Pensées 07 juillet 2019

Bonjour à toutes et à tous

L’effet domino est une réaction en chaîne qui peut se produire lorsqu'un changement mineur provoque un changement comparable à proximité, qui provoquera un autre changement similaire, et ainsi de suite au cours d'une séquence qui peut nous apparaître linéaire. Le terme est utilisé comme une analogie à la chute d'une file de dominos, et se réfère à une suite d'évènements liés entre eux. Cette expression peut être employée de façon littérale (une série de collisions observées) ou de façon métaphorique (en présence de systèmes plus complexes). C'est le cas par exemple dans les finances personnelles, à la bourse et dans les milieux financiers sur le plan national ou international où peuvent se matérialiser ces réactions en chaîne. L'effet domino, un peu comme l'effet papillon, c'est aussi ce qui nous amène sur le plan personnel à évoluer vers le chaos, un certain bas-fond puis grâce à l'intervention d'une force supérieure à nous-mêmes à entrer dans un cheminement personnel et spirituel qui nous invite à changer notre mode de vie, à cesser de creuser notre bas-fond. C'est ainsi que le relèvement s'initie et se poursuit.

L' « effet papillon » est une expression qui décrit une autre métaphore concernant le phénomène fondamental de sensibilité aux conditions initiales en théorie du chaos. En 1972, le météorologue Edward Lorenz fait une conférence à l'American Association for the Advancement of Science intitulée : « Predictability : Does the Flap of a Butterfly's Wings in Brazil Set off a Tornado in Texas ? », qui se traduit en français par : « Prédictibilité : Un battement d'ailes d'un papillon au Brésil peut-il provoquer une tornade au Texas ? » Ce scientifique avait accroché quelques touches de son clavier en préparant une prédiction de la météo à venir et cet effleurement a changé de façon insoupçonnée et spectaculaire ses prédictions. Notre condition initiale avant d'entrer en rétablissement était aussi prévisible qu'elle nous amènerait à vivre ce bas-fond nécessaire à l'admission de notre défaite et de notre impuissance. Notre Ps a effleuré notre vie, a provoqué cette tempête, cette chute dans cet abysse et puis cette accalmie tout au centre de notre être.

Dans le Gros Livre, Bill W. a ainsi décrit la visite de son ancien camarade de classe, Ebby T. et une suggestion de ce dernier qui a eu un « effet électrisant » : « Pourquoi ne choisis-tu pas ta propre conception de Dieu ? ( 4e Éd., page 14 ) — « C’était simple, mais pas facile ; … Je devais m’en remettre en toutes choses au Père de lumière qui règne sur nous tous. Ces propositions étaient radicales et révolutionnaires, mais à partir du moment où je les ai acceptées, l’effet a été électrisant. ( 4e Éd., page 16 ) Dans le livre Transmets-le qui raconte l’histoire de Bill W. au chap. 5 De l’enfer au sommet de la montagne, Dr W. D. Silkworth et Eddy T. transmettent chacun leur message à un Bill suicidaire et déprimé. C’est alors que Bill W. a vécu son expérience spirituelle.

Bill W. avait alors appris qu’il lui fallait en quelque sorte transmettre ce message d’espoir. « Lorsque vient notre tour de parler dans une réunion, c’est une autre façon de porter le message des AA. » ( 12x12, 12e Étape, page 124 ) En transmettant le message de rétablissement à d'autres personnes qui souffrent, nous portons une attention spéciale sur notre réveil spirituel sur l'intervention de cette Puissance supérieure qui s'exprime devant comme derrière notre expérience, notre force et notre espoir. Aujourd'hui, en voyant d'autres personnes qui souffrent ou souffraient comme nous se rétablir, nous reconnaissons Dieu en eux, et Son œuvre en nous tous. Le rétablissement engendre un accroissement de bonheur, de paix et de sérénité tout autour de nous par la grâce de Dieu et seulement si telle est Sa volonté.

