ce que disent les autres m'aidera à faire preuve d'intuition pour résoudre les problèmes inattendus. Il est préférable que j'évite d'agir avec impétuosité.
Assister à une réunion ou appeler un membre des AA contribue habituellement à réduire suffisamment la tension pour soulager le malade désespéré que je suis. Parler de mes problèmes, dans les réunions avec des alcooliques semblables à moi ou en privé avec mon parrain, peut changer ma façon de voir certains aspects des situations dans lesquelles je me trouve. J'ai reconnu mes défauts et je commence à voir comment ils jouent contre moi. Quand je mets ma foi dans la force spirituelle du programme, quand je fais confiance aux autres pour m'apprendre ce que je dois faire pour améliorer ma vie, je découvre que je peux compter sur moi pour faire le nécessaire.

Alcooliques Anonymes, Réflexions quotidiennes, 5 août, page 226

-----------------------------------------------

L'espoir né du désespoir



Lettre à Carl Jung
« La plupart des expériences de conversions, peu importe leur variété, ont en commun l'effondrement en profondeur de l'ego. L'individu fait face à un dilemme impossible.
« Dans mon cas, le dilemme était l'obsession de boire, et mon profond sentiment d'impuissance avait été fortement renforcé par mon médecin. Mon ami alcoolique l'a encore amplifié en me mettant au courant de votre verdict au sujet de Rowland H.
« À la suite de mon expérience spirituelle, j'ai eu la vision d'une association d'alcooliques. Si chaque personne souffrant d'alcoolisme transmettait à un autre l'incapacité de la science concernant l'alcoolisme, il pourrait peut être permettre à chaque nouveau de connaître une expérience spirituelle qui le transformerait. C'est ce principe qui a été à l'origine du succès que connaissent aujourd'hui les Alcooliques anonymes. » Grapevine, janvier 1963

Alcooliques Anonymes, Réflexions de Bill, page 217

-----------------------------------------------

5 août - Pensée A.A. pour aujourd'hui
Dans le mouvement A.A., nous offrons un programme spirituel. La base fondamentale du mouvement A.A. est la foi en une Puissance supérieure à nous-mêmes. Cette foi fait que l'homme n'est plus le centre de l'univers et lui permet de confier ses problèmes à une puissance autre que lui-même. Il se tourne vers cette Puissance pour obtenir la force dont il a besoin pour devenir et rester sobre. Il remet son problème de boisson entre les mains de Dieu et l'y laisse. Il cesse de diriger sa propre vie et essaie de laisser Dieu la diriger pour lui. Est-ce que je fais tout en mon pouvoir pour aider spirituellement quelqu'un ?

Méditation du jour
Dieu est votre médecin et votre force. Vous n'avez pas besoin de Lui demander de venir à vous. Il est toujours avec vous en esprit. Lorsque vous avez besoin de Lui, il est là pour vous aider. Si vous pouviez comprendre l'amour de Dieu et Son désir de vous aider, vous sauriez qu'Il n'a pas besoin qu'on Lui demande de l'aide. Votre besoin est pour Dieu l'occasion qu'il attend. Vous devez apprendre à vous fier à la puissance de Dieu chaque fois que vous en avez besoin. Chaque fois que vous vous sentez incapable de faire face à quelque chose, vous devriez songer que cette impression d'impuissance est un manque de loyauté envers Dieu. Dites-vous : « Je sais que Dieu est avec moi et qu'Il va m'aider à penser, à parler et à agir de la bonne manière.»

Prière du jour
Je demande de ne jamais me sentir impuissant dans aucune circonstance. Je demande d'être guidé par la pensée que Dieu est avec moi.

Vingt-quatre heures par jour, Hazelden, page 220

-----------------------------------------------

PENSÉE DU JOUR
Chaque journée compte vingt-quatre heures. J'ai peut-être pris des engagements qui occuperont une certaine partie de ce temps. Je dois aussi comprendre que répondre à mes besoins physiques, spirituels et mentaux requiert aussi du temps. Un des plus beaux cadeaux que je me donne est une période quotidienne de méditation. Dans ces moments tranquilles, en silence, hors du quotidien de la vie, je peux voir les gens et les événements sous un angle différent. Je suis ouvert à ma voix intérieure et aux conseils de ma Puissance supérieure. Mon esprit est rafraîchi et renforcé par la méditation tout autant que mon corps est nourri par la nourriture et l'eau.

