Pensées 03 octobre 2019

Bonjour à toutes et à tous

Les OA ont ce beau texte « Main dans la main » qui nous invite à l'unité et qui peut nous permettre de méditer dans plusieurs autres situations. Main dans la main, nous pouvons déplacer des montagnes, surmonter beaucoup de nos problèmes ensemble. Main dans la main est un geste que nous faisons ensemble, qui inspire en nous la quiétude, la confiance, l’amour, l’apaisement, l’appartenance. Se tenir par la main, c'est un geste très simple, par lequel ceux et celles qui sont amoureux se prodiguent de l'affection. Nous pouvons tout dire avec la main dans la main. Une petite caresse du pouce qui explore la surface de la peau, apaise la main, lui témoigne de l'affection, la calme comme pour la rassurer qu’elle est entre de bonnes mains. C’est inconcevable voire impossible à tenir pour un prédateur. L'énergie transmise en serrant cette main dans la nôtre est inimaginable, c’est le prolongement de notre spiritualité, de notre intimité par le toucher. Quoi de plus beau que de manifester avec ses mains, l'amitié, la douceur, la compréhension ou tout simplement juste serrer cette autre main tout doucement et même affectueusement. C’est magique.

Main dans la main (Rozanne S.)
...faisons ensemble ce que n'avions jamais pu réussir tout seul.
Plus jamais nous ne perdrons espoir,
car nous ne comptons plus sur notre volonté défaillante.
À partir de maintenant, nous travaillons ensemble.
Main dans la main, nous formons une chaîne qui trouve sa force
dans une puissance plus grande que la nôtre.
Et dans cette chaîne nous attendent une compassion
et un amour plus doux que tout ce que nous avions pu imaginer.

Lorsque nous nous sentons bien intérieurement, nous sommes en paix avec toutes les circonstances extérieures qui façonnent notre vie. Nous sommes capables de trouver la tranquillité en nous-mêmes et au creux de la main d'une autre personne à notre gauche et d'une autre à notre droite formant un cercle de guérison, un groupe d'entraide nous permettant de nous rétablir ensemble. Cette paix, cette sérénité sont des cadeaux quotidiens de notre Ps. Nous pouvons les partager en formant cette chaîne, main dans la main.

« Je suis responsable. Si quelqu’un, quelque part, tend la main en quête d’aide, je veux que la main des AA soit toujours là. Et de cela, je suis responsable. » La déclaration de responsabilité a été écrite pour le Congrès international des AA de 1965, qui a eu lieu à Toronto. Notre ultime responsabilité consiste à nous trouver le plus souvent là où nous pouvons être utile, là où nous sommes en mesure de rendre service aux autres. « Ouvrir mon coeur et tendre la main à tous eux qui comme moi, souffrent de compulsion alimentaire. » ( engagement de responsabilité de OA )

« La paix intérieure et l’équilibre sont deux cadeaux qui sont offerts aux personnes qui savent reconnaître dans chaque chose, dans chaque moment l’Essentiel. » ( Anonyme )

Merci la Vie !!!
Gilles

------------------------------------------------

À vrai dire, je ne savais pas ce qu'était la compassion, mais je savais ce qu'elle n'était pas. La compassion consistait à ne pas chercher vengeance, à ne pas nourrir de ressentiment, à ne pas injurier les autres, pas plus qu'à hurler et à lancer des objets sous l'effet de la colère. Cependant, c'était la façon dont je me comportais fréquemment avec la personne que je prétendais aimer. En ce qui me concerne, c'est en éliminant de tels comportements que j'ai commencé l'apprentissage de la compassion.
Même si j'ai encore beaucoup de difficulté à définir la compassion, je crois qu'elle commence par le fait de reconnaître que j'ai à composer avec une personne malade, une personne qui, parfois, présente les symptômes d'une maladie. Je ne suis pas obligée de me sentir visée personnellement quand ces symptômes, comme la violence verbale, se manifestent, pas plus que je n'ai le droit de punir qui que ce soit d'être malade.
Je suis un être humain qui a de la valeur. Je ne suis pas obligée de rester là et d'accepter la violence. Mais je n'ai pas le droit de faire de même non plus.

