QLDNP1J
Quand la drogue n'est plus un jeu

LE CANNABIS - LE HASCHICH
SOURCE PHOTOGRAPHIE
mninter.net/~publish/photo
fsus.fsu.edu/general/


LE CANNABIS

Le cannabis provient des feuilles et des fleurs séchées de la plante Cannabis Sativa. Sa couleur peut aller d'un vert grisâtre au brun verdâtre.  Son apparence physique ressemble à l'origan. La substance renferme habituellement des graines et des tiges. Elle est habituellement fumée dans des pipes ou dans des cigarettes roulées à la main. Le cannabis est caractérisé par une odeur de corde brûlée.

LE HASCHICH

Le haschich est une substance résineuse visqueuse séchée et compressée des fleurs et des feuilles de la plante de Cannabis. Il est vendu sous forme de cube ou en morceaux dont la couleur varie du brun clair au noir. Sa texture allant de sèche et dure à molle et friable. Il est souvent mélangé au tabac et fumé. Il est plus puissant que la marijuana en raison de sa teneur plus élevée en THC Il contient de 12 à 15 % de THC.

HUILE DE HASCHICH

Liquide vert foncé, marron ou noir qui est obtenu à partir du haschich purifié avec un solvant organique ou de l’alcool et qui peuvent contenir de 60 à 80 % de THC.
 

  • L’huile de haschich qui est obtenue par percolation et est ajoutée aux joints pour en augmenter la puissance.
Mode d'utilisation
LE CANNABIS
  • La marijuana est fumée au moyen d'une pipe ou sous forme d'une cigarette roulée à la main.
LE HASCHICH
  • La substance est habituellement émiettée et fumée à l'aide d'une pipe ou sous forme d'une cigarette roulée à la main dans laquelle le haschich est mêlé à du tabac ou à de la marijuana. Une dose habituelle va de 0,25 gramme à 1 gramme.
HUILE DE HASCHICH
    Cette huile est habituellement déposée sur une cigarette ou encore imprégnée dans du tabac ou du papier à cigarette et fumée.
Classification
Catégorie des perturbateurs
Drogue invisible
Temps de réaction
Les effets sont ressentis en quelques minutes. L'intoxication atteint son paroxysme durant l'heure suivant la consommation et les effets peuvent durer pour une période de cinq heures tout dépendant de la quantité consommée.
Les effets
  • L'euphorie, agitation;
  • Mauvaise coordination lors de l’accomplissement de tâches complexes;
  • Modification de la perception du temps;
  • Ralentissement la pensée logique, difficultés de concentration, défaillance de la mémoire;
  • Fluctuations de l'appétit.
  • Etourdissements, ressemblent à une légère ivresse;
  • Sensation de plaisir, de bien être, de détente, de calme, relaxée, volubile;
  • Un sentiment de somnolence;
  • Difficultés de concentration;
  • Mémoire à court terme altérée;
  • Temps d'attention réduit;
  • Augmentation des sens de l'acuité visuelle avec des couleurs plus brillantes;
  • Augmentation des sens de l'audition et les sons plus distincts.
Certaines personnes se replient sur elles-mêmes ou sont en proie à un sentiment de crainte, d'angoisse et/ou de dépression.

Effets secondaires (long termes)

  • Proie à la paranoïa, à la panique et une

  • méfiance excessive peut se manifester;
  • Dilatation de la pupille, rougeur des yeux;
  • Distorsion visuelle.
  • Une sécheresse de la bouche et de la gorge;
  • Altération de la coordination et du sens 

  • de l'équilibre;
  • Problèmes pulmonaires;
  • Augmentation des pulsations cardiaques;
  • Changements hormonaux.
Effets secondaires

 

Lors de la grossesse
Non documenté
Tolérance et dépendance
Dépendance physique : Possible
Dépendance psychologique : Très forte

Dépendance psychologique semble reconnue.

Selon les différentes sources la dépendance physique est possible mais contestée.