Merci la Vie !!!
Gilles

------------------------------------------------

Je croyais que dans tout conflit, dans toute confrontation, quelqu'un avait invariablement tort. Il était essentiel de blâmer quelqu'un et j'étais dans tous mes états durant des heures, soupesant les preuves. J'ai contracté la manie de tout compiler. Parce que j'abordais chaque situation avec cette attitude, la culpabilité et la colère me consumaient. Sur la défensive et anxieux, j'assurais toujours mes arrières.
Al-Anon m'aide à comprendre qu'il peut survenir des disputes même si tout le monde fait de son mieux. Passer en revue de façon obsessionnelle le comportement de chacun retient mon attention là où elle ne devrait pas se fixer et me garde trop occupé pour avoir le rôle que j'ai joué. Si j'ai fait des erreurs, je suis libre de faire amende honorable.
Aujourd'hui je sais que les conflits n'indiquent pas nécessairement que quelqu'un a tort. Il se peut que ce ne soit que des difficultés qui surgissent. Parfois les gens ne sont tout simplement pas d'accord.

Pensée du jour
Aujourd'hui, j'accepterai que toute vie a sa part de conflits. Il ne m'incombe pas de compiler toutes les preuves de chaque incident. Au lieu de me tordre les mains et de pointer du doigt, je peux considérer la possibilité que tout se déroule exactement comme il se doit. Parfois, le blâme n'est qu'une excuse pour me tenir occupé afin que je ne ressente pas l'inconfort de mon impuissance.

« L'esprit grandit grâce à ce qui le nourrit. » Josiah G. Holland

Al-Anon, Le Courage de Changer, 7 juillet, page 189

------------------------------------------------

Je me sentais persécutée par les alcooliques avec qui j'ai grandi, et j'ai conservé cette attitude dans ma vie adulte. Je m'efforçais de paraître comme une personne mature, accomplie, adulte, et en contrôle. Cependant, je me sentais intérieurement comme un jeune enfant complètement hors de contrôle. Je me sentais et je me comportais continuellement comme une victime - craintive, en réaction, incapable de m'ajuster. Ma peur est devenue encore plus intense quand j'ai appris que mon fils était un alcoolique. Heureusement, quand il a cherché à se rétablir, j'ai découvert Al-Anon.
Dans Al-Anon, j'ai appris que j'ai le choix. je ne suis pas obligée d'être une victime impuissante et désespérée. Au contraire, je peux à tout moment être responsable de moi-même par les choix que je fais. Je peux assister à une réunion, appeler un membre du programme, demander conseil, prier, et mettre mon programme en pratique. Ce n'est pas toujours facile. Je dois parfois demander à Dieu de me donner le courage de demander de l'aide, au lieu de me complaire dans l'apitoiement et la peur. Je peux me demander ce dont j'ai besoin et faire ce que j'ai à faire pour combler mes besoins. Je n'ai pas à me préoccuper de ce que font les autres ; leur propre Puissance Supérieure s'occupe d'eux. Je peux demander d'obtenir le courage de changer les choses que je peux, et la sérénité d'accepter les choses que je ne peux pas changer. Me rappeler que j'ai toujours le choix, cela me donne de l'espoir, et le courage de laisser la peur et la passivité derrière moi. Ma Puissance Supérieure prend toujours soin de moi, et Elle me donne le sentiment de sécurité et l'inspiration nécessaire pour que j'agisse bravement en changeant la seule chose que je peux changer — moi-même.

Pensée du jour
Se comporter en victime est un choix, ce n'est pas le destin.

« Les victimes créent des victimes. Heureusement, le rétablissement fonctionne de la même façon - le rétablissement engendre un accroissement du rétablissement. » De la survie au rétablissement, page 205

Al-Anon, De l’espoir pour aujourd’hui, 7 juillet, page 189

------------------------------------------------

... Et s’en libérer

… en particulier la peur qui nous faisait craindre de perdre un bien déjà acquis ou celle de ne pas obtenir ce que nous demandions. À toujours exiger jamais obtenir satisfaction, nous étions constamment perturbés et frustrés. Nous ne pouvions donc connaître la paix à moins de trouver le moyen de réduire nos exigences. Chacun connaît bien la différence entre une exigence et une simple attente. Les Douze Étapes et les Douze Traditions, page 88

Je ne peux connaître la paix que si je renonce à mes attentes. Quand je me mets à rêver à ce que je désire et à ce qui devrait arriver, je vis dans la peur ou dans une attente anxieuse qui ne contribue pas à ma sobriété émotive. Je dois capituler, encore et encore, devant la réalité de ma dépendance vis-à-vis de Dieu. Alors seulement, puis-je trouver la paix, la gratitude et la sécurité spirituelle.