Pensée du jour
Je passerai, au cours de toute ma vie, plus de temps avec moi qu'avec qui que ce soit d'autre. Fasse que j'apprenne à être le genre de personne que j'aimerais avoir comme amie.

« Celui qui aimerait avoir de magnifiques roses dans son jardin doit avoir de magnifiques roses dans son cœur. » S.R. Hole

Al-Anon, Le Courage de Changer, 3 octobre, page 277

------------------------------------------------

Avez-vous déjà eu l'occasion d'observer un groupe d'enfants d'âge préscolaire assembler un casse-tête ? Si une pièce ne fait pas du premier coup, ils essaient de la forcer en place tout en faisant de nombreux effets sonores.
C'est ainsi que j'ai vécu la majeure partie de ma vie. Je n'ai jamais eu l'impression que je « faisais » dans ma famille marquée par l'alcoolisme ou nulle part ailleurs. Je me sentais comme une pièce de casse-tête entre les mains d'un enfant. Au lieu de me forcer à me placer, je forçais les gens qui m'entouraient. J'essayais de manipuler et de contrôler les membres de mon entourage pour que leurs personnalités s'adaptent à la mienne. J'ai même participé à des ateliers afin de pouvoir faire changer les choses. Mon slogan personnel était devenu « Il faut que je fasse bouger les choses ». Ma vie était incontrôlable.
Heureusement, je suis arrivée à Al-Anon avant de pouvoir gâcher le beau casse-tête de ma vie. Le programme m'a tout d'abord montré qu'il n'y a rien qui va de travers avec la façon dont je suis faite, sur les plans mental, émotif, physique ou spirituel. Il n'y a rien qui va de travers non plus avec la façon dont les autres sont faits. J'ai ensuite appris que la seule pièce que je peux changer, c'est la mienne. J'ai maintenant le choix. Au lieu de consacrer mon temps à des gens ou à des situations où je ne suis pas à ma place, je peux aller là où je le suis. En ce qui concerne ma famille, je ne peux pas changer le fait que je n'aie pas toujours ma place dans ce casse-tête. Par contre, Al-Anon me donne des outils, comme le détachement et la Prière de Sérénité, que je peux utiliser quand je suis en présence des membres de ma famille. Je peux changer ce que je peux et me rappeler que cette réunion de famille passera, elle aussi. Je pourrai bientôt aller vers des réunions où je suis plus à l'aise.

Pensée du jour
Mon objectif n'est pas de changer les autres pour qu'ils s'adaptent à moi. Je cherche à me changer pour m'adapter à la volonté de ma Puissance Supérieure.

« Nos efforts pour imposer des solutions faussent notre jugement et sans nous en rendre compte nous devons irritables et déraisonnables. » Formule de bienvenue suggérée Al-Anon/Alateen

Al-Anon, De l’espoir pour aujourd’hui, 3 octobre, page 277

------------------------------------------------

Le calme après la tempête

Parlant d'expérience, quelqu'un un jour faisait observer que la souffrance est le point de départ de tout progrès spirituel. Comme il est facile pour nous, les AA, de dire que c'est vrai ! Les Douze Étapes et les Douze Traditions, page 106

Quand mes émotions ressemblent à des montagnes russes, je dois me rappeler que la croissance est souvent douloureuse. Mon cheminement dans le programme des AA m'a enseigné que je dois subir un changement intérieur, même si cela est douloureux, afin de transformer un jour mon égoïsme en générosité. Pour connaître la sérénité, je dois franchir l'étape des tourments émotifs et des malaises qui les accompagnent, et être reconnaissant de mon progrès spirituel.

