Pensées 12 juillet 2019

Bonjour à toutes et à tous

Souvent les non voyants trébuchent non parce qu’ils ne voient pas mais parce qu'ils ne font pas confiance à leurs autres sens. Installés dans l’ombre, la noirceur ou le désert, ne sommes-nous pas chacun de nous tout aussi aveugles ? Notre Ps peut investir nos ténèbres virtuels de Sa lumière. Notre Ps apporte la lumière à notre pseudo obscurité ou sécheresse spirituelle. Il (ou Elle) nous permet de voir ce qui nous serait caché autrement. La foi est un don de ce Dieu Tel que nous Le concevons chacun et qui nous permet d’en venir à croire, sans en douter, qu'Il va nous aider à retrouver, au cœur de nos folies, notre raison. Et nous en avons bien besoin ! Parfois nous voudrions bien des explications. Nous pouvons tout aussi bien Le remercier pour tous ces dons. Et juste ça, c'est déjà beaucoup sinon tout. Un membre racontait que durant son actif, tout le monde lui disait qu'il était fou, et il niait ces faits, cette évidence de toutes ses forces. Puis dans son rétablissement, il raconte comment il a sombré dans la folie durant son actif et lorsqu'il témoigne de ses aventures, tout le monde lui dit que ce n'était pas si pire que ça. Pour plusieurs d'entre nous, il est impossible de glisser dans la folie, puisque le dommage est déjà fait. Oups !

Fred, un membre d'un bureau de comptables raconte ainsi son histoire : « J'avais pris note de vos opinions quant à la folie subite qui s'empare de l'esprit avant le premier verre, mais j'étais certain que cela ne m'arriverait pas après ce que j'avais appris. » ( Les Alcooliques Anonymes, 4e Éd. chap.3 Autres données sur l'alcoolisme, pages 45-46 ) Nous sommes frappés d'insanité en ce qui concerne l'alcool, les drogues, la bouffe, les émotions, le jeu, etc. Notre premier verre, notre première bouchée compulsive et nous voilà embarqués sur une autre galère qui navigue en eaux troubles et qui rencontre des écueils et récifs menaçants. « La pire souffrance est dans la solitude qui l’accompagne » ( André Malraux )

Avec l'aide de notre Puissance supérieure et des membres des groupes d'entraide, nous cherchons à résoudre nos problèmes quotidiens et apprendre à surmonter les pierres d'achoppement dans notre vie. Aujourd'hui nous sommes ouverts, nous prenons le risque d'être nous-mêmes, de traverser la vie en nous servant de ces pierres de gué qui sont disposées sur notre chemin, de vivre une nouvelle expérience et de prendre le temps de dire merci. Souvent les pierres d'achoppement qui nous bloquent dans notre actif deviennent les pierres de gué de notre cheminement. De la souffrance vient la croissance et aussi la paix et la sérénité. Nous n'avons pas choisi la souffrance initiale ni celles que notre dépendance nous fait vivre. Notre Ps sait quand nous avons fini de souffrir et nous amène sur les voies du rétablissement. « Dieu n’est pas venu supprimer la souffrance . Il n’est même pas venu l’expliquer, mais il est venu la remplir de sa présence. » ( Paul Claudel )

Merci la Vie !!!
Gilles

-------------------------------------------------

La Cinquième Tradition dit : « ...en encourageant et comprenant nos parents alcooliques... » Au début, cela me rendait perplexe. Après tout, est-ce qu'Al-Anon ne nous enseigne pas à nous concentrer sur nous-mêmes ? Il semblait y avoir là une contradiction.
La raison de ma confusion réside peut-être dans ma tendance à penser en extrémiste. Ou je me concentrais sur moi-même en me séparant complètement de la vie des autres, ou j'étais absorbée par les autres au point de me perdre de vue. Al-Anon m'aide à revenir au juste milieu.
Je peux me concentrer sur moi et être quand même une personne aimante, bienveillante. Je peux, sans perdre mon identité, éprouver de la compassion pour les êtres que j'aime et qui souffrent soit de la maladie de l'alcoolisme, soit de ses conséquences. Le fait d'encourager les autres et de leur témoigner de la bonté est un moyen d'être bonne pour moi et je n'ai pas à me sacrifier en ce faisant.