Alcooliques Anonymes, Réflexions quotidiennes, page 197

------------------------------------------------

Survivre aux épreuves

À notre avis, toute méthode de lutte à l'alcoolisme qui propose de garder le malade à l'abri des tentations est vouée à l'échec. L'alcoolique qui essaie de se protéger peut réussir pendant un certain temps, mais cela se termine généralement par une rechute plus dure que toutes les autres. Nous avons essayé ces méthodes-là. Mais ces tentatives pour réaliser l'impossible ont toujours échoué. Il faut se libérer de l'alcool et non le fuir.

« La foi sans les œuvres est une foi morte. » C'est particulièrement vrai pour un alcoolique ! Car, si un alcoolique néglige d'enrichir et de perfectionner sa vie spirituelle par son action auprès des autres et par le don de soi, il ne pourra pas survivre aux épreuves et aux dépressions qui le guettent. S'il ne se tenait pas ainsi occupé, l'alcoolique boirait sûrement de nouveau et, s'il buvait, il mourrait sûrement. Alors, la foi serait morte en effet.

1. Les Alcooliques Anonymes, page 115
2. Les Alcooliques Anonymes, page 17

Alcooliques Anonymes, Réflexions de Bill, page 188

------------------------------------------------

7 juillet - Pensée A.A. pour aujourd'hui
Nous étions devenus des malades sans espoir spirituellement, émotivement et physiquement. La puissance qui nous dominait était supérieure à nous-mêmes — c'était l'alcool. Plusieurs buveurs ont dit : « Je n'étais pas allé aussi loin ; je n'avais pas perdu mon emploi à cause de l'alcool ; j'avais encore ma famille ; j'ai réussi à éviter la prison. Il est pourtant vrai que je buvais parfois trop et je crois que j'ai alors réussi à faire un fou de moi, mais je croyais encore que je pouvais maîtriser ma boisson. Je ne croyais pas vraiment que j'étais un alcoolique ». Si j’étais un de ceux-là, ai-je changé d'avis ?

Méditation du jour
Si pénible que soit le présent vous pourrez un jour connaître la raison de ces difficultés. Vous verrez que ce n'était pas seulement une épreuve, mais aussi une préparation en vue du travail que vous aurez il faire pendant votre vie. Ayez confiance que vos prières et vos aspirations seront un jour exaucées. Elles seront exaucées d'une façon qui vous semble peut-être pénible, mais qui est la seule bonne. Notre égoïsme et notre orgueil nous font souvent désirer des choses, qui ne sont pas bonnes pour nous. Ils doivent être éliminés. Nous devons nous libérer de ces lourdes pierres qui nous immobilisent, autrement nous ne pouvons nous attendre à ce que nos prières soient exaucées.

Prière du jour
Je demande d'accepter de passer par une période d'épreuve. Je demande d'avoir confiance en Dieu au sujet des résultats de cet épreuve.

Vingt-quatre heures par jour, Hazelden, page 191

------------------------------------------------

PENSÉE DU JOUR
Après avoir mis en pratique le Programme un certain temps et lorsque j'étais encore impatient d'acquérir la santé émotive et de grandir spirituellement, j'ai dû constater que j'avais probablement négligé de voir les petits changements positifs qui s'étaient opérés en moi. Au début, ce fut difficile d'identifier ces petits changements positifs qui, plus tard, sont devenus de plus en plus grands. Maintenant je comprends que ces changements ont toujours été là. Parce que je n'en étais pas satisfait, je ne tenais pas compte des petites semences qui n'avaient besoin qu'un peu plus d'eau et d'un chaud soleil (ÉA) pour grandir. Ces semences furent plantées en moi d'une façon permanente, peu importe ce que je croyais. Et pourtant, j'étais quand même frustré parce que j'étais fatigué de mes déficiences et que je voulais un miracle, c'est à dire : une guérison instantanée. Je perdais patience face à mon lent progrès.

