Pensées 06 juillet 2019

Bonjour à toutes et à tous

Lise Bourbeau, auteure entre autres d'« Écoute ton corps » raconte que chacun de nous possède au plus profond de soi son jardin secret. Par contre, le corps de plusieurs personnes parle des problèmes qu'ont engendré ces secrets enfouis en chacun de nous depuis leur plus tendre enfance. Aujourd’hui, nous réalisons quelques-unes des réponses à la question pourquoi il semble si important de nous révéler et de nous trouver un accompagnateur fiable dans cette démarche plutôt que de devenir obsédé par nos secrets ou de tenter de les camoufler, de les étouffer, de les avaler ou de les geler. Pourtant… « C’est dans l’inconfort qu’on grandit. » ( Benjamin Disraeli ) Accompagner, c’est parrainer, c’est marcher sur le chemin d’une personne en cheminement, et pas sur le chemin que nous voulons que ce filleul emprunte.

« Beaucoup de faux pas ont été faits en restant immobile. »( Benjamin Disraeli ) « Il faut se rappeler que ce genre d’insécurité ( émotive ) peut se manifester à tous les niveaux où nos instincts sont menacés. … si je tiens compte aussi bien du présent que du passé, quels sont les incidents de ma vie sexuelle qui m’ont laissé dans l’anxiété, l’amertume, la frustration ou la dépression ? En évaluant honnêtement tous ces incidents, puis-je voir en quoi j’ai manqué ? Serait-ce à cause de mon égoïsme ou de mes exigences déraisonnables que je me suis retrouvé dans de tels embarras ? » ( 12x12, 4e Étape, page 58 )

Une petite voix intérieure s'exprime alors sans savoir d’où elle vient. Quelquefois, elle n'est pas petite, elle est forte et tonitruante. Même petite, nous l’entendons souvent sans savoir son origine. Des fois nous l’écoutons. Souvent nous faisons semblant de ne pas l’entendre et nous continuons à persévérer dans nos agissements toxiques comme si nous n’avions rien entendu. Ce que cette voix intérieure nous propose nous invite à changer notre mode de vie, celui auquel nous sommes habitués, nous bouscule dans notre routine, même si celle-ci nous procure souvent de l’insatisfaction, de la souffrance...

Pour nous, cette voix intérieure provient de notre Puissance supérieure. Certains d’entre nous sont très sceptiques et ne croient pas que leur Ps puisse communiquer avec eux. Plusieurs ne réalisent pas encore que cette énergie de vie, cet Être suprême gère la plus grande partie de nos vies. La grande majorité des membres se tournent vers leur Ps pour obtenir du changement, tout ceci d'abord en doutant de cette force plus grande qu'eux-mêmes… Ils font un essai, un test... Grâce à cette petite voix intérieure qui nous invite à adopter le mode de vie des Douze Étapes, notre Ps nous aide finalement à découvrir des moyens concrets et pratiques sur l'art de nous révéler, tout en nous libérant de ces poids lourds du passé, ce qui apporte de précieuses réconciliations et parfois même des guérisons tout à fait inattendues, même dans nos relations personnelles. « S’il me semble que mon inconfort est attribuable à la conduite d’autres personnes, pourquoi suis-je si peu capable d'accepter les situations que je ne peux changer. Telles sont les questions fondamentales qui peuvent me révéler la source de mon malaise et m’indiquer si je suis en mesure de modifier ma conduite et de m’adapter avec sérénité à des règles de discipline personnelles. » ( 12x12, 4e Étape, page 58 ) L’inconfort, le malaise que nous ressentons ne sont que des moyens d’attirer notre attention que prend notre Ps. « Je n’étais pas atteint de cette maladie quand je suis arrivé ici. J’ai attrapé cette maladie, l’alcoolisme quand j’ai commencé à aller aux AA. Cette maladie entre par les oreilles et se transmet vite. Elle est contagieuse. » ( Anonyme ) Et c’est par le coeur que nous nous rétablissons.

