Pensées 18 avril 2019

Bonjour à toutes et à tous

L'émotion habituellement n'émerge pas à un rythme tranquille : l'émotion explose et prend vie en un instant, et elle semble toujours être prête à agir ou réagir. Il faut aussi avoir foi, faire confiance à notre senti ; autrement notre faculté d'agir raisonnablement sera toujours vacillante. Et rappelons-nous que nous avons perdu la maîtrise de notre vie et que seule une Puissance supérieure à nous-mêmes pouvait et peut encore nous rendre la raison.

« …il existe une autre sorte de gueule de bois que tous, buveurs ou pas, connaissent par expérience. Elle se situe au plan émotif et résulte directement d'un excès de sentiments négatifs vécus la veille ou parfois le jour même : colère, peur, jalousie, etc. » ( 12 x 12, 10e Étape pages 98-99 ) Dans les groupes d'entraide, nous avons appris à demander l'aide d'une Puissance supérieure pour enfin faire tout ce que nous pouvons raisonnablement faire aujourd'hui, pour passer tout de suite à l'aveu et à la correction de nos erreurs et ainsi liquider notre passé. Nous l’avons remercié de nous aider à nous arrêter, à nous détendre, à attendre, à patienter et, même dans les moments difficiles, à être conscient que notre Dieu d’amour continue à S'occuper de nous. « Nous devons toujours être vigilants pour éviter l’égoïsme, la malhonnêteté, le ressentiment et la peur. Lorsque ces tendances veulent se manifester, nous demandons à Dieu de nous en délivrer tout de suite. » ( Les Alcooliques Anonymes, 4e Éd. Chap.6 À l’oeuvre, page 95 )

Blaise Pascal affirmait : « La foi est différente de la preuve ; l'une est humaine, l'autre est le don de Dieu. » C'est de cette foi que Dieu lui-même met dans notre cœur, dont la preuve ou la raison est souvent l'instrument. Cette foi n'est pas que dans le cœur, elle est partout, dans notre corps et dans notre esprit. « Une balade décontractée dans l’asile d’aliénés montre que la foi ne prouve rien. » ( Friedrich Nietzsche )

Tout ce qui est ordonné vers une fin suppose un esprit. Or, toutes les choses naturelles semblent être ordonnées vers une fin. Il doit donc y avoir un esprit, un Dieu d'amour par lequel tous les êtres naturels et dont les êtres humains sont harmonisés vers une fin et pour plusieurs d’entre nous, cette fin est le plan de Dieu tel que nous Le concevons.

Plusieurs affirment qu'ils ou qu'elles ont de la difficulté à y voir de l'harmonie, de l'amour avec tous les conflits et difficultés que plusieurs semblent vivre. Pour nous, le plan de Dieu est bien ce qui se manifeste. « La foi est un oiseau qui sent la lumière et qui chante quand le jour n’est pas encore levé. » ( Rabindranath Tagore ) Notre perception de ce qui est n’est que notre réalité, celle que Dieu tel que chacun de nous peut le concevoir désire pour nous aujourd'hui.

Merci la Vie !!!
Gilles

------------------------------------------------

J'avais passé beaucoup de temps à désirer des choses que je n'obtenais pas de l'alcoolique dans ma vie. Comme partie de mon rétablissement dans Al-Anon, on m'a encouragée à écrire mes besoins. La courtoisie, le respect, l'attention, l'affection, la communication — la liste des domaines où je me sentais déçue par l'être aimé s'allongeait à n'en plus finir.
Ma marraine a approuvé mon honnêteté et m'a ensuite suggéré que je pouvais introduire dans ma vie tout ce qu'il y avait sur ma liste. Le point à retenir : Il fallait que je donne ce que je voulais recevoir et devenir ce que je voulais m'attirer. Est-ce que j'étais un frappant exemple de courtoisie et de tout le reste ? Sinon, j'avais déjà sur papier une merveilleuse liste de buts à atteindre.
J'ai souvent entendu dire que nous recevons ce que nous donnons et maintenant, je sais que c'est vrai. À mesure que j'ai témoigné plus de bonté et plus d'amour, les autres m'ont rendu la pareille. Je me suis aussi sentie beaucoup mieux avec moi-même. Aujourd'hui, je peux honnêtement dire que toutes les qualités inscrites sur ma liste sont présentes dans ma vie, au moins de temps en temps. Je ne m'attendais pas à ces résultats — ni à aucun autre d'ailleurs. J'étais tellement occupée à me concentrer sur moi. Je crois que c'est la raison pour laquelle cela a été efficace.