Alcooliques Anonymes, Réflexions quotidiennes, 3 octobre, page 285

------------------------------------------------

La Puissance supérieure de l'athée



« La plupart de mes nombreuses expériences auprès les athées ont été bonnes. Chez les AA, chacun a droit à son opinion personnelle. Il est préférable de maintenir une société ouverte et tolérante plutôt que de vouloir éviter les petites perturbations que leurs opinions pourraient occasionner. En fait, je ne connais personne qui ait quitté le Mouvement et soit mort d'alcoolisme à cause de l'opinion de quelques athées sur le cosmos.
« Je conseille toujours aux athées d'envisager une 'Puissance supérieure', en l'occurrence, leur propre groupe. Lorsqu'ils arrivent, presque tous les membres du groupe sont abstinents, et eux sont ivres. Le groupe est donc une 'Puissance supérieure'. C'est un assez bon début et la plupart d'entre eux progressent à partir de là. Je sais ce qu'ils ressentent, pour avoir déjà été comme eux. » Lettre, 1962

Alcooliques Anonymes, Réflexions de Bill, page 276

------------------------------------------------

3 octobre - Pensée A.A. pour aujourd'hui
Quelle est ma façon de parler à un nouveau venu ? Est-ce que j'essaie toujours de dominer la conversation ? Est-ce que j'impose mes idées ? Est-ce que je dis au nouveau venu ce qu'il doit faire ? Est-ce que je le juge dans mon for intérieur et suis-je d'avis qu'il a peu de chances de réussir dans notre programme ? Est-ce que, en moi-même, je le déprécie ? Ou, au contraire, est­ ce que je consens à lui raconter ma vie pour l'encourager à parler de lui-même ? Est-ce que je sais l'écouter, sans l'interrompre, jusqu'à la fin ? Est-ce que j'ai la conviction profonde qu'il est mon frère ? Est-ce que je ferai tout en mon pouvoir pour l'aider dans le sentier de la sobriété ?

Méditation du jour
« L'œuvre de la vertu sera la paix et l'effet de la vertu sera le calme et la confiance pour toujours. » C'est seulement lors­ que l'âme atteint ce degré de calme, qu'il peut se faire un véritable travail spirituel ; et c'est alors seulement que l'esprit, l'âme et le corps peuvent être assez forts pour tout dominer et tout supporter. La paix est le résultat de la vertu. On ne trouve pas la paix en faisant le mal, mais si nous vivons selon les désirs de Dieu, le calme et la confiance suivront. La confiance, c'est ce calme né de la certitude profonde que la force de Dieu est à notre disposition et qu'Il peut nous aimer et nous garder contre tout danger et toute défaillance.

Prière du jour
Je demande de parvenir à un état de véritable calme. Je demande de vivre en paix.

Vingt-quatre heures par jour, Hazelden, page 279

------------------------------------------------

PENSÉE DU JOUR
L'une des conséquences de ma maladie émotive est de ressentir l'impression vague mais écrasante qu'il y a quelque chose en moi qui ne va pas. Plus je laisse cette impression me dominer, plus elle me conduit au repli sur moi-même, au découragement et à un sentiment d'impuissance. L'antidote est l'acceptation de soi. Cela ne signifie pas que je nie mes défauts. En procédant courageusement à un inventaire minutieux, je reconnais honnêtement mes déficiences et mes points forts. Si je me fixe comme objectif d'éliminer toutes mes déficiences, je suis condamné à l'échec. Ce n'est qu'en acceptant et en utilisant mes qualités que je verrai mes déficiences. J'aurai de moi une image plus saine et plus réaliste.

MÉDITATION DU JOUR
Aide-moi à me concentrer sur mes points forts.

AUJOURD'HUI, JE ME SOUVIENDRAI
Ce que je suis est le cadeau que je reçois de Dieu. Ce que je fais de moi est mon cadeau à Dieu.

