Pensées 12 mai 2019

Bonjour à toutes et à tous

« Ne craignez pas d'atteindre la perfection, vous n'y arriverez jamais. » ( Salvador Dali ) La perfection est une illusion et bien que virtuellement, elle nous invite à faire face à nos limites. Les Douze Étapes nous amènent à la pleine réalisation de ce que notre Ps a comme dessein pour nous et ça n'exclut pas la perfection. Pour Elle ou Lui, tout est possible. Nous pouvons atteindre notre plein potentiel en nous rétablissant et les trois essentiels au rétablissement sont un esprit ouvert, de l'honnêteté et une bonne volonté. Nous pouvons garder l'esprit ouvert sans effort conscient. Nos expériences nous incitent quelquefois à la fermeture. Nous avons l'impression que nos préjugés minent parfois notre cheminement personnel à travers ces expériences. Atteindre notre plein potentiel malgré le fait d'avoir grandi dans un famille dysfonctionnelle est un défi quotidien mais non une tâche inaccessible ou chimérique pour notre Ps. « Il ne s’agit pas d’atteindre la perfection, mais la totalité. » ( Carl Gustav Jung ) Chaque fois que nous faisons de notre mieux, nous parvenons à progresser si telle est Sa volonté.

« Il nous est suggéré de pleinement consentir à tendre vers la perfection. Un certain délai, notons-le, peut être excusé. » ( 12 x 12, 6e Étape, page 77 ) Rien de plus simple… mais pas en courant… « Il vaut mieux viser la perfection et la manquer que viser l'imperfection et l'atteindre. » ( Bertrand Russell ) Les membres des groupes d'entraide nous invitent à exprimer notre gratitude, à rendre grâce à Dieu, car désormais nous connaissons la voie à suivre pour atteindre notre but : une vie abstinente, saine et utile pour nous et pour les autres et une implication dans les services pour aider ceux et celles qui souffrent encore et maintenir cette abstinence. Merci mon Dieu !
Aujourd'hui, notre cheminement et notre vie reflètent la progression, et non la perfection.

Merci la Vie !!!
Gilles

-------------------------------------------------

Il m'arrive souvent de douter de l'existence d'une entité quelconque qui s'intéresserait à ce qui se passe en ce bas monde, encore moins dans ma vie. Étant agnostique, j'ai le doute facile ; il m'est difficile de croire.
Mais alors je pense à la façon dont quelqu'un m'a guidé vers Al-Anon durant la période la plus sombre de ma vie. Je réfléchis à toutes les fois où la musique et les paroles de certaines chansons m'ont donné le courage de continuer à vivre quand il aurait été plus facile d'abandonner. Je me rappelle que je suis encouragé par l'honnêteté des membres qui expriment leurs pensées les plus secrètes au cours des réunions Al-Anon, semaine après semaine, année après année. Je suis conscient, en mon for intérieur, qu'il y a une partie de moi qui veut ce qui est bon pour moi, qui m'incite à rechercher la paix, le bonheur, l'orientation et la plénitude dans ma vie.
Et je doute de mes doutes.

Pensée du jour
Quand je me sens loin d'une Puissance Supérieure, je dois écouter très attentivement. J'écoute ce qui se dit aux réunions, j'écoute de la musique, je suis réceptif à la sagesse qui est contenue dans notre documentation et j'essaie d'être ouvert à ce que j'entends. Je ne sais jamais d'où viendra le message.

« De temps à autre, observez quelque chose qui n'a pas été façonné par la main de l'homme — une montagne, une étoile, le parcours d'un ruisseau. Cela vous apportera sagesse, patience et réconfort et par-dessus tout, l'assurance que vous n'êtes pas seul au monde. » Sidney Lovett

