Pensées 10 juillet 2019

Bonjour à toutes et à tous

Sur son bureau, Dr Bob avait une plaquette qui définissait l’humilité ainsi :
L'humilité ( Dr Bob et les Pionniers, page 222 )


L’humilité est une perpétuelle tranquillité du cœur.

C’est n’avoir aucun problème.
C’est ne jamais être fâché, vexé, irrité ou blessé.

C’est ne m’étonner de rien qui puisse m’arriver.

C'est ne pas sentir les attaques des autres.

C’est rester calme quand personne ne me louange.

 Et si je suis blâmé ou méprisé,
c’est trouver en moi un lieu béni,
où je puisse me retirer, refermer la porte,
m’agenouiller devant mon Père en secret,
et être en paix,
comme dans une mer profonde de calme, 

quand tout autour de moi semble trouble.
vidéo clip d'une allocution du Dr Bob en 1950 : http://www.youtube.com/watch?v=_TX9BTmcjhw

« Les défauts de l’âme sont comme les blessures du corps : quelque soin qu’on prenne de les guérir, la cicatrice paraît toujours, et elles sont à tout moment en danger de se rouvrir. » (François, duc de La Rochefoucauld) Nous ne pouvons pas que regarder nos cicatrices, nos blessures, nos défauts, nos qualités… notre nombril. Nous ne pouvons qu'à nous attarder sur l'œuvre de guérison qui s'opère en nous et chez les autres en nous rétablissant ensemble ; nous n'avons qu'à y participer, si telle est la volonté de de notre Ps. Comme c’est difficile de ne pas se regarder, encore plus de se comparer… Notre Dieu d'amour nous aime tels que nous sommes. Aucun de nous n’est une erreur de la création. Il nous veut debout et en même temps humbles. Il nous désire en cheminement, sur ce chemin de l’Amour qu’Il nous montre à tout moment. Il est toujours présent dans nos vies. C’est nous qui nous croyons quelquefois absents, parfois même séparés de Son regard, incapables de retrouver cette perpétuelle tranquillité du cœur.

Lorsque nous nous apercevons que nos meilleures tentatives pour nous libérer de nos blessures et de nos défauts aboutissent souvent au désastre, nous arrivons à reconnaître que nous n'avons jamais eu les commandes de notre vie. Nous en venons à admettre qu'une Puissance supérieure à nous-mêmes peut être une entité bien plus compréhensive et tolérante face à nous que nous ne le sommes nous-mêmes. Ce processus est un immense soulagement, quel poids de moins sur nos épaules (ce poids qui n'a jamais été là et qui en fait seulement une illusion n'apparaît pas sur un pèse-personne, souvent parce qu'il est bien distribué entre nos deux oreilles).

Au fur et à mesure que nous mettons en pratique le mode de vie et les principes spirituels des groupes d'entraide, notre façon de voir les choses change. Nos attitudes s'expriment toujours dans nos actions. Souvent, ce n'est pas ce que nous disons, mais bien la façon dont nous le disons et dont nous agissons qui compte vraiment. Et comme l'a écrit Sophie dans l'édition de la Vigne de Fév.-Mars 2013 à la page 15 : « Si tu veux avoir ce que tu n'as jamais eu, fais ce que tu n'as jamais fait ! »

Merci la Vie !!!
Gilles

------------------------------------------------

Parce que nous avons vécu dans le contexte de l'alcoolisme, plusieurs d'entre nous perdons de vue la perspective de la personne que nous sommes et de ce que nous pouvons ou ne pouvons pas faire. Nous acceptons, concernant nos propres limites, des idées qui ne sont pas basées sur la réalité. Al-Anon nous aide à trier le vrai du faux en nous encourageant à jeter sur nous-mêmes un regard neuf et objectif.
On m'avait toujours dit que j'avais une constitution frêle et que je devais éviter la surexcitation et le surmenage. Comme je croyais cela, j'évitais l'exercice, les sports, certaines tâches et même la danse, étant assurée que mon faible corps ne pouvait résister à la tension. Quand je recevais une invitation, je répondais le plus souvent : « Je ne peux pas. »
Dans Al-Anon, j'ai constaté que j'avais une fausse image de moi-même. Je n'avais jamais pensé remettre en question ce que je croyais, mais quand j'y ai regardé de plus près, j'ai découvert que c'était faux. Je suis aussi en forme que n'importe qui. J'ai commencé à me demander combien d'autres fausses affirmations me limitaient. Un tout nouveau mode de vie s'ouvrait à moi parce que j'avais le soutien et l'encouragement nécessaires pour jeter un regard neuf sur moi-même.