MÉDITATION DU JOUR
Je demande à Dieu de me donner la confiance et la foi en mon mode de vie si je prends les moyens nécessaires et que je cherche ce dont j'ai besoin.

AUJOURD'HUI, JE ME SOUVIENDRAI
Je peux me sentir mieux avec moi-même simplement parce que je sais que j'essaie de m'améliorer.

Émotifs Anonymes, Aujourd’hui Seulement, 7 juillet

------------------------------------------------

Dieu en chacun de nous

« Notre réveil spirituel provient en partie d'une nouvelle compréhension de notre Puissance supérieure, élaborée à partir du partage avec d'autres dépendants en rétablissement. » Texte de base, page 65

Nous avons souvent entendu dire qu'il est plus facile de voir Dieu dans les autres. Nous constatons que cette affirmation est vraie en pratiquant notre Douzième Étape. Lorsque nous transmettons le message de rétablissement à un autre dépendant, nous sentons la présence d'une Puissance supérieure à nous-mêmes. En voyant la façon dont le message est reçu, nous réalisons également autre chose : c'est le message et non le messager qui apporte le rétablissement. C'est une Puissance supérieure et non notre pouvoir personnel qui est la source du changement qui commence à s'opérer, lorsque nous transmettons le message à un dépendant qui souffre encore. Pendant que le message fait son travail, transformant la vie d'un autre dépendant, nous voyons une Puissance supérieure en action. Nous voyons l'acceptation et l'espoir remplacer le déni et le désespoir. Sous nos yeux, les premières traces d'honnêteté, d'ouverture d'esprit et de bonne volonté commencent à apparaître. Il se passe quelque chose à l'intérieur de cette personne, quelque chose de plus grand et de plus puissant que n'importe lequel d'entre nous. Nous voyons Dieu tel que nous Le concevons agir dans la vie de quelqu'un. Nous voyons la Puissance supérieure en eux. Et nous savons avec une plus grande certitude que cette Puissance supérieure est en nous également, et que c'est cette force qui permet notre rétablissement.

Juste pour aujourd'hui, en transmettant le message de rétablissement à d'autres dépendants, j'essayerai de porter mon attention sur la Puissance qui se trouve derrière le message. Aujourd'hui, en voyant d'autres dépendants se rétablir, j'essayerai de reconnaître Dieu en eux, afin de mieux reconnaître Dieu en moi.

Narcotiques Anonymes, JUSTE POUR AUJOURD'HUI, 7 juillet, page 199

------------------------------------------------

Si tous tiraient dans la même direction, le monde basculerait. Proverbe yiddish

Chez les Outremangeurs Anonymes, nous avons raison de dire que le lien qui nous unit est plus important que les différences qui nous séparent. Néanmoins, mis à part notre expérience commune de la compulsion alimentaire, nous sommes un groupe aussi varié que n'importe quel autre.
Lorsque j'offre mon aide à quelqu'un qui me le demande, je dois me rappeler qu'il existe des différences individuelles, que nous ne sommes pas des copies conformes les uns des autres. Ce qui peut faire du bien à une personne peut très bien ne pas convenir du tout à une autre. Chacun d’entre nous doit être libre de choisir son propre cheminement, que ce soit dans sa façon de manger ou dans celle de mettre le mode de vie en pratique.

Pensée du jour : Est-ce que j'aide mes filleuls à trouver ce qui leur convient le mieux ?

