Pensées 01 septembre 2019

Bonjour à toutes et à tous

Voici comment se vit habituellement la codépendance et c’est le lot pour plusieurs d’entre nous qui vivons ou non avec un dépendant ou encore qui ont grandi dans une famille alcoolique ou dépendante :
- Le codépendant est dominé par un ou plusieurs comportements compulsifs.
- Le codépendant est marqué et blessé par la manière dont les choses étaient dans sa famille dysfonctionnelle d'origine.
- L'estime de soi (et aussi la maturité) du codépendant est très basse.
- Un codépendant est certain que son bonheur dépend des autres.
- Un codépendant se sent démesurément responsable envers les autres.
- La relation d'un codépendant avec son conjoint ou avec une autre personne importante est teintée ou endommagée par un manque d'équilibre entre la dépendance et l'indépendance.
- Le codépendant est maître dans l'art du déni et du refoulement.
- Le codépendant se soucie de choses, des gens et des événements qu'il / elle ne peut changer et peut chercher continuellement à contrôler l'évolution de ces choses, les comportements des gens et la tournure des événements.
- Principalement, la vie d'un codépendant est ponctuée d'extrêmes, de chaos et d'excès.
- Enfin, un codépendant recherche continuellement quelque chose qui manque ou qui est absent dans sa vie, quelque chose qui est extérieur à lui-même et il / elle en fait son centre d'intérêt.

Ces 10 traits nous enferment, les codépendants, dans trois réactions qui semblent influencer notre vie de tous les jours :
- Nos concepts de la famille et de la vie adulte sont façonnés par notre enfance, et nous sommes portés à répéter l'expérience familiale que nous nous rappelons, même si c'est le dernier de nos désirs et puisque même si c'est un chaos, c'est du connu.
- En plus de répéter l'expérience vécue dans l'enfance, celle-ci semble teinter la plupart de nos choix et même la manière dont nous percevons les choses. C'est un peu pourquoi nous en venons à reconnaitre d'avoir perdu la raison : Eh ! Oui, nous avons répété ces mêmes gestes tout en nous attendant à des résultats différents...
- La pensée logique et rationnelle ne peut altérer les deux premiers items, si ce n'est caché le bas-fonds qui nous attend. L'enfant d'un alcoolique devenu adulte se jure à lui-même : « Je ne marierai jamais un ivrogne ni ne soumettrai ma famille à la souffrance que j'ai endurée.» Cet enfant devenu adulte choisira presque invariablement un partenaire alcoolique ou quelqu'un qui est dysfonctionnel de manière similaire (comme un ergomane) en dépit de toutes ses bonnes intentions, en dépit de la connaissance acquise du dysfonctionnement. La raison et la logique semblent s'envoler droit par la fenêtre, bannies par la chanson de la sirène séduisante ou ahurissante du passé. « Plusieurs parmi nous confondent souvent être utilisé avec être aimé. » ( R.H. Sin )

« C'est un cadeau vraiment extraordinaire que d'être libéré d'un mal aussi terrible que celui qui m'accablait. Ma santé est bonne, j'ai retrouvé le respect de moi-même et je suis à nouveau respecté par mes collègues. » ( Les Alcooliques Anonymes, 4e Éd. 1ère partie Le cauchemar du Dr Bob, page 203 ) Nos amis membres de groupes d'entraide nous inspirent du respect et de la gratitude et à prendre soin de soi. Prendre soin de nous nous démontre que nous acceptons l'amour que notre Puissance supérieure éprouve à notre égard. Grâce à notre Dieu d'amour, nous avons remplacé la recherche d'un contrôle par le respect (respect = rester en paix) et l'intimité, la réserve méfiante par la chaleur et l'égoïsme par le don de soi-même. Nous avons de la reconnaissance envers tous ces membres en rétablissement, non seulement à cause de nos progrès et de notre présente abstinence et sobriété, mais aussi pour la saine amitié que nous y partageons.
« En premier, je veux dire quelque chose à propos de la grandeur humaine. Il y a quelque temps, je lisais des textes de Kung Tse. Quand j'ai lu ces textes, j'ai compris quelque chose à propos de la grandeur humaine. Ce que j'ai compris de ses écrits c’était : Ce qui est le plus grand chez les êtres humains, c'est ce qui les rend égaux à tous les autres. Tout ce qui s'écarte plus haut ou plus bas de ce qui est commun à tous les êtres humains nous fait se sentir moindre. Si nous savons ça, alors nous pouvons développer un profond respect pour chaque être humain. ( Bert Hellinger )

Merci la Vie !!!
Gilles

-----------------------------------------------

Après avoir fait un bon inventaire, notre tout petit groupe a découvert que nous nous étions enlisés dans notre routine sans nous en rendre compte. Il y avait longtemps que nous n'avions pas eu de nouveaux membres, que nous n'avions pas eu de sang neuf. Et toutes nos réunions, qui étaient soit des discussions de table ronde, soit basées uniquement sur notre livre, Al-Anon un jour à la fois, semblaient traiter des mêmes sujets, sans grand changement.
Nous avons consulté notre conscience de groupe et avons décidé d'essayer à quelques réunions d'utiliser d'autres publications Al-Anon. Nous avons entrepris une série d'échanges de conférenciers avec d'autres groupes locaux. Il n'a pas fallu beaucoup de temps pour que les choses commencent à s'améliorer. Le nombre de nos membres a triplé en moins d'un an. Nous avons eu bientôt tellement de nouveaux venus que nous avons mis sur pied des séries de réunions pour débutants comme extension de notre réunion régulière. Chacun de nous a personnellement bénéficié de ce que nous ayons consenti à faire un inventaire de groupe.

Pensée du jour
Chaque groupe, tout comme chaque membre, vit des changements. Mais nous n'avons pas à faire face à ces changements seuls. La Deuxième Tradition nous rappelle qu'un Dieu d'amour S'exprime par notre conscience de groupe. Quand chacun de nous est disposé à progresser, nous en bénéficions tous.

« Il est réconfortant de savoir que le groupe est guidé non par les membres individuellement, mais par la volonté du groupe de se conformer à une sagesse collective qui peut s'exprimer à travers les membres…» Al-Anon face à l'alcoolisme

Al-Anon, Le Courage de Changer, 1er septembre, page 245

-----------------------------------------------

Après avoir assisté aux réunions Al-Anon pendant un certain temps, j'ai réalisé que prendre soin de moi ne signifiait pas la même chose pour moi que pour certains autres membres. Je croyais faire un bon travail au niveau de mon hygiène personnelle et de ma santé. Après en avoir discuté avec ma marraine, j'ai réalisé que même si je prenais soin de moi, je le faisais en me préoccupant des autres. Je faisais ces choses parce que les autres s'attendaient à ce que je les fasse, et non parce que je me souciais de mon bien-être. J'ai graduellement réalisé qu'en grandissant dans un foyer marqué par l'alcoolisme, j'avais décidé d'ignorer mes sentiments naturels comme l'amour-propre et l'estime de soi parce qu'ils ne pouvaient pas empêcher mes parents de boire ou de me critiquer. Plus je mets en pratique mon programme, plus je réalise que je suis en train de rebâtir ma relation avec moi-même. Prendre soin de moi, c'est mon affaire, pas celle des autres. Maintenant que j'ai une meilleure perspective quant aux raisons que j'ai de prendre soin de moi, je fais l'effort de me demander ce qui important pour moi. Je demande à ma Puissance Supérieure de me guider avant de passer à l'action. Dans mes prières, je demande l'aide de ma Puissance Supérieure pour apprendre à m'aimer comme Elle m'aime. La sérénité que je ressens aujourd'hui quand je prends soin de moi, voilà une preuve que mes prières sont exaucées.

Pensée du jour
Prendre soin de moi me démontre que j'accepte l'amour que ma Puissance Supérieure éprouve à mon égard.

« Dans Al-Anon, nous apprenons à prêter attention à notre comportement, à nos pensées, et à nos sentiments. Nous méritons cette attention, et nous en avons besoin. » Le Courage de changer, page 359

Al-Anon, De l’espoir pour aujourd’hui, 1er septembre, page 245

-----------------------------------------------

Le désir de grandir

Pour en recevoir d'autres (des fruits), notre réveil doit se poursuivre. Réflexions de Bill, page 8

La sobriété vient combler dans mon âme le vide douloureux creusé par l'alcoolisme. Souvent, je me sens si bien physiquement que je m'imagine que le travail est terminé. La joie, cependant n'est pas seulement l'absence de souffrance mais aussi le don d'un réveil spirituel continu. La joie naît d'une étude incessante et dynamique, de l'application des principes de rétablissement dans ma vie quotidienne, du partage de mon expérience avec les autres. Ma Puissance supérieure m'offre bien des occasions de renforcer mon réveil spirituel. Il me suffit d'aborder mon rétablissement avec le désir de grandir. Aujourd'hui, je suis disposé à grandir.

Alcooliques Anonymes, Réflexions quotidiennes, 1er septembre, page 253

-----------------------------------------------

Vers la maturité

Plusieurs membres de longue date ont suivi rigoureusement et avec succès la « cure de sevrage » des AA, mais ils se rendent compte qu'ils manquent encore souvent de sobriété émotive. Pour l'acquérir, il faut acquérir une vraie maturité et de l'équilibre (c'est-à-dire de l'humilité) dans nos relations avec nous-mêmes, avec nos semblables et avec Dieu.

Que les AA ne deviennent jamais une société fermée. Ne refusons jamais notre expérience, peu importe sa valeur, au monde qui nous entoure. Que nos membres s'intéressent personnellement à tout effort humain. Qu'ils transmettent l'esprit et l'expérience des AA dans tous les domaines, quel que soit le bien qu'ils puissent y accomplir. Car, Dieu ne nous a pas seulement délivrés de l'alcoolisme, le monde nous a de nouveau accueillis comme citoyens.

1. Grapevine, janvier 1958
2. Le mouvement des AA devient adulte, page 282

Alcooliques Anonymes, Réflexions de Bill, page 244

-----------------------------------------------

1er septembre - Pensée A.A. pour aujourd'hui

« Il ne faut pas dire à un nouveau venu qu'il est un alcoolique.  Laissez-le tirer ses propres conclusions.  Mais parlez-lui du désespoir que cause l'alcoolisme.  Dites-lui exactement ce qui vous est arrivé et comment vous vous êtes rétabli.  Parlez sans réserve du caractère spirituel de notre association.  Si l'individu est agnostique ou athée, faites-lui comprendre nettement qu'il n'est pas obligé d'adopter vos notions sur Dieu.  Il peut choisir toute idée qui lui plaît et qu'il trouve logique.  Le principal est qu'il veuille croire en une Puissance supérieure à lui-même et qu'il vive selon des principes spirituels. »  Est­ce que j'hésite trop à parler des principes spirituels de notre programme ?

Méditation du jour
« Jamais je ne vous abandonnerai ni ne vous délaisserai. » À travers les siècles, des milliers d'humains ont cru à la constance de Dieu, à Sa persévérance inlassable et à Son amour inépuisable. Dieu est amour. Vous êtes donc certain à jamais de Son amour. Dieu est puissant. Donc vous êtes sûr à jamais de Sa force dans chaque difficulté et dans chaque tentation. Dieu est patient. Alors il y a toujours quelqu'un qui ne peut jamais se lasser. Dieu sait comprendre. Alors, toujours, vous comprendrez et vous serez compris. À moins que vous ne vouliez qu'Il s'en aille, Dieu ne vous abandonnera jamais. Sa puissance est toujours à votre disposition.

Prière du jour
Je demande de comprendre que l'amour de Dieu ne me fera jamais défaut. Je demande d'avoir confiance en Sa puissance infinie.

Vingt-quatre heures par jour, Hazelden, page 247

-----------------------------------------------

PENSÉE DU JOUR
J'ai grandi avec l'idée que Dieu était assis devant un registre et tenait un crayon pointé près de mon nom. Chaque fois que je faisais une faute, une marque noire apparaissait à côté de mon nom parce que j'avais été méchant. Je prends conscience maintenant que, dans presque tout ce que je faisais, j'utilisais les valeurs des autres comme critères de ce que je devais être. Il est maintenant possible de voir que peu importe ce que j'ai fait de « mauvais », cela n'était pas exceptionnel. Cela avait déjà été fait avant. Aucun de nous n'est assez astucieux pour inventer « quelque chose de nouveau ». Est-ce que j'ai arrêté d'utiliser les normes des autres pour régler mon comportement ?

MÉDITATION DU JOUR
Mon Dieu, je sais que Tu vas faire pour moi ce que je ne peux pas faire pour moi-même. Aide-moi à me rappeler que Tu m'acceptes avec toutes mes imperfections.

AUJOURD'HUI, JE ME SOUVIENDRAI
Mes imperfections sont le signe de ma condition d'être humain.

Émotifs Anonymes, Aujourd’hui Seulement, 1er septembre

-----------------------------------------------

Les vraies valeurs

« Nous devenons capables de prendre des décisions sages et empreintes d'amour, fondées sur des principes et des idéaux qui comptent vraiment dans notre vie. » Texte de base, page 130

La dépendance active nous avait dotés d'un ensemble de valeurs et de principes que nous appliquions dans notre vie. « Tu m'as fait mal, disait une de ces valeurs, alors je te fais encore plus mal. » « C'est à moi » disait une autre valeur issue de notre maladie. « Bon, d'accord, ce n'était peut-être pas à moi au départ, mais ça me plaisait, alors maintenant c'est à moi. » Ces valeurs n'étaient pas vraiment des valeurs, mais plutôt des façons de rationaliser qui ne nous aidaient certainement pas à prendre des décisions sages et empreintes d'amour. En fait, ces semblants de valeurs servaient surtout à nous enfoncer de plus en plus profondément dans la fosse que nous nous étions déjà creusée.
Les Douze Étapes, par contre, nous donnent une forte dose de valeurs réelles, de celles qui nous aident à vivre en harmonie avec nous-mêmes et avec notre entourage. Nous plaçons notre foi non pas en nous-mêmes, en notre famille ou en notre communauté, mais en une Puissance supérieure. Et ce faisant, nous gagnons suffisamment en assurance pour avoir confiance en notre communauté, en notre famille et même en nous-mêmes. Nous apprenons à être honnêtes quoi qu'il arrive, et nous apprenons à ne pas faire des choses que plus tard nous chercherons peut-être à dissimuler. Nous apprenons à accepter la responsabilité de nos actions. Le « c'est à moi » est remplacé par un esprit d'altruisme. Ce sont des valeurs comme celles-là qui nous aident à devenir responsables et productifs dans la vie qui nous entoure. Au lieu de creuser davantage notre fosse, ces valeurs nous restaurent au monde des vivants.

Juste pour aujourd'hui, j'ai de la gratitude pour les valeurs que j'ai développées. Je suis reconnaissant qu'elles me donnent la capacité de prendre des décisions sages et empreintes d'amour, en tant que membre responsable et productif de ma communauté.

Narcotiques Anonymes, JUSTE POUR AUJOURD'HUI, 1er septembre, page 257

-----------------------------------------------

L'amitié exige un mode de vie partagé, une communauté de pensée. Henry Adams

Nous éprouvons parfois un certain malaise de ce que nos meilleurs amis soient des membres OA. Mais en quoi est-ce si surprenant ? Où donc ailleurs puis-je trouver des gens avec qui j'ai tant en commun, qui partagent mes objectifs ? Parmi mes autres amis et mes connaissances, y en a-t-il qui connaissent le désespoir profond de la compulsion alimentaire ?
Oui, mes amis OA m'inspirent de la gratitude. Grâce à eux, j'ai remplacé la solitude par l'intimité, la réserve méfiante par la chaleur et l'égoïsme par la générosité. J'ai de la reconnaissance envers les OA non seulement à cause de mon abstinence et de ma croissance spirituelle, mais aussi pour les amis que j'y ai trouvés. Je veux les traiter avec toute la considération attentive qu'ils méritent.

Pensée du jour : J'aime tendrement mes amis OA ; grâce à eux, la qualité de toutes mes relations humaines s'améliore.

Outremangeurs Anonymes, Aujourd'hui, 3e Éd., page 245

-----------------------------------------------

« Une fois terminée l'opération des amendes honorables, nous nous sentons généralement plus près que jamais de notre Puissance supérieure. » Les Douze Étapes et les Douze Traditions des Outremangeurs Anonymes, pages 95 et 96

Les vestiges de mon passé m'amènent à fixer mon attention sur les autres, ce qui me distrait de mes propres torts ainsi que de mon rôle dans les situations que je vis. Lorsque je me concentre sur ce qui se passe à l'extérieur de moi, cela signifie que je suis dominée par la culpabilité, le ressentiment ou la honte. Or, aucune de ces émotions ne me permet de rester centrée ou de vivre mon moment présent. Elles me distraient tout autant que la compulsion alimentaire. Lorsque je mets la Neuvième Étape en pratique, j'attaque de front mes problèmes relationnels. Je peux alors affirmer que j'ai fait ce que j’ai pu pour réparer mes torts passés et que j'ai changé mes comportements actuels face aux autres. Ce faisant, je déblaie petit à petit les vestiges de la honte, du ressentiment et de la culpabilité. J'ai alors en moi l'espace nécessaire pour accueillir la légèreté. La spiritualité est l'essence même de la légèreté.

Outremangeurs Anonymes, Les voix du rétablissement, 1er septembre, page 245

-----------------------------------------------

Pensée du jour
Il ne faut pas dire à un nouveau venu qu'il est un joueur. Laissez-le tirer ses propres conclusions. Parlez-lui du désespoir que cause le jeu. Dites-lui exactement ce qui vous est arrivé et comment vous vous êtes rétabli. Parlez sans réserve du caractère spirituel de notre groupe. Si l'individu est agnostique ou athée, faites-lui comprendre nettement qu'il n'est pas obligé d'adopter vos notions sur Dieu. Il peut choisir toute idée qui lui plaît et qu'il trouve logique. Le principal est qu'il veuille croire en une Puissance Supérieure à lui-même et qu'il vive selon des principes spirituels. » Est-ce que j'hésite trop à parler des principes spirituels de notre programme ?

Méditation du jour
« Jamais Je ne vous abandonnerai ni ne vous délais­serai. » À travers les siècles, des milliers d'humains ont cru à la constance de Dieu, à Sa Persévérance Inlassable et à Son Amour Inépuisable. Il est amour et vous êtes certain à jamais de pos­séder cet amour. Il est Puissant et vous êtes sûr à jamais d'obtenir Sa Force dans chacune des difficultés et dans chaque tentation. Il est Patient et Il ne se lasse jamais de vous aider. Il sait comprendre, et alors Il vous aide à comprendre et à être compris ; si vous le souhaitez, Il est toujours à vos côtés quoi qu'il arrive.

Prière du jour
Je demande de comprendre que l’Amour de Dieu ne peut jamais me faire défaut. Je demande d'avoir confiance en Sa Puissance Infinie.

Joueurs Anonymes, 01 septembre

-----------------------------------------------

1er septembre

Tu peux planer à de grandes hauteurs avec un cœur rempli de louanges et de remerciements. Mais, comme l'alouette minuscule, tu dois décoller du sol, tu dois faire cet effort particulier. Ce n'est pas nécessairement une tension ; cela peut être un effort joyeux, fait d'un cœur léger. Pourquoi rester cloué au sol, alors qu'en agissant tu peux changer complètement ta vie ? Que tes objectifs soient élevés ! Plus ils sont élevés, mieux c'est.
Attends-toi aux événements les plus merveilleux, pas dans l'avenir, mais tout de suite. Avance à grands pas égaux et fermes, sachant intérieurement et sûrement que tu atteindras chaque but que tu t'es fixé. Pourquoi ne pas faire quelque action positive aujourd'hui ? Pourquoi ne pas commencer à faire tourner les roues ? Lorsque tu auras fait ta part, tu recevras toute l'aide que tu demandes, mais pas avant. Aie confiance en ta capacité à faire toutes choses parce que tu puises ta substance en Moi. Tu peux faire toutes choses lorsque ta foi et ta confiance sont en Moi !

La Petite Voix, Eileen Caddy

-----------------------------------------------

Pour ceux et celles qui désirent lire les chroniques de Gilles sur le site Quand la drogue n'est plus un jeu : http://www.quandladrogue.com
Bon rétablissement pour toutes et tous !
Bonne journée !
L'expérience nous a démontré qu'adhérer à un groupe qui utilise les Douze Étapes pour se rétablir et mettre en pratique ce merveilleux mode de vie un jour à la fois peuvent nous aider à vivre de beaux moments de bonheur et de sérénité.

-----------------------------------------------

Grande Âme BHellinger.jpg