Pensées 24 juin 2019

Bonjour à toutes et à tous

Bonne Fête Québécoises et Québécois gens de ce pays de naissance, d’adoption et de cœur. Comme le disait Felix : « Le Québec est un pays divisé, sauf quand il chante ! » Pour la 185e édition de la Fête nationale, vous pouvez enfiler vos plus beaux atours et aller « swingner » la compagnie aux rythmes de nos traditions comme les grandes réunions joyeuses, les retrouvailles familiales et les gros « partys » de Saint-Jean. Mais avant tout, elles font partie du patrimoine culturel québécois. Elles témoignent de notre passé, mais s’inscrivent également dans l’ère contemporaine, puisqu’elles se transforment au rythme de nos coutumes modernes.

En ce 24 juin, c'est le moment de sortir tambours et trompettes, feux d’artifice et feux de joie pour célébrer ensemble notre culture, couleurs d'une nation digne de ce nom. Québec, c’est à ton tour de te laisser parler d’amour ! Bonne Fête nationale. Bonne St-Jean.

Plusieurs membres des groupes d’entraide se rencontrent en ces jours de fête pour célébrer leur propre créativité et sobriété soit dans une salle soit autour d’un feu et nous partagent entre autres la compréhension, l’encouragement et un mode de vie dont la pratique fait de presque nous tous des personnes sobres et saines d'esprit tant et aussi longtemps que nous voulons bien le vivre (notre bonne volonté) et tant que c'est la volonté de notre Puissance supérieure, le véritable ciment qui lie tout et tous. « Nous connaîtrons une nouvelle liberté et un nouveau bonheur. » ( Les Alcooliques Anonymes, 4e Éd. Chap. 6 À l’oeuvre, page 94 )

Quelles sont les valeurs du peuple québécois ? Voici certaines valeurs qui nous ont été proposées pour nous rétablir : « Le regret sincère des injustices faites, la gratitude pour les bienfaits reçus, et le désir de tendre demain vers des résultats meilleurs, telles sont les valeurs que nous voudrons rechercher. » ( 12x12, 10e Étape page 106 )

Merci la Vie !!!
Gilles

------------------------------------------------

Un fermier avait trouvé une flûte magique. Dans l'espoir de charmer ses poules pour qu'elles lui donnent plus d'œufs, il leur jouait de la flûte toute la journée ; mais le soir venu, il n'avait pas plus d'œufs que d'habitude. Plus tard, quand on lui a demandé s'il avait eu quelque succès, le fermier a répondu : « Certainement. Cela n'a pas été tellement une bonne journée pour la ponte des œufs, mais cela a été une journée extraordinaire pour la musique ! »
Dans Al-Anon, comme dans cette fable, nous apprenons que le succès et l'échec ne sont qu'une question de perspective. Avant Al-Anon, plusieurs d'entre nous avions vécu de grandes déceptions parce que nous n'avions pas réussi à guérir de son alcoolisme, une personne que nous aimions. Avec le temps, nous avons commencé à douter de notre efficacité dans quoi que ce soit. Nous ne nous rendions pas compte que nous avions à notre actif de nombreuses réussites chaque jour.
Notre programme nous aide à reconnaître tout ce que nous avons accompli simplement en étant disposés à franchir les portes d'une réunion Al-Anon pour demander de l'aide. En dépit de circonstances difficiles, nous avons maintenant l'occasion de changer des croyances et des attitudes acquises depuis longtemps.
C'est une grande réussite.

Pensée du jour
Ce que je peux offrir de mieux pour assurer la continuité de mon rétablissement, c'est la bonne volonté. Chaque démonstration de bonne volonté, chaque réunion à laquelle j'assiste et chaque outil d'Al-Anon que j'utilise est un indice de mon succès.

« Chacune de vos bonnes pensées apporte sa contribution au résultat ultime de votre vie. » Grenville Kleiser

Al-Anon, Le Courage de Changer, 24 juin, page 176

------------------------------------------------

Pendant un certain temps, j'ai eu de la difficulté avec cette partie de la Cinquième Tradition qui dit « ... en encourageant et comprenant nos parents alcooliques ». Il me semblait que cela m'encourageait à faire ce que je désirais cesser de faire en adhérant à Al-Anon : aider et encourager les alcooliques.
Après avoir discuté avec un membre de longue date qui avait aussi eu de la difficulté avec cette Tradition, j'ai clarifié le genre d'encouragement et de compréhension que je pouvais offrir. En matière d'encouragement, je peux pratiquer le détachement en faisant de mon mieux pour offrir à l'alcoolique la dignité de faire ses propres choix. En matière de compréhension, je peux m'efforcer de reconnaître la maladie et ses conséquences, de manière à améliorer ma façon de voir les choses.
De telles formes d'encouragement et de compréhension offriraient peut-être peu de réconfort à certains des alcooliques qui font partie de ma vie. Cependant, j'ai appris dans le rétablissement que je peux établir des limites quant à ce que je veux et ce que je peux offrir aux autres. En prenant soin de moi et en bâtissant tranquillement des relations positives avec les alcooliques, je mets en valeur le message d'espoir que l'on trouve dans les salles de réunion Al-Anon.