Outremangeurs Anonymes, Aujourd'hui, 3e Éd., page 189

------------------------------------------------

« L'humilité est au coeur de la Septième Étape. ... Nous Lui demandons des faire disparaître NOS défauts, pas ceux des personnes qui nous ont fait du mal. » — A Guide to the Twelve Steps for You And Your Sponsor, page 11

Combien de fois ai-je blâmé les autres pour ma compulsion alimentaire ? Je me croyais tellement quand je disais que mes parents m'avaient forcée à manger compulsivement ! Si je souffrais de carences, de peur et de honte, me disais-je, c’était parce que j’avais été « mal-aimée ». Mes problèmes de santé mentale auraient pu être évités si seulement « ils » m'avaient traitée autrement.
Avant que je ne mette réellement la Septième Étape en pratique, je me complaisais volontairement dans une mentalité égocentrique. Toutefois, lorsque j'ai bien voulu faire preuve d'humilité et laisser Dieu me libérer de mes défauts, tout a changé. C'est un cadeau extraordinaire que d'obtenir la sérénité en échange de mon refus de blâmer les autres.

Outremangeurs Anonymes, Les voix du rétablissement, 7 juillet, page 189

------------------------------------------------

Pensée du jour
Nous étions devenus malades, sans espoir spirituel, émotif et physique. La puissance qui nous dominait était supérieure à nous-mêmes — c'était le jeu. Plusieurs joueurs ont dit : « Je ne suis pas allé aussi loin ; je n'ai pas perdu mon emploi à cause du jeu ; j'ai encore ma famille ; j'ai évité les ennuis majeurs. Il est pourtant vrai que je jouais parfois de façon démesurée et que j'ai réussi à faire un fou de moi, mais je croyais encore que je pouvais maîtriser le jeu. Je ne croyais pas vraiment que j'étais compulsif. » Si j'étais un de ceux-là, ai-je changé d'avis ?

Méditation du jour
Si pénible que soit le présent, vous pourrez un jour connaître la raison de ces difficultés. Vous verrez que ce n'était pas seulement une épreuve, mais aussi une préparation en vue du travail que vous aurez à faire pendant votre vie. Ayez confiance que vos prières et vos aspirations seront un jour exaucées. Elles seront exaucées d'une façon qui vous semblera peut-être pénible, mais le sera de la bonne manière. Votre égoïsme et votre orgueil vous font souvent désirer des choses qui ne sont pas bonnes pour vous. Ils doivent être éliminés. Vous devez vous libérer de ces lourdes pierres qui nous immobilisent ; autrement, vous ne pouvez vous attendre à ce que vos prières soient exaucées.

Prière du jour
Je demande d'accepter de passer par une période d'épreuves. Je demande d'avoir la confiance des résultats positifs de ces épreuves.

Joueurs Anonymes, 07 juillet

------------------------------------------------

7 juillet

Vous ne pouvez pas dire que vous M'aimez et détester vos compagnons humains, car l'amour et la haine sont comme l'huile et l'eau: ils ne se mélangent pas. Lorsque vous M'aimerez vraiment, vous aimerez vos compagnons humains. Vous vous aimerez les uns les autres. Vous aurez de la compassion et de la compréhension les uns envers les autres. Quand vous vous aimerez les uns les autres vous M'aimerez.
C'est tellement entremêlé que ça ne peut pas être séparé. Quelle est la mesure de votre amour les uns envers les autres ? Es-tu prêt à te déranger pour une autre âme ? L'amour n'a pas à être exprimé en mots. On le voit et on le ressent dans les actes. Il irradie de toi. L'amour est le langage du silence. Il peut être compris et accepté sans qu'un mot ne soit dit. C'est un langage international, compris par le cœur, non par le mental. Peu importe ta nationalité, tu peux toujours transmettre l'amour et le communiquer dans le silence complet. Tes yeux, ton cœur, ton attitude, ton être entier peuvent transmettre ce que tu ressens envers une autre âme.

La Petite Voix, Eileen Caddy

------------------------------------------------

Pour ceux et celles qui désirent lire les chroniques de Gilles sur le site Quand la drogue n'est plus un jeu : http://www.quandladrogue.com
Bon rétablissement pour toutes et tous !
Bonne journée !
L'expérience nous a démontré qu'adhérer à un groupe qui utilise les Douze Étapes pour se rétablir et mettre en pratique ce merveilleux mode de vie un jour à la fois peuvent nous aider à vivre de beaux moments de bonheur et de sérénité.

------------------------------------------------

07 juillet effet papillon ELorenz.jpg