Dans les groupes d'entraide, petit à petit, nous trouvons la voie (ou était-ce la voix) du rétablissement en demandant de l'aide, en téléphonant aux membres, en prenant des risques, en partageant avec un témoin éclairé, lucide, un parrain ou une marraine et en nous impliquant dans les réunions et en y allant pour écouter ou pour partager nos expériences avec les autres, en priant et en méditant. Notre Puissance supérieure, que certains disent aussi intérieure parfois gentille (gPs), nous invite à cheminer et à faire ce qu’il faut pour retrouver la raison, un corps sain et nul doute, pour accomplir Sa volonté. « Personne n’est capable de vous contrarier sans votre consentement. » ( Eleanor Roosevelt ) Alice Miller a écrit qu'avec l'aide d'un 'témoin lucide', tout être humain peut, s'il le veut et selon ses possibilités, ressentir en lui l'enfant réduit au silence, lui permettre d'accéder enfin à la parole et de se libérer des conséquences des blessures qu'il a subies jadis. Qu’est-ce qu’un témoin lucide ? « Le témoin lucide peut jouer dans la vie de l'adulte un rôle analogue à celui du témoin secourable auprès de l'enfant. J'entends par là une personne qui connaît les répercussions du manque de soins et de la maltraitance dans les premières années. De ce fait, elle pourra prêter assistance à ces êtres blessés, leur témoigner de l'empathie et les aider à mieux comprendre les sentiments – incompréhensibles pour les intéressés – de peur et d'impuissance issus de leur histoire. Et leur permettre ainsi de percevoir plus librement les options dont, aujourd'hui adultes, ils peuvent disposer. » ( Alice Miller — Notre corps ne ment jamais )

Merci la Vie !!!
Gilles

------------------------------------------------

Un grand nombre d'entre nous arrivons à Al-Anon avec l'impression que la vie nous a fait un sale coup. « Ce n'est pas juste ! » nous plaignons-nous. « Est-ce que je ne mérite pas mieux après tout ce que j'ai vécu ? » La prière imprimée à l'endos de notre dépliant « Aujourd'hui seulement » peut jeter une certaine lumière sur ce sujet quand elle dit : « ...fais que je ne cherche pas tant d'être consolé que de consoler ; ...d'être aimé que d'aimer ; car c'est en donnant que l'on reçoit... » Au lieu de nous demander ce que la vie nous donne, nous y gagnerions peut-être davantage en nous demandant ce que nous-mêmes pouvons donner.
En tendant la main pour aider les autres d'une façon saine, nous allons au-delà de nos problèmes et nous apprenons à donner sans condition. Chaque moment peut se révéler une occasion de servir, de changer notre vie. Al-Anon nous offre de nombreuses occasions de commencer à servir — placer les chaises, accueillir les nouveaux venus, animer une réunion. Quand nous découvrons que nous pouvons vraiment apporter une contribution positive, plusieurs d'entre nous constatons que l'estime personnelle a remplacé l'apitoiement.

Pensée du jour
Aujourd'hui, je m'efforcerai d'être un instrument de la paix de Dieu. Je sais qu'il s'agit de l'engagement le plus aimant et le plus généreux que je peux prendre — envers moi-même.

« Quand les gens rendent service, leur vie n'est plus vide de sens. » John Gardner

Al-Anon, Le Courage de Changer, 6 juillet, page 188 Les déceptions qui surviennent lorsqu'on grandit au contact de l'alcoolisme ont nourri mes attentes négatives. Je m'attendais constamment au pire, et la peur était solidement ancrée dans ma volonté et dans ma vie.
Quand je suis arrivé à Al-Anon, j'ai entendu dire que la foi remplace la peur. Mais je croyais que la foi était quelque chose que j'avais ou que je n'avais pas, comme si c'était quelque chose qui m'était accordé ou refusé par quelqu'un d'autre. Je ne savais pas que la foi est un talent spirituel qui doit être cultivé. Je ne savais pas que ma foi allait évoluer pour devenir une conviction bien concrète que Dieu serait toujours là pour moi.
Je pratique ma foi à l'aide de la Troisième Étape et du slogan « Lâcher prise et s'en remettre à Dieu ». Lorsque j'essaie un nouveau type de comportement et que je me détache des résultats, je vois mes problèmes se résoudre — sans que j'aie à intervenir. Ces expériences forment un réservoir de confiance dans lequel je peux puiser lorsque survient une nouvelle difficulté.
Lorsque je suis accablé par la peur, je me tourne vers les réunions. Quel que soit le danger, je peux toujours aller à une réunion où l'on me rappelle que cela aussi passera. Cela me remet sur la voie de la foi et de la confiance envers ma Puissance Supérieure.
J'ai aussi découvert quelque chose de plutôt déroutant — je peux très bien avoir la foi un certain jour et avoir de la difficulté à la trouver le jour suivant. Étant une personne qui prône la constance, cela m'a pris un certain temps pour accepter la nature changeante de mon expérience de la foi. Aujourd'hui, je comprends que même si j'ai de la difficulté à ressentir la foi, cela ne veut pas dire que je ne la possède pas. C'est un aspect naturel du processus. La foi existe, que je la ressente ou non.

