Pensées 29 septembre 2019

Bonjour à toutes et à tous

« Le mental intuitif est un don sacré et le mental rationnel est un serviteur fidèle. Nous avons créé une société qui honore le serviteur et a oublié le don. » ( Albert Einstein ) Notre cheminement personnel passe par l’écoute de soi et des autres. Le mot « intuition » lui-même signifie « voir à l’intérieur ». L’intuition nous invite à regarder à l’intérieur de chacun de nous, à nous écouter, à écouter cette petite voix qui nous habite. Écoutons cette petite voix intérieure qui nous incite à faire, à dire des choses. Il s’agit de notre intuition, d'un message qui provient, nous le croyons, de notre Puissance supérieure. Écouter notre intuition est simple même aux premiers abords. C’est une chose aisée : Être à l’écoute et nous fier toujours à Sa gouverne, même lorsque notre mental nous affirme le contraire. « Aie le courage de suivre ton coeur et ton intuition. Ils savent ce que tu veux réellement devenir. Le reste est secondaire. » ( Steve Jobs )

« L’intuition est la vision anticipée d’une vérité : hypothèse pour le savant, rêverie pour le poète.» ( Lucien Arréat) Comment différencier l’intuition de notre raison ? Notre première impression est et a toujours été la bonne. Nous croyions que notre mental cherchait souvent à diviser tandis que l’intuition était union puisque elle est la voix du cœur. Tout cela avant que nous nous apercevions que nous ne sommes pas séparés. Nous pouvons nous fier à la première pensée qui nous vient à l’esprit. Est-ce que cette pensée est due au hasard ? Notre Ps peut nous envoyer des signes (un animal, un objet, un nuage que nous interprétons) une personne peut nous aider, une idée, une image qui nous apparaît, une vision, et même parfois clairement une voix intérieure. Nous pouvons être honnêtes chacun de nous envers nous-même et accepter que les autres ou que les signes nous montrent nos propres défauts pour ainsi effectuer un travail de reconstruction ou de réadaptation, si telle est la volonté de notre Ps.

Tant que nous n’aurons pas compris la leçon que notre Être suprême cherche à nous communiquer, nous revivrons des situations similaires. L’intuition peut se manifester de différentes manières. C'est quelquefois un peu comme le jeu que nous jouions étant très jeunes du chaud et du froid. Dès que nous nous approchions du but, nous sentions cette chaleur. Il nous arrive de penser à un ami que nous n’avons perdu de vue depuis longtemps et quelques instants plus tard nous recevons un appel de sa part ou d'une autre personne qui nous demande des nouvelles de ce dernier. En voiture, nous sentons que nous devons aller tout droit et nous évitons un accident qui se produit dans une sortie sur notre route habituelle. Nous apprenons le lendemain qu’un accident a eu lieu à l'endroit où nous avons habitude de passer. Certains appellent ça des coïncidences, du hasard, la main anonyme de Dieu. « L’intuition est un éclair que Dieu nous prête. » ( Anne Barratin )

L’intuition peut nous faire ressentir des impressions, des sensations (des picotements, des tensions et en fait en vérifiant auprès de l'autre personne qui est là avec nous, elle nous dit que c'est vrai qu'elle a une tension à ce même endroit), des images qui nous apparaissent. Nous ne voyons plus la vie de la même manière. Nous avons l’impression que la chance nous sourit. S’ouvrir un peu plus chaque jour à ces messages de notre Ps nous permet ce contact conscient avec le divin en nous et ainsi de trouver le vrai sens de notre vie.

« …si nous nous détournons de la prière et de la méditation, nous privons d'un soutien vital notre esprit, notre cœur et notre inspiration. Tout comme un corps sous-alimenté peut défaillir, ainsi en va-t-il de l'âme. » ( 12x12, 11e Étape page 109 ) L'intuition, notre inspiration divine, éclaire notre chemin dans des situations qui auparavant étaient sombres et nous déroutaient. La prière et la méditation nous aident à continuer à rester en contact vivant avec notre Puissance supérieure et c'est Elle, cette petite voix intérieure qui guide et illumine notre âme et notre vie aujourd'hui. Pour aujourd'hui, nous vivons ici et maintenant. Aujourd'hui, en cet instant, nous croyons que nous sommes tous des enfants de Dieu libres de vivre des émotions (agréables ou désagréables), de l'amour, de la dignité, de la bonté et de la beauté.