Pensée du jour
Aujourd'hui je peux jouer un rôle actif pour combler mes besoins. Je peux choisir de devenir quelqu'un que j'aimerais avoir dans ma vie.

« Plusieurs d'entre nous trouvons qu'à mesure que nous nous forçons de traiter les autres équitablement, avec amour et respect, nous devenons nous-mêmes des aimants attirant l'amour et le respect. » ...dans tous les domaines de notre vie

Al-Anon, Le Courage de Changer, 18 avril, page 109

------------------------------------------------

Quand j'ai mentionné que j'avais de la difficulté avec le mot « raison » dans la Deuxième Étape, ma marraine m'a suggéré de faire une liste de toutes les choses insensées que j'avais faites pour essayer de contrôler l'alcoolisme au contact duquel j'ai grandi. Je ne croyais pas que cette tâche allait produire des résultats très révélateurs. Cependant, après avoir terminé, j'ai regardé ma liste et c'était comme si je me regardais dans un miroir pour la première fois. Je pouvais enfin me voir telle que j'étais vraiment — et je n'étais pas contente de ce que je voyais.
Après avoir montré ma liste à ma marraine, elle a suggéré que je la déchire. Je l'ai fait, puis nous sommes allées à une réunion. Le sujet de la soirée était l'acceptation et la Prière de Sérénité. J'avais éprouvé un certain soulagement en déchirant ma liste, mais je réalisais que je n'avais pas encore vraiment lâché prise. En écoutant les autres donner leur témoignage, une chose m'est apparue clairement. Une bonne part de mon insanité actuelle résultait de mon incapacité à m'accepter et à ressentir de la compassion pour moi-même, à cause de mes anciens choix et de mes anciens comportements. Un petit bout de la Deuxième Étape s'est insinué dans mon cœur ce soir-là. J'ai commencé à croire qu'une Puissance supérieure à moi-même me rendrait la raison si je lâchais prise et que je faisais confiance aux capacités de ma Puissance Supérieure. La Prière de Sérénité m'a aidée à réaliser que, même si je ne peux pas changer mon passé, je peux augmenter mon niveau de sérénité en faisant la paix avec ce passé. Pour ce faire, je m en réapproprie une partie en écrivant un événement sur papier, en le partageant, en remerciant ma Puissance Supérieure pour le rôle joué par cet événement, en lâchant prise, et en ayant foi que l'acceptation viendra ensuite tout doucement.

Pensée du jour
Je ne peux pas confier quelque chose dont je ne me sens pas responsable.

« Je ne regrette pas mon passé, parce que je transforme ma douloureuse histoire en bienfaits et en forces quotidiennes. » De la survie au rétablissement, page 88

Al-Anon, De l’espoir pour aujourd’hui, 18 avril, page 109

------------------------------------------------

Honnêteté vis-à-vis de soi

Presque toujours, nous trompons les autres parce que nous nous trompons nous-mêmes. Si nous sommes honnêtes en face d'une autre personne, c'est la confirmation que nous avons été honnêtes avec nous-mêmes et avec Dieu. Réflexions de Bill, page 17

À l'époque où je buvais, je me dupais moi-même au sujet de la réalité ; je la réinventais pour qu'elle soit à mon goût. Tromper les autres est un défaut, même si je ne fais qu'étirer un peu la vérité ou qu'embellir mes motifs pour que les gens aient une bonne opinion de moi. Ma Puissance supérieure peut me débarrasser de ce défaut, mais je dois d'abord me montrer disposé à recevoir son aide en renonçant à la duperie. Je dois tous les jours me rappeler que me duper moi-même à mon propre sujet, c'est m'exposer à l'échec ou à la déception dans la vie et chez les AA. Une relation étroite et honnête avec une Puissance supérieure est la seule base solide sur laquelle je peux asseoir mon honnêteté envers moi-même et envers les autres.