MÉDITATION DU JOUR
Merci d'être le Conseiller de mon moi profond.

AUJOURD'HUI, JE ME SOUVIENDRAI
Je suis responsable de ma vie, y compris de la façon dont j'occupe mon temps.

Émotifs Anonymes, Aujourd’hui Seulement, 5 août

-----------------------------------------------

La forme de nos pensées

« En modelant nos pensées sur des valeurs spirituelles, nous sommes libérés et nous pouvons devenir ce que nous désirons être. » Texte de base, page 130

La dépendance active modelait nos pensées à sa propre façon. Quelle qu'ait déjà pu être notre façon de penser, nos idées se sont trouvées déformées une fois que notre maladie a pris possession de notre vie. Notre obsession de la drogue et de nous-mêmes façonnait notre humeur, nos actions et notre vie.
Chacun des idéaux spirituels de notre programme sert à corriger l'un ou l'autre des petits travers qui se sont développés dans notre façon de penser, durant notre dépendance active. Le déni est neutralisé par l'admission, la dissimulation par l'honnêteté, l'isolement par la fraternité, et le désespoir par la foi en une Puissance supérieure aimante. Les idéaux spirituels que nous découvrons en rétablissement sont en train de remettre à leur état naturel notre façon de penser et notre vie.
Et quel est cet « état naturel » ? C'est ce que nous recherchons vraiment pour nous-mêmes, c'est le reflet de nos rêves les plus élevés. Comment savons-nous cela ? Parce qu'en rétablissement nos idées sont modelées par les valeurs spirituelles issues de la relation que nous développons avec Dieu, tel que nous en sommes venus à Le concevoir dans N.A.
Ce n'est plus la dépendance qui façonne nos idées. Aujourd'hui nos vies sont modelées par notre rétablissement et par notre Puissance supérieure.

Juste pour aujourd'hui, je consentirai à ce que des idéaux spirituels façonnent mes pensées. De cette façon, je trouverai la forme de ma propre Puissance supérieure.

Narcotiques Anonymes, JUSTE POUR AUJOURD'HUI, 5 août, page 229

-----------------------------------------------

Je crois pour ma part que la preuve de l'existence de Dieu repose principalement sur nos expériences personnelles. William James

L'histoire de nombreux membres OA nous révèle que l'existence de Dieu n'est devenue une réalité pour eux qu'après qu'à la suite de la capitulation et du réveil spirituel dont il est question dans notre mode de vie. Un certain nombre de ces personnes avaient toujours cru en Dieu tandis que d'autres, avant de venir chez les OA, étaient des membres actifs dans leur communauté religieuse respective.
Manifestement, il n'est cependant pas nécessaire d'avoir déjà cru pour connaître une expérience spirituelle. Que ce soit dans les publications ou les réunions OA, on retrouve les récits d'athées et d'agnostiques racontant dans les mêmes termes que les croyants comment ils ont confié leur problème et accepté la solution spirituelle.
Tout le monde peut connaître cette expérience spirituelle. Si ce n'est immédiatement, acceptons d'attendre, sachant qu'elle se produira grâce à la mise en pratique des étapes.

Pensée du jour : Je crois que le mode de vie est source de rétablissement spirituel et tout ce que j'ai accompli jusqu'à ce jour est la preuve que Dieu, tel que je Le conçois, se manifeste dans ma vie.

Outremangeurs Anonymes, Aujourd'hui, 3e Éd., page 218

-----------------------------------------------

« L'humilité telle que la pratiquent les OA exclut l'idée d'une quelconque échelle sur laquelle les gens occuperaient des barreaux plus ou moins élevés, selon leur valeur. Elle place chacun exactement là où il va, à la même place que tout le monde ( ... ) » Les Douze Étapes et les Douze Traditions des Outremangeurs Anonymes, page 72