Al-Anon, Le Courage de Changer, 12 mai, page 133

-------------------------------------------------

Les Traditions nous servent de directives pour établir et maintenir de saines relations, pas seulement à l'intérieur de nos groupes Al-Anon, mais aussi avec nos familles et nos amis.
La Première Tradition, « Notre bien commun devrait venir en premier lieu ; le progrès personnel de la majorité repose sur l'unité », m'a beaucoup aidé dans mes rapports avec ma famille. Participer à des réunions Al-Anon, où notre bien commun est une condition essentielle à notre rétablissement, m'a aidé à exprimer mon opinion concernant les aspects du bien commun de ma famille qui me concernent personnellement. J'ai appris que j'ai le droit d'ouvrir et de contribuer pleinement aux discussions sur des sujets qui concernent notre bien commun.
La Deuxième Tradition, qui dit notamment que « Pour le bénéfice du groupe, il n'existe qu'une seule autorité — un Dieu d'amour tel qu'Il peut Se manifester à notre conscience de groupe », m'indique comment m'y prendre lorsque je participe aux discussions familiales. Il est approprié que j'exprime mon opinion ; si je le fais plus d'une fois, il s'agit d'une tentative de diriger ceux qui m'entourent. En utilisant mon expérience du progrès par l'unité dans Al-Anon, je me suis découvert de nouvelles réserves de patience lorsqu'il s'agit de trouver un terrain d'entente avec les membres de ma famille. Même si nous ne parvenons pas toujours à trouver ce terrain d'entente, je suis reconnaissante d'être maintenant en mesure de contribuer à cette possibilité.

Pensée du jour
La Première Tradition me permet de bénéficier des avantages de la participation aux affaires de ma famille et de celles d'Al-Anon. La Deuxième Tradition me rappelle que même si je participe, je ne suis pas aux commandes.

« Aujourd'hui, je sais qu'afin que l'unité existe au sein de ma famille ou de mon groupe, chacun doit avoir droit au chapitre. » Les voies du rétablissement, page 141

Al-Anon, De l’espoir pour aujourd’hui, 12 mai, page 133

-------------------------------------------------

Accepter le passé

L'expérience des AA nous a appris que nous ne pouvons pas vivre seuls avec les problèmes qui nous accablent et avec les défauts de caractère qui les causent ou les aggravent. Si... à la lumière de la Quatrième Étape, nous avons vu se détacher en relief des expérience que nous aimerions mieux oublier... alors, nous ressentons avec plus d'urgence que jamais le besoin de ne plus vivre seuls avec les fantômes traumatisants de notre passé. Nous devons en parler à quelqu'un. Les Douze Étapes et les Douze Traditions, page 61

Ce qui est fait est fait et ne peut être changé. Ce qui peut être changé, par contre, c'est mon attitude au sujet du passé. Il suffit que j'en parle avec ceux et celles qui sont passés par là et avec mon parrain. Je peux souhaiter que le passé n'ait jamais existé, mais si je peux aussi modifier mes actes à la lumière de ce que j'ai fait, mon attitude changera. Je n'aurai plus à essayer de chasser le passé de mon esprit. Je peux changer mes sentiments et mes attitudes mais pour cela, je dois agir et demander l'aide de mes frères et soeurs alcooliques.

Alcooliques Anonymes, Réflexions quotidiennes, page 141

-------------------------------------------------

Un inventaire rapide

L'inventaire rapide, pratiqué au beau milieu de l'agitation, peut nous être d'un grand secours pour apaiser une tempête d'émotion. L'inventaire quotidien, lui, concerne les situations qui se sont déroulées durant la journée. Il vaut mieux, lorsque c'est possible, reporter à un autre moment choisi à cette fin l'analyse des difficultés de plus longue date.
L'inventaire instantané vise les hauts et les bas de chaque jour, en particulier ceux qui, à cause de certaines personnes ou d'événements nouveaux, nous font perdre l'équilibre et nous portent à commettre des erreurs. Les Douze Étapes et les Douze Traditions, page 101

Alcooliques Anonymes, Réflexions de Bill, page 132

-------------------------------------------------

12 mai - Pensée A.A. pour aujourd'hui
Quand nous arrivons au mouvement A.A. en cherchant un moyen de nous libérer de la boisson, nous avons réellement besoin de beaucoup plus que cela. Nous avons besoin de fraternité. Nous avons besoin de révéler ce qui nous ronge intérieurement. Nous avons besoin d'une nouvelle manière de dépenser nos énergies et nous avons besoin d'une puissance supérieure à nous-mêmes qui nous aide à faire face à la vie au lieu de la fuir. Dans le mouvement A.A., nous trouvons ces choses dont nous avons besoin. Ai-je trouvé les choses dont j'ai besoin ?

Méditation du jour
Chassez toutes vos pensées de doute, de peur et de ressentiment. Ne les tolérez jamais, si vous le pouvez. Fermez­leur les fenêtres et les portes de votre esprit comme vous protégeriez votre maison contre un voleur qui voudrait y pénétrer pour emporter vos trésors. Quels trésors plus précieux pouvez-vous posséder que la confiance, le courage et l'amour ? Toutes ces richesses vous sont volées par le doute, la peur et le ressentiment. Faites face à chaque jour avec paix et espoir. Ils sont les résultats de la vraie confiance en Dieu. La confiance vous donne une impression de protection et de sécurité que vous ne pouvez trouver par aucun autre moyen.