Pensée du jour
J'apprends à avoir des relations plus saines et plus aimantes. Aujourd'hui, j'offrirai mon appui à ceux que j'aime tout en continuant à m'occuper de moi.

« Si vous voulez être aimé, aimez et soyez aimable. » Benjamin Franklin

Al-Anon, Le Courage de Changer, 12 juillet, page 194

-------------------------------------------------

Grâce à l'accent que l'on met dans Al-Anon sur la conscience de soi, je sais maintenant que j'ai vécu dans la peur pendant presque toute ma vie. Quand j'ai fait ma Quatrième Étape, j'ai pris conscience de mon entêtement, et du fait que ce trait de caractère est relié à ma peur. Plus j'avais peur, plus j'essayais de contrôler. Cette monstrueuse peur se manifestait notamment par une croyance que je n'étais pas assez bonne ou assez brillante pour avoir des relations intimes, heureuses et basées sur la confiance. Au lieu de me permettre de me rapprocher des autres, j'avais plutôt tendance à les éviter.
Par exemple, je suis un jour sortie faire un tour et j'ai remarqué une voisine qui venait dans ma direction, de l'autre côté de la rue.
Ma première réaction — une impulsion venant de ma Puissance Supérieure — a été de l'interpeller et de lui envoyer la main, mais j'ai immédiatement rejeté cette idée. Elle a tourné le coin, et j'avais encore perdu une occasion d'essayer un nouveau genre de comportement en me rapprochant d'elle.
Je me sentais mal à l'aise après cette marche. J'ai réfléchi aux choix qui s'offraient à moi, j'ai décidé que ça commençait par moi, et j'ai appelé ma voisine. J'ai senti que j'avais progressé un peu en faisant le choix de lui parler plutôt que de garder le silence. Je me sentais bien d'avoir pris le risque de me rapprocher de l'intimité avec un autre être humain.
Je suis maintenant mieux en mesure de reconnaître ces occasions où ma décision de m'isoler me prive d'une occasion de bâtir de saines relations. Ma Puissance Supérieure et ma plus grande sensibilité à ce défaut de caractère vont sûrement m'aider à développer la confiance et la réceptivité nécessaires pour que je m’ouvre aux autres et que je leur permette d'entrer dans ma vie.

Pensée du jour
En laissant aller la peur, je consens à apprendre de nouvelles façons d'entrer en relation avec le monde qui m'entoure. Je sais que ma Puissance Supérieure m'accompagne, et qu'Elle est en moi.

« ... Ma Puissance Supérieure, c'est la confiance que je ressens en mon for intérieur et qui m'enlève la peur... » Tel que nous Le concevions..., page 120

Al-Anon, De l’espoir pour aujourd’hui, 12 juillet, page 194

-------------------------------------------------

Laisser le devant de la scène

Car aucun alcoolique ne peut demeurer sobre sans un certain niveau d'humilité... Sans l'humilité, leur vie serait peu utile et, dans l'adversité, ils ne pourraient compter sur les ressources de la foi qu'exigent les situations critiques. Les Douze Étapes et les Douze Traditions, page 81

Pourquoi le mot « humilité » me fait-il hésiter ? Ce n'est pas devant les autres que je m'humilie mais devant Dieu. Être humble, c'est « montrer un respect fait de soumission » et en étant humble, je me rends compte que je ne suis pas le centre de l'univers. Quand je buvais, j'étais dévoré par l'orgueil et l'égocentrisme. Je me croyais le nombril du monde, le maître de ma destinée. L'humilité me permet de dépendre davantage de l'aide de Dieu pour surmonter les obstacles, pour corriger mes propres imperfections et pour grandir spirituellement. Avec l'aide de Dieu, je dois m'habituer à résoudre des problèmes plus difficiles et apprendre à surmonter les pierres d'achoppement dans ma vie. La communion quotidienne avec Dieu est une manifestation de mon humilité et me fait prendre conscience qu'un être plus puissant que moi est prêt à m'aider, si je cesse de vouloir me prendre pour Dieu.