Émotifs Anonymes, Aujourd’hui Seulement, 3 octobre

------------------------------------------------

Abandonner notre propre volonté

« Notre ego, autrefois si grand et si dominateur, passe maintenant au second plan parce que nous nous trouvons en harmonie avec un Dieu d'amour. Nous nous apercevons que notre vie est plus riche, plus heureuse et plus remplie quand nous perdons notre obstination, notre entêtement. » Texte de base, page 130

Dépendance et volonté individuelle vont de pair. La perte de maîtrise que nous avons admise dans la Première Étape résultait autant de notre obstination et de notre entêtement que de notre dépendance chronique. Aujourd'hui encore, dépendre de notre propre volonté peut nous faire perdre la maîtrise de notre vie autant que lorsque nous consommions. Quand nos idées, nos désirs et nos exigences ont préséance dans notre vie, nous nous trouvons constamment en conflit avec les personnes et les circonstances qui nous entourent.
La volonté personnelle est le reflet de l'emprise de notre ego. Le seul moyen de nous libérer de cette volonté personnelle, et des conflits qu'elle engendre dans notre vie, est de briser l'emprise de notre ego et d'en venir plutôt à faire confiance à la force d'un Dieu d'amour qui nous guide.
Nous apprenons à nous appuyer sur des principes spirituels et non sur nos désirs égoïstes, pour prendre des décisions. Nous apprenons à demander à être guidés par une Puissance supérieure dotée d'une vision plus large que la nôtre. En faisant cela, nous nous apercevons que notre vie s'harmonise de plus en plus facilement avec l'ordre des choses qui nous entourent. Nous ne nous excluons plus nous-mêmes du courant de la vie ; nous en faisons de plus en plus partie et nous découvrons la plénitude de ce que le rétablissement offre.

Juste pour aujourd'hui, je cherche à être libéré de mon ego et des conflits engendrés par ma propre volonté. Je m'efforcerai d'améliorer mon contact conscient avec Dieu tel que je Le conçois, Lui demandant de me guider et de me donner la force dont j'ai besoin pour vivre en harmonie avec l'univers.

Narcotiques Anonymes, JUSTE POUR AUJOURD'HUI, 3 octobre, page 291

------------------------------------------------

Si nous sommes incapables de trouver la tranquillité en nous-même, il ne sert à rien de la chercher ailleurs. François de La Rochefoucauld

Il y a certainement quelque chose ou quelqu'un qui puisse régler mon problème. Un brin de ceci, une touche de cela ou une autre recette-miracle : rencontrer de nouvelles personnes, aller dans un endroit inconnu, me fixer un nouvel objectif. « Pouvez-vous m'aider ? »
La question, posée des milliers de fois sous les formes les plus diverses, reste sans réponse définitive. Le sage dira : « Je t'aiderais si je le pouvais, mais, à mon avis, c'est en toi que se trouve la difficulté. » Non, cela n'a rien à voir avec le temps qu'il fait, le chien, la maison, les voisins, mon travail, ma femme, mon mari, le chômage, ou la solitude ; le problème est en moi. Aucune circonstance extérieure n'y peut rien changer. Lorsque je ne suis pas en paix avec moi-même, je m'en prends à tout ce qui m'entoure. Au contraire, lorsque je me sens bien intérieurement, j'accepte toutes les circonstances extérieures qui façonnent ma vie.

Pensée du jour : Je me regarde avec la plus rigoureuse honnêteté pour découvrir ce qui explique que je me sente bien ou mal.

Outremangeurs Anonymes, Aujourd'hui, 3e Éd., page 277

------------------------------------------------

« Notre vieille conception de Dieu devait faire place à une foi efficace. » Les Douze Étapes et les Douze Traditions des Outremangeurs Anonymes, page 18