Overdose
En surdose
  • Proie à la panique, à la terreur et à des épisodes paranoïaques;
  • Hallucinations possibles.
Aucune possibilité d'overdose.
Sevrage
Lorsque l'usager met un terme à sa consommation de cannabis, les symptômes liés au sevrage comprennent:
  • L'angoisse;
  • La nervosité;
  • L'insomnie;
  • Des sueurs ainsi qu'une perte d'appétit.
Les symptômes disparaissent graduellement mais des problèmes d'insomnies, de concentration et de mémoire peuvent persister pendant un certain temps.
MISE EN GARDE
L'usage du cannabis et de ses dérivés est plus nocive que la cigarette et peut causer le cancer du poumon.

La combinaison «cannabis et alcool», affecte grandement le sens de l’orientation, de la coordination ainsi que les réflexes. Il devient donc dangereux de conduire lorsqu'on a consommé du cannabis. 

FAITS ET MÉFAITS DE LA MARIHUANA
CE QUE TOUS LES PARENTS DEVRAIENT SAVOIR

Selon des études récentes :

La marihuana saisie récemment avait une teneur en THC pouvant atteindre 30 %, pour une valeur moyenne de 15 %, tandis que la marihuana saisie dans les années 70 n'affichait qu'une teneur de 1 à 2 % en THC;

Le goudron contenu dans une cigarette de marihuana est de 50 % à 100 % plus élevé que dans les cigarettes ordinaires;

Chez les fumeurs de marihuana, l'inhalation est 33 % plus profonde et le temps de retenue de la fumée est 4 fois plus long que chez les fumeurs ordinaires;

La marihuana contient deux éléments cancérigènes puissants (la iméthyléthylnitrosamine et la méthyléthylnitrosamine);

Saviez-vous que fumer de 3 à 5 cigarettes de marihuana par semaine pose des risques de cancer aussi élevés que fumer 16 cigarettes ordinaires par jour durant une semaine;

Les enfants qui ont été exposés à la marihuana avant la naissance présentent des troubles de comportement accrus ainsi qu'une diminution de l'acuité visuelle, de la compréhension linguistique et de la capacité d'attention et de mémoire;

Les consommateurs de marihuana ont 6 fois plus de chances d'être touchés par la schizophrénie ou un autre trouble de la santé que ceux qui s'en abstiennent;

Chez les étudiants qui ont pris de la marihuana avant 18 ans, 43 % passent ensuite à la cocaïne, tandis que moins de 1 % des non-fumeurs se mettent à consommer de cette drogue;

Selon des études épidémiologiques, la marihuana provoquerait une accoutumance de 3 à 7 fois plus élevée que l'alcool;

Les effets de la marihuana persistent beaucoup plus longtemps que ceux de l'alcool. À l'aide d'un simulateur de vol, on a mis à l'épreuve 10 pilotes; l'expérience a montré que leur capacité à faire atterrir un avion était encore affectée 24 heures après avoir fumé une cigarette de marihuana; aucun des pilotes n'a réussi à atterrir correctement;

Au Canada en 1995, l'analyse de sang prélevé sur 1 141 automobilistes décédés ou en état d'ébriété a révélé la présence de marihuana chez 38 % des sujets recensés;

La drogue n'est pas nocive parce qu'elle est illégale; elle est illégale parce qu'elle est nocive! 


© GRC-RCMP
ppcd1152.doc
October 27, 1998
LE CANNABIS - LE HASCHICH
Le cannabis est l'une des drogues favorites des Nord-Américains. Elle se place au troisième rang des drogues les plus consommées, derrière le tabac et l'alcool.

Le THC est l'ingrédient psychotrope principal de tous les produits de cannabis. Plus le cannabis contient de THC, plus il est puissant.

L'huile de haschich est un distillat huileux du hasch qui est habituellement plus puissant que le haschich original.

L'intoxication atteint son sommet durant l'heure suivant la consommation, mais les effets persistent généralement durant trois à cinq heures, tout dépendant de la dose consommée. L'usage de cannabis peut entraver la capacité de l'usager de conduire un véhicule automobile ou d'exécuter d'autres tâches. Les usagers réguliers développent souvent une dépendance psychologique pour le cannabis. Ils ressentent un vif désir de poursuivre son usage car ils en sont venus à avoir besoin de la drogue pour poursuivre leurs activités quotidiennes. Un usage régulier peut entraîner une perte générale d'intérêt, de motivation, de mémoire et de concentration.