Merci la Vie !!!
Gilles

------------------------------------------------

Certains alcooliques deviennent violents, particulièrement quand ils sont ivres. Comment se comporter devant la violence ? Que pouvons-nous faire à ce sujet ?
Al-Anon ne donne pas d'opinion spécifique concernant nos relations — nous ne recommandons pas de mettre fin ni de poursuivre une relation. Il vaut mieux laisser chacun prendre ses décisions lorsqu'il en sera capable. Cependant, nous mettons l'accent sur notre propre responsabilité de prendre soin de nous. Si nous savons que nous sommes en danger physiquement, nous pouvons l'admettre et prendre les mesures nécessaires pour nous protéger, du moins temporairement. Nous pouvons prévoir un endroit sûr où nous réfugier à n'importe quelle heure en cas de besoin. Il peut être sage de garder de l'argent et les clés de l'auto à portée de la main. Peut-être que nous chercherons aussi de l'aide professionnelle ou que nous discuterons avec un policier des choix qui s'offrent à nous.
Personne n'a le droit d'abuser physiquement de qui que ce soit, en aucune circonstance. Nous pouvons faire l'inventaire de notre propre comportement pour voir si nous contribuons au problème en provoquant une personne ivre et nous pouvons travailler à changer ce comportement. Mais ce n'est pas nous qui rendons une autre personne violente ou abusive.

Pensée du jour
Je n'ai pas le pouvoir de changer une autre personne. Si je fais face à la violence, c'est à moi d'apporter des changements. Je commencerai en étant honnête concernant ce qui se passe.

« Il y a de l'espoir, il y a de l'aide, et j'ai droit d'une façon inaliénable à la dignité humaine. » ... dans tous les domaines de notre vie

Al-Anon, Le Courage de Changer, 29 septembre, page 273

------------------------------------------------

Je me souviens d'une époque où le sexe était aussi facile que de me rouler par terre. Maintenant, me rouler par terre n'est même plus aussi facile qu'avant. J'ai mûri, et mon corps a plus de limites qu'auparavant.
J'ai aussi plus de responsabilités que j'en avais. Ma vie est plus structurée et moins spontanée. L’aspect positif des responsabilités et de la structure, c'est que cela me permet de m'adonner à des activités qui me plaisent. Malgré tout, j'éprouve de la difficulté à ménager des épisodes intimes et spontanés avec ma conjointe.
Que faire ? Étonnamment, mon oubli le plus évident dans mon expérience avec l'intimité c'est que je n'y inclus pas ma Puissance Supérieure. Ma façon de mettre en pratique les principes d'Al-Anon dans tous les domaines de ma vie, tel que suggéré par la Douzième Étape, m'invite à demander à être guidé par ma Puissance Supérieure même en ce qui concerne les choses que j'ai peut-être déjà considérées comme étant trop intimes.

Pensée du jour
Ma Puissance Supérieure est ma partenaire dans tout ce que je fais. Aujourd'hui, je peux inclure Dieu dans tous les domaines de ma vie, même dans ceux que je considérais auparavant hors limite.

« Je ne veux pas insinuer que j'ai trouvé une formule magique donnant accès au plaisir sexuel, mais je crois vraiment à l'idée de changer les choses que je peux.