Prière du jour
Je demande d'avoir l'impression d'être protégé et en sécurité, mais pas seulement quand je suis dans le port. Je demande d'être protégé et en sécurité même au milieu des tempêtes de la vie.

Vingt-quatre heures par jour, Hazelden, page 135

-------------------------------------------------

PENSÉE DU JOUR
Le Programme nous enseigne que lorsque nous abandonnons notre volonté et notre vie à une Puissance supérieure, cette Puissance supérieure guide notre vie. Mais je me demande comment je saurai quoi faire. Quelle est la responsabilité de ma Puissance supérieure et quelle est la mienne ? Et la réponse est venue : abandonne. Dieu va me montrer quoi faire et comment le faire. Pendant une réunion, une méditation, une lecture ou une conversation, une réponse ou une idée viendra. Une fois que Dieu m'indique la direction, je dois agir.

MÉDITATION DU JOUR
Je demande de me rappeler que lorsque Tu guides ma vie, ça va plus en douceur que lorsque j'essaie de la contrôler moi-même.

AUJOURD'HUI, JE ME SOUVIENDRAI
Dieu sait mieux que moi ce qui est bon pour moi.

Émotifs Anonymes, Aujourd’hui Seulement, 12 mai

-------------------------------------------------

Vivre avec les expériences spirituelles

« Pour que la méditation soit valable, (…) il faut des résultats apparents dans notre vie quotidienne. » Texte de base, page 58



En travaillant notre programme, il nous est donné plusieurs signes indirects de la présence d'une Puissance supérieure dans nos vies : l'impression d'être « propre », que tant d'entre nous éprouvent en franchissant leur Cinquième Étape ; le sentiment d'être enfin sur la bonne voie lorsque nous faisons des amendes honorables ; la satisfaction que nous procure le fait d'aider un autre dépendant. La méditation nous procure cependant occasionnellement des signes extraordinaires de la présence de Dieu dans nos vies.
Ces expériences ne signifient pas que nous sommes devenus parfaits ou que nous sommes « guéris ». Elles sont un avant-goût de la source même de notre rétablissement, nous rappelant la vraie nature de ce que nous recherchons dans Narcotiques Anonymes et nous encourageant à continuer à avancer dans notre cheminement spirituel.
De telles expériences démontrent de façon indiscutable que nous avons fait appel à une Puissance beaucoup plus grande que la nôtre. Mais comment intégrer cette Puissance extraordinaire dans notre vie ordinaire ? Nos amis N.A., notre parrain (marraine) et d'autres membres de notre communauté sont peut-être plus expérimentés que nous dans les questions spirituelles. Si nous leur demandons, ils peuvent nous aider à situer nos expériences dans l'évolution naturelle du rétablissement et de la croissance spirituelle.

Juste pour aujourd'hui, je chercherai les réponses dont j'ai besoin, quelles qu'elles soient, pour comprendre mes expériences spirituelles et pour les intégrer dans ma vie quotidienne.

Narcotiques Anonymes, JUSTE POUR AUJOURD'HUI, 12 mai, page 140

-------------------------------------------------

En marchant droit vers son but, on ne peut que l'atteindre. André Gide

Ce qui était vrai hier l'est encore aujourd'hui : le seul moyen de garder mon abstinence et de continuer à jouir des promesses du programme, c'est de rester sur la voie qui traverse directement les difficultés de la vie plutôt que de les contourner. Ce n'est pas toujours facile. Souvent, je suis tenté de bifurquer vers les détours alléchants et familiers de la compulsion alimentaire. Mais aujourd'hui, j'ai le choix. Je peux accepter tout ce qui m'arrive en comprenant que les malaises et les déceptions font partie de la vie, au même titre que la joie et le plaisir. Je ne me rends plus malade à me demander ce que je dois faire. J'ai un mode de vie qui me guide.

Pensée du jour : Je rends grâce à Dieu, car désormais je connais la voie à suivre pour atteindre le but que je recherche : vivre une vie saine et utile envers moi-même et envers les autres.