Pensée du jour
Quand la peur occupe une place importante, je peux agir avec foi pour ramener cette peur à ses véritables proportions.

« Maintenant, j’apprends à compter tellement sur Dieu que je peux me débarrasser de la plupart de mes peurs. » Le Forum, mai 1998, page 24

Al-Anon, De l’espoir pour aujourd’hui, 6 juillet, page 188

------------------------------------------------

Reconnaître la peur...

Nos défauts ont été principalement alimentés par la peur égoïste... Les Douze Étapes et les Douze Traditions, page 88

Quand je me sens troublé, irrité ou déprimé, je cherche où se cache la peur. Cette « veine néfaste et corrosive » est la source de ma détresse. Il y a la peur de l'échec, la peur de ce que pensent les autres, la peur d'être blessé et tant d'autres peurs. J'ai découvert une Puissance supérieure qui ne veut pas que je vive dans la peur ; par conséquent, ma vie chez les AA est une vie de liberté et de joie. Je ne désire plus vivre avec la multitude de défauts qui me caractérisaient quand je buvais. La Septième Étape me permet de me libérer de ces défauts. Je demande à Dieu de m'aider à reconnaître la peur sous chaque défaut et à m'en délivrer. Cette méthode, qui réussit toujours, est un des grands miracles de ma vie chez les Alcooliques anonymes.

Alcooliques Anonymes, Réflexions quotidiennes, page 196

------------------------------------------------

Parler ou agir

Il est rarement sage, en revenant vers un individu encore affecté par les injustices que nous lui avons fait subir, de lui annoncer que nous sommes désormais tournés vers la religion. Dans l'arène de boxe, cela équivaudrait à foncer sans penser aux conséquences. Pourquoi nous exposer à nous faire traiter de fanatiques ou de raseurs religieux ? Nous pourrions gâcher toute chance éventuelle de livrer un message positif.
Par ailleurs, notre interlocuteur ne pourra qu'être impressionné par notre désir sincère de réparer le tort que nous lui avons causé. Il sera plus intéressé par notre démonstration de bonne volonté que par le récit de nos découvertes spirituelles. Les Alcooliques Anonymes, pages 86-87

Alcooliques Anonymes, Réflexions de Bill, page 187

------------------------------------------------

6 juillet - Pensée A.A. pour aujourd'hui
Nous avons essayé d'étudier notre problème alcoolique, nous demandant quelle était la cause de notre étrange obsession. Plusieurs d'entre nous ont subi des traitements spéciaux comme l'hospitalisation ; ils ont même séjourné dans d'autres institutions. Dans chaque cas, le soulagement n'était que temporaire. Nous avons essayé par toutes sortes de faux raisonnements de nous convaincre que nous savions pourquoi nous buvions, mais nous avons continué à boire quand même. Finalement, c'était beaucoup plus grave qu'une simple habitude. Nous étions devenus des alcooliques, des hommes et des femmes qui se détruisaient eux-mêmes à l'encontre de leur propre volonté. Suis­je complètement affranchi de mon obsession alcoolique ?

Méditation du jour
« Demandez et vous recevrez. » Ne vous laissez jamais aller à la pensée que vous êtes incapable d'accomplir quelque chose d'utile ou que vous ne serez jamais capable d'accomplir une œuvre utile. La vérité est que vous pouvez faire pratiquement quoi que ce soit dans le domaine des relations humaines, si vous êtes prêts à demander le secours de Dieu. Ce secours peut bien ne pas vous être donné immédiatement parce que vous n'êtes pas absolument prêt à le recevoir. Mais il viendra certainement lorsque vous serez suffisamment préparé. À mesure que vous avancerez spirituellement, une impression de bien-être venant de la force de Dieu s'emparera de vous et vous serez capable d'accomplir un grand nombre de choses utiles.

Prière du jour
Je demande d'accepter de passer par une période d'épreuve. Je demande d'avoir confiance en Dieu au sujet des résultats de cette épreuve.