Dans mon cas en particulier, cela veut dire remettre toute la situation entre les mains de Dieu. » ... dans tous les domaines de notre vie, page 121

Al-Anon, De l’espoir pour aujourd’hui, 29 septembre, page 273

------------------------------------------------

Exactement pareils

Le contact fréquent avec les nouveaux et les autres, c'est ce qui illumine notre vie. Les Alcooliques Anonymes, page 101

Un homme est arrivé soûl à la réunion, a interrompu le conférencier, a enlevé sa chemise, s'est rendu à la cafetière et en est revenu en titubant, a demandé la parole, a finalement traité d'un nom grossier le secrétaire du groupe et s'en est allé. Je suis content qu'il soit venu car il m'a rappelé une fois de plus ce que j'ai été, ce que je suis toujours et ce que je pourrais être encore. Je n'ai pas besoin d'être ivre pour désirer être une exception et le centre d'attraction. J'ai souvent cru qu'on me traitait mal et j'ai réagi en me montrant grossier quand, en fait, on me traitait simplement comme un être humain parmi d'autres. Plus cet homme essayait de se distinguer, plus je me rendais compte que nous étions pareils, lui et moi.

Alcooliques Anonymes, Réflexions quotidiennes, 29 septembre, page 281

------------------------------------------------

Nous sommes les artisans de nos malheurs



Égoïsme et égocentrisme, c'est là, croyons-nous, la source de nos problèmes. Animés par une centaine de sortes de peurs, déçus de nous-mêmes, ne recherchant que nos intérêts et nous apitoyant sur notre sort, nous marchons sur les pieds de nos semblables et ils réagissent. Ils nous blessent parfois, apparemment sans avoir été provoqués, mais invariablement, nous découvrons que dans le passé, nous avons pris une décision égoïste qui nous a exposés à être blessés plus tard.
Nous sommes donc les principaux artisans de nos malheurs. Ils viennent de nous, et l'alcoolique fournit l'exemple parfait de la volonté personnelle déchaînée même si, la plupart du temps, il ne s'en rend pas compte. Avant toute chose, nous, les alcooliques, devons-nous corriger de notre égoïsme, sinon il nous tuera ! Les Alcooliques Anonymes, pages 69-70

Alcooliques Anonymes, Réflexions de Bill, page 272

------------------------------------------------

29 septembre - Pensée A.A. pour aujourd'hui
Rendus à ce point, allons-nous nous arrêter et nous poser en profondeur quelques questions ? Nous avons besoin de nous examiner à fond périodiquement. Jusqu'à quel point suis-je un bon membre A.A. ? Est-ce que j'assiste aux réu­ nions régulièrement ? Est-ce que je prends ma part de responsabilité ? Quand il y a quelque chose à faire, est-ce que j'offre bénévolement mes services ? Quand on me le demande, est-ce que je parle dans les réunions, sans tenir compte de ma nervosité ? Est-ce que j'accepte comme un défi chaque occasion de faire du travail de douzième étape ? Est-ce que je donne généreusement de mon temps et de mon argent ? Est-ce que j'essaie de répandre le mouvement A.A. partout où je vais ? Ma vie quotidienne reflète-t-elle les principes A.A. ? Suis-je un bon membre A.A. ?

Méditation du jour
Comment acquérir la force d'agir efficacement et d'accepter mes responsabilités ? En demandant à la Puissance supérieure la force dont j'ai besoin chaque jour. C'est un fait prouvé dans d'innombrables vies que pour chaque jour de ma vie, la force nécessaire me sera donnée. Je dois faire face à chaque épreuve qui m'arrive durant la journée, sûr que Dieu me donnera la force de tenir le coup. Pour chaque tâche qui m'est confiée m'est aussi donné le pouvoir nécessaire à l'accomplissement de cette tâche. Il n'y a pas à hésiter.

Prière du jour
Je demande d'accepter chaque tâche comme un défi. Je sais que je ne peux pas échouer totalement si Dieu est avec moi.

Vingt-quatre heures par jour, Hazelden, page 275

------------------------------------------------

PENSÉE DU JOUR
Avant de connaître le Programme, j'ai souvent pensé que je pouvais réellement être heureux si une certaine situation tournait à mon avantage. Je prévoyais de grands bénéfices si mes plans fonctionnaient. Quand je n'obtenais pas ce que je voulais, je faisais de l'apitoiement, me répétant sans cesse : « Si seulement... » Quand j'obtenais ce que je voulais, je me sentais encore souvent déçu quand je constatais que mes grandes attentes irréalistes n'étaient pas comblées. À mesure que j'ai grandi dans le Programme, j'ai appris à avoir des attentes plus réalistes. Là où, habituellement, j'attendais de grands bénéfices, je suis maintenant reconnaissant des petites améliorations. Là où j'avais l'habitude de faire de l'apitoiement, je me sens plus serein car je sais que mon bonheur vient du fait que je me sens en paix avec moi-même.