Certains gros usagers quotidiens du cannabis développent une dépendance physique. Leur corps s'accoutume à la présence continuelle de la drogue et lorsque celle-ci est absente, il manifeste des symptômes de sevrage. Parmi les symptômes de sevrage, citons l'insomnie, l'anxiété, la transpiration, la perte de l'appétit et des maux d'estomac.
 

SOURCE : Centre de renseignements
Fondation de la recherche sur la toxicomanie
PUBLICATION : EXTRAIT-RÉSUMÉ

HISTORIQUE
 
Le cannabis est une plante d'origine asiatique. La plupart des dérivés du cannabis trouvé au Canada proviennent de plantes cultivées en Amérique centrale ou en Amérique du Sud.

L’historique et l’usage du cannabis se perdent dans la nuit des temps. Cette plante est présente depuis plus de 4000 ans, les premières traces de son utilisation viennent de l’Asie.

Le cannabis (chanvre indien) a des propriétés enivrantes contrairement au chanvre qui est une plante textile de la famille des carabinées. On extrait du chanvre indien le haschich et l’huile de haschich. Obtenu à partir de la plante Cannabis sativa qui pousse sous presque tous les climats.

Il y a plus de 3000 ans en Chine, cette plante était prescrite comme sédatif pour soulager les douleurs rhumatismales et de la goutte.

Peu avant le début notre ère en Inde le cannabis était une herbe sacrée grâce à ces pouvoirs enivrantes et hallucinogènes. Elle était utilisé par les religieux pour atteindre l’union avec les divinités lors des rites et des cérémonies religieuses.

100 ans avJC, les Chinois font le premier papier à base de chanvre, d'ailleurs jusqu’en 1850  l’utilisation du chanvre sera utilisée dans la conception du papier.

Saviez-vous?
  • Le THC et d'autres composantes du cannabis selon les sources font l'objet de tests en vue de leur usage possible dans le traitement du glaucome puisqu'ils réduisent la pression oculaire qui peut causer des dommages aux yeux.

  •  
  • Le cannabis pourrait servir dans le traitement du cancer, de l'asthme et de l'épilepsie.

  •  
  • Le goudron présent dans la fumée de cannabis renferme une plus grande quantité d'agents cancérigènes que celui qui se trouve dans la fumée du tabac.

  •  
  • Le cannabis a été classé dans la catégorie des perturbateurs mais, il pourrait être classé dans une autre catégorie car il a des effets dépressifs et aussi, comme stimulant car il modifie le rythme cardio-vasculaire.

  •  
  • Le cannabis et ses dérivées sont parmi les drogues illicites les plus populaires. Les utilisateurs connaissent très peu les effets néfastes du cannabis et les risques physiques, psychologiques et psychiques que peuvent entraîner un usage continu de cette drogue.

  •  
  • Le THC (Tétrahydrocannabinol) pur est presque impossible à trouver sur le marché noir. La substance vendue comme du THC est soit du PCP ou du LSD qui sont des drogues hallucinogènes qui sont aussi classés dans la catégorie des perturbateurs.

  •  
  • Le cannabis ne subit aucune transformation chimique mais on retrouve au delà de 400 produits chimiques différents dans le cannabis. Le plus important, le THC (tétrahydrocannabinol) qui est l’ingrédient psychotrope principal de tous les produits de cannabis.

  •  
  • Fait à noter, selon mes recherches, les vertus psychotropes du cannabis viendraient d’une variété nommée cannabis indica, mais cela reste à confirmer.

  •  
  • Certaines études laissent supposer que le développement de l'enfant peut être altéré si la mère consomme régulièrement de la marijuana au cours de sa grossesse. À la naissance, le bébé peut avoir un poids insuffisant, être en proie à des tremblements ou à des sursauts. Certains des effets associés à l'usage de tabac durant la grossesse se manifestent également avec l'usage de cannabis, comme l'infertilité, les fausses couches et la naissance de bébés mort-nés.

QLDNP1J © Copyright 1999-2013
quandladrogue.com