Vingt-quatre heures par jour, Hazelden, page 190

------------------------------------------------

PENSÉE DU JOUR
Nous rêvons d'être des gagnants. En imagination, nous atteignons toujours notre but. Pour que ces rêves deviennent réalité, nous devons vouloir être des gagnants. Cette volonté se traduit par de l'énergie, de la détermination et un sens de l'engagement. Quand nous regardons de près les gagnants que nous admirons, nous voyons qu'ils offrent l'image du gagnant. Ils sont fiers de leur apparence. Ils s'expriment comme des gagnants et parlent avec les autres avec aisance. Ils se sentent à l'aise dans n'importe quel groupe. Ils agissent comme des gagnants et il est facile de les voir rayonner l'estime de soi et la confiance en soi. De telles personnes pensent comme des gagnants et il n'y a pas de place dans leur tête pour des pensées négatives. Voir le côté positif est devenu une habitude pour eux et, en fin de compte, leur façon de vivre.

MÉDITATION DU JOUR
Aide-moi à acquérir les « façons d'être un gagnant ».

AUJOURD'HUI, JE ME SOUVIENDRAI
Mon succès commence par mon attitude mentale et non par les circonstances entourant ma naissance.

Émotifs Anonymes, Aujourd’hui Seulement, 6 juillet

------------------------------------------------

« Je suis désolé »

« L'apport principal de ( la Huitième Étape ) est de nous aider à prendre conscience petit à petit que notre attitude envers nous-mêmes et envers les autres est en train de changer . » Texte de base, page 49

Pour la plupart d'entre nous, l'idée de dire « je suis désolé » n'est probablement pas très originale. À l'époque de notre dépendance active, c'était peut-être même pour nous une phrase familière. Nous étions toujours en train de nous excuser. Et nous avons probablement été profondément surpris lorsque, lassé de nos excuses vides de sens, quelqu'un s'est exclamé : « Bien sûr que tu es désolé ! En fait, tu as toujours une excuse pour tout... » C'est peut-être le premier signe qui nous a fait comprendre que le fait de dire « je suis désolé » ne changeait rien pour ceux que nous avions lésés, surtout lorsqu'ils savaient, comme nous, que nous referions encore la même chose. Plusieurs d'entre nous croyaient que faire amende honorable, serait une autre façon de dire « je suis désolé ». Cependant, les actes que nous posons dans le contexte de ces étapes sont complètement différents. Faire amende honorable signifie changer et, surtout, redresser la situation. Si nous avons volé de l'argent, nous ne nous contentons pas de dire : « Je suis désolé. Je ne le ferai plus jamais maintenant que je suis abstinent. » Nous rendons l'argent. Si nous avons négligé ou abusé de nos familles, nous ne nous contentons pas de nous excuser. Nous commençons à les traiter avec respect.
En fin de compte, le but de la pratique des étapes est de transformer notre comportement et notre façon de nous conduire envers nous-mêmes et envers les autres. Nous ne sommes plus juste « désolés », nous sommes responsables.

Juste pour aujourd'hui, j'accepte d'être responsable de moi-même et de mon rétablissement. Aujourd'hui, je changerai un comportement pour lequel je suis désolé.

Narcotiques Anonymes, JUSTE POUR AUJOURD'HUI, 6 juillet, page 198

------------------------------------------------

Si tu hésites à demander ton chemin, tu te perdras. Proverbe malais

Si j'avais su quoi faire pour enrayer ma maladie, je ne serais pas ici. Pour me rétablir, je dois changer mes façons d'agir, avoir le désir sincère d'être prêt à tout. J'ai des questions à poser aux membres : comment fait-on pour demeurer abstinent ? Comment éviter de tomber dans l'obsession des régimes et de la perte de poids ? Je dois questionner les autres même quand je crois avoir les réponses, et peut-être plus particulièrement lorsque je crois les avoir.
Petit à petit, je trouverai ma voie si je demande de l'aide, si je téléphone aux membres, si je me choisis un parrain ou une marraine et si j'assiste aux réunions pour écouter ou pour partager mes expériences avec les autres.
Je ferai ce qu'il faut pour retrouver la raison.

Pensée du jour : Je prie pour continuer à me débarrasser de plus en plus de l'orgueil et de la suffisance que j'ai mis de côté pour venir chez les OA demander de l'aide.