Pensée du jour
Je ne laisserai pas d'anciennes idées et d'anciens doutes me limiter sans les remettre en question. Je peux découvrir des forces et des talents qui n'ont jamais eu la chance de se révéler au grand jour. Aujourd'hui, en me défaisant d'idées désuètes, j'ai la chance d'apprendre des choses merveilleuses à mon sujet.

« Remettez vos limites en question car chose certaine ce sont les vôtres. » Richard Bach

Al-Anon, Le Courage de Changer, 10 juillet, page 192

------------------------------------------------

Lorsque je m'intéresse à quelque chose, j'y accorde volontiers mon temps et mon attention. Je m'intéresse à Al-Anon, et je m'intéresse à mes groupes. Il est dans mon intérêt qu'ils soient en santé et qu'ils progressent. Alors, je fais ce qui est en mon pouvoir. Je participe de bon gré et avec amour. Je fais ce qu'il y a à faire — arranger la salle, nettoyer, animer, parler aux nouveaux venus. Je ne le fais pas parce que je m'y sens obligée, mais parce que j'ai un sentiment d'appartenance. Je sens que je fais partie de ces groupes.
Je suis à l'aise de participer aux réunions Al-Anon parce que j'y trouve un climat de confiance et de respect mutuel. Mais je n'ai pas toujours été aussi ouverte. Il y a eu des périodes de ma vie où je n'arrivais pas à faire confiance, et je n'étais pas respectée, alors je me retirais. Je ne me permettais pas de rester et de faire face aux défis qui se présentaient à moi. Maintenant que je suis en rétablissement, je ne veux pas limiter mes possibilités de croissance en restreignant mes relations avec les autres, qu'ils soient ou non dans le programme. Comme toujours, Al-Anon m'apprend à prier, à me regarder, à examiner mes attitudes puis à passer à l'action.
Pour moi, passer à l'action signifie me détacher des comportements des autres et leur offrir la même acceptation, la même considération, et le même respect que je désire obtenir. Pour vivre avec les autres de manière plus harmonieuse, je pratique le « Vivre et laisser vivre ». Je m'efforce d'accepter le fait qu'ils sont humains et qu'ils ont des faiblesses et des limites bien humaines, tout comme moi. Quand je ne m'attends pas à la perfection, chez moi ou chez les autres, je suis libre de participer et de prendre ma place dans la vie.

Pensée du jour
Le sentiment d'appartenance est aussi nécessaire à ma santé spirituelle que l'air l'est à mes poumons.

« Reconnaissant ce besoin spirituel d'appartenance, le principe de participation a été intégré à notre structure de service. » Les Concepts : le secret d’Al-Anon..., page 7

Al-Anon, De l’espoir pour aujourd’hui, 10 juillet, page 192

------------------------------------------------

Vers la paix et la sérénité

Puis, une fois que nous avons accepté de regarder bien en face certains de nos défauts, que nous en avons parlé avec une autre personne et que nous étions prêts à ce qu'ils soient éliminés, notre perception de l'humilité commence à s'élargir. Les Douze Étapes et les Douze Traditions, page 113

Quand survient une situation qui détruit ma sérénité, la souffrance me pousse souvent à demander à Dieu de me faire savoir quel rôle j'ai joué dans cette situation. J'admets mon impuissance et je lui demande humblement de m'aider à accepter. Je cherche à voir comment mes défauts ont contribué à créer cette situation. Aurais-je pu être plus patient ? Ai-je été intolérant ? Ai-je cherché à tout prix à faire à ma tête ? Ai-je eu peur ? Après avoir découvert ces défauts, je mets de côté ma confiance en moi et je demande humblement à Dieu de me débarrasser de mes faiblesses. La situation ne changera peut-être pas, mais l'exercice de l'humilité me rendra la paix et la sérénité qui viennent naturellement quand je m'en remets à une Puissance supérieure.