Alcooliques Anonymes, Réflexions quotidiennes, page 202

-------------------------------------------------

L'alibi spirituel

Nos premières tentatives d'inventaire risquent de pas être trop réalistes. J'étais un champion des évaluations personnelles irréalistes. Parfois, je ne voulais examiner que les parties de ma vie qui paraissaient réussies. Je surestimais considérablement les vertus que je croyais avoir acquises. Ensuite, je me félicitais du merveilleux travail que j'accomplissais chez les AA.
Cela générait naturellement un insatiable désir d'autres « réussites » et d'autres marques d'approbation. Je retombais dans les mêmes habitudes que lorsque je buvais. Je retrouvais les mêmes vieilles ambitions : puissance, renommée et approbation. De plus, j'avais le meilleur alibi qui soit, l'alibi spirituel. Parce que j'avais réellement un idéal spirituel, cette attitude insensée me semblait tout à fait correcte. Grapevine, juin 1961

Alcooliques Anonymes, Réflexions de Bill, page 193

-------------------------------------------------

12 juillet - Pensée A.A. pour aujourd'hui
Aujourd'hui est à nous. Vivons ce jour comme nous croyons que Dieu veut que nous le vivions. Chaque jour se passera selon un nouveau plan que nous ne pouvons prévoir. Mais nous pouvons commencer chaque jour avec une période de méditation et une courte prière, demandant à Dieu de nous aider durant toute la journée. Notre contact personnel avec Dieu tel que nous Le concevons nous fera mieux comprendre, de jour en jour, Ses désirs à notre égard. À la fin du jour, nous lui offrons nos remerciements pour un autre jour de sobriété. Un jour bien rempli, un jour d'activité constructive vient d'être vécu et nous sommes reconnaissants. Est-ce que chaque jour je demande à Dieu la force nécessaire ? Est-ce que je Le remercie, chaque soir ?

Méditation du jour
Si vous croyez que la grâce de Dieu vous a sauvé. alors vous devez croire qu'Il veut le faire d'une manière encore plus parfaite et vous garder dans la voie qu'Il a choisie pour vous. Même un sauveteur humain ne retirera pas un homme de l'eau pour le replonger dans une eau plus profonde et plus dangereuse, mais il le placera sur un terrain sec pour le ranimer. Dieu, qui est votre sauveur, fera la même chose et même davantage. Dieu terminera la tâche qu'Il a commencée. Il ne vous jettera pas par-dessus bord, si vous comptez sur Lui.

Prière du jour
Je demande d'avoir confiance que Dieu me gardera dans la bonne voie. Je demande de croire qu'Il ne m'abandonnera pas.

Vingt-quatre heures par jour, Hazelden, page 196

-------------------------------------------------

PENSÉE DU JOUR
La croissance est un processus continu. Il y a toujours quelque chose de nouveau à apprendre. Chaque fois que nous acceptons de prendre des risques, nous sommes de nouveaux conduits vers une nouvelle expérience. Lorsque nous acceptons le défi auquel nous a menés ce nouveau chemin, nous nous découvrons souvent des capacités que nous ne savions pas posséder. La gratitude pour ces nouvelles capacités augmentera notre liberté et nous remplira de beaucoup de joie.

MÉDITATION DU JOUR
Je demande à Dieu de toujours me rappeler d'être reconnaissant de ma nouvelle vie.

AUJOURD'HUI, JE ME SOUVIENDRAI
Je suis ouvert, je prends le risque d'être moi-même, de vivre une nouvelle expérience et de prendre le temps de dire merci.

Émotifs Anonymes, Aujourd’hui Seulement, 12 juillet

-------------------------------------------------

La patience

« Nous étions pris au piège du besoin d'obtenir le plaisir immédiat que nous procurait la drogue.» Texte de base, page 32

« Je veux ce que je veux, et je le veux tout de suite ! » C'était à peu près toute la patience que la plupart d'entre nous avaient à l'époque de notre dépendance active. L'obsession et la compulsion de notre maladie engendraient une façon de penser à sens unique. Quand nous voulions quelque chose, nous ne pensions plus qu'à ça. Et les drogues que nous consommions nous avaient appris que la satisfaction immédiate n'était jamais plus loin que la prochaine dose. Il n'est donc pas étonnant que la plupart d'entre nous n'avaient peu ou pas de patience lorsqu'ils sont arrivés à Narcotiques Anonymes.
Le problème, c'est que nous ne pouvons pas toujours obtenir ce que nous voulons quand nous le voulons. Certains de nos désirs ne sont que des illusions pures et simples ; si nous y pensons bien, nous comprendrons que nous n'avons aucune raison de croire que ces désirs se réaliseront de notre vivant. Nous ne pouvons probablement même pas satisfaire tous nos désirs réalistes, nous ne pouvons certainement pas les satisfaire tous en même temps. Pour acquérir ou réaliser certaines choses, nous allons devoir en sacrifier d'autres.
Dans notre dépendance active, nous recherchIons la satisfaction immédiate, gaspillant nos ressources. En rétablissement, nous devons apprendre à établir des priorités et refuser de satisfaire certains désirs pour réaliser à long terme des buts plus importants. Pour y arriver, il faut de la patience. Pour acquérir cette patience, nous pratiquons notre programme de rétablissement, cherchant un réveil spirituel solide qui nous permettra de vivre et de profiter de la vie telle qu'elle est.

Juste pour aujourd'hui, Puissance supérieure, aide-moi à découvrir ce qui est le plus important dans ma vie. Aide-moi à apprendre la patience, pour que je puisse consacrer mes ressources à ce qui est essentiel.

Narcotiques Anonymes, JUSTE POUR AUJOURD'HUI, 12 juillet, page 204

-------------------------------------------------

Il n'arrive pas souvent qu'un homme puisse assez bien en connaître un autre pour pouvoir lui donner des conseils utiles. Samuel Johnson

Ce qui est simple pour un autre peut être difficile pour moi. Ce qui est inquiétant pour cette même personne peut ne pas l'être pour moi.
Ce qu'il y a dans la tête de chaque personne est la somme de toutes ses expériences de vie. Je peux partager mon expérience, ma force et mon espoir, mais je ne peux « enseigner » à un nouveau le chemin de l'abstinence à long terme. Il faut du temps pour y arriver. C'est l'expérience du rétablissement — le processus lui-même — bien plus que ses fruits qui nous rend sensibles aux autres, plus compréhensifs et plus sages.
Donner un conseil peut prendre l'allure d'une insulte. Écouter l'autre peut être une bénédiction. Pour tous les outremangeurs compulsifs, la voie vers une heureuse libération est celle qui nous fait passer à travers nos problèmes.

Pensée du jour : Le plus grand service que je puisse rendre aux autres membres OA — et qu'ils puissent me rendre eux aussi — c'est de partager notre expérience. Il n'y a pas d'instructeur dans notre mode de vie.

Outremangeurs Anonymes, Aujourd'hui, 3e Éd., page 194

-------------------------------------------------

« Et cette vérité, notre promesse de rétablissement se trouve dans toutes les réunions OA lorsque nous nous prenons par la main, que nous prions ensemble et, avec joie et amour, nous nous nous encourageons les uns les autres : 'Reviens, ça marche !' » Outremangeurs Anonymes, Deuxième édition, page 30

« Reviens, ça marche ! » Nous le disons à la fin de chaque réunion, mais le fait de trouver un nouveau sens à ces paroles m'a aidé à me sortir d'une longue et pénible rechute. Je me démenais comme un fou pour redevenir abstinent, briser mon isolement et reprendre contact avec ma Puissance supérieure, mais je finissais toujours par retomber sous l'emprise de la maladie. Puis, un jour, j'ai entendu : « Reviens, ça marche ! » et j'ai décidé de faire exactement cela. Lorsque je m'écartais de mon abstinence, j'étais déterminé à y revenir jusqu'à ce que ça marche. Quand je cessais de m'adresser à ma Puissance supérieure, je m'efforçais de Lui revenir aussi. Et lorsque je me rendais compte que je n'utilisais plus les outils ou que je ne mettais pas les Étapes en pratique, je me disais « Reviens-y ». Ce n'est pas facile de se dire « Reviens aux principes du programme, ça marche » quand la maladie nous chuchote à l'oreille qu'il n'y a plus d'espoir. Mais la décision de revenir m'a sorti du désespoir et m'a ramené dans la lumière du rétablissement. Reviens, ça marche !

Outremangeurs Anonymes, Les voix du rétablissement, 12 juillet, page 194

-------------------------------------------------

Pensée du jour
Aujourd'hui est à nous. Vivons ce jour comme nous croyons que la Providence veut que nous le vivions. Chaque jour se passera selon un nouveau plan que nous ne pouvons prévoir. Nous pouvons commencer chaque jour avec une période de méditation et une courte prière, demandant au Pouvoir Divin de nous aider durant toute la journée. Notre contact conscient avec Dieu, tel que nous Le concevons, nous fait mieux comprendre, de jour en jour, Ses Désirs à notre égard. À la fin du jour, nous lui offrons nos remerciements pour un autre jour de sobriété. Un jour bien rempli, un jour d'activités constructives vient d'être vécu et nous sommes reconnaissants. Est-ce que, chaque jour, je demande à Dieu la force nécessaire ? Est-ce que je Le remercie chaque jour ?

Méditation du jour
Si vous croyez que la Grâce de Dieu vous a sauvé, alors vous devez croire qu'Il veut le faire d'une manière encore plus parfaite et vous garder dans la voie qu'il a choisie pour vous. Même un sauveteur humain ne retire pas un homme de l'eau pour le replonger dans une eau plus profonde et plus dangereuse, mais le place sur un terrain sec pour le ranimer. Le Créateur, qui est aussi votre Sauveur, fait la même chose et même davantage. Il termine la tâche qu'Il a commencée. Vous pouvez être sûr qu'Il ne vous jette certainement pas par-dessus bord si vous comptez sur Lui.

Prière du jour
Je demande d'avoir confiance que Dieu me garde dans la bonne voie. Je demande de croire qu'Il ne m'abandonne jamais.

Joueurs Anonymes, 12 juillet

-------------------------------------------------

12 juillet

Tu es entouré de beauté. Ouvre les yeux, découvre-la, et remercie sans cesse pour cette beauté. Laisse la beauté te transformer et t'inspirer en ce qu'il y a de plus élevé et de meilleur en toi ! Elle tire le meilleur de toi et t'unit avec le plus haut.
La beauté qui est en toi ne peux être contenue, alors laisse-la briller au-dehors. Emplis ton cœur et ton esprit de belles pensées, et reflète-Moi, car JE SUIS beauté ! Cherche la beauté en tout, et lorsque tu regarderas assez profondément et assez longtemps, tu la verras. Élève-toi au-dessus des choses sordides et laides de la vie, car ainsi tu peux aider à les transformer et à les transmuer. La beauté est dans l'œil de celui qui regarde, donc tout au fond de toi. Avance en ce jour, déterminé à voir la beauté en tous et en tout, et tu la verras ! L'amour et la beauté vont main dans la main, alors laisse Mon amour universel couler librement en toi et à travers toi, apportant unité et unification.

La Petite Voix, Eileen Caddy

-------------------------------------------------

Pour ceux et celles qui désirent lire les chroniques de Gilles sur le site Quand la drogue n'est plus un jeu : http://www.quandladrogue.com
Bon rétablissement pour toutes et tous !
Bonne journée !
L'expérience nous a démontré qu'adhérer à un groupe qui utilise les Douze Étapes pour se rétablir et mettre en pratique ce merveilleux mode de vie un jour à la fois peuvent nous aider à vivre de beaux moments de bonheur et de sérénité.

-------------------------------------------------

12 juillet remplir de sa Présence PClaudel.jpg