Outremangeurs Anonymes, Aujourd'hui, 3e Éd., page 188

------------------------------------------------

« Lorsque vous aurez commencé à vivre de cette façon, la vie prendra tout son sens. » Beyond Our Wildest Dreams, page 28

Si quelqu'un m'avait dit, six ans avant que j'arrive chez les OA, que je pèserais plus du double de mon poids actuel, que je serais rongé par la peur et la dépression et que je perdrais tout ce qui compte pour moi, j'aurais répondu : « C'est impossible ». D'autre part, si quelqu'un m'avait dit, lors de ma première réunion, qu'en moins de six ans, je mangerais des aliments sains, au bon moment et en bonne quantité, que j'aurais un poids normal, que je serais libéré de la peur et de la dépression et que je serais une toute nouvelle personne avec une toute nouvelle vie, j'aurais répondu : « C'est impossible ».
Beaucoup de gens se contentent d'une qualité de vie « acceptable ». Ils traversent machinalement leurs journées et pensent souvent en termes de problèmes plutôt qu'en termes de solutions. Mais chez les OA, nous avons de la chance. Nous avons trouvé des solutions qui ont traversé l'épreuve du temps et qui répondent à tous les problèmes imaginables. Nous avons découvert ce que le Gros Livre appelle « un mode de vie qui fonctionne réellement ». Ce mode de vie nous offre une abstinence faite de liberté et de bonheur et bien plus encore. Nous n'espérons rien de moins que la réalisation de chacune des promesses du Gros Livre !

Outremangeurs Anonymes, Les voix du rétablissement, 6 juillet, page 188

------------------------------------------------

Pensée du jour
Nous avons essayé de comprendre notre problème de jeu, en cherchant la cause de notre étrange obsession. Plusieurs ont subi des traitements spéciaux comme la thérapie, la psychologie, etc. Souvent, le soulagement n'était que temporaire. Nous avons essayé par toutes les façons de nous convaincre que nous savions pourquoi nous jouions. Nous avons continué à jouer quand même. Finalement, c'était beaucoup plus grave qu'une simple habitude et nous sommes devenus des joueurs malades, des hommes et des femmes qui se détruisaient à l'encontre de leur propre volonté. Suis-je complètement affranchi de mon obsession de jouer ?

Méditation du jour
« Demandez et vous recevrez. » Ne vous laissez jamais aller à la pensée que vous êtes incapable d'accomplir quelque chose d'utile ou que vous ne serez jamais capable d'accomplir une œuvre utile. La vérité est que vous pouvez faire pratiquement n'importe quoi dans le domaine des relations humaines si vous êtes prêt à deman­der le Secours de Dieu. Ce Secours peut bien ne pas vous être donné immédiatement parce que vous n'êtes pas prêt à Le recevoir, mais Il viendra certainement lorsque vous serez suffisamment préparé. À mesure que vous avancez spirituellement, une impression de bien-être venant de la Force de Dieu s'empare de vous et vous êtes capable d'accomplir un grand nombre de choses utiles.

Prière du jour
Je demande de réclamer le Secours de Dieu par ma foi en Lui. Que ce Secours me soit donné selon ma foi.

Joueurs Anonymes, 06 juillet

------------------------------------------------

6 juillet

Mets ta foi et ta confiance entières en Moi, et sache que Je ne te ferai défaut ni ne t'abandonnerai jamais. Rien de ce que tu entreprends n'est impossible, car avec Moi tu peux faire tout chose. Vis par la foi. Je veux que, de chaque situation, tu voies sortir du bon, peu importe si la situation paraît étrange.
Aie le désir que ta foi et ta confiance soient mises à l'épreuve encore et encore, car à quoi cela sert-il de parler de foi et de confiance si tu ne les mets pas à l'épreuve pour voir comment elles marchent pour toi ? Es-tu prêt à te lancer dans la foi et la confiance complètes pour faire ce qui est impossible en apparence, non par bravade, mais parce que tu sais sans l'ombre d'un doute d'où cela vient ? Tant que tu n'as pas éprouvé ta foi et ne l'as pas trouvé inébranlable, n'en parle pas. Puise ta force et ta capacité en Moi ! Puisque JE SUIS avec toi, qui peut être contre toi ?

La Petite Voix, Eileen Caddy

------------------------------------------------

Pour ceux et celles qui désirent lire les chroniques de Gilles sur le site Quand la drogue n'est plus un jeu : http://www.quandladrogue.com
Bon rétablissement pour toutes et tous !
Bonne journée !
L'expérience nous a démontré qu'adhérer à un groupe qui utilise les Douze Étapes pour se rétablir et mettre en pratique ce merveilleux mode de vie un jour à la fois peuvent nous aider à vivre de beaux moments de bonheur et de sérénité.

------------------------------------------------

06 juillet Puise en moi PVoix.jpg