Alcooliques Anonymes, Réflexions quotidiennes, page 200

------------------------------------------------

Le commencement de l'humilité

« Les Douze Étapes renferment peu de vérités absolues. La plupart peuvent être librement interprétées selon l'expérience et le point de vue de chacun.
« Chaque membre est donc libre de commencer les Étapes où il peut et où il veut. Dieu, tel que nous Le concevons, peut être défini comme une « Puissance supérieure… » ou une « Puissance suprême ». Pour des milliers de membres, le groupe des AA représentait, au début, la « Puissance suprême ». Cette admission est très facile lorsque le nouveau constate que la plupart des membres sont abstinents et que lui ne l'est pas.
« Son admission est le commencement de l'humilité ; le nouveau est au moins disposé à ne plus se prendre pour Dieu. C'est tout ce qu'il lui faut au départ. Par la suite, s'il se détend et met en pratique autant d'Étapes que possible, il est assuré de progresser spirituellement. » Lettre, 1966

Alcooliques Anonymes, Réflexions de Bill, page 191

------------------------------------------------

10 juillet - Pensée A.A. pour aujourd'hui
Les membres des Alcooliques Anonymes ne participent pas aux controverses théologiques mais, en transmettant leur message, ils essaient d'expliquer très simplement leur vie spirituelle. Comment la foi en une Puissance Supérieure peut vous aider à surmonter la solitude, la crainte et l'anxiété. Comment cette Puissance peut vous aider à vivre en paix avec les autres. Comment cette Puissance peut vous permettre de vous élever au-dessus de la souffrance, de la douleur et du découragement. Comment elle peut vous empêcher de désirer des choses destructrices. En suis-je arrivé à celle foi simple et efficace ?

Méditation du jour
Attendez-vous à des changements miraculeux dans la vie des gens. Ne soyez pas arrêté par le manque de foi. Des humains peuvent être transformés et souvent ils sont prêts et attendent d'être transformés. Ne croyez jamais que l'être humain ne peut pas être changé. Chaque jour nous constatons que des mentalités ont été transformées. Avez-vous assez de fuir pour rendre ces changements possibles ? Des miracles modernes se produisent tuus les jours dans les vies humaines. Tous les miracles sont effectués dans la personnalité. La nature humaine peut être améliorée et s'améliore continuellement. Mais il nous faut avoir assez de foi pour devenir les intermédiaires de la force de Dieu dans la vie des autres.

Prière du jour
Je demande d'avoir assez de foi pour m'attendre à des miracles. Je demande d'être l'instrument employé par Dieu afin d'aider à améliorer la vie des autres.

Vingt-quatre heures par jour, Hazelden, page 194

------------------------------------------------

PENSÉE DU JOUR
La souffrance émotive est ce qui m'a amené chez ÉA. En dépit de ma peur, je me suis rendu à ma première réunion et j'ai découvert que je n'étais pas seul. J'ai aussi trouvé l'espoir. J'ai entendu comment d'autres avaient trouvé de l'aide grâce aux Douze Étapes en partageant avec les autres et j'ai décidé de faire un essai. J'ai assisté aux réunions hebdomadaires, j'ai lu la documentation et j'ai essayé de mettre en pratique le Programme dans ma vie de tous les jours. Après des hauts et des bas, j'ai constaté que j'allais mieux. L'anxiété, la panique et les peurs anormales commençaient à perdre de leur force. Je continue à assister aux réunions pour maintenir mes acquis et pour continuer à grandir comme être humain par ma foi en ma Puissance supérieure. Quand je donne de l'espoir à un membre en lui racontant mon rétablissement, ma croissance est favorisée.