Alcooliques Anonymes, Réflexions quotidiennes, page 117

------------------------------------------------

Apprendre dans le calme

En 1941, un membre des AA de New York attira notre attention sur une coupure de journal. Dans un avis de décès d'un journal local, on avait écrit : « Dieu, donne-nous la sérénité d'accepter les choses que nous ne pouvons pas changer, le courage de changer les choses que nous pouvons, et la sagesse d'en connaître la différence ».
Jamais n'avions-nous vu tant de philosophie AA exprimée en aussi peu de mots. Avec une rapidité foudroyante, la prière « de la Sérénité » devint d'un usage général.

Dans la méditation, il n'y a pas de place pour la controverse. Nous nous laissons porter calmement par les pensées d'une personne avertie pour y vivre une expérience et pour apprendre. Mais son objectif est toujours le même : améliorer notre contact conscient avec Dieu.

1. Le mouvement des AA devient adulte, pages 239-240
2. Les Douze Étapes et les Douze Traditions, pages 111-113

Alcooliques Anonymes, Réflexions de Bill, page 108

------------------------------------------------

18 avril - Pensée A.A. pour aujourd'hui
Quand je passe en revue ma vie de buveur, est­ ce que je constate qu'on retire de la vie ce qu'on y place ? Quand j'ai mis la boisson dans ma vie, est-ce que j'en ai retiré bien des difficultés ? Les hôpitaux et le délire ? La prison pour avoir conduit en état d'ébriété ? Ai-je perdu mon emploi ? Ai-je perdu mon foyer, ma femme et mes enfants ? Lorsque j'ai mis la boisson dans ma vie, est-ce que presque tout ce qui en est résulté n'était pas mauvais ?

Méditation du jour
Je devrais tâcher d'acquérir de la bienveillance et un esprit d'entraide qui aidera tous ceux qui se trouveront dans mon entourage. Je devrais essayer de trouver en eux quelque chose d'aimable. Je devrais les accueillir aimablement, avec politesse et compréhension, et les aider s'ils demandent de l'aide. Je ne dois éloigner personne sans dire un mot d'encouragement, sans lui donner l'impression que je tiens à son bien-être. Dieu peut avoir inspiré à une personne désespérée de venir à moi. Je ne dois pas décevoir Dieu en repoussant cette personne. Elle peut fort bien avoir des besoins profonds qu'elle n'exprimera pas à moins d'être certaine d'un accueil chaleureux.

Prière du jour
Je demande d'accueillir chaleureusement tous ceux qui viendront à moi pour obtenir de l'aide. Je demande de leur donner l'impression que je me soucie réellement de leur sort.

Vingt-quatre heures par jour, Hazelden, page 111

------------------------------------------------

PENSÉE DU JOUR Souvent, avant d'adhérer au Programme, je ne savais pas où donner de la tête, alors j'essayais de tout faire en même temps. Je me retrouvais alors rempli d'anxiété, n'ayant réussi qu'à rendre pire une situation déjà difficile. Est-ce que je tiens compte de mes priorités aujourd'hui, pour en faire le tri et ne faire que les choses que je peux, laissant tout le reste à Dieu ?

MÉDITATION DU JOUR Je demande Ton aide pour faire tout ce que je peux raisonnablement faire aujourd'hui. Aide-moi à m'arrêter, à me détendre, à attendre, à patienter et, dans les moments difficiles, à être conscient que Tu vas continuer à T'occuper de moi comme Tu l'as fait quand les choses allaient bien.

AUJOURD'HUI, JE ME SOUVIENDRAI Je vais faire de mon mieux, peu importe ce qui arrive et je vais laisser le reste à Dieu.