Outremangeurs Anonymes, Aujourd'hui, 3e Éd., page 133

-------------------------------------------------

« La progression et non la perfection. » Slogan du programme

Je ne m'étais jamais considéré comme un perfectionniste. Après tout, n'avais-je pas un surplus de poids ? Comment aurais-je pu être un perfectionniste ? Depuis, j'ai appris que l'apparence physique n'avait rien à voir là-dedans. Le perfectionnisme est un trait de caractère mortel ; il peut nous tuer tout aussi facilement que la compulsion alimentaire. À cause de lui, j'ai cru que je ne serais jamais à la hauteur et que je ne ferais jamais bien les choses. C'était un mensonge. La progression, au contraire, me permet de respirer, d'être humain, de faire des erreurs et de pouvoir malgré tout me remettre sur la bonne voie. La progression m'aide à devenir plus souple, à avoir plus d'acceptation et à m'aimer davantage. Le perfectionnisme entretient ma malhonnêteté. La progression nourrit les aspirations de mon âme à la plénitude et à l'équilibre. J'en suis venu à croire qu'il n'y avait rien de parfait en ce bas monde. La progression me permet de choisir plus librement et fait grandir mon sentiment d'estime personnelle. Le perfectionnisme engendre la maladie et détruit l'estime de soi. Il m'arrive encore d'être perfectionniste, mais grâce aux OA et à ce slogan, je m'en remets plus facilement. J'apprends plus de mes erreurs que de mes tentatives d'être parfait.

Aujourd'hui, mon cheminement et ma vie reflètent la progression, et non la perfection. Je me perçois et je perçois mon corps comme une œuvre en développement. Aujourd'hui est une bonne journée et je suis béni.

Outremangeurs Anonymes, Les voix du rétablissement, 12 mai, page 133

-------------------------------------------------

Pensée du jour
Quand nous arrivons au mouvement J.A. en cherchant un moyen de nous libérer du jeu, nous avons réellement besoin de beaucoup plus que cela. Nous avons besoin de fraternité. Nous avons besoin de révéler ce qui nous ronge intérieurement. Nous avons besoin d'une nouvelle manière de dépenser nos énergies et nous avons besoin d'une Puissance Supérieure pour nous aider à faire face à la vie au lieu de la fuir. Dans le mouvement J.A., nous trouvons les choses dont nous avons besoin. Ai-je trouvé les choses dont j'ai besoin ?

Méditation du jour
Chassez toutes les pensées de doute, de peur et de ressentiment. Ne les tolérez plus jamais, si vous le pouvez. Fermez-leur les portes de votre esprit comme vous protégeriez votre maison contre un voleur qui voudrait y pénétrer pour emporter vos trésors. Quels trésors plus précieux pouvez-vous posséder que la confiance, le courage et l'amour ? Toutes ces richesses vous sont volées par le doute, la peur et le ressentiment. Faites face à chaque jour avec paix et espoir. Ils sont les résultats de la vraie confiance en Dieu. La confiance vous donne une impression de protection et de sécurité que vous ne pouvez trouver par aucun autre moyen.

Prière du jour
Je demande d'avoir l'impression d'être protégé et en sécurité en tout temps. Je demande d'être protégé et en sécurité même au milieu des tempêtes de la vie.

Joueurs Anonymes, 12 mai

-------------------------------------------------

12 mai

Vous ne pouvez Me connaître, marcher sur MON chemin et faire MA volonté si vous ne m'aimez pas; et vous ne pouvez pas m'aimer à moins de vous aimer les uns les autres. Beaucoup d'âmes parlent de leur amour pour Moi, et pourtant elles ne savent pas ce que cela veut dire de s'aimer elles mêmes et d'aimer leurs compagnons humains. La clé est toujours l'amour, et la leçon la plus importante à apprendre est d'aimer.
Tu dois apprendre à aimer ce que tu fais, aimer les âmes avec lesquelles tu es, aimer ton environnement, aimer ton lieu de vie, aimer l'air même que tu respires, le sol même où tu marches. Aimes tout ce que voient tes yeux. Apprécier quelque chose n'est pas suffisant; tu dois l'aimer et l'aimer de tout ton cœur. Il est bon, de temps à autre, de faire le point sur toi même et de voir quel amour il y a en toi. Considère ta vie de tous les jours et vois qu'elle amour tu mets dans tout ce que tu fais, dis et penses.

La Petite Voix, Eileen Caddy

-------------------------------------------------

Pour ceux et celles qui désirent lire les chroniques de Gilles sur le site Quand la drogue n'est plus un jeu : http://www.quandladrogue.com
Bon rétablissement pour toutes et tous !
Bonne journée !
L'expérience nous a démontré qu'adhérer à un groupe qui utilise les Douze Étapes pour se rétablir et mettre en pratique ce merveilleux mode de vie un jour à la fois peuvent nous aider à vivre de beaux moments de bonheur et de sérénité.

-------------------------------------------------

12 mai perfection CGJung.jpg