MÉDITATION DU JOUR
Mon Dieu, aide-moi à me rappeler mes souffrances passées. Aide-moi à être reconnaissant envers le Programme et les gens qui ont partagé avec moi leurs pensées, leurs émotions, leurs peurs et leur foi. Ne me laisse jamais oublier de me tourner vers Toi pour me guider et me rappeler que Tu es mon appui.

AUJOURD'HUI, JE ME SOUVIENDRAI
La souffrance débouche sur la croissance puis, finalement sur la paix et la sérénité.

Émotifs Anonymes, Aujourd’hui Seulement, 10 juillet

------------------------------------------------

Une attitude positive

« Ce vieux fond de négativisme me suivait partout où j'allais. » Narcotics Anonymous, page 135

Une attitude négative est le signe de la dépendance active. Tout ce qui se passait dans notre vie était la faute de quelqu'un d'autre ou de quelque chose d'extérieur à nous. Nous étions devenus experts dans l'art de reprocher aux autres nos propres déficiences. En rétablissement, une des premières choses que nous nous efforçons de développer est une nouvelle attitude. Nous trouvons que la vie est beaucoup plus facile quand nous remplaçons notre façon de penser négative par des principes positifs. L'attitude négative qui nous enfonçait dans notre dépendance active, peut trop souvent nous suivre dans les salles de Narcotiques Anonymes. Comment pouvons-nous réajuster nos attitudes ? En modifiant notre façon d'agir. Ce n'est pas facile, mais c'est faisable.
Pour commencer, nous pouvons écouter notre façon de nous exprimer. Avant d'ouvrir la bouche, posons-nous quelques questions simples : Ce que je vais dire porte-t-il sur le problème ou sur la solution ? Ce que je m'apprête à dire est-il formulé avec bienveillance ? Ce que j'ai à dire est-il important, ou serait-ce mieux pour tout le monde que je me taise ? Est-ce que je parle pour parler, ou y a-t-il un motif valable pour mes « sages paroles » ?
Nos attitudes s'expriment dans nos actions. Souvent, ce n'est pas ce que nous disons, mais la façon dont nous le disons qui compte vraiment. Au fur et à mesure que nous apprendrons à nous exprimer de façon plus positive, nous remarquerons que nos attitudes s'amélioreront également.

Juste pour aujourd'hui, je veux être délivré de toute négativité. Aujourd'hui, j'agirai et je m'exprimerai de façon positive.

Narcotiques Anonymes, JUSTE POUR AUJOURD'HUI, 10 juillet, page 202

------------------------------------------------

C'est notre façon de voir les choses qui fait du monde un enfer ou un paradis. Ralph Waldo Emerson

À titre de membre OA en voie de rétablissement, je constate que ma mentalité d'aujourd'hui est à des années-lumière de mes pensées d'outremangeur actif. Dans l'abstinence et l'acceptation de moi-même, je trouve plus de beauté que de laideur, plus à admirer qu'à condamner. Toutefois que je sois heureux ou déprimé, serein ou agité, je sais que la beauté ou la méchanceté du monde dépend uniquement de mon état d'esprit. En effet, c'est dans ma tête que se forme ma vision du monde. Au fur et à mesure que j'avance dans le mode de vie, ma façon de voir les choses change. Mes problèmes d'il y a une semaine, un mois ou une année sont résolus. En temps opportun, je ne m'en ferai plus de souci avec la plupart des choses qui m'ennuient aujourd'hui.

Pensée du jour : Je renonce à mon besoin pressant de changer les personnes et les circonstances pour les rendre conformes à mes attentes. Ce n'est pas le monde qui doit changer, c'est moi.