Avant que j'arrive chez les OA, mon estime de moi oscillait entre deux extrêmes : soit je n'étais rien du tout, soit je tombais dans l'arrogance et me croyais supérieure. En général, je me considérais comme laide, très inadéquate et indigne d'amour. Parfois, je tentais de me placer au-dessus de mon entourage ; je m'efforçais de me convaincre que j'étais plus intelligente ou plus aimable, plus gentille ou plus compétente que les autres.
Les OA m'ont aidée à comprendre le vrai sens de l'humilité, c'est-à-dire reconnaître que nous sommes tous égaux. Nous sommes des êtres uniques avec des forces et des faiblesses qui nous sont propres. Nous avons tous quelque chose à offrir. Nous sommes tous importants et dignes de respect. Dans mon cheminement pour me rétablir, je suis appelée à être la meilleure personne possible et à respecter les autres dans tout ce qu'ils sont. En progressant vers cet objectif, je deviens véritablement égale aux autres et en harmonie avec la vie.

Outremangeurs Anonymes, Les voix du rétablissement, 5 août, page 218

-----------------------------------------------

Pensée du jour
Le mouvement J.A. offre un programme spirituel basé sur la foi en une Puissance Supérieure. Cette foi fait en sorte que l'homme n'est plus le centre de l'univers et lui permet de confier ses problèmes à une énergie autre que lui-même. Il se tourne vers cette Puissance pour obtenir la force dont il a besoin pour devenir sobre et le rester. Il remet son problème de jeu entre les Mains de Dieu. Il cesse de diriger sa propre vie et essaie de Lui laisser la diriger pour lui. Est-ce que je fais tout en mon pouvoir pour aider spirituellement quelqu'un ?

Méditation du jour
Dieu est votre aide et votre force. Vous n'avez pas besoin de Lui demander de venir à vous, Il est toujours avec vous en esprit. Lorsque vous avez besoin de Lui, il est toujours là. Si vous pouviez comprendre l'Amour de Dieu et Son Désir de vous aider, vous sauriez qu'Il n'a pas besoin qu'on Lui demande cette aide. Votre besoin est pour le Pouvoir Divin l'occasion qu'Il attend. Vous devez apprendre à vous fier à Sa Puissance chaque fois que vous en avez besoin ; lorsque vous vous sentez incapable de faire face à une situation, vous devez penser que c'est probablement dû à un manque de confiance en Votre Créateur. Dites-vous : « Je sais que Dieu est avec moi et qu'Il va m'aider à penser, à parler et à agir de la bonne manière. »

Prière du jour
Je demande de ne jamais me sentir impuissant dans aucune circonstance. Je demande d'être guidé par la pensée que je ne suis jamais seul pour agir.

Joueurs Anonymes, 05 août

-----------------------------------------------

5 août

Maintiens élevées tes exigences ; plus elles sont élevées, mieux c'est. Ne sois pas négligent ni expéditif dans ce que tu entreprends. Il faut que la perfection soit toujours le but. Elle peut sembler impossible à atteindre, mais néanmoins continue à tendre vers elle, continue à t'étirer.
Ne te satisfais jamais de quelque chose de médiocre, ou fait sans conviction et sans amour. Que tout ce que tu fais - quoi que ce soit - soit fait pour Mon honneur et pour Ma gloire, car, lorsque ton but sera de faire tout pour Moi, ton but sera toujours le plus élevé, et tu ne seras pas satisfait, à moins de donner de ce qu'il y a de meilleur en toi. Apprends à t'oublier au service des autres. Tu trouveras une vraie joie à donner à tous les niveaux. Souviens-toi toujours qu'il y a beaucoup de niveaux différents sur lesquels tu peux donner, du plus haut au plus bas, du spirituel au physique. À quelque niveau que cela puisse être, donne et donne de tout ton cœur, et tu t'apercevras que ce que tu donnes te sera rendu de même.

La Petite Voix, Eileen Caddy

-----------------------------------------------

Pour ceux et celles qui désirent lire les chroniques de Gilles sur le site Quand la drogue n'est plus un jeu : http://www.quandladrogue.com
Bon rétablissement pour toutes et tous !
Bonne journée !
L'expérience nous a démontré qu'adhérer à un groupe qui utilise les Douze Étapes pour se rétablir et mettre en pratique ce merveilleux mode de vie un jour à la fois peuvent nous aider à vivre de beaux moments de bonheur et de sérénité.

-----------------------------------------------

05 août ce que tu donnes PVoix.jpg