Émotifs Anonymes, Aujourd’hui Seulement, 18 avril

------------------------------------------------

« Je comprends »

« Nous Lui avons humblement demandé de nous enlever nos déficiences. » Septième Étape

Une fois qu'ils ont pleinement consenti à ce que leurs défauts de caractère soient éliminés, plusieurs d'entre nous ont pleinement consenti ! Ironiquement, c’est alors que les ennuis commencent vraiment. Plus nous nous efforçons de faire disparaître un défaut en particulier, plus cette déficience semble s’accentuer. Il est vraiment humiliant de se rendre compte que nous ne sommes pas seulement impuissants face à notre dépendance, mais même face à nos propres défauts de caractère.
Finalement, la lumière se fait. La Septième Étape ne nous suggère pas de nous débarrasser de nos déficiences, mais de demander à notre Puissance supérieure de nous en débarrasser. L'objectif de nos prières quotidiennes commence à ne plus être le même. Ayant admis que nous étions incapables de nous corriger nous-mêmes, nous implorons notre Puissance supérieure de faire pour nous ce que nous ne pouvons faire pour nous-mêmes. Puis, nous attendons.
Il est possible que notre programme en reste pour plusieurs jours à la Septième Étape. Il est possible que nous ne soyons pas totalement délivrés de certains défauts. Mais, il se produit souvent un changement subtil de notre perception de nous-mêmes et des autres. Avec les yeux de la Septième Étape, nous en venons à voir les autres de façon moins critique. Nous savons que, comme nous, plusieurs d'entre eux combattent des déficiences dont ils aimeraient bien être délivrés. Nous savons que, comme nous, ils sont impuissants face à leurs propres défauts. Nous nous demandons si eux aussi prient humblement pour que leurs défauts leur soient enlevés.
Nous commençons à évaluer les autres comme nous avons appris à nous évaluer nous-mêmes, avec l'empathie naissante que procure l'humilité. En regardant les autres et en nous regardant nous-mêmes, nous pouvons enfin dire : « Je comprends. »

Juste pour aujourd'hui, mon Dieu, aide-moi à voir avec les yeux de la Septième Étape. Aide-moi à comprendre.

Narcotiques Anonymes, JUSTE POUR AUJOURD'HUI, 18 avril, page 114

------------------------------------------------

Le courage véritable n'habite jamais ceux qui, trompant leur conscience, n'osent pas regarder leurs propres torts. Samuel Taylor Coleridge

Déformer les faits ou faire du tort aux autres par des paroles ou des gestes nous ronge l'âme. Je peux me justifier en me disant : « Tout le monde le fait, c'est la vie. » Or, si moi j'agis mal, c'est ma paix d'esprit et non pas celle de « tout le monde », qui se trouve en jeu.
Est-ce irréaliste de croire que je peux agir selon ma conscience ? Non. Le programme des Douze Étapes promet le rétablissement à ceux qui souffrent spirituellement. Parce que je veux me rétablir, je suis les directives de ce simple programme et je m'efforce assidûment de mettre en pratique « ces principes dans tous les domaines de ma vie ».

Pensée du jour : Je veux que mes paroles et mes gestes soient le plus conforme possible aux principes des Douze Étapes.

Outremangeurs Anonymes, Aujourd'hui, 3e Éd., page 109

« D'ailleurs, nous constatons qu'en parlant surtout du contenu des Étapes et des Traditions, en disant à d'autres comment nous y avions trouvé la solution à notre façon de manger maladive, nous ne faisons pas que porter le message, nous nous le rappelons à nous-mêmes. Peu importe le « degré » de rétablissement que nous avons, nous avons toujours besoin de réentendre ces principes. » Les Douze Étapes et les Douze Traditions des Outremangeurs Anonymes, page 170

