QLDNP1J
Quand la drogue n'est plus un jeu

LES CHAMPIGNONS MAGIQUES
SOURCE PHOTOGRAPHIE
LES CHAMPIGNONS MAGIQUES
Plus connue sous les noms de (Magic mushrooms, Champignons magiques, Mush, Mushies)

Comme son nom l'indique, sa forme primaire est celle d'un champignon. Il existe plusieurs sortes de champignons magiques dont: Mouche Agaric (Muscaria d'amanite), Panaeolus, Conocybe, Cubensis Caerulescens de Psilocybe et le Stropharia. Il est offert dans sa forme originale
 

Mode d'utilisation
Normalement absorbée par voie orale;
Prisés (sniffé);
Fumés;
Rarement injectés.
(Les injections sont à risque car la substance ne se dissous pas complètement)
Classification
Drogue invisible de la catégorie des dépresseurs
Temps de réaction
Effets ressentis après environ une demi-heure;
Les effets durent plusieurs heures. De quatre à six heures.
Les effets
Les effets sont semblables à ceux produits par LSD et le sentiment de relaxation semblable à celui du Cannabis;
  • Euphorie, agitation;
  • Provoque des hallucinations des rires et larmes alternent;
  • Sensation de relaxation ou de fatigue;
  • Détachement du réel:
  • Sensation de lourdeur, ou de légèreté;
  • Confusion;
  • Les couleurs sont accentuées;

  • Hallucinations.
Effets secondaires (long termes)
  • Anxiété;
  • Inquiétude et paranoïa;
  • Dilatation de la pupille;
  • Nausée et vomissement;
  • Augmentation des pulsations cardiaques;
  • Elévation de la tension artérielle;
  • Rougeur de la peau;
  • Absence de contrôle musculaire;
  • Tremblements;
  • Hyperflexion.
Effets secondaires

 

Lors de la grossesse
Non documenté
Tolérance et dépendance
Ni la dépendance physique, ni psychologique n'a été enregistrée
Overdose
Bouffées de chaleur et transpiration;
Distorsions perceptives;
Etourdissements;
Malaises aux niveaux des abdominaux;
Engourdissement de la bouche;
La fréquence cardiaque est accélérée;
Respiration plus rapide;
Peut provoquer la mort.
Sevrage
Non documenté ou données insuffisantes
MISE EN GARDE
Risques d'empoisonnement 
CHAMPIGNONS HALLUCINOGÈNES
La substance active est psilocybin. Cette substance active se retrouve dans quelques espèces de champignons poussant au Canada.

Le surdosage est relativement commun et peut menacer la vie .

Il existe plusieurs types de champignons. Le problème le plus sérieux pour une personne qui consomme cette drogue est de savoir si les champignons sont bons, car il y a des risques d'empoisonnement ou d'intoxication. En particulier, avec un champignon nommé «:La mouche Agaric (muscaria d'amanite)». Ce n'est pas une véritable drogue hallucinogène. Elle donne des effets secondaires désagréables et à forte dose, peut provoquer la mort.

Les champignons sont normalement trouvés après une forte pluie. Après la cueillette, ils sont séchés sur un papier. Pour la consommation, ils peuvent être transformés pour des infusions, ou peut être incorporés à la nourriture. Les champignons secs sont moins efficaces que frais. Les champignons secs peuvent contenir des insectes nocifs qui peuvent attaquer le foie.

Habituellement, consommés à l'état naturel, les effets sont comme ceux du LSD, mais ils surviennent plus rapidement et ne durent pas aussi longtemps.
 

PUBLICATION : RÉSUMÉ-EXTRAIT

HISTORIQUE
 
L'usage des champignons hallucinogènes existe depuis 3500 ans. Ils faisaient parties des rituels des Aztèque du Mexique, lors des rituels religieux. Ils étaient nommés «La chair de dieux», dont la consommation était supposée donner des pouvoirs religieux suprêmes et des visions de l'avenir.

Fait à noter dans la civilisation Aztèque, des châtiments sévères étaient prévus chez les Aztèques pour ceux qui utilisaient les vertus des champignons sans bonne raison pieuses ou spirituelles.

 Au XVI siècle, au Mexique, un moine Bernardino de Sahagun mentionnait l’usage de champignons et en fait une remarquable description.

«Il y a dans ce pays un petit champignon appelé «Téonanacalt», qui pousse sous le foin, dans les champs et les déserts. Il est rond, son pied est haut, mince et cylindrique. Il a mauvais goût, fait mal à la gorge et enivre. Il est médicinal contre les fièvres et la grippe. On en mange deux ou trois, pas davantage. Il cause des hallucinations et des angoisses précordiales.»

Vers la fin de 1800, on isole le principe actif de l’argaric volant : La muscarine

1950 - Sur un champignon nommé l’argaric téocanacalt (chair de dieu) Albert Hofmann, synthétisa le principe actif d’un champignon mexicain reconnu pour son pouvoir hallucinogène depuis plusieurs siècles.

Saviez-vous?
  • La psilocybine et la psilocine sont les ingrédients chimiques du champignon responsable de ses effets psychédéliques.
  • La psilocybine est contenue dans une quarantaine d’espèces de champignons qui poussent en Amérique du Nord, en Europe, en Australie et dans le Sud-Est Asiatique.
  • Ce qui se vend sous l'appellation fictive de Psilocybine est habituellement du PCP ou du LSD.
  • QLDNP1J © Copyright 1999-2013
    quandladrogue.com