Pensée du jour
Aujourd'hui, j'offre aux alcooliques qui m'entourent la compréhension et l'encouragement dont je suis capable. Je m'appuie sur ce que je peux offrir, et non sur ce qu'ils veulent.

« Je peux, sans perdre mon identité, éprouver de la compassion pour les êtres que j'aime et qui souffrent soit de la maladie de l'alcoolisme, soit de ses conséquences. » Le Courage de changer, page 194

Al-Anon, De l’espoir pour aujourd’hui, 24 juin, page 176

------------------------------------------------

Une école de spiritualité

Nous ne sommes qu'une école maternelle de spiritualité dans laquelle nous aidons les gens à surmonter leur problème d'alcool et à trouver la grâce de continuer à mieux vivre. Réflexions de Bill, page 95

Quand je suis arrivé chez les AA, j'étais démoli par l'alcool et je voulais me défaire de l'obsession de boire, mais je ne savais pas vraiment comment m'y prendre. J'ai décidé de rester avec les AA le temps d'apprendre comment avaient fait celles et ceux qui étaient passés par là avant moi. Tout à coup, je me suis surpris d'être en train de penser à Dieu !
On m'avait dit de choisir une Puissance supérieure mais je n'avais aucune idée à quoi cela pouvait ressembler. J'ai découvert qu'il y avait beaucoup de Puissances supérieures ; on m'a dit de rechercher Dieu, tel que je le conçois, qu'il n'y a pas de doctrine de la divinité pour les AA. J'ai trouvé une Puissance qui me convenait et je lui ai demandé de me redonner la raison. J'ai perdu l'obsession de boire, un jour à la fois ; la vie a continué et j'ai appris à vivre sans alcool.

Alcooliques Anonymes, Réflexions quotidiennes, page 184

------------------------------------------------

Des exemples de tolérance

Toutes sortes de personnes ont trouvé le chemin des AA. Il y a peu de temps, je causais, dans mon bureau, avec un membre qui portait le titre de comtesse.

Le même soir, je suis allé à une réunion des AA. C'était l'hiver. Un petit gars paisible s'occupait du vestiaire. Je demandai : « Qui est-ce ? ». Quelqu'un répondit : « Oh, il vient ici depuis longtemps. Tout le monde l'aime bien. Il faisait partie de la bande d'Al Capone ». Cette anecdote illustre bien à quel point les AA sont aujourd'hui universels.

Notre intention n'est pas de convaincre qui que ce soit qu'il n'y a qu'une façon d'acquérir la foi. Nous tous, de quelque race, croyance ou couleur que nous soyons, sommes les enfants d'un Créateur vivant avec qui nous pouvons établir une relation faite de simplicité et de compréhension, pourvu seulement que nous soyons prêts à essayer honnêtement.

1. Le mouvement des AA devient adulte, page 126
2. Les Alcooliques Anonymes, page 26

Alcooliques Anonymes, Réflexions de Bill, page 175

------------------------------------------------

24 juin - Pensée A.A. pour aujourd'hui
L'alcool est notre point faible. La cause de notre alcoolisme peut être largement attribuée à nos émotions instables. Nous souffrons de conflits psychologiques dont nous cherchons à nous évader en les noyant dans l'alcool. Nous essayons, par l'alcool, de fuir les réalités de la vie. Mais l'alcool ne nourrit pas, l'alcool ne construit pas : il ne fait qu'emprunter de l'avenir et, finalement, il détruit. Nous essayons de noyer nos émotions afin de nous évader de la vie réelle, sans nous rendre compte ou indifférents au fait que, si nous continuons à boire, nous ne faisons que multiplier nos problèmes. Suis-je maintenant maître de mes émotions instables ?

Méditation du jour
Lorsque je laisse des brouilles personnelles ou la rancune nuire à ce que je devrais faire, je suis sur la mauvaise route et je détruis ce que j'avais construit par mes bonnes actions. Je ne dois jamais laisser des querelles personnelles nuire au mode de vie que je sais que Dieu m'a tracé. Lorsque je ne découvre pas clairement l'orientation de Dieu, je dois continuer paisiblement dans le sentier du devoir. Cette attitude de foi calme recevra sa récompense aussi sûrement que si vous agissiez selon l'orientation directe de Dieu. Je ne dois pas affaiblir mon énergie spirituelle en laissant le ressentiment me bouleverser.