Notre but premier en tant que groupe est de transmettre « ce message » à ceux qui souffrent encore. Mais quel est donc ce message que je cherche à transmettre ? Je veux donner de l'espoir, parce que c'est cela que les autres m'ont transmis. Lorsque suis arrivée chez les OA, j'étais désespérée. Si les membres qui m'ont précédée ont quelques fois partagé leurs problèmes, ils ont toujours partagé les solutions qu'ils ont trouvées dans les Étapes, les Traditions et les outils du mode de vie. Je comprenais souvent leurs problèmes et je voyais toujours de l'espoir dans la solution OA. Puis, en cheminant dans le programme, j'ai fini moi aussi par avoir des choses à partager. Souvent, je constate que ce que je partage dans une réunion est précisément ce que j'ai besoin d'entendre. Oui, c'est vrai, je me transmets moi-même le message. Et lorsque je le fais, je me rappelle l'espoir que nous offre notre solution commune.

Outremangeurs Anonymes, Les voix du rétablissement, 18 avril, page 109

------------------------------------------------

Pensée du jour
Quand je passe en revue ma vie de joueur, est-ce que je constate qu'on retire de la vie ce qu'on y a semé ? Quand j'ai laissé entrer le jeu dans ma vie, suis-je convaincu que je n’en ai retiré que des difficultés comme les problèmes familiaux, les remords et le ressentiment, la prison ou le risque de m'y retrouver ? Ai-je été assez croyant, malgré tous mes problèmes, pour conserver mon emploi ? Quand j'ai laissé entrer le jeu dans ma vie, est-ce que presque tout ce qui en est résulté ne fut pas néfaste ?

Méditation du jour
Je dois tâcher d'acquérir de la bienveillance et un esprit d'entraide qui supportent tous ceux qui se trouvent dans mon entourage. Je dois trouver en eux quelque chose de positif. Je dois les accueillir aimablement, avec courtoisie et compréhension et les aider quand ils en ont besoin. Je ne dois pas laisser les autres s'éloigner en me forçant à les soutenir et à les encourager. Je dois leur donner la sensation que je tiens à leur bien-être. Dieu peut avoir fait en sorte qu'une personne désespérée vienne à moi. Je ne dois pas décevoir Dieu en repoussant cette personne. Elle peut très bien avoir de profonds besoins qu'elle n’exprime que quand elle est certaine d'être accueillie chaleureusement.

Prière du jour
Je demande d'accueillir chaleureusement tous ceux qui se tourneront vers moi. Je demande de leur faire prendre conscience que je me soucie réellement de leur sort.

Joueurs Anonymes, 18 avril

------------------------------------------------

18 avril

La paix commence à l'intérieur. Elle est là au fond de chaque âme, comme une minuscule graine qui attend de germer, pousser, et prospérer. Il faut lui donner les bonnes conditions, le bon environnement et le bon traitement avant qu'elle ne puisse germer. Sois calme et crée les bonnes conditions. Sois calme et donne-lui une chance de prendre racine. Une fois qu'elle est bien établie, elle continueras à croître ; mais dans ses débuts fragiles elle a besoin d'être aidée et chérie. Ainsi donc tu détiens en toi la clé de la paix du monde. Ne perds pas de temps à regarder le chaos et la confusion dans le monde, mais commence à redresser les choses en toi-même.
Occupe-toi tranquillement de faire Ma volonté. Tu n'as pas à en parler, mais simplement à la vivre. Transforme le chaos et la confusion qui règnent dans ta propre vie en paix, sérénité et tranquillité, et deviens un membre utile de la société et du monde dans lesquels tu vis. Commence avec toi-même là où tu sais que tu peux faire quelque chose, et puis avance vers l'extérieur.

La Petite Voix, Eileen Caddy

------------------------------------------------

Pour ceux et celles qui désirent lire les chroniques de Gilles sur le site Quand la drogue n'est plus un jeu : http://www.quandladrogue.com
Bon rétablissement pour toutes et tous !
Bonne journée !
L'expérience nous a démontré qu'adhérer à un groupe qui utilise les Douze Étapes pour se rétablir et mettre en pratique ce merveilleux mode de vie un jour à la fois peuvent nous aider à vivre de beaux moments de bonheur et de sérénité.

------------------------------------------------

18 avril la FOI RTagore.jpg