Mon ancienne conception de Dieu m'a été inculquée principalement lorsque j'étais enfant et que j'allais au catéchisme les week-ends. Bien que mon éducation religieuse fût limitée, j'en ai conservé une image de Dieu trônant au ciel avec des mains énormes. Il attendait que je pèche afin de me pulvériser. Le rôle de Dieu, comme celui d'un parent, était de punir.
Lorsque je me suis jointe à la chorale paroissiale, j'ai commencé à rendre gloire à Dieu. Toutefois, cette pratique ne m'a pas permis de faire de Lui une Puissance supérieure issue de ma propre conception. Ce n'est qu'en écrivant et en partageant avec ma marraine que j'ai consenti à envisager Dieu sous un nouveau jour. Ses mains énormes pouvaient me soulever ; elles n'avaient pas à m'écraser.
Avoir une foi efficace signifie que je dois mettre mes croyances en pratique. À mon réveil, je demande à Dieu de me guider, mais je sais que ma Puissance supérieure ne va pas préparer mon petit-déjeuner, mon déjeuner et mon dîner à ma place. Je Lui demande de me donner la force et la sagesse de passer à l'action en faisant des choix judicieux dans mon alimentation. Dieu est mon guide et, grâce à Lui, j'ai espoir d'être libérée chaque jour de l'obsession alimentaire.

Outremangeurs Anonymes, Les voix du rétablissement, 3 octobre, page 277

------------------------------------------------

Pensée du jour
Quelle est la meilleure façon de parler à un nouveau venu ? Est-ce que je dois constamment essayer de dominer la conversation ? Est-ce que j'impose mes idées ? Est-ce que je dicte au nouveau venu ce qu'il doit faire ? Est-ce que je le juge et suis-je d'avis qu'il a peu de chances de réussir dans notre pro­gramme ? Est-ce que je le déprécie ? Ou, au contraire, est-ce que je consens à lui raconter ma vie pour l'encourager à parler de lui-même ? Est-ce que je sais être à son écoute sans jamais l'interrompre ? Est-ce que je suis convaincu qu'il est mon frère ? Est-ce que je fais tout en mon pouvoir pour l'aider dans le sentier de la sobriété ?

Méditation du jour
« L'œuvre de la vertu sera la paix et son effet sera le calme et la con­fiance éternels.» C'est seulement lorsque l'âme atteint un certain degré de calme que l'esprit, l'âme et le corps peuvent être assez forts pour tout supporter et dominer. La paix est le résultat de la vertu. On ne trouve jamais la paix quand on ne fait pas le bien ; mais quand nous vivons selon les Désirs Divins, le calme et l'espérance nous sont acquis. L'espérance, c'est le calme né de la certitude profonde que la Force Supérieure est à notre disposition et qu'Elle peut nous abriter des dangers et des faiblesses.

Prière du jour
Je demande de parvenir à un état de véritable calme. Je demande de vivre dans la paix et la sérénité.

Joueurs Anonymes, 03 octobre

------------------------------------------------

3 octobre

Tu as une grande responsabilité entre les mains car Je déverse sur toi tous mes dons parfaits et bons. Tes pieds ont été placés sur le chemin menant au Nouvel Age, et tu y pénètres de plus en plus, tout le temps, et tu commences à en faire partie. 

Tu ne peux plus te donner des excuses lorsque tu omets de faire ce que tu devrais, en disant que tu ne savais pas ou ne t'en rendais pas compte, car tu es responsable de chacun de tes actes. Tu sais comment maitriser tes pensées et tes actes ; par conséquent, fais-le ! 

N'essaie jamais de te cacher derrière l'ignorance, mais sache qu'en toi tu contiens tout savoir, toute sagesse, tout entendement ; et il s'agit simplement de puiser, à tout moment, dans ces réserves illimitées. Rends grâce éternellement parce que tu connais la vérité et parce que c'est la vérité qui te permet de faire ce qui t'es demandé. Sois parfaitement en paix !

La Petite Voix, Eileen Caddy

------------------------------------------------

Pour ceux et celles qui désirent lire les chroniques de Gilles sur le site Quand la drogue n'est plus un jeu : http://www.quandladrogue.com
Bon rétablissement pour toutes et tous !
Bonne journée !
L'expérience nous a démontré qu'adhérer à un groupe qui utilise les Douze Étapes pour se rétablir et mettre en pratique ce merveilleux mode de vie un jour à la fois peuvent nous aider à vivre de beaux moments de bonheur et de sérénité.

------------------------------------------------

03 octobre sois en paix PVoix.jpg