Outremangeurs Anonymes, Aujourd'hui, 3e Éd., page 192

------------------------------------------------

« Ainsi, on a souvent vu des outremangeurs mal comprendre l’esprit de l'Étape et agir comme si c'était leur affaire d'éliminer leurs déficiences et leurs défauts. » Les Douze Étapes et les Douze Traditions des Outremangeurs Anonymes, page 65

Je suis censé reconnaître que je suis impuissant devant mes défauts et les confier à ma Puissance supérieure, mais je ne le fais pas de bonne grâce. Au contraire, je lutte contre mes défauts. Je les traîne dans la boue. Je me débats, je grogne et je consacre une grande quantité d'énergie à les combattre. Ce n'est que lorsqu'il ne me reste plus de force et que je constate que mes défauts ne sont même pas essoufflés, en fait, ils ne sont même pas au courant que je me suis battu contre eux, que je reconnais mon impuissance.
Lorsque mes meilleures tentatives pour me libérer de mes défauts aboutissent au désastre, j'arrive à comprendre que je dois céder les commandes de ma vie à quelqu'un de bien plus compréhensif et tolérant face à moi que je ne le suis moi-même. C'est un immense soulagement.

Outremangeurs Anonymes, Les voix du rétablissement, 10 juillet, page 192

------------------------------------------------

Pensée du jour
Les membres J.A. ne participent à aucune controverse, mais, en transmettant leur message, ils essaient d'expliquer très simplement leur vie spirituelle. Comment la foi en une Puissance Supérieure peut-elle nous aider à surmonter la solitude, la crainte et l'anxiété ? Comment cette Puissance peut-elle nous aider à vivre en paix avec les autres ? Comment cette Puissance peut-elle nous permettre de nous élever au-dessus de la souffrance, de la douleur et du découragement ? Comment peut-elle nous empêcher de désirer des choses destructrices ? En suis-je arrivé à cette foi simple et efficace ?

Méditation du jour
Attendez-vous à des changements miraculeux dans la vie des gens. Ne soyez pas arrêté par le manque de foi. Des humains peuvent être transformés et souvent, ils sont prêts à cette transformation. Ne croyez jamais que l'être humain ne peut pas être changé, car, chaque jour, vous constatez que des mentalités l'ont été. Avez-vous assez de foi pour rendre ces changements possibles ? Des miracles modernes se produisent tous les jours et ils sont effectués surtout dans la personnalité. La nature humaine peut être améliorée et s'améliore continuellement, mais il vous faut avoir assez de foi pour devenir les intermédiaires de la Force de Dieu dans la vie des autres.

Prière du jour
Je demande d'avoir assez de foi pour m'attendre à des miracles. Je demande d'être l'instrument pour aider à améliorer la vie des autres.

Joueurs Anonymes, 10 juillet

------------------------------------------------

10 juillet

Il est d'importance vitale que tu aies l'attitude juste et positive envers ce jour et envers tout ce qu'il contient pour toi ! Tu peux réussir ou gâcher la journée, rien que par la façon dont tu t'en approches. Ta façon de réagir aux événements peut faire toute la différence. Lorsque tes réactions sont négatives et agressives, tu élèves immédiatement des barrières et crées l’opposition ; tu trouves des fautes chez tous les autres et tu les accuses. Tu es si aveugle que tu ne vois pas que c'est toi qui es en cause, et tu te promènes tout gonflé de toi-même.
Lorsque tes réactions sont positives et constructives, toutes les barrières s'effondrent et tu verras qu'ainsi tu obtiendras aide et coopération de tous côtés. Si tu as fais une erreur, admets-le, excuse-toi et avance. Ainsi il n'y a pas un temps précieux perdu à essayer de te justifier et à prouver que tu as raison. Tu as beaucoup de leçons à apprendre. Apprends-les rapidement et essaie de ne pas faire la même erreur deux fois !

La Petite Voix, Eileen Caddy

------------------------------------------------

Pour ceux et celles qui désirent lire les chroniques de Gilles sur le site Quand la drogue n'est plus un jeu : http://www.quandladrogue.com
Bon rétablissement pour toutes et tous !
Bonne journée !
L'expérience nous a démontré qu'adhérer à un groupe qui utilise les Douze Étapes pour se rétablir et mettre en pratique ce merveilleux mode de vie un jour à la fois peuvent nous aider à vivre de beaux moments de bonheur et de sérénité.

------------------------------------------------

10 juillet ce que tu n'as jamais fait La Vigne.jpg