Prière du jour
Je demande de ne pas me laisser trop bouleverser. Je de­mande d'avancer calmement dans la voie que j'ai choisie.

Vingt-quatre heures par jour, Hazelden, page 178

------------------------------------------------

PENSÉE DU JOUR
Ce jour est souvent consacré à toutes sortes de célébrations. Je me rappelle des festivités turbulentes qui finissaient d'une façon désastreuse. Colère et amertume rejaillissaient sur mes amis et ma parenté. Cette fête, comme toute autre fête, peut être traumatisante si je suis seul. Depuis que je mets en pratique les Douze Étapes dans ma vie, j'ai découvert qu'il est possible de célébrer sainement, en compagnie d'amis aimants et compréhensifs et de m'amuser sans revivre les perturbations émotives du passé. Je me dois d'être prêt à tendre la main aux personnes de bonne volonté et à leur dire : « Soyons ensemble aujourd'hui !».

MÉDITATION DU JOUR
Aide-moi à me rappeler que les congés peuvent être de belles journées s'ils sont célébrés sagement comme le Programme me l'enseigne. Ne me laisse plus jamais redouter une autre journée « spéciale ».

AUJOURD'HUI, JE ME SOUVIENDRAI
J'ai besoin des autres. Il faut être plusieurs pour fêter.

Émotifs Anonymes, Aujourd’hui Seulement, 24 juin

------------------------------------------------

La tolérance

« ...nous rappelant sans cesse de placer les principes au-dessus des personnalités. » Douzième Tradition

Quelquefois il est dur d'accepter les défauts de caractère des autres. Comme nous nous rétablissons ensemble, nous ne faisons pas qu'écouter les autres membres parler dans les réunions, nous voyons aussi comment ils agissent dans leur rétablissement. Plus nous apprenons à connaître les autres membres, plus nous prenons conscience de leur façon de vivre. Il se peut que nous nous formions une opinion sur la façon dont ils « pratiquent leur programme "». Il se peut que certains membres nous dérangent ou que nous nous surprenions à dire : « Si je pratiquais mon programme comme eux, je consommerais sûrement. »
Nous nous sommes aperçus que la tolérance est un principe qui renforce non seulement notre propre rétablissement, mais aussi nos relations avec les gens qui nous agacent. Il devient plus facile d'accepter les faiblesses des autres membres quand nous nous rappelons que l'on demande rarement d'être délivré de ses propres défauts de caractère, avant d'en devenir soi-même douloureusement conscient.

Juste pour aujourd'hui, je m'efforcerai d'accepter les autres tels qu'ils sont. J'essayerai de ne pas les juger. Je me concentrerai sur les principes d'amour et d'acceptation.

Narcotiques Anonymes, JUSTE POUR AUJOURD'HUI, 24 juin, page 184

------------------------------------------------

Ne crains pas ce qui est bon pour toi. Euripide

Qu'il s'agisse de chaussures confortables, d'aliments sains ou de bonnes habitudes, les jeunes ont tendance à considérer comme la galère suprême tout ce qu'on leur dit être bon pour eux. Comme nombre de mes pairs, j'avais la certitude que je détesterais tout ce que mes aînées me recommandaient avec une ferveur si suspecte. Il n'est donc pas étonnant que j'aie trouvé pénible tout ce qui portait l'étiquette « bon pour moi ».
Aujourd'hui, je sais que la souffrance me met en contact avec ce dont j'ai besoin, soit ce que je refusais autrefois par fidélité aveugle à mes habitudes. Ce que ma souffrance me dit aujourd'hui, c'est que je dois changer.

Pensée du jour : Est-ce que je ne me sabote pas moi-même en écartant d'avance d'éventuels amis, si je soupçonne qu'ils puissent être bons pour moi ? Est-ce que je n'agis pas de la même façon à l'égard de certains aliments, lieux, activités ou idées ? J'accepte de revoir mes vieilles façons de penser.

Outremangeurs Anonymes, Aujourd'hui, 3e Éd., page 176

------------------------------------------------

« Chose certaine, tous les outremangeurs compulsifs peuvent dire que, lorsqu’il s'agit de manger, notre corps et notre tête envoient des signaux fort différents de ceux que reçoivent les gens normaux. » Les Douze Étapes et les Douze Traditions des Outremangeurs Anonymes, page 3

Ma mentalité malade tente de me faire croire qu'en mangeant compulsivement certains aliments, je pourrai améliorer une situation. Aujourd'hui, je sais que ce n'est pas vrai. J'accepte d’être une personne qui ne réagit pas à la nourriture de la même manière que les mangeurs normaux, car je ne suis pas un mangeur normal. Il se peut aussi que ma vie me semble bien différente de celle des autres membres OA. Notre compulsion alimentaire est peut-être la seule chose que nous ayons en commun, mais peu importe : notre désir d'arrêter de manger compulsivement nous unifie totalement. Même le membre le plus différent de moi a la même maladie que moi. Faire partie de la Fraternité des OA signifie que je n'aurai plus jamais à me sentir seul. Mon esprit ne fonctionnera jamais de la même manière que celui d'un mangeur normal. Néanmoins, j'accepte que j'aurai toujours cette maladie car, à présent, je n'ai plus à me sentir seul, différent ou honteux. Aujourd'hui, je peux être en paix avec moi-même car je sais que je ne suis plus seul.

Outremangeurs Anonymes, Les voix du rétablissement, 24 juin, page 176

------------------------------------------------

Pensée du jour
Le jeu est notre point faible. La cause de notre habitude du jeu peut être largement attribuée à nos émotions instables. Nous souffrons de conflits psychologiques dont nous cherchons à nous évader dans le jeu. Nous essayons, par le jeu, de fuir les réalités de la vie. Mais le jeu ne nourrit pas, le jeu ne construit pas ; il ne fait qu'emprunter sur l'avenir, et finalement, il détruit. Nous essayons de cacher nos émotions, de nous évader de la réalité, sans nous rendre compte, par indifférence, que nous ne faisons que multiplier nos problèmes. Suis-je maintenant maître de mes émotions instables ?

Méditation du jour
Lorsque je laisse des brouilles personnelles ou la rancune nuire à ce que je devrais faire, je suis sur la mauvaise route et je démolis ce que j'avais construit par mes bonnes actions. Je ne dois jamais laisser des querelles personnelles nuire au mode de vie que je sais que Dieu m'a tracé. Lorsque je ne découvre pas clairement Sa Volonté, je dois continuer paisiblement dans le sentier du devoir. Cette attitude de foi calme recevra sa récompense aussi sûrement que si vous agissiez selon la Volonté Directe de la Puissance Supérieure. Je ne dois pas affaiblir mon énergie spirituelle en laissant le ressentiment me bouleverser.

Prière du jour
Je demande de ne pas me laisser trop bouleverser. Je demande d'avancer calmement dans la voie que j'ai choisie.

Joueurs Anonymes, 24 juin

------------------------------------------------

24 juin

En ce jour, consacre-toi à Moi, à mon service et au service de l’humanité. Le service est un merveilleux guérisseur, car si tu t'oublies dans le service, tu verras que tu grandiras et t'épanouiras de la plus merveilleuse des façons. Tu atteindras de grandes hauteurs et sonderas de grandes profondeurs, et ton amour et ta compréhension de la vie commenceront à avoir une signification pour toi. Ce jour t'offrira des occasions sans nombre pour t'étendre et croître. Accepte-les chacune d'un cœur rempli d'amour et de gratitude, et sens-toi grandir en conscience et en sagesse. Vis-le pleinement et abondamment sans aucune restriction ni limitation. Ne t'attends qu'au meilleur en tout et en tous, et vois-le arriver. Garde ton cœur ouvert aux autres. Cherche le meilleur en chacun, et travaille à partir de ce niveau de conscience plus élevé. Encourage chacun de toutes les façons possibles ; toute âme a besoin d'encouragement. Tu verras que lorsque tu aides les autres, tu t'aides toi-même à grandir en même temps.

La Petite Voix, Eileen Caddy

------------------------------------------------

Pour ceux et celles qui désirent lire les chroniques de Gilles sur le site Quand la drogue n'est plus un jeu : http://www.quandladrogue.com
Bon rétablissement pour toutes et tous !
Bonne journée de la fête nationale !
L'expérience nous a démontré qu'adhérer à un groupe qui utilise les Douze Étapes pour se rétablir et mettre en pratique ce merveilleux mode de vie un jour à la fois peuvent nous aider à vivre de beaux moments de bonheur et de sérénité.

------------------------------------------------

Gens du pays (Gilles Vigneault)

Le temps que l’on prend pour se dire : je t'aime
C'est le seul qui reste au bout de nos jours
Les voeux que l'on fait les fleurs que l'on sème
Chacun les récolte en soi-même
Aux beaux jardin du temps qui court

Gens du pays c'est votre tour
De vous laisser parler d'amour
Gens du pays c'est votre tour
De vous laisser parler d'amour

Le temps de s'aimer, le jour de le dire
Fond comme la neige aux doigts du printemps
Fêtons de nos joies, fêtons de nos rires
Ces yeux ou nos regards se mirent
C'est demain que j'avais vingt ans

Gens du pays...

Le ruisseau des jours aujourd'hui s'arrête
Et forme un étang ou chacun peut voir
Comme en un miroir l'amour qu'il reflète
Pour ces coeurs a qui je souhaite
Le temps de vivre leurs espoirs

Gens du pays…

------------------------------------------------

24 juin besoin d'encouragement PVoix.jpg