MÉDITATION DU JOUR
Aide-moi à vivre plus sereinement en adoptant un point de vue plus réaliste au sujet du résultat de mes efforts.

AUJOURD'HUI, JE ME SOUVIENDRAI
Plus mes attentes sont grandes, plus je tomberai de haut.

Émotifs Anonymes, Aujourd’hui Seulement, 29 septembre

------------------------------------------------

Juste pour aujourd’hui

« Quand nous cessons de vivre ici et maintenant, nos problèmes prennent des proportions excessives. » Texte de base, page 123



« Juste pour aujourd'hui » est une pensée réconfortante. Si nous tentons de vivre dans le passé, nous risquons d'être déchirés par des souvenirs pénibles et troublants. Les leçons tirées de l'époque de notre consommation ne sont pas les modèles que nous recherchons dans notre rétablissement. Vivre dans l'avenir équivaut à emménager avec la peur. Nous ne pouvons pas voir ce que nous réserve l'avenir, et l'incertitude provoque l'inquiétude. La vie nous paraît accablante lorsque nous ne sommes plus centrés sur aujourd'hui.
Vivre dans le moment présent procure la liberté. En ce moment, nous savons que nous sommes en sécurité. Nous ne consommons pas et nous avons tout ce qu'il nous faut. Bien plus encore, c'est ici et maintenant que la vie se passe. Le passé n'est plus, l'avenir n'existe pas encore et notre inquiétude n'y changera rien. C'est aujourd'hui, en cet instant même, que nous pouvons profiter de notre rétablissement.

Juste pour aujourd'hui, je veux vivre ici et maintenant. Aujourd'hui, en cet instant, je suis libre.

Narcotiques Anonymes, JUSTE POUR AUJOURD'HUI, 29 septembre, page 285

------------------------------------------------

Aujourd'hui s'est préparé hier. Thomas Fuller

Mon passé d'outremangeur m'est précieux, car il m'enseigne à vivre aujourd'hui. Dès que j'ai entamé mon cheminement sans le programme OA, j'ai su que je ne pourrais plus jamais revenir à mes anciennes idées sur la maîtrise de mes obsessions alimentaires ou mon embonpoint. Sans les merveilleux enseignements d'hier, jamais je n'aurais appris cette superbe leçon qui m'assure pour la plus grande part mon abstinence, ma minceur, mon bonheur, ma joie et ma liberté d'aujourd'hui.
Mon inventaire de Quatrième Étape, que je reprends régulièrement, me permet de toujours considérer hier comme un moment riche d'enseignements. D'ailleurs, tout ce que j'apprends contribue à mon rétablissement.

Pensée du jour : Ce que m'a permis d'apprendre la compulsion est inestimable si j'utilise cette leçon comme le mode de vie me le suggère.

Outremangeurs Anonymes, Aujourd'hui, 3e Éd., page 273

------------------------------------------------

« Nous avons cherché par la prière et la méditation... » Onzième Étape

Les OA m'ont appris à prier jusqu'à ce que quelque chose se produise. Grâce à la Onzième Étape, j'ai maintenant une nouvelle vie spirituelle. J'apprends non seulement à parler à Dieu, mais également à L'écouter.
Après environ cinq ans de Mouvement, je me suis retrouvée en Italie. Il pleuvait, j'étais à bord d'un autobus et j'étais complètement perdue. Assise en silence, j'ai alors entendu une voix à l'intérieur de moi qui me disait : « Descends immédiatement de l'autobus ». Je me suis tout de suite demandée ce que j'allais faire si je quittais le véhicule, mais comme ma marraine m'avait suggéré de toujours suivre mes intuitions, je suis descendue.
Je me tenais là, toute seule, perdue et apeurée, quand j'ai levé les yeux et que j'ai aperçu mon hôtel. J'étais restée à l'écoute et Dieu m'avait guidée vers ma destination. J'étais tellement reconnaissante ! Chaque fois que j'obéis à la petite voix à l'intérieur de moi, l'intuition me dicte ma conduite dans des situations qui auparavant me déroutaient. La prière et la méditation m'aident à rester en contact avec ma Puissance supérieure et c'est Elle qui guide ma vie aujourd'hui.

Outremangeurs Anonymes, Les voix du rétablissement, 29 septembre, page 273

------------------------------------------------

Pensée du jour
Rendus à ce point, allons-nous nous arrêter et nous poser en profondeur quelques questions ? Nous avons besoin de nous examiner à fond périodiquement. Jusqu'à quel point suis-je un bon membre J.A. ? Est-ce que j'assiste aux réunions régulièrement ? Est-ce que je prends ma part de responsabilité ? Quand il y a quel­que chose à faire, est-ce que j'offre bénévolement mes services ? Quand on me le demande, est-ce que je parle dans les réunions, sans tenir compte de ma nervosité ? Est-ce que j'accepte comme un défi chaque occasion de faire du travail de douzième étape? Est-ce que je donne généreusement de mon temps et de mon argent ? Est-ce que j'essaie de répandre le mouvement J.A. partout où je vais ? Ma vie quotidienne reflète-t-elle les principes J.A. ? Suis-je un bon membre J.A. ?

Méditation du jour
Comment acquérir la force d'agir efficacement et d'accepter mes responsabilités ? En demandant à la Puissance Supérieure la force dont j'ai besoin à chaque jour. C'est un fait prouvé dans la profondeur de notre vie que quotidiennement la force nécessaire à l'accomplissement de mon devoir m’est donnée. Je dois faire face à chacune des épreuves qui m'arrivent durant la journée en étant convaincu que Dieu me donne la force de tenir le coup. Pour chaque tâche qui m'est confiée m'est aussi donné le pouvoir nécessaire à son accomplissement.

Prière du jour
Avec l’aide de ma Puissance Supérieure, je demande d'accepter chaque tâche comme un défi. Je suis certain de réussir si Elle est de mon côté.

Joueurs Anonymes, 29 septembre

------------------------------------------------

29 septembre

Tu as souvent entendu ces mots : « La vie est ce que tu en fais » mais qu'en as-tu fait ? Ne vois-tu pas que tu contrôles ta vie, ton bonheur, ton succès, tes joies et tes chagrins ? La vie peut être merveilleuse, excitante et splendide, mais il ne tient qu'à toi de la rendre ainsi en espérant le meilleur. Vis un jour à la fois et vis-le pleinement. Ne perds jamais de temps à t'inquiéter du lendemain et de ce qu'il peut apporter, ni à te laisser aller au découragement parce que tu sens que tu ne peux pas faire face à toutes les éventualités ? Regarde toujours le bon côté de la vie et concentre-toi dessus dans l'éternel présent. Le fait que hier ne s'est pas bien passé ne veut pas dire qu'il en sera de même aujourd'hui. Laisse hier derrière toi. Tires-en la leçon, mais ne le laisse pas gâcher aujourd'hui. Aujourd'hui est devant toi, pur et sans tâche. Que vas-tu en faire ?

La Petite Voix, Eileen Caddy

------------------------------------------------

Pour ceux et celles qui désirent lire les chroniques de Gilles sur le site Quand la drogue n'est plus un jeu : http://www.quandladrogue.com
Bon rétablissement pour toutes et tous !
Bonne journée !
L'expérience nous a démontré qu'adhérer à un groupe qui utilise les Douze Étapes pour se rétablir et mettre en pratique ce merveilleux mode de vie un jour à la fois peuvent nous aider à vivre de beaux moments de bonheur et de sérénité.

------------------------------------------------

29 septembre